Suivez-nous sur

Arizona Wildcats

Oregon, champion de la Pac-12 en pulvérisant Arizona, 51-13

En s’imposant largement 51-13, les Ducks de #2 Oregon prennent leur revanche face à des Wildcats de #7 Arizona qui les avaient battus en octobre dernier et remportent ainsi leur second titre de champion de conférence Pac-12 en quatre ans.

Thearon W. Henderson/Getty Images

Oregon, champion de la Pac-12 en pulvérisant Arizona, 51-13

En s’imposant largement 51-13, les Ducks de #2 Oregon prennent leur revanche face à des Wildcats de #7 Arizona qui les avaient battus en octobre dernier et remportent ainsi leur second titre de champion de conférence Pac-12 en quatre ans.

Auteur d’une performance exceptionnelle devant le 45 000 spectateurs du Levi’s Stadium de Santa Clara, QB Marcus Mariota (25/38, 313 yards, 2 TDs, 0 INT et 33 yards au sol pour 3 TDs) a établi un nouveau record devenant le 1er joueur de l’Histoire des Ducks de #2 Oregon (12-1, 8-1 Pac-12) à réussir plus de 12 000 yards à la passe en carrière. Il a également réussi son 100ème TD à la passe ce qui fait de lui le 3ème joueur de l’Histoire de la FBS à inscrire 100 TDs à la passe et 25 TDs au sol en carrière.

QB Marcus Mariota, Oregon

Il termine donc cette saison 2014 avec 3783 yards à la passe, 669 yards au sol pour un total de 53 TDs et 2 INTs. Ne cherchez plus le prochain vainqueur du trophée Heisman.

Avec ce large succès, #2 Oregon s’est probablement assuré le 1er ticket pour le College Football Playoff et confirme la supériorité de la division North sur la conférence Pac-12. Si la division South avait 5 équipes classées au CFP Top 25 de mardi dernier, elle possède un bilan de 0-4 lors des 4 derniers Pac-12 Championship Game.

Pourtant, les Ducks ont débuté le match lentement marquant seulement 6 points sur leurs 4 premiers drives mais le score passa à 23-0 en leur faveur à la mi-temps suite à deux TDs au sol de QB Marcus Mariota et au 3ème FG de K Aidan Schneider de ces 30 premières minutes.

Jamais les Wildcats de #7 Arizona (10-3, 7-3 Pac-12) n’ont semblé rentrer dans cette finale de conférence jouée sous une pluie battante. Si brillant face à Arizona State il y a une semaine, ils ont été largement dominé offensivement (627 yards pour #2 Oregon contre seulement 199 pour #7 Arizona) réussissant 25 petits yards offensifs en 1ère mi-temps, leur plus mauvaise performance depuis plus de 10 ans.

Limité par une blessure à la cheville, le freshman QB Anu Solomon (6/12, 34 yards, -23 yards au sol) est passé à côté de son match et a dû laisser sa place à QB Jesse Scroggins (3/11, 79 yards, 1 TD et 1 INT) en seconde mi-temps.

Conséquence de cette victoire de #2 Oregon : les chances de voir #5 Ohio State, et à un degré moindre, #6 Baylor, en playoffs diminuent grandement.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

13 Commentaires

13 Comments

  1. Luzoan

    6 décembre 2014 à 08h12

    SuperMariota, il a échappé au blitz plusieurs fois, et la défense surtout!
    Zona a été submergé par l’ enjeux.
    Aller direction le Rose Bowl!

    • Ryujii

      6 décembre 2014 à 11h18

      Quand je vois le match je me dit qu’Oregon pourrait passer #1 dimanche.

  2. algerino

    6 décembre 2014 à 14h05

    La défense a vraiment fait ce qu’on attendait de leur part : bloqué le jeu au sol des Wildcats et donc obligé Solomon de passer par les air. Ils ont fait un gros taff sur la vidéo pour préparer ce match, et ils ont été au rendez-vous, à continuer comme ça pour les play-off maintenant 🙂
    L’offense a mis un peu de temps pour démarrer, avec un petit soucis pour finir les actions en red zone. Au final on a pu voir que la « pression » de l’événement et du stade on mis un peu de temps à s’effacer pour laisser la place au jeu offensif qu’on connait. Mariota ben voilà ça fait trois ans que j’en parle, pas besoin d’en rajouter
    Par contre gros point négatif sur cette OL : ils m’ont bien fait flippé avec toutes leurs pénalités pour false start, holding etc…vraiment Fisher en 1ère mi-temps grâce à lui j’étais proche de bouffer ma tv.

    On a fait le taff, en jouant les 1ers on met la pression sur le Tide et les Seminoles ça sera marrant à voir s’ils gèrent bien l’événement de leur côté 😉

    #WinTheDay

  3. tozo

    6 décembre 2014 à 14h54

    yes…en route pour les playoffs ! Petit point noir leur OL comme dit précédemment, question je crois qu’il y a 2 ou 3 titulaires blessés non ? Savoir si ils vont revenir ou pas pour la phase finale…

  4. Kid Ink

    6 décembre 2014 à 15h10

    Mariota <3
    Ce mec mérite tellement le Hesiman ! L'année dernière il a été retiré de la course suite à UN mauvais match contre Stanford ou il était blessé en plus !
    Juste dommage qu'il n'est pas pu réalisé une saison parfaite, cela aurait été top sur son CV ^^

  5. Tuzzz

    6 décembre 2014 à 20h58

    Mon pronostic était plutôt pas mal 🙂

  6. 3andout

    6 décembre 2014 à 21h50

    On peut savoir d’ou vient cet engouement français pour Oregon ??

    • Ryujii

      7 décembre 2014 à 00h59

      Leur style de jeu tout simplement, enfin pour moi en tout cas.

    • Verchain

      7 décembre 2014 à 04h40

      Their cheerleaders, maybe ? Yes, call me maybe…

      • algerino

        8 décembre 2014 à 23h39

        Rien que pour ça, tout être humain masculin devrait être un die-hard fan des Ducks 🙂

    • pep

      8 décembre 2014 à 22h38

      Je me pose moi-même encore la question^^

      • algerino

        8 décembre 2014 à 23h38

        L’engouement pour les Ducks depuis quelques années est assez simple à comprendre et résulte de deux éléments majeurs :

        1/ L’investissement important de la fortune personnelle du plus connu des Alumni de Universty of Oregon, Phil Knight aka Nike CEO. Il a investi de sa fortune personnelle dans les infrastructures qui font que le programme possède les meilleures facilités, terrain, salles de réunion et de muscu, piscine de récupération et bain de cryogénisation. Mais surtout aussi les uniformes toujours plus bariolés au fil des années. Tout ça a redonné beaucoup plus de visibilité au programme des Ducks, et a pu attirer suffisamment de recrues 4 & 5 étoiles de High School.
        De plus le contrat tv a aussi été renégocié histoire d’ajouter une visibilité supplémentaire.

        2/ La philosophie de Coach Kelly a rajouté encore plus de poids aux éléments précités. La blur offense a fait des émules, les gens aiment surtout dans le college football de voir des jeux offensifs qui font tout péter en mode « no huddle ». Ca court, ça passe, et ça court dans tous les sens. And there goes the « old man football » tellement cher à Verchain 😉 Les résultats sur le terrain ont augmenté et les supporters ont commencé à s’attendre à voir les Ducks finir minimum chaque année PAC12 champion.

        Malheureusement le revers de la médaille c’est que tout ça a ramené un nombre incalculable de bandwagonners « fans », très mal vu un peu partout aux US qui donnent une mauvaise image des Ducks. De manière générale tous ces soi-disant fans n’ont aucune culture sur l’université, des résultats et de la tradition… On a eu un bel exemple de tout ça l’année dernière où le programme a fini à l’Alamo Bowl : beaucoup des ces bandwagonners ont dégagé après avoir sorti tellement de « critiques » assez pourries.

    • Luzoan

      9 décembre 2014 à 17h56

      Beaucoup pour les maillots et nike…
      Certains pour Mariota….
      D ‘autre pour Chip Kelly et ce qu’ il fait en NFL et avant en NCAA.
      Le style attaque rapide…
      Depuis 2008, c ‘est le programme le plus régulier après la légende Alabama

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Arizona Wildcats