Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2015 – Week 9

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

Tous les bons économistes connaissent la loi de l’offre et de la demande. Ce lieu commun s’adapte également à la NFL. Plus une position est faible qualitativement dans l’ensemble, plus les meilleurs joueurs à cette position ont de chances d’être sélectionnés plus haut que prévu, car la majorité des équipes dans le besoin chercheront à en choisir un rapidement avant que le filon ne s’épuise. A l’inverse, si un groupe est relativement homogène et bien fourni, les franchises pourraient attendre un tour ou deux pour choisir un joueur de la position dense en sachant qu’il restera des joueurs de talent, pour se focaliser sur une autre priorité.

C’est cette loi de l’offre et de la demande qui fait perdre des places à Trae Waynes, Ifo Ekpre-Olomu et P.J. Williams, car le groupe des cornerbacks est très fourni en qualité. Marcus Peters a d’ailleurs son mot à dire pour être le premier choisi parmi tous ceux-là, après son match convaincant face à Arizona State où Jaelen Strong et le Huskie ont tour à tour brillés dans leur face à face attendu. Même chose pour Todd Gurley avec Melvin Gordon.

Mais comme chaque année, les prospects au poste de left tackle et les pass rushers jouissent d’une grosse cote et demeurent un éternel desideratum. Toutefois, les performances moyennes de Cedric Ogbuehi et Brandon Scherff cette saison donnent plus de poids à celles de La’El Collins, et surtout Andrus Peat, toujours irréprochable en protection de passe et dans le développement du jeu au sol.

OL Andrus Peat, Stanford

1. DL Leonard Williams, Southern California (=)
2. QB Marcus Mariota, Oregon (=)
3. DE Randy Gregory, Nebraska (=)
4. OT Andrus Peat, Stanford (=)
5. WR Amari Cooper, Alabama (=)

6. OT La’El Collins, Louisiana State (+2) HOT
Cette semaine : vs. Mississippi, W 10-7
Tandis que la plupart de ses équipiers tentaient leur chance à la draft à l’issue de la saison passée, La’El Collins a fait le pari risqué de rester une année supplémentaire à LSU. Grand bien lui en a pris puisqu’il s’y épanouit comme left tackle et qu’il brille au côté du running back vedette Leonard Fournette. Collins excelle aussi bien dans le jeu de course que la protection de passe, et il s’est montré à son avantage face au redoutable Robert Nkemdiche d’Ole Miss. Une vraie performance qui devrait confirmer l’opinion que les scouts ont de lui.
Comparable à : OT Jason Peters, Philadelphia Eagles
Destinations probables : Minnesota Vikings, Oakland Raiders, Washington Redskins, Cleveland Browns, Houston Texans, Carolina Panthers, Jacksonville Jaguars, New England Patriots, Atlanta Falcons

7. RB Todd Gurley, Georgia (-1)
8. WR Jaelen Strong, Arizona State (+1)
9. CB Trae Waynes, Michigan State (-1)
10. OLB Leonard Floyd, Georgia (+2)

11. OT Brandon Scherff, Iowa (+1)
12. OLB Shane Ray, Missouri (+8)
13. DE Shilique Calhoun, Michigan State (-3)

14. RB Melvin Gordon, Wisconsin (+1) HOT
Cette semaine : vs. Maryland, W 52-7 ; 22 att, 122 yds, 3 TD, 2 rec, 12 yds
Un seul match en-dessous des 100 yards cette saison, et deux à plus de 250 yards. Avec ses 16 touchdowns, Melvin Gordon est l’un des running backs les plus productifs du pays et son nom revient indubitablement dans la discussion pour le Heisman Trophy. A ce rythme, il pourrait même être sélectionné avant Todd Gurley avant la draft. A l’étroit chez les modestes Badgers, Gordon ne devrait pas tomber plus bas que le premier tour pour trouver une équipe en NFL.
Comparable à : RB Jamaal Charles, Kansas City Chiefs
Destinations probables : Indianapolis Colts, Oakland Raiders, Baltimore Ravens, New England Patriots, Carolina Panthers, Cleveland Browns

15. SS Landon Collins, Alabama (+2)

LB Shaq Thompson, Washington

16. CB Marcus Peters, Washington (N) HOT
Cette semaine : vs. Arizona State, L 10-24 ; 2 tackles (2 solo), 1 TFL, 2 BrUp
Arizona State a facilement disposé de Washington le week-end dernier, mais le duel tant attendu entre Jaelen Strong et Marcus Peters a tenu ses promesses. Si le receveur des Sun Devils a affronté son plus rude adversaire cette saison, on peut en dire de même pour Peters. Face au grand gabarit de Strong, le cornerback ne s’est pas laissé faire et a même été décisif plusieurs fois, notamment avec des passes contestées. Il n’a pas rendu la tâche facile à son adversaire et a marqué beaucoup de points dans la course pour s’affirmer comme le meilleur CB de cette cuvée.
Comparable à : CB Prince Amukamara, New York Giants
Destinations probables : Pittsburgh Steelers, Detroit Lions, New Orleans Saints, Miami Dolphins, San Francisco 49ers, Tennessee Titans, Arizona Cardinals, Philadelphia Eagles, Washington Redskins, Chicago Bears

17. CB Ifo Ekpre-Olomu, Oregon (-3)
18. OLB Vic Beasley, Clemson (-5)
19. QB Jameis Winston, Florida State (+4)
20. CB P.J. Williams, Florida State (-4)
21. QB Connor Cook, Michigan State (=)
22. DE Dante Fowler, Florida (N)
23. OLB Shaq Thompson, Washington (N)
24. NT Danny Shelton, Washington (-5)
25. OT Cedric Ogbuehi, Texas A&M (-7)

L’ancienne gloire universitaire

CB Brandon Flowers, Virginia Tech Hokies / San Diego Chargers

CB Brandon Flowers, ex-Virginia Tech

Considéré comme une recrue trois étoiles à sa sortie du high school, Brandon Flowers est un cas typique de prospect under the radar. Engagé avec Virginia Tech, il est utilisé dès le second match de son équipe lors de sa saison freshman, en 2004, et se fait déjà remarquer avec une interception spectaculaire face à Eastern Michigan. Le cornerback se fracture malheureusement le péroné au cours du même match ; une blessure qui achève prématurément sa première saison avec les Hokies. Il est alors gratifié d’un medical redshirt pour conserver une année d’éligibilité supplémentaire.

Brandon Flowers participe activement en défense à son retour en 2005, en tant que redshirt freshman, mais c’est en 2006 qu’il obtient une place de titulaire. Le cornerback laisse déjà entrevoir l’étendue de son talent, avec notamment un impressionnant registre de 21 passes déviées, et il est honoré d’une nomination dans la All-American Second-Team et est retenu dans la All-ACC First-Team. Toujours aussi productif en 2007 pour sa campagne junior, avec cinq interceptions, Flowers est cette fois reconnu comme All-American.

Le Hokie se présente à la Draft NFL 2008 avec 41 matches à son actif, dont 28 en tant que titulaire, pour un total remarquable de 32 passes déviées et dix interceptions pour deux touchdowns. Sélectionné au tout début du second tour par les Kansas City Chiefs, Brandon Flowers ne tarde pas à se faire remarquer en NFL, puisqu’il intercepte par deux fois Brett Favre lors d’un match face aux New York Jets, un peu moins de deux mois après ses premiers pas dans la grande Ligue. Cornerback productif, il est invité au Pro Bowl 2013 mais se fait couper par les Chiefs en 2014.

Flowers s’engage ensuite avec les San Diego Chargers pour une saison, et explique que le fait d’avoir à affronter les Kansas City Chiefs a été un facteur important. L’ancienne vedette de Virginia Tech est aujourd’hui un pion important du dispositif défensif des Chargers, qui réalisent une saison convaincante, et il a déjà compilé 7 passes défendues et 2 interceptions en seulement six rencontres. A 28 ans, Brandon Flowers devrait être sérieusement courtisé l’été prochain.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

4 Commentaires

4 Comments

  1. Luzoan

    3 novembre 2014 à 19h07

    Bonjour Bartholomeo,
    Parfois je réfléchis pas et pose une question a la mauvaise chronique^_^
    Je disais donc chez Verchain:
    4)Qui est sur de partir à la draft cette année? (Seniors non compris of course?)
    Ils me semblent qu’ils doivent signés comme une lettre d’ intention ou d’ inscription, donc en gros qui est déjà officiellement annoncé a la draft?
    MErci^^

    • Loïc Baruteu

      3 novembre 2014 à 20h37

      On a tendance à l’oublier avec le boulot formidable qu’il abat mais Verchain n’est pas encore totalement omniscient !

      Pour ta question, et comme il t’a répondu, c’est encore trop tôt. Il faudra attendre la fin de la saison régulière, au minimum, pour que les joueurs majeurs se décident. Bien sûr, on peut facilement imaginer que des cadors comme Leonard Williams ou Amari Cooper se présentent.

      En ce qui concerne le processus, en gros les prospects demandent une estimation de la place à laquelle ils seront choisis (au premier tour, au second, etc.) à la NFL. Si ça leur convient, ils se présentent à la draft. J’imagine que c’est de la paperasse après, trouver un agent, se déclarer éligible, tout ça.

      Bien entendu, nous vous tiendrons au courant quand les prospects majeurs se déclareront à la draft ou non 😉

  2. Luzoan

    4 novembre 2014 à 11h20

    Donc un Gurley, pourrait ne pas se présentait cette année à cause de ses problèmes d autographes?
    Il est descendu dans les tours si je ne me trompe pas?
    Mariota, Heisman ou pas, playoffs ou pas a t il une chance de rester? Sachant que sa OL changera rien qu avec le départ de Grasu ou Fisher?
    Winston avec ses problèmes? et le pauvre Mannion des Beavers, si fort l’ an dernier, si transparent cette saison…

    • Loïc Baruteu

      4 novembre 2014 à 19h01

      Quand il était coach à USC, Pete Carroll encourageait ses joueurs à se présenter à la draft s’ils étaient envisagés au premier tour. C’est un bon conseil car un prospect dans ce cas de figure a plus à perdre qu’à gagner en restant une saison de plus. Par exemple, Matt Barkley a complètement chuté après une saison senior décevante à USC alors qu’il était considéré comme le meilleur quarterback après Andrew Luck la saison précédente.

      Todd Gurley est déjà au top depuis deux saisons, son histoire n’aura certainement aucune incidence sur les scouts NFL qui doivent s’en contrefoutre, il se présentera très certainement.

      Idem pour Mariota, qui était attendu l’an dernier à la draft (comme redshirt sophomore) mais qui a choisi de rester un an de plus. Ça n’aurait aucun sens qu’il reste encore, même pour remporter le titre national, alors qu’il va obtenir son diplôme (si ce n’est déjà fait) et qu’il est pressenti pour devenir un QB vedette et qu’on lui confiera les clés d’une franchise pour espérer remporter le Super Bowl. Le titre national ne pèse pas lourd à ce moment-là.

      Jameis Winston ça m’étonnerait fort qu’il reste. Déjà il est beaucoup trop sujet aux sanctions de la NCAA pour prendre le risque de jouer une saison tronquée l’an prochain. On connaît son potentiel, il n’a plus grand chose à prouver sportivement. Intellectuellement c’est autre chose…

      Sean Mannion est redshirt senior donc pas le choix pour lui, mais c’est pas évident qu’il soit sélectionné. Il a montré du potentiel donc il sera sûrement invité à un camp d’entraînement par une franchise.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft