Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2015 – Week 2

The Blue Pennant vous présente tous les jeudis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

The Blue Pennant vous présente tous les jeudis son top 25, actualisé chaque semaine, des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

Avant de commencer cette semaine, nous allons revenir sur un film récent dont le background sied tout à fait à cette rubrique : la Draft NFL. S’il existe un bon nombre de films prenant pour sujet le football américain, ils sont généralement tournés sur l’histoire d’un joueur (Ernie Davis pour The Express, Michael Oher pour The Blind Side) ou d’une équipe (T.C. Williams High School dans Remember The Titans ou encore Marshall dans We Are Marshall). Le film dont il est question peut être résumé rien que par son titre : Draft Day.

Dans ce long-métrage, on suit le GM des Cleveland Browns, interprété par Kevin Costner, lors de la journée précédant la soirée de la Draft. Bien que le scénario reste tiré par les cheveux, ce film n’en reste pas moins une mise en abîme efficace pour comprendre l’intensité de ce jour pour les prospects, les general managers et tout le petit monde qui gravite autour de la NFL. Surtout Draft Day met l’accent sur le côté minutieux de l’étude des recrues potentielles, qui font véritablement l’objet d’une enquête dans de nombreux domaines autres que le football, avant d’être sélectionnés.

Ceci n’est pas une critique de film ordinaire, sans quoi je ne l’aurais peut être pas recommandé, mais certaines situations peuvent nous permettre de cerner un peu mieux les décisions qui nous semblent parfois étranges, qui nous font bondir parfois lorsque notre équipe fait un choix visiblement stupide. Car il nous rappelle que les front staff en NFL sont bien mieux organisés et omniscients que n’importe quel expert d’un quelconque média. Et si The Blue Pennant fait le maximum pour vous informer, il n’en reste pas moins que nous ne pouvons nous baser que sur les performances sportives, à moins de gros scandales.

Sur cette profession de foi, reprenons nos habitudes avec le classement de cette deuxième semaine la saison régulière :

1. QB Marcus Mariota, Oregon (=)

DL Leonard Williams, USC

2. DL Leonard Williams, Southern California (=) HOT
Cette semaine : @ Stanford, W 13-10 ; 11 tackles (8 solo, 3 ast), 1 TFL, 1 sack
Il y a un an, Jadeveon Clowney était considéré comme l’un des meilleurs prospects défensifs depuis plusieurs années. Pourtant, tout le monde sait qu’il a connu une saison 2013 difficile, qui ne l’a pourtant pas empêché d’être sélectionné en première position à la draft. Selon les experts, Clowney était gêné par les stratégies adverses qui se focalisaient sur lui afin de le neutraliser. Leonard Williams, lui, est inarrêtable. Face à l’une des meilleures lignes offensives du pays, celle de Stanford, le Trojan a été intenable, neutralisant presque à lui tout seul le jeu au sol du Cardinal et ne relâchant jamais la pression sur le quarterback adverse, qu’il a d’ailleurs envoyé au tapis avec un sack capital en toute fin de rencontre. Pourtant, Williams est l’une des rares menaces dans le pass rush à USC, donc les linemen adverses sont plutôt concentrés sur lui. Et comme si cela ne suffisait pas, il faut avouer que nous ne l’avons toujours pas vu en pleine forme, étant donné qu’il a joué toute la saison passée avec une blessure à l’épaule, et le match face à Stanford avec une cheville douloureuse. The sky is the limit, comme disent nos amis d’outre-Atlantique.
Comparable à : J.J. Watt, Houston Texans
Destinations probables : New York Giants, New York Jets, Dallas Cowboys, Oakland Raiders, Jacksonville Jaguars

3. OT Andrus Peat, Stanford (+2)
4. DE Randy Gregory, Nebraska (-1)
5. OT Cedric Ogbuehi, Texas A&M (+1)
6. WR Amari Cooper, Alabama (+1)
7. S Landon Collins, Alabama (+1)
8. OLB Vic Beasley, Clemson (+2)
9. CB Ifo Ekpre-Olomu, Oregon (=)
10. TB Todd Gurley, Georgia (+2)

11. QB Jameis Winston, Florida State (-7) COLD
Cette semaine : vs. Citadel, W 37-12 ; 22/27 (81.5%), 256 yds, 2 TD, 2 rush, 2 yds)
C’est la grosse chute de la semaine, et ça n’a pas grand chose à voir avec les performances sportives de Jameis Winston, qui a aligné de très belles statistiques, même si Citadel est un adversaire plus que modeste. Il s’agit des allégations qui pèsent sur la personne du quarterback, des suspicions de viols en fait. Pour l’instant, accordons-lui le bénéfice du doute au nom de la présomption d’innocence. Dans l’immédiat, les scouts NFL sont certainement un peu refroidis par ces casseroles, ce qui explique sa sortie du top 10.
Comparable à : QB Cam Newton, Carolina Panthers
Destinations probables : Cleveland Browns, New York Jets, Dallas Cowboys, St. Louis Rams, Tennessee Titans, Tampa Bay Buccaneers

LB Denzel Perryman, Miami

12. OT La’El Collins, Louisiana State (+2)
13. DE Shawn Oakman, Baylor (N)
14. OT Brandon Scherff, Iowa (-1)
15. DE Dante Fowler Jr., Florida (N)
16. QB Brett Hundley, UCLA (-1)
17. OT Cameron Erving, Florida State (-1)
18. DE Shilique Calhoun, Michigan State (-7)
19. WR Jaelen Strong, Arizona State (-2)
20. DT Michael Bennett, Ohio State (=)
21. CB Marcus Peters, Washington (N)
22. CB P.J. Williams, Florida State (-4)
23. TB Melvin Gordon, Wisconsin (-1)

24. ILB Denzel Perryman, Miami (FL) (N) HOT
Cette semaine : vs. Florida A&M, W 41-7 ; 6 tackles (3 solo, 3 ast), 1 TFL
Le linebacker des Hurricanes est une grosse cote de la prochaine draft, mais pas au point d’être considéré parmi les prétendants à une sélection au premier tour. C’est donc en partie un pari personnel mais Denzel Perryman a tout d’un futur grand joueur au niveau NFL : three-down linebacker, il est aussi efficace contre la course, en jeu aérien et en poursuite sideline-to-sideline. Ses capacités athlétiques et son instinct lui permettent d’être aligné comme OLB ou comme ILB, selon la convenance du coach et les besoins de l’équipe. Fort d’une carrière réussie à Miami (FL), il sera certainement très attendu à la draft. Gardez un œil sur lui car il a le potentiel pour réussir une dernière saison mémorable.
Comparable à : LB Mason Foster, Tampa Bay Buccaneers
Destinations probables : Cincinnati Bengals, Miami Dolphins, New Orleans Saints, Green Bay Packers, Denver Broncos, Seattle Seahawks

25. WR Ty Montgomery, Stanford (N)

L’ancienne gloire universitaire

RB Frank Gore, Miami (FL) Hurricanes / San Francisco 49ers

Alors qu’il s’apprête à franchir la barre des 10 000 yards à la course en carrière cette saison, Frank Gore est déjà une institution à San Francisco, où il détient plusieurs records, dont celui du nombre de yards parcourus au sol et de touchdowns inscrits à la course. C’est pourtant à l’autre bout du pays, en Floride, d’où il est originaire, que le running back s’illustre dans le championnat universitaire. Considéré dans le top 10 des meilleurs prospects du pays, le jeune joueur décide de rester près de la région où il a grandi en choisissant Miami (FL).

Pour sa première saison, en tant que true freshman, Frank Gore totalise un impressionnant bilan de 820 yards et 12 touchdowns en 62 portées, soit une moyenne de 9.3 yards par course ! Back up de Clinton Portis durant cette saison, le joueur fait partie de la formidable équipe des Hurricanes de 2001, qui remporte le championnat national et qui est estimée comme l’une des meilleures de l’histoire du college football. Il est logiquement nommé Big East Freshman of the Year et s’impose au sein de son programme comme un élément offensif de premier plan, puisqu’il est désigné titulaire à l’aube de la saison 2002.

Malheureusement, il subit une grave blessure au genou nécessitant une opération chirurgicale, ce qui l’éloigne du terrain pour la saison. Frank Gore se remet parfaitement de cette année sabbatique puisqu’il s’impose comme un excellent running back en 2003 et 2004. A l’issue de sa saison senior, il se présente à la draft NFL, où il est sélectionné au troisième tour par son équipe de toujours depuis, les San Francisco 49ers. Gore a participé cinq fois au Pro Bowl en huit saisons NFL.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Jaack Browns

    12 septembre 2014 à 15h51

    Comme tjs super article par contre ce sont les Browns de Cleveland et non les Cavaliers.

  2. Verchain

    13 septembre 2014 à 07h39

    Faut dire qu’avec Urban qui fait venir BronBron pour attirer des recrues dans son équipe de football, ya de quoi s’y perdre…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft