Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2015 – Week 6

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

1. QB Marcus Mariota, Oregon (=)
2. DL Leonard Williams, Southern California (=)
3. DE Randy Gregory, Nebraska (+2)
4. OT Andrus Peat, Stanford (-1)
5. WR Amari Cooper, Alabama (-1)

DE Shilique Calhoun, Michigan State

6. DE Shilique Calhoun, Michigan State (+5) HOT
Cette semaine : vs. Nebraska, W 27-22 ; 4 tackles (3 solo, 1 ast), 1 TFL, 1 sack, 3 hurries, 1 FR
Malgré un début de saison loin d’être convaincant, Shilique Calhoun n’en reste pas moins un prospect de grande qualité. Sa performance face à Nebraska a prouvé que le Spartan pouvait être capable de ce qu’on attendait de lui, c’est à dire de jouer comme un futur first rounder. Calhoun s’est montré dangereux toute la rencontre pour le quarterback adverse, et il enregistre au passage son troisième sack de la saison. Il ne lui reste plus qu’à tenir la cadence pour prouver qu’il est bien le joueur attendu de pied ferme par de nombreuses franchises.
Comparable à : DE Dwight Freeney, San Diego Chargers
Destinations probables : Tennessee Titans, Cleveland Browns, New York Giants, Atlanta Falcons, Arizona Cardinals, New York Jets, New Orleans Saints

7. RB Todd Gurley, Georgia (+1) HOT
Cette semaine : vs. Vanderbilt, W 44-17 ; 25 rush, 163 yds (6.52 avg), 2 TD, 2 rec, 24 yds, 1/1 (100%), 50 yds
Une ligne de stats proprement époustouflante pour Todd Gurley cette semaine, qui ne se contente pas seulement de courir, recevoir et retourner les coups de pied ; désormais, il gagne du terrain par les airs. Et il le fait bien puisque sa seule passe a permis un gain de 50 yards pour son équipe. L’attaque de Georgia repose sur ses épaules, et c’est pourquoi sa suspension va créer un grand vide pour Georgia face à Missouri. D’après les premiers rapports, Gurley est coupable d’une violation des règles de la NCAA, car il aurait perçu des bénéfices extra-sportifs. En gros, de la thune pour avoir vendu des affaires à lui, considérés comme des reliques ou des souvenirs. Pas de brocante le dimanche pour les étudiants-athlètes donc. Cette histoire ne devrait pas avoir une réelle incidence sur l’attention que lui portent les scouts NFL.
Comparable à : RB Marshawn Lynch, Seattle Seahawks
Destinations probables : New York Jets, Carolina Panthers, Arizona Cardinals, Indianapolis Colts, Minnesota Vikings, San Diego Chargers, New England Patriots, Baltimore Ravens

8. OT La’El Collins, Louisiana State (+2)

OL Cedric Obguehi, Texas A&M

9. OT Cedric Ogbuehi, Texas A&M (-3) COLD
Cette semaine : @ Mississippi State, L 31-48
Très mauvaise semaine pour Cedric Ogbuehi. En plus de la défaite de son équipe, le lineman a réalisé une performance épouvantable, encaissant trois sacks et ne permettant jamais à son quarterback de demeurer sans pression. Avec le bon match de La’El Collins de son côté et la piètre prestation de Ogbuehi, qui n’a clairement pas prouvé sur ce match qu’il possède les qualités pour être le premier OT sélectionné à la draft, ce dernier a perdu gros face aux Bulldogs.
Comparable à : OT Tyron Smith, Dallas Cowboys
Destinations probables : Green Bay Packers, Atlanta Falcons, Pittsburgh Steelers, Oakland Raiders, Cleveland Browns, Cincinnati Bengals, Detroit Lions, Washington Redskins

10. WR Jaelen Strong, Arizona State (+4)

11. OLB Vic Beasley, Clemson (-2)

12. CB Trae Waynes, Michigan State (N) HOT
Cette semaine : vs. Nebraska, W 27-22 ; 7 tackles (4 solo, 3 ast), 2 BrUp, 2 INT
Deux passes déviées et deux interceptions pour Trae Waynes face à Nebraska ! Alors que l’électrique running back Ameer Abdullah était muselé par la défense au sol de Michigan State, les Cornhuskers ne pouvaient pas non plus compter sur leur attaque aérienne qui a souffert face au cornerback des Spartans. Nombreux sont ceux qui estimaient que Trae Waynes ne saurait pas remplacer comme il se doit Darqueze Dennard, qui a quitté Michigan State pour la NFL la saison passée, mais le Spartan prouve actuellement qu’il est en pleine forme et qu’il faudra compter sur lui à la prochaine draft.
Comparable à : CB Dee Milliner, New York Jets
Destinations probables : Chicago Bears, Philadelphia Eagles, Pittsburgh Steelers, Carolina Panthers, Houston Texans, New Orleans Saints, Indianapolis Colts, San Francisco 49ers, Washington Redskins, Cincinnati Bengals

13. CB P.J. Williams, Florida State (-1)
14. OT Brandon Scherff, Iowa (+1)
15. DE Dante Fowler Jr., Florida (+3)

16. SS Landon Collins, Alabama (-9) COLD
Cette semaine : @ Mississippi, L 17-23 ; 6 tackles (2 solo, 4 ast)
On vous en a déjà parlé, la plupart des experts émettaient des réserves quant à la capacité de couverture aérienne de Landon Collins. Cette saison, le joueur d’Alabama n’a toujours pas prouvé qu’il pouvait faire mieux dans ce domaine et certaines inquiétudes commencent à poindre. Collins a tout simplement coulé face à Mississippi, où il est responsable sur tous les touchdowns aériens encaissés par son équipe. Sa chute significative cette semaine pourrait même aller plus loin d’ici la draft, à moins d’un revirement dans les performances individuelles du joueur, et tout particulièrement en couverture de passe.
Comparable à : SS Kam Chancellor, Seattle Seahawks
Destinations probables : Tennessee Titans, New York Giants, New York Jets, Dallas Cowboys, Washington Redskins, Indianapolis Colts, Miami Dolphins

17. DE Shawn Oakman, Baylor (-4)

WR Sammie Coates, Auburn

18. WR Sammie Coates, Auburn (N) HOT
Cette semaine : vs. Louisiana State, W 41-7 ; 4 rec, 144 yds, 1 TD
Encore un joueur qui figurait parmi les prospects à surveiller avant le début de la saison, et qui a pris son temps pour trouver son rythme de croisière. Sammie Coates doit encore prouver qu’il peut être régulier dans ses performances, mais son match plein face à LSU a d’ores et déjà rassuré les scouts. Son physique imposant et ses qualités explosives lui permettent de réussir des réceptions difficiles et contestées. Avec la belle série en cours d’Auburn, Coates pourrait gagner en exposition, à condition de ne pas se relâcher.
Comparable à : WR Julio Jones, Atlanta Falcons
Destinations probables : New York Jets, Kansas City Chiefs, Philadelphia Eagles, Cleveland Browns, New England Patriots, Oakland Raiders, Carolina Panthers, Baltimore Ravens, San Diego Chargers

19. RB Melvin Gordon, Wisconsin (+3)
20. OLB Leonard Floyd, Georgia (N)
21. QB Connor Cook, Michigan State (N)
22. DT Michael Bennett, Ohio State (-2)
23. CB Ifo Ekpre-Olomu, Oregon (+1)
24. QB Jameis Winston, Florida State (-8)
25. TE Devin Funchess, Michigan (N)

Comme la saison est déjà bien entamée, voici un point sur les principales positions pour avoir un aperçu général de ce que pourrait donner cette cuvée, qui semble assez faible dans l’ensemble, à la prochaine draft.

QUARTERBACKS
1. Marcus Mariota, Oregon
2. Connor Cook, Michigan State
3. Jameis Winston, Florida State
4. Brett Hundley, UCLA
5. Sean Mannion, Oregon State

Hormis Marcus Mariota, qui est très au-dessus du lot, aucun autre quarterback ne semble promis à un avenir radieux dans la Ligue. Bien sûr, il y a toujours des surprises, comme Tom Brady ou Russell Wilson l’ont prouvé, mais à l’heure actuelle, aucun des quatre joueurs cités après Mariota n’emballe les foules.

RUNNING BACKS
1. Todd Gurley, Georgia
2. Melvin Gordon, Wisconsin
3. T.J. Yeldon, Alabama
4. Ameer Abdullah, Nebraska
5. Mike Davis, South Carolina

A l’inverse des quarterbacks, les running backs de cette cuvée devraient faire parler d’eux rapidement en NFL. Todd Gurley et Melvin Gordon sont deux des meilleurs prospects à ce poste depuis des années, et T.J. Yeldon, Ameer Abdullah et Mike Davis disposent d’un fort potentiel. Il pourrait y avoir cinq running backs sélectionnés au cours des deux premiers tours.

WIDE RECEIVERS
1. Amari Cooper, Alabama
2. Jaelen Strong, Arizona State
3. Sammie Coates, Auburn
4. Devin Funchess, Michigan
5. Ty Montgomery, Stanford

Ces cinq receveurs ont tous un potentiel de playmaker au niveau professionnel. Si Amari Cooper devrait être le premier appelé du groupe, la hiérarchie après lui a des chances de fluctuer régulièrement d’ici la draft. Quant à Devin Funchess, son gabarit imposant devrait lui permettre de jouer, au choix, comme receveur ou tight end en NFL, selon la convenance de son futur coach.

OFFENSIVE LINEMEN
1. Andrus Peat, Stanford
2. La’El Collins, Louisiana State
3. Cedric Ogbuehi, Texas A&M
4. Brandon Scherff, Iowa
5. Spencer Drango, Baylor

Comme souvent, l’ordre varie selon les scouts et les experts, a fortiori chez les offensive linemen, car chacun a ses préférences. Andrus Peat semble le choix le plus raisonnable mais il pourrait bien être sélectionné plus bas que prévu. La’El Collins est une valeur montante, mais Cedric Ogbuehi dispose toujours d’une cote élevée.

DEFENSIVE LINEMEN
1. Leonard Williams, Southern California
2. Randy Gregory, Nebraska
3. Shilique Calhoun, Michigan State
4. Shawn Oakman, Baylor
5. Michael Bennett, Ohio State

Leonard Williams est un ogre ; il est régulièrement pressenti comme le futur premier choix de la draft. Derrière lui, on trouve Randy Gregory et Shilique Calhoun, deux pass rushers de talent qui montent en régime à mesure que la saison avance.

LINEBACKERS
1. Vic Beasley, Clemson
2. Dante Fowler Jr., Florida
3. Leonard Floyd, Georgia
4. Bernardrick McKinney, Mississippi State
5. Shaq Thompson, Washington

Cette escouade est certainement celle qui devrait connaître le plus de changements de hiérarchie d’ici la prochaine draft. Vic Beasley est sur une bonne lancée mais Dante Fowler et Leonard Floyd sont des étoiles montantes, de même que Bernardrick McKinney et Shaq Thompson.

DEFENSIVE BACKS
1. Trae Waynes, Michigan State
2. P.J. Williams, Florida State
3. Landon Collins, Alabama
4. Marcus Peters, Washington
5. Ifo Ekpre-Olomu, Oregon

Il a longtemps été en ballotage dans ce classement, mais Trae Waynes s’affirme de plus en plus comme le meilleur cornerback de cette cuvée. P.J. Williams n’est cependant pas loin en retrait au niveau du talent. Chez les safeties, Landon Collins est un cran au-dessus du lot mais sa cote est en baisse dernièrement.

L’ancienne gloire universitaire

DT Gerald McCoy, Oklahoma Sooners / Tampa Bay Buccaneers

DT Gerald McCoy, ex-Oklahoma

Gerald McCoy est un bel exemple de joueur qui a toujours su répondre aux attentes placées en lui. Né à Oklahoma City, dans l’Oklahoma, il montre des dispositions remarquables pour le football dès le high school. Lauréat de nombreuses récompenses individuelles, il est invité au U.S. Army All-American Bowl, ce fameux match où se retrouvent les prospects d’élite, en 2006, à la suite d’une saison qui l’a vu remporter le titre de National Defensive Player of the Year, décerné par USA Today. McCoy est alors considéré comme le defensive tackle numéro un de sa classe de recrutement.

Courtisé par chaque programme du pays, il se rend en visites officielles à Notre Dame, Miami (FL), USC, LSU et Virginia Tech. Finalement, le redoutable lineman décide de rester près de chez lui et s’engage avec Oklahoma lors du National Signing Day. Redshirt en 2006, il est titularisé par Bob Stoops au cours de treize rencontres et ses performances lui permettent d’être nommé Big 12 Defensive Freshman of the Year. A l’issue de la saison 2008, durant laquelle les Sooners sont défaits lors de la finale du championnat national face à Florida, Gerald McCoy reçoit de nombreuses distinctions, dont une nomination comme All-American et le titre de Big 12 Defensive Player of the Year.

Le defensive tackle choisit de revenir jouer à Oklahoma en 2009, malgré de nombreuses sollicitations du côté de la NFL. McCoy enregistre une nouvelle fois des statistiques admirables et est désigné pour la seconde année consécutive All-American. Il figure également parmi les quatre finalistes pour l’obtention du Lombardi Award, finalement remporté par Ndamukong Suh. Ce dernier est d’ailleurs sélectionné une place avant lui lors de la Draft NFL 2010 ; Gerald McCoy est choisi en troisième position par les Tampa Bay Buccaneers. Fait exceptionnel, il est l’un des trois Sooners à être sélectionnés dans le top 4 cette année, puisque le quarterback Sam Bradford (St. Louis Rams) est pris en premier et que l’offensive tackle Trent Williams (Washington Redskins) est le quatrième appelé.

Gerald McCoy devient rapidement un joueur d’impact pour les Bucs, bien que sa première saison s’achève sur une blessure au biceps. Gêné par des blessures en 2011 pour sa seconde campagne chez les pros, le DT explose véritablement en 2012 et confirme en 2013, deux années où il est récompensé par une invitation au Pro Bowl. La NFL le classe 28e à l’aube de la saison 2014 dans son top 100 annuel des meilleurs joueurs de la Ligue, et McCoy a déjà enregistré deux sacks en quatre matches, depuis le début de l’exercice 2014.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft