Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2015 – Week 8

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

Le top 5 reste solide cette semaine. Leonard Williams a fait face à deux linemen tout le match face à Colorado, ce qui a laissé des espaces pour ses équipiers, et ce qui ne l’a pas empêché de contribuer avec un sack. Marcus Mariota se montre toujours aussi régulier, avec une performance convaincante face à Washington. Amari Cooper a été monstrueux face à Texas A&M ; il continue de briller sous les ordres de Lane Kiffin.

Dans le peloton, le jeu des chaises musicales continue. Brandon Scherff s’est montré décevant face à Missouri, tandis que Cedric Ogbuehi s’enfonce toujours plus la tête sous l’eau. Parmi les petits nouveaux, le redoutable nose tackle de Washington Danny Shelton a une fois de plus été remarquable dans la défaite face aux Ducks. Quant à Shane Ray, il réalise une saison exceptionnelle et mérite amplement sa place dans le top 25.

Enfin, et vous l’aurez sûrement remarqué tant il passe rarement inaperçu, le trublion Jameis Winston est de retour dans ce classement. Pour combien de temps ?

WR Jaelen Strong, Arizona State

1. DL Leonard Williams, Southern California (=)
2. QB Marcus Mariota, Oregon (=)
3. DE Randy Gregory, Nebraska (=)
4. OT Andrus Peat, Stanford (=)
5. WR Amari Cooper, Alabama (=)
6. RB Todd Gurley, Georgia (+1)
7. CB Trae Waynes, Michigan State (+2)
8. OT La’El Collins, Louisiana State (=)

9. WR Jaelen Strong, Arizona State (+3) HOT
Cette semaine : vs. Stanford, W 26-10 ; 8 rec, 75 yds, 1 TD
Retour aux affaires après une bye week méritée, et une rude opposition cette semaine pour Jaelen Strong. Face à Stanford, le receveur a été opposé successivement à deux cornerbacks qui ont le potentiel pour jouer en NFL. Mais, comme son nom l’indique, Strong est suffisamment doué pour se sortir de toutes les situations et il l’a prouvé face au Cardinal. Grand artisan de la victoire, le Sun Devil ne cesse de voir sa cote grimper, d’autant plus que les receveurs de son gabarit sont plutôt rares au premier tour.
Comparable à : WR Demaryius Thomas, Denver Broncos
Destinations probables : Cleveland Browns, New York Jets, Pittsburgh Steelers, Philadelphia Eagles, San Diego Chargers, Carolina Panthers, San Francisco 49ers, Baltimore Ravens, Seattle Seahawks

10. DE Shilique Calhoun, Michigan State (-4) COLD
Cette semaine : @ Indiana, W 56-17 ; 4 tackles (2 solo), 2.5 TFL, 1 sack
Après un début de saison discret, Shilique Calhoun s’est enfin réveillé depuis quelques matches. Cependant, si ses capacités de pass rusher en font un prospect intéressant, ses difficultés pour stopper le jeu au sol pourraient faire hésiter certains clients perplexes à sélectionner le Spartan avec un choix élevé de draft. Dans son cas, la performance de Calhoun au combine sera évaluée avec énormément d’attention.
Comparable à : DE Dwight Freeney, San Diego Chargers
Destinations probables : New York Giants, Chicago Bears, Atlanta Falcons, Indianapolis Colts, San Diego Chargers, Arizona Cardinals, Seattle Seahawks, Jacksonville Jaguars, New Orleans Saints

11. OLB Leonard Floyd, Georgia (+2)

OT Brandon Scherff, Iowa

12. OT Brandon Scherff, Iowa (-2) COLD
Cette semaine : @ Maryland, L 31-38
Très mauvaise démonstration de Brandon Scherff face aux Terrapins, où il a été mis en difficulté par la vitesse de ses adversaires. Le left tackle des Hawkeyes a concédé un safety et il est largement responsable de la pression constante qui a entravé la prestation de son quarterback. Alors qu’il était envisagé comme un futur LT professionnel avant la saison, les récentes prestations de Scherff font penser aux experts qu’il devrait plutôt être aligné en tant que right tackle, voire comme guard, au niveau NFL.
Comparable à : OG Gabe Carimi, Atlanta Falcons
Destinations probables : Oakland Raiders, Carolina Panthers, Cleveland Browns, Minnesota Vikings, Pittsburgh Steelers, New England Patriots, Cincinnati Bengals, Denver Broncos, Kansas City Chiefs, San Diego Chargers

13. OLB Vic Beasley, Clemson (-2)
14. CB Ifo Ekpre-Olomu, Oregon (+2)
15. RB Melvin Gordon, Wisconsin (+3)

16. CB P.J. Williams, Florida State (+1) HOT N COLD
Cette semaine : vs. Notre Dame, W 31-27 ; 4 tackles (1 solo), 1 BrUp
Aucun rapport avec la chanson de la starlette Katy Perry ; il a simplement été difficile de donner un jugement définitif sur la performance de P.J. Williams dans le choc de la semaine passée, qui opposait Florida State à Notre Dame. Le cornerback s’est mis en avant une bonne partie du match, décisif sur quelques actions en couverture aérienne, mais il a concédé plusieurs big plays en fin de rencontre, dans le moment décisif. Ces quelques errements de Williams auraient pu coûter la victoire aux Seminoles, qui sont d’ailleurs passé à un flag douteux près de la défaite. Du bon donc, mais aussi du mauvais.
Comparable à : CB Leon Hall, Cincinnati Bengals
Destinations probables : Philadelphia Eagles, Chicago Bears, Miami Dolphins, New Orleans Saints, Detroit Lions, San Francisco 49ers, Washington Redskins, Pittsburgh Steelers

CB Ifo Ekpre-Olomu, Oregon

17. SS Landon Collins, Alabama (+2)

18. OT Cedric Ogbuehi, Texas A&M (-4) COLD

19. NT Danny Shelton, Washington (N)
20. OLB Shane Ray, Missouri (N)
21. QB Connor Cook, Michigan State (=)
22. DE Shawn Oakman, Baylor (-2)

23. QB Jameis Winston, Florida State (N) HOT
Cette semaine : vs. Notre Dame, W 31-27 ; 23/31 (74.2%), 273 yds, 2 TD, 1 INT, 4 rush, 8 yds
He’s back! Après un petit tour hors du top 25, Jameis Winston est de retour. Difficile de savoir où le ranger, alors on le met là où il y a de la place. Malgré ses nombreuses incartades, le quarterback de Florida State demeure un grand champion, et il l’a encore prouvé face à Notre Dame. Si de nombreuses franchises NFL ont certainement déjà rayé son nom de leur watchlist, il y aura certainement un GM un peu fantasque pour se laisser tenter par le gabarit athlétique de Winston dès le premier tour.
Comparable à : QB Cam Newton, Carolina Panthers
Destinations probables : Houston Texans, Tampa Bay Buccaneers, St. Louis Rams, New York Jets, Buffalo Bills

24. ILB Benardrick McKinney, Mississippi State (-1)
25. WR Sammie Coates, Auburn (-2)

L’ancienne gloire universitaire

C Maurkice Pouncey & OG Mike Pouncey, Florida Gators / Pittsburgh Steelers & Miami Dolphins

OL Maurkice Pouncey, ex-Florida

Bien qu’il soit né une minute plus tard, Maurkice Pouncey a toujours semblé légèrement en avance sur son frère jumeau Mike, en ce qui concerne le football. Tous les deux ont cependant connu les plus grands succès au sein de chaque équipe dans laquelle ils ont évolué. Au high school, à Lakeland (Floride), ils remportent le titre de champion d’Etat trois années consécutives et la distinction de champion national, décernée chaque saison à la meilleure équipe de high school du pays par USA Today, deux années de suite.

Prospects quatre étoiles tous les deux, Maurkice étant considéré comme le quinzième meilleur guard du pays et Mike comme le seizième par Rivals, les frères Pouncey choisissent de continuer à jouer au football ensemble pour les Florida Gators d’Urban Meyer. Tous deux titulaires en 2007 comme true freshmen, Mike est cependant repositionné sur la ligne défensive pour combler les blessures dans ce secteur, tandis que Maurkice s’affirme au poste de right guard. Ce dernier est déplacé au centre de la ligne l’année suivante et son poste vacant est attribué à Mike, de retour en attaque.

Pour leur saison sophomore, en 2008, les jumeaux aident Tim Tebow et les Gators à remporter le titre de conférence SEC puis le BCS National Championship Game, face aux Oklahoma Sooners de Sam Bradford. La consécration individuelle arrive finalement en 2009 alors que Maurkice et Mike sont nommés All-Americans tous les deux. Le premier remporte en sus le Rimington Trophy et décide de s’inscrire à la Draft NFL 2010. Mike choisit de rester à Florida, où il hérite du poste de center que son frère occupait.

OL Mike Pouncey, ex-Florida

Sélectionné par les Pittsburgh Steelers avec le dix-huitième choix de la draft, au premier tour, Maurkice Pouncey est titularisé dès sa saison rookie. Il se montre si performant qu’il est invité au Pro Bowl et qu’il reçoit deux votes sur cinquante pour l’attribution du titre de NFL Offensive Rookie of the Year, une distinction qui méprise les linemen. Il remporte également le titre de conférence AFC, mais se blesse durant le match et manque le Super Bowl, finalement perdu par les Steelers face aux Green Bay Packers. De son côté, avec Florida, Mike Pouncey est à nouveau nommé All-American et il entre à la Draft NFL 2011, où il est choisi avec le quinzième choix, au premier tour, par les Miami Dolphins.

Considéré comme l’un des meilleurs centers de la Ligue, Maurkice a été sélectionné tous les ans au Pro Bowl (2010, 2011, 2012), excepté à l’issue de la saison 2013 qu’il a passé sur l’injured reserve pour une sévère blessure au genou. Il est l’un des joueurs les mieux payés à son poste. Mike a quant à lui été sélectionné au Pro Bowl en 2013. Si aucun des deux ne joue, à l’heure actuelle, pour un prétendant au Super Bowl, les frères Pouncey figurent tout de même parmi les meilleurs offensive linemen de la Ligue. En attendant de les revoir un jour sous le même maillot unir leurs forces pour remporter un titre, comme ils l’ont fait au high school et au college.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Falcons92170

    24 octobre 2014 à 13h08

    Super !!

    Plus d’analyses, j’adore les frères Pouncey, vraiment content de les voir dans cette rubriques.

    Super taffe 😉

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft