Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2017 – Week 10

Chaque semaine, un tour d’horizon des prétendants à la Draft NFL pour en savoir plus sur les futures stars de la Ligue avant tout le monde.

WHO’S HOT ?

DE Carroll Phillips, Illinois
La victoire d’Illinois le week-end dernier face à Michigan State est en partie due à la performance de ses deux pass rushers vedettes, Dawuane Smoot et Carroll Phillips. Si le premier jouit déjà d’une certaine notoriété auprès des scouts, le second commence de plus en plus à faire parler de lui. Explosif sur le premier pas, suffisamment athlétique pour se défaire des offensive tackles adverses, Phillips est pass rusher redoutable. À tel point qu’il pourrait s’inviter au premier tour. Les experts le jugent néanmoins trop frêle pour un defensive end classique et il devrait plutôt s’épanouir comme SLB en NFL. Généralement aligné face au left tackle adverse, le joueur a déjà enregistré 15 TFL et 7 sacks en 2016.

CB Sidney Jones, Washington
Le poste de cornerback est sans doute le plus fourni de cette classe en qualité et Sidney Jones a les capacités pour se mesurer aux meilleurs prospects dans la course à la draft. Avec son gabarit solide et ses qualités athlétiques, le Huskie a été excellent en couverture cette saison, s’affirmant comme un vrai shutdown cornerback. Face à l’attaque aérienne débridée de California, Jones a totalisé 2 passes déviées et 2 interceptions pour une nouvelle performance de haut niveau.

LB Duke Riley, Louisiana State
Comme chaque année, la défense de LSU possède de véritables diamants bruts qui font certainement tourner la tête de la majorité des scouts NFL. Duke Riley est de ceux-là. Avec 9 tackles dans la défaite face à Alabama, dont 2 pour perte, le linebacker a tenu son rang, après avoir brillé dans la victoire des Tigers contre Mississippi deux semaines plus tôt. Ses 68 tackles sur l’ensemble de la saison le classent deuxième meilleur plaqueur de son équipe. Duke Riley est encore under the radar mais ses performances régulières devraient lui permettre de se faire une place à la draft.

WHO’S NOT ?

OT Zach Banner, Southern California
Considéré en début de saison comme le meilleur right tackle du pays et projeté par les plus optimistes comme un possible franchise left tackle en NFL, Zach Banner n’a rien fait pour donner raison aux anticipations à son sujet. Face à Oregon, il a notamment été pénalité à deux reprises pour holding, une tendance à provoquer des flags qui l’a accompagnée toute l’année et qui devrait faire réfléchir les franchises intéressées par le profil du lineman.

OT Cam Robinson, Alabama
Même si Mike McGlinchey, le left tackle de Notre Dame considéré comme le concurrent de Cam Robinson pour le statut de meilleur offensive tackle de cette classe, a fait savoir qu’il devrait revenir pour sa saison senior avec les Irish, la valeur du joueur du Tide n’a pas forcément grimpé. Robinson a connu des difficultés cette année face aux speed rushers véloces et les scouts le projettent désormais comme right tackle ou guard en NFL. Malgré tout, la faiblesse de cette classe au poste de LT devrait permettre au lineman d’Alabama d’être sélectionné au premier tour, probablement dans la seconde moitié.

LB Jalen Reeves-Maybin, Tennessee
Opéré à l’épaule suite à une blessure survenue durant le spring practice qu’il a traînée toute l’année, Jalen Reeves-Maybin a dû mettre un terme à sa saison avant d’affronter Alabama il y a quelques semaines. Meilleur plaqueur des Vols en 2015, il n’a joué que partiellement cette saison, dérangé par son épaule. Considéré comme l’un des meilleurs prospects au poste de linebacker pour la prochaine draft, le capitaine défensif de Tennessee a évoqué la possibilité de revenir pour sa saison senior plutôt que de se présenter chez les pros.

BIG BOARD – TOP 25

1. DE Myles Garrett, Texas A&M (=)
2. RB Leonard Fournette, Louisiana State (=)
3. FS Malik Hooker, Ohio State (=)
4. CB Jalen Tabor, Florida (+1)
5. CB Adoree’ Jackson, Southern California (+1)
6. DT Malik McDowell, Michigan State (+1)
7. DT Jonathan Allen, Alabama (+4)
8. RB Dalvin Cook, Florida State (+1)
9. CB Marlon Humphrey, Alabama (+5) HOT
10. QB DeShone Kizer, Notre Dame (-6)
11. DE Derek Barnett, Tennessee (-1)
12. SS Jamal Adams, Louisiana State (+1) HOT
13. CB Marshaun Lattimore, Ohio State (+2)
14. QB Deshaun Watson, Clemson (-2) COLD
15. OT Cam Robinson, Alabama (-7) COLD
16. OT Mike McGlinchey, Notre Dame (=)
17. DT Caleb Brantley, Florida (+1)
18. CB Sidney Jones, Washington (N) HOT
19. LB Tim Williams, Alabama (-2)
20. RB Christian McCaffrey, Stanford (-1)
21. DE Charles Harris, Missouri (=)
22. CB Desmond King, Iowa (-2)
23. LB Jarrad Davis, Florida (+1)
24. WR Courtland Sutton, Southern Methodist (+1)
25. TE Evan Engram, Mississippi (N)

LA FUTURE VEDETTE

WR Steven Sims Jr., Sophomore, Kansas
Avec 51 réceptions, 702 yards et 6 touchdowns cette saison, Steven Sims est déjà l’un des meilleurs joueurs d’une piètre équipe de Kansas, qui affiche un bilan de 1-8 jusqu’ici. La semaine passée, face aux redoutables Mountaineers de West Virginia, le receveur sophomore a réalisé l’une des meilleures performances de sa jeune carrière : 9 réceptions, 124 yards et 1 touchdown. Sims figure parmi les meilleurs receveurs de Big 12 au total de TD réceptionnés et il est actuellement le joueur plus prolifique à ce poste sur une saison pour les Jayhawks depuis 2009, avec encore plusieurs rencontres à jouer en 2016 pour améliorer ses lignes de stats.

LE CHOIX PARFAIT

In the 2017 NFL Draft, the Buffalo Bills select… Mike Williams, wide receiver, from Clemson University.

Les Buffalo Bills manquent toujours de renfort dans le domaine aérien. Sammy Watkins est souvent blessé ces derniers temps et Robert Woods n’a jamais confirmé le potentiel entrevu à l’université. Il est temps de sélectionner un joueur capable de faire mal aux défenses adverses. Malgré la faiblesse de la classe 2016 à ce poste, Mike Williams semble le plus à même de briller au niveau NFL, malgré son passif de blessures et plusieurs drops inquiétants cette saison. Mais son gabarit imposant et sa capacité à se démarquer pourraient en faire une cible dangereuse.

NFL DRAFT FACT

Alors que les Indianapolis Colts ont déjà sélectionné sept joueurs avec le premier choix de la Draft NFL par le passé, dont cinq quarterbacks (George Shaw, John Elway, Jeff George, Peyton Manning et Andrew Luck), quatre franchises n’ont jamais possédé ce premier choix si précieux : les Broncos, les Seahawks, les Ravens et les Jaguars.

Si les franchises de Jacksonville et Baltimore ont été créées assez récemment au regard de l’histoire de la NFL, en 1995 pour la première et 1996 pour la seconde, cette distinction est bien plus remarquable pour Seattle, dont l’équipe a été montée en 1976, et pour Denver : la franchise triomphante du dernier Super Bowl a été fondée en 1960.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

2 Commentaires

2 Comments

  1. benoit

    11 novembre 2016 à 18h20

    et le RB des BYU Williams?

  2. benoit

    11 novembre 2016 à 18h24

    ET OUI POUR LES BILLS ils nous faut un WR voir 2 ou 3 , une palette de WR! MERCI

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft