Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2015 – Week 4

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

The Blue Pennant vous présente tous les vendredis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

Les grosses rencontres arrivent et vont nous permettre de juger un peu mieux du potentiel de certains prospects. Pas mal de changements mineurs dans le classement de cette semaine, bien que le trio de tête semble parti pour rester le même jusqu’à la draft, mais aussi quelques chutes violentes. En particulier un certain quarterback, aussi vite descendu en flammes par la presse cette saison qu’il n’avait été porté aux nues l’an passé, après avoir réussi le doublé National Championship – Heisman Trophy. En outre, pas sûr que sa descente dans ce classement ne se stabilise d’ici la fin de la saison.

QB Marcus Mariota, Oregon

1. QB Marcus Mariota, Oregon (=) HOT
Cette semaine : @ Washington State, W 38-31 ; 21/25 (84.0%), 329 yds, 5 TD, 13 rush, 58 yds
Petite baisse de régime pour les Ducks face à Washington State. Heureusement, pas pour leur quarterback, qui a gagné le match presque tout seul, comme un grand. Marcus Mariota s’affirme de plus en plus comme le meilleur prospect au poste depuis Andrew Luck, et il doit déjà tout émoustiller les franchises NFL dont les QB sont de vrais peintres (toujours les mêmes, en plus…). Avec plus de passes de touchdown au compteur de ce match que de passes manquées, le leader d’Oregon fait figure de favori pour le Heisman Trophy, jusqu’à nouvel ordre.
Comparable à : QB Andrew Luck, Indianapolis Colts
Destinations probables : Cleveland Browns, New York Jets, Dallas Cowboys, St. Louis Rams, Tennessee Titans, Tampa Bay Buccaneers, Miami Dolphins, Houston Texans, Oakland Raiders

2. DL Leonard Williams, Southern California (=)
3. OT Andrus Peat, Stanford (=)

4. WR Amari Cooper, Alabama (+3) HOT
Cette semaine : vs. Florida, W 42-21 ; 10 rec, 201 yds, 3 TD
Les pauvres Gators ont semblé en mesure de faire plier le tout-puissant Tide, emmené par le tout-puissant Nick Saban, mais le dernièrement tout-puissant Lane Kiffin a une fois de plus sorti un playcalling parfait de sous sa visière. Et c’est Amari Cooper qui en profite. L’ancien coach des Oakland Raiders, ou plus récemment des Trojans, a l’habitude de s’appuyer sur son joueur offensif le plus talentueux et le receveur l’est indéniablement. Avec une trajectoire à la Julio Jones qui se dessine à mesure que la draft approche.
Comparable à : WR Marqise Lee, Jacksonville Jaguars
Destinations probables : Oakland Raiders, Philadelphia Eagles, New York Jets, Kansas City Chiefs, Cleveland Browns, Baltimore Ravens, San Diego Chargers, Carolina Panthers, Miami Dolphins

WR Amari Cooper, Alabama

5. OT Cedric Ogbuehi, Texas A&M (=)
6. DE Randy Gregory, Nebraska (-2)
7. SS Landon Collins, Alabama (-1)
8. OLB Vic Beasley, Clemson (=)
9. RB Todd Gurley, Georgia (+1)
10. OT La’El Collins, Louisiana State (+4)

11. CB P.J. Williams, Florida State (+11)
12. DE Dante Fowler Jr., Florida (=)
13. DE Shawn Oakman, Baylor (=)
14. DE Shilique Calhoun, Michigan State (+4)
15. OT Brandon Scherff, Iowa (=)
16. DT Michael Bennett, Ohio State (+3)
17. WR Jaelen Strong, Arizona State (-1)
18. CB Ronald Darby, Florida State (N)

19. QB Jameis Winston, Florida State (-8) COLD
Cette semaine : vs. Clemson, W 23-17 ; DNP
On a bien cru que Jameis Winston allait s’incruster sur le terrain jusqu’au bout du suspense, mais son coach l’en a dissuadé. Certainement excédé par son comportement stupide, qui l’a forcé à se passer de lui pour cette rencontre importante de l’ACC face à Clemson, Jimbo Fisher est tout de même parvenu à remporter la victoire sans sa vedette. Winston a évidemment un talent monstre, mais son manque de maturité devrait lui jouer des tours à la draft. A moins que Jerry Jones, qui se mord les doigts d’avoir manqué Johnny Manziel à la dernière draft, ne trouve finalement son Bozo.
Comparable à : QB Cam Newton, Carolina Panthers
Destinations probables : Cleveland Browns, New York Jets, Dallas Cowboys, St. Louis Rams, Tennessee Titans, Tampa Bay Buccaneers, Miami Dolphins, Houston Texans, Oakland Raiders

DE Vic Beasley, Clemson

20. CB Ifo Ekpre-Olomu, Oregon (-11) COLD
Cette semaine : @ Washington State, W 38-31 ; 9 tackles (4 solo, 5 ast), 1 TFL, 1 BrUp
Annoncé comme le meilleur cornerback du pays cette saison, après qu’il ait remis sa décision de se présenter à la draft, Ifo Ekpre-Olomu n’a pas encore convaincu malgré son potentiel. Son stock pourrait rapidement baisser si il ne se reprend pas, car cette cuvée s’annonce chargée en cornerbacks talentueux, notamment avec le duo de Florida State. Il reste du temps cette année au cornerback pour briller autant que les uniformes flashy des Ducks.
Comparable à : CB Richard Sherman, Seattle Seahawks
Destinations probables : Chicago Bears, Washington Redskins, Pittsburgh Steelers, Detroit Lions, Indianapolis Colts, San Francisco 49ers, New Orleans Saints, Cincinnati Bengals

21. OT Cameron Erving, Florida State (-4)
22. RB Melvin Gordon, Wisconsin (N)
23. CB Trae Waynes, Michigan State (N)
24. QB Kevin Hogan, Stanford (-4)
25. S Karl Joseph, West Virginia (-2)

L’ancienne gloire universitaire

OT Michael Oher, Ole Miss Rebels / Tennessee Titans

Michael Oher, ex-Ole Miss

La plupart d’entre vous connaissent l’histoire particulière de Michael Oher, qui a été adaptée en livre, puis en film par Hollywood. De façon laconique, The Blind Side décrit l’adolescence difficile de ce géant et sa découverte du football, sous tutelle de sa famille d’adoption, férue de ce sport et de l’ancienne fac d’Eli Manning. Vous pouvez évidemment dénicher facilement ce film, dont les plus Verchain d’entre vous apprécieront la performance de Sandra Bullock.

Pour en revenir à Michael Oher, il découvre donc tardivement le football, où son physique gigantesque le prédestine à exceller, en particulier au poste de left tackle, d’une importance capitale dans le jeu moderne. Moins doué pour les études que pour le football, le joueur rencontre quelques difficultés pour intégrer un programme de Division I, qu’il surpasse notamment avec des cours en ligne de la Brigham Young University. Oher choisit donc de rejoindre l’alma mater de ses parents d’adoption, Ole Miss, dont le coach de l’époque n’est autre que le truculent Ed Orgeron (qui joue son propre rôle dans le film). La NCAA ouvre d’ailleurs une enquête quant à ce recrutement, puisque Michael Oher est soupçonné d’avoir été influencé par sa famille adoptive et son coach de high school, qui rejoint les Rebels en même temps que le prospect.

Finalement tout rentre dans l’ordre, et l’imposant lineman participe à dix rencontres en tant que guard durant sa saison freshman. Il est nommé First-Team Freshman All-American, avant d’être repositionné en tant que left tackle en 2006, pour sa saison sophomore. Michael Oher connait finalement un succès identique au football, où il remporte de nombreuses distinctions individuelles, et dans ses études, puisqu’il sort diplômé en 2009 à l’issue de sa saison senior. Son QI a notamment grimpé d’une vingtaine de points pendant son cursus universitaire.

La trajectoire idéale du Rebel se poursuit lorsqu’il est sélectionné au premier tour de la draft NFL 2009, avec le 23e choix des Baltimore Ravens. Il est second au vote du NFL Offensive Rookie of the Year. Michael Oher a notamment remporté le Super Bowl XLVII en 2012, lors du Harbaugh Bowl entre les Ravens et les 49ers. Le lineman a débuté les 80 matches qu’il a joué dans la grande Ligue, la plupart en tant que right tackle ces dernières années. Oher a quitté Baltimore cette saison pour rejoindre les Tennessee Titans

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft