Suivez-nous sur

Stanford Cardinal

RB Christian McCaffrey renonce à jouer le Sun Bowl

Crédit photo : Thearon W. Henderson/Getty Images

Le junior RB Christian McCaffrey a annoncé, lundi 19 décembre, via son compte Twitter qu’il ne participera pas au Sun Bowl avec le Cardinal de #18 Stanford afin de se préparer pour la draft NFL 2017.

« Une décision très difficile à prendre mais j’ai décidé de ne pas jouer le Sun Bowl pour débuter immédiatement ma préparation pour la draft NFL. Je remercie mes coéquipiers pour leur support à 100%. Ça représente beaucoup pour moi. Go Cardinal » – Christian McCaffrey, running back du Cardinal de Stanford.

Malgré une blessure en cours de saison qui l’a écarté des terrains pendant un match, RB Christian McCaffrey a accumulé 2327 yards toute catégorie en 2016. Il est considéré comme un choix de 1er ou 2ème tour lors de la prochaine draft NFL.

« Nous comprenons qu’il s’agit d’une décision très difficile. Pendant trois saisons, Christian n’a pas été qu’un joueur fantastique, il a également été un formidable coéquipier. Nous lui souhaitons de grands succès au niveau supérieur. » – David Shaw, coach de Stanford.

Vendredi dernier, le junior RB Leonard Fournette avait également annoncé qu’il ne jouerait pas le Citrus Bowl avec les Tigers de #20 LSU face aux Cardinals de #13 Louisville, lui aussi pour se concentrer sur sa préparation en vue de la prochaine draft NFL.

La rédaction est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

10 Commentaires

10 Comments

  1. benoit

    19 décembre 2016 à 18h59

    J’ai vraiment du mal à comprendre ce que un match (en plus un bowl) pourrait empêcher la préparation à la draft….à part la blessure…,?

  2. benoit

    19 décembre 2016 à 19h18

    en plus quoi les mecs ils vont se préparer 3 mois à fond pour la draft?

  3. Sacha

    19 décembre 2016 à 21h45

    C’est la nouvelle tendance, à qui le prochain, Dalvin Cook, je trouve ça un peu malheureux pour les fans, moi je crois qu’avec une grosse perf, ces joueurs pourraient monter leur rang de 1 ou 2 et voir plus mais le spectre de la blessure demmeure!! Le bowl de Stanford perd de l’intérêt déjà que…

    • Steeler83

      21 décembre 2016 à 10h59

      Franchement quand tu vois la blessure de Jaylon Smith l’an dernier au bowl contre OSU (si jdis pas de bétise) c’est quand même pas négligeable comme décision.

  4. pep

    19 décembre 2016 à 23h07

    D’ailleurs, cette décision est-elle bien vu de la part des scouts NFL? (j’imagine que oui que oui sinon ils ne la prendraient pas).

  5. Ben

    20 décembre 2016 à 01h10

    J’espère que ça va pas devenir une mode pour les futurs joueurs NFL. En plus il est annoncé en fin de 1er tour c’est même pas un top pick…

  6. benoit

    20 décembre 2016 à 16h41

    oui remarque juste de pep ! pour des scouts NFL je suis pas persuadé que cela soit bien vu….

  7. Verchain

    21 décembre 2016 à 18h52

    Cela montre tout simplement que les bowls hors CFP n’ont aucun intérêt. Même les joueurs, ça ne les intéresse pas. Ces trucs n’intéressent que les AD et les coaches qui prennent des primes en y participant.

    We are the 99%. End the bowl era !

    • Ben

      22 décembre 2016 à 20h29

      la dessus je suis pas d’accord avec toi Verchain.
      Déjà le nombre de joueurs ncaa qui se présente à la draft nfl ça représente quoi ? Pas grand chose au final. Et je pense que pour les joueurs « lambda » qui jouent le dernier match de leur vie, ça représente qq chose. J’ai encore le souvenir de la réaction des joueurs de Central Michigan quand ils ont été sélectionné pour le Bahamas Bowl l’an passé, ça faisait plaisir à voir.
      Moi j’ai toujours été pro-bowl et anti-playoff car je trouve que ça dévalue la SR et on en a l’exemple cette année. Quand on voit que ça ne sert à rien de gagner sa conférence car l’équipe que tu as battu en confrontation directe se qualifie sans avoir même remporter sa division, c’est qu’il y a un problème !
      Chaque année je découvre des équipes et des joueurs que j’ai pas eu l’occasion de voir pendant la SR. J’ai vu Pumphrey et San Diego St au Las Vegas Bowl, j’ai découvert Western Kentucky vs Memphis et je vais regarder Wyoming ce soir contre BYU. J’ai hâte de voir Western Michigan à l’oeuvre également.

      Et voir ses stars partir avant la fin de la saison pourrait générer autre chose. Qui nous dit qu’un jour c’est pas pour un bowl du NY6 ou carrément pour le CFP qu’un joueur va déclarer forfait ? Et si en octobre une équipe est à 3-3 et qu’un futur top pick décide d’arrêter sa saison là car il n’y a plus rien à jouer on fait quoi ?
      Cette histoire c’est potentiellement un énorme pb.

  8. Verchain

    23 décembre 2016 à 19h07

    Tu as le droit de ne pas être d’accord, Ben. Je peux comprendre que la perspective d’aller aux Bahamas en all inclusive en plein mois de décembre peut être séduisant pour des mecs qui peinent à joindre les deux bouts et vivent quasiment toute l’année à Mount Pleasant, Michigan, où le sol ne dégèle qu’entre le 15 juillet et le 15 août (j’exagère à peine), mais l’intérêt sportif du truc ? Naahhhh…

    Give me an 8 team playoff, and cut the regular season down to 11 games… Parce que sérieusement, les 3 ou 4 matchs hors conférence de chaque année, ça ne sert à rien, comme la cupcake week de la SEC, les matchs contre la MAC de la B1G, les FCS… Bref…

    Je pense que si tu lisais l’excellent ‘Death to the BCS’, qui est certes totalement dépassé puisque le BCS n’existe plus, qui contient une grosse partie sur les bowls, ou un des livres de Stewart Mandel (Polls, Bowls and Tattered Souls), tu comprendrais que les bowls, ça ne sert à rien d’autre qu’à enrichir quelques privilégiés.

    Je peux comprendre que durant la saison tu ne trouves pas le temps (après tout, tu n’as pas un article à écrire tous les dimanches) de suivre des équipes comme WKU ou WMU (et je dois bien avouer que pendant le début de saison, je ne passe pas trop de temps sur les petites conférences, je le prends plus en deuxième partie de saison, quand je vois quelles équipes P5 ou matchs P5 ne valent pas la peine d’être suivis…) et que ça peut être sympa de les découvrir, mais honnêtement, ça ne fait pas avancer le truc, les bowls.

    Les bowls, ça maintient le foot universitaire dans un système dépassé de caste, où des mecs de l’Amérique noire et défavorisée (pléonasme) permettent à des mecs de l’Amérique WASP de s’enrichir. Point blank.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Stanford Cardinal