Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2017 – Week 12

Chaque semaine, un tour d’horizon des prétendants à la Draft NFL pour en savoir plus sur les futures stars de la Ligue avant tout le monde.

WHO’S HOT ?

DE Takkarist McKinley, UCLA
Avant la rencontre face à USC, Takkarist McKinley menait le pays en nombre de TFL et se situait dans le top 10 en sacks. Opposé à l’une des meilleures lignes offensives de Pac-12, le pass rusher des Bruins a néanmoins remporté la plupart de ses duels avec son vis-à-vis Chad Wheeler, left tackle considéré comme un prospect de milieu de draft. Il n’a réussi aucun sack mais a apporté une pression constante sur le backfield des Trojans. Moins efficace contre le jeu de course, il devra travailler sur cet aspect pour s’imposer en NFL où les experts le voient plutôt réussir comme OLB dans une défense 3-4. McKinley pourrait même se hisser au premier tour.

WR Shelton Gibson, West Virginia
Ces derniers temps, les experts s’intéressent beaucoup à Shelton Gibson. Pas aidé par un quarterback pas toujours précis, le receveur est néanmoins redoutable face aux cornerbacks adverses. Contre Oklahoma, Gibson a souvent été ouvert et en mesure de réussir un big play mais a mal reçu le ballon de la part de son QB. Il a cependant complété une réception de 61 yards après avoir mystifié son défenseur, preuve de ses grandes qualités de vitesse. Certains scouts estiment toutefois que le joueur devrait améliorer ses tracés, une facette primordiale d’un bon receveur en NFL. La faiblesse de cette classe à ce poste devrait tout de même permettre à Gibson d’être sélectionné entre le deuxième et le quatrième tour s’il décide de se présenter à la draft.

OG Billy Price, Ohio State
Même sans Ezekiel Elliott, le jeu au sol des Buckeyes demeure une force. C’est dû notamment à l’efficacité de la ligne offensive où le center Pat Elflein et Billy Price font office de piliers. Contre Michigan State, en l’absence du redoutable Malik McDowell en face, les deux joueurs ont été peu inquiétés. Titulaire depuis 2014, Price a constamment évolué au point de figurer aujourd’hui parmi les meilleurs à son poste. Athlétique, solide, il est principalement à son avantage pour bloquer dans le jeu au sol mais n’a pas à rougir de ses performances lorsqu’il s’agit de protéger le jeu de passe. Malgré sa propension à récolter des pénalités, le joueur des Buckeyes devrait facilement trouver une place dans un roster NFL au deuxième ou au troisième tours.

WHO’S NOT ?

QB DeShone Kizer, Notre Dame
Le premier quarterback choisi à la draft sera peut être DeShone Kizer. Ce qui illustre parfaitement le peu de qualité à ce poste au sein de cette classe. Car, au milieu de l’épouvantable saison de Notre Dame, Kizer a souvent la tête sous l’eau. La faute à beaucoup de décisions insensées dues à ses difficultés à lire le jeu ou à garder la tête froide sous la pression. Néanmoins, le QB est capable de magnifiques phases de jeu, notamment au sol où son gabarit imposant lui permet même de bousculer les défenseurs. Reste à voir si ses qualités sauront éclipser ses défauts en NFL.

CB Jalen Tabor, Florida
Considéré comme le meilleur cornerback d’une classe pourtant fournie à ce poste avant la saison, Jalen Tabor a finalement perdu des points face à la concurrence avec ses performances parfois décevantes et les experts ne le projettent plus forcément comme le premier cornerback sélectionné à la prochaine draft. Son match face à LSU où il a concédé plusieurs réceptions n’a sans doute pas beaucoup plu aux franchises NFL qui l’observent, malgré un plaquage salvateur pour préserver la victoire en fin de rencontre.

QB Luke Falk, Washington State
Si Luke Falk brille en fantasy league grâce au style pompier de l’attaque des Cougars, le quarterback de Washington State n’est pas pour autant celui qui attire le plus l’attention des scouts NFL. Avec ses 3 935 yards à 71,4% de réussite dans le jeu aérien et 36 touchdowns, sa productivité n’est cependant pas remise en question, surtout alors qu’il mène son équipe à l’une de ses plus belles saisons depuis de longues années. Mais encore une fois, ses qualités dans le système offensif débridé de Mike Leach ne semblent pas facilement transposables dans la Ligue et sa précision de passe demeure un sujet d’inquiétude.

BIG BOARD – TOP 25

  1. Myles Garrett, Texas A&M (=)
  2. RB Leonard Fournette, Louisiana State (=)
  3. FS Malik Hooker, Ohio State (=)
  4. RB Dalvin Cook, Florida State (+2) HOT
  5. DT Malik McDowell, Michigan State (=)
  6. DT Jonathan Allen, Alabama (+1)
  7. DE Derek Barnett, Tennessee (+1)
  8. CB Jalen Tabor, Florida (-4) COLD
  9. CB Marshon Lattimore, Ohio State (+1) HOT
  10. DT Caleb Brantley, Florida (+2)
  11. SS Jamal Adams, Louisiana State (=)
  12. CB Adoree’ Jackson, Southern California (-4) COLD
  13. OT Mike McGlinchey, Notre Dame (+3)
  14. CB Marlon Humphrey, Alabama (-1)
  15. OT Cam Robinson, Alabama (-1)
  16. RB Christian McCaffrey, Stanford (-1) HOT
  17. LB Zach Cunningham, Vanderbilt (N) HOT
  18. LB Tim Williams, Alabama (-1)
  19. CB Desmond King, Iowa (=)
  20. DE Charles Harris, Missouri (+2)
  21. CB Sidney Jones, Washington (-3)
  22. QB Mitch Trubisky, North Carolina (-1)
  23. WR Mike Williams, Clemson (=)
  24. CB Jourdan Lewis, Michigan (N)
  25. CB Cordrea Tankersley, Clemson (N)

LA FUTURE VEDETTE

DE Hercules Mata’afa, Sophomore, Washington State
Si les médias américains aiment l’analogie entre le prénom d’Hercules Mata’afa et le héros antique Hercule, les scouts l’apprécient certainement pour une toute autre raison. Avec ses 32 tackles, dont 11 TFL et 8 sacks en 2015 en tant que freshman, et ses 34 tackles, dont 11 TFL et 3 sacks cette saison, le joueur des Cougars est une terreur dans les tranchées et l’un des principaux artisans de la magnifique campagne 2016 de Washington State. Bien qu’il soit éligible à la prochain draft puisqu’il est redshirt sophomore et possède donc déjà trois années de cursus universitaire au compteur, Mata’afa pourrait revenir pour affirmer un peu plus son statut dans la conférence Pac-12 et son potentiel.

LE CHOIX PARFAIT

In the 2017 NFL Draft, the Dallas Cowboys select… John Ross, wide receiver, Washington.

Les Cowboys Dallas seront sans doute à la recherche d’un ou plusieurs pass rushers pour se renforcer en vue de la saison 2017 mais ils trouveront sans doute de quoi les satisfaire durant la période de free agency. Ce qui leur permettrait de se focaliser sur l’ajout d’une nouvelle option offensive au premier tour de la draft, afin d’accompagner le trio infernal composé de Dak Prescott, Dez Bryant et Ezekiel Elliott.

John Ross est un joueur extrêmement rapide, avec des mains plutôt sûres même s’il a parfois des difficultés dans le trafic, peut être en raison de son gabarit limité. Une telle pièce ajoutée à l’attaque terrifiante des Cowboys pourrait en faire l’une des meilleures de la Ligue.

NFL DRAFT FACT

Bien que la NFL ait été créée en 1920, la première draft n’a eu lieu qu’en 1936, à l’initiative de Bert Bell, co-propriétaire des Philadelphia Eagles à l’époque. Tandis que la Ligue était dominée par les New York Giants, les Boston Redskins, les Chicago Bears et les Green Bay Packers, des franchises avec une tradition de victoires et des moyens financiers importants, les autres équipes comme celle des Eagles peinaient à recruter des joueurs, qui préféraient signer là où il y avait le plus d’argent à gagner ou là où ils étaient assurés de remporter des championnats.

En 1935, Philadelphia cherche à engager Stan Kotska, le running back vedette des Minnesota Golden Gophers, champions nationaux l’année précédente, mais ce dernier s’engage finalement avec les Brooklyn Dodgers. Un échec de plus dans le recrutement pour les Eagles qui se contentent des miettes depuis des années.

Lassé de cette situation d’hégémonie sportive et financière de la part d’une élite de franchises NFL, et surtout du manque à gagner avec les faibles ventes de billets pour les matches étant donné la médiocrité de sa franchise, Bert Bell propose l’instauration de la draft à un meeting de la Ligue afin d’assurer une équité sportive et financière pour tous. Adoptée à l’unanimité en 1935, la proposition ne devient réalité qu’un an plus tard avec la première Draft NFL de 1936, qui se tient à Philadelphie justement.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

3 Commentaires

3 Comments

  1. pep

    25 novembre 2016 à 11h21

    Salut Loic,
    Je suis étonné de ne pas voir ta liste de prospect le QB Baker Mayfield? Ne penses-tu pas qu’il pourrait être drafté assez haut si il se présentait à la prochaine draft NFL? Je pense personnellement qu’il serait l’un des 1ers QB à partir.

    • Loïc Baruteu

      25 novembre 2016 à 14h26

      Bien sûr on n’est jamais à l’abri d’une franchise qui aurait un coup de cœur mais ça semble assez improbable vu les évaluations, Mayfield est projeté dans les derniers tours de la draft. Son match décevant contre la défense quasiment pro-ready des Buckeyes n’a rassuré personne.

      En ce moment, les QB avec une cote en hausse sont Mason Rudolph (Oklahoma State), Davis Webb (Cal) et Pat Mahomes (Texas Tech).

      • Nicolas

        26 novembre 2016 à 10h25

        Patrick mahomes le mec capable d’envoyer 88 passes…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft