Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2017 – Week 8

Chaque semaine, un tour d’horizon des prétendants à la Draft NFL pour en savoir plus sur les futures stars de la Ligue avant tout le monde.

WHO’S HOT ?

RB Leonard Fournette, Louisiana State
Avec trois matches manqués cette saison et des performances correctes mais en-deçà de celles attendues pour un prétendant au Heisman Trophy, Leonard Fournette a connu un début de saison difficile. Qu’il s’est empressé d’effacer avec 284 yards et 3 touchdowns dans la victoire face à Ole Miss, pour une incroyable moyenne de 17,75 yards par course ! Le running back des Tigers est de retour.

LB Zach Cunningham, Vanderbilt
Il y a beaucoup de linebackers qui font tourner les têtes cette année mais Zach Cunningham a le potentiel pour être le premier ILB sélectionné. Imposant, rapide, athlétique, excellent plaqueur, terriblement doué pour se défaire des blocks, le Commodore dispose de l’attirail pour séduire les franchises NFL, en fin de premier tour ou au deuxième. Efficace en couverture de passe, il représente l’archétype du linebacker moderne. Ses 85 tackles, dont 19 dans la victoire face à Georgia, parlent pour lui.

CB Desmond King, Iowa
Desmond King continue son bout de chemin en solitaire. S’il n’avait sans doute pas imaginé un scénario si grotesque pour son équipe, finaliste du Rose Bowl la saison passée, le capitaine des Hawkeyes maintient ses performances à un excellent niveau, faisant de lui un cornerback redouté et un joueur de special teams dangereux. Deux cordes à son arc qui pourraient lui valoir d’être sélectionné au premier tour s’il conserve son niveau jusqu’au bout.

WHO’S NOT ?

RB Royce Freeman, Oregon
Attendu comme un prétendant au Heisman Trophy au sein d’une équipe d’Oregon qui fait généralement briller ses vedettes offensives, Royce Freeman connait actuellement une saison aussi pénible que celle des Ducks. Avec 523 yards et 7 touchdowns à mi-saison contre 1 836 et 17 l’an dernier, le running back peine à exploser complètement. Son bilan reste mitigé en 2016, malgré deux énormes performances contre Virginia et Washington State.

QB Brad Kaaya, Miami (FL)
Après son début de saison en trombe, Brad Kaaya s’effrite comme son équipe. Le quarterback, alors envisagé comme futur top pick de la draft par certains experts, n’en finit plus de décevoir. Ses dernières performances laissent entrevoir ses défauts, par exemple ses hésitations qui lui font perdre trop de temps avant de lâcher le ballon ou encore ses mauvaises décisions, l’une d’entre elles conduisant à une interception adverse suite à une passe risquée dans le trafic.

SS Justin Evans, Texas A&M
Il figure dans le top 5 des safeties de cette classe mais Justin Evans a été parfois malmené face à l’ogre Alabama. Si sa performance d’ensemble demeure correcte et que sa saison est irréprochable jusqu’ici, le Aggie ayant notamment intercepté une passe sur Hail Mary avant la pause, il a manqué de discernement face au quarterback du Tide pour un plaquage manqué sur third down, conduisant à un first down. Des erreurs à éviter, surtout face à Alabama.

BIG BOARD – TOP 25

1. DE Myles Garrett, Texas A&M (=)
2. RB Leonard Fournette, Louisiana State (=) HOT
3. QB Deshone Kizer, Notre Dame (=)
4. QB Deshaun Watson, Clemson (=)
5. OT Cam Robinson, Alabama (=) HOT
6. CB Jalen Tabor, Florida (=)
7. FS Malik Hooker, Ohio State (+1)
8. CB Adoree’ Jackson, Southern California (+2)
9. QB Brad Kaaya, Miami (FL) (-2) COLD
10. DT Malik McDowell, Michigan State (+1)
11. RB Dalvin Cook, Florida State (+1)
12. DE Derek Barnett, Tennessee (+5)
13. SS Jamal Adams, Louisiana State (+3) HOT
14. OT Mike McGlinchey, Notre Dame (-5) COLD
15. CB Marlon Humphrey, Alabama (-1)
16. LB/S Jabrill Peppers, Michigan (-3)
17. DE Jonathan Allen, Alabama (-2)
18. DE Dawuane Smoot, Illinois (+1)
19. CB Marshaun Lattimore, Ohio State (-1)
20. CB Desmond King, Iowa (+3) HOT
21. RB Christian McCaffrey, Stanford (=)
22. LB Tim Williams, Alabama (+3) HOT
23. WR Mike Williams, Clemson (-1)
24. LB Jarrad Davis, Florida (-4)
25. WR Courtland Sutton, Southern Methodist (-1)

LA FUTURE VEDETTE

OT Connor Williams, Sophomore, Texas
Depuis le début de la saison, le left tackle des Longhorns Connor Williams est une machine. En sept matches, il est classé troisième en protection de passe dans tout le pays et a seulement accordé deux pressures en 225 snaps sur action de passe. Également très efficace pour bloquer sur les actions de course, le sophomore est déjà considéré comme un futur choix du top 5 de la Draft NFL 2018. Même si Connor Williams n’est encore qu’à mi-chemin de son parcours universitaire.

LE CHOIX PARFAIT

In the 2017 NFL Draft, the Los Angeles Rams select… Juju Smith-Schuster, from the University of Southern California.

Les Los Angeles Rams ont un nouveau quarterback qui devrait faire des étincelles dans les prochaines années, même s’il ne joue pas encore beaucoup. L’ancienne équipe de St. Louis ne possède cependant pas de receveur capable de faire briller Jared Goff. Problème : les Rams ont échangé leur premier choix et ne pourront pas sélectionner un prospect avant le début du deuxième tour. Néanmoins, Juju Smith-Schuster a vu sa cote baisser cette saison et il se peut qu’il soit encore disponible à ce stade. Ce qui permettrait notamment au Trojan de briller au Coliseum pour encore quelques saisons.

NFL DRAFT FACT

Bo Jackson est l’un des rares joueurs à avoir été sélectionné deux fois à la draft : une première fois en 1986, puis l’année suivante. Vainqueur du Heisman Trophy en 1985 alors qu’il porte les couleurs d’Auburn, le running back fait saliver les franchises NFL. Mais Jackson, excellent joueur de baseball, hésite longtemps entre les deux sports.

Alors qu’il est en dernière année à l’université, les Tampa Bay Buccaneers, qui possèdent le premier choix de la Draft NFL 1986, l’invitent à bord du jet privé du propriétaire de la franchise pour une ballade aérienne, promettant au joueur que la NCAA a donné son aval. Néanmoins, il s’agit d’un mensonge et Bo Jackson se retrouve en infraction avec les règles du sport universitaire, ce qui l’empêche de jouer au baseball pour sa dernière année à Auburn.

Le running back refuse alors de jouer pour Tampa Bay, qui le sélectionne avec le premier choix. L’année suivante, les Buccaneers abandonnent les droits sur le joueur, ce qui lui permet d’être sélectionné à nouveau à la draft. En 1987, il est donc choisi par les Oakland Raiders au septième tour. Finalement, Bo Jackson ne reste que quatre ans en NFL, une période durant laquelle il évolue en parallèle en Major League Baseball avec les Kansas City Royals.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft