Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2015 – Week 1

C’est la rentrée sur The Blue Pennant avec la reprise de la saison ! On rempile donc pour une année supplémentaire avec cette rubrique, qui vous permettra de garder un œil sur les meilleurs prospects en vue de la prochaine Draft NFL.

Un premier classement plutôt basé sur les performances de l’an passé et sur le potentiel des joueurs, en attendant d’en voir un peu plus au cours de la saison.

Pour information, 17 prospects faisant partie de notre dernier top 25 2014 ont été sélectionnés au premier tour.

Voici le 1er Top 25 des espoirs de la draft NFL 2015 :

QB Marcus Mariota, Oregon

1. QB Marcus Mariota, Oregon HOT
Cette semaine : vs. South Dakota, W 62-13 ; 20/14 (70.0%), 267 yds, 3 TD, 6 rush, 43 yds, 1 TD
Pour commencer, une performance correcte face à un (très) faible adversaire, une tradition pour les Ducks histoire de se mettre en jambe. Mais rien ne peut éclabousser la réputation actuelle de Marcus Mariota, considéré comme l’un des favoris pour le Heisman Trophy et comme le futur first pick. A moins que la défense féroce de Michigan State ne l’ébranle suffisamment pour lui faire perdre sa contenance cette saison. Affaire à suivre.
Comparable à : QB Andrew Luck, Indianapolis Colts
Destinations probables : Cleveland Browns, New York Jets, Dallas Cowboys, St. Louis Rams, Tennessee Titans, Tampa Bay Buccaneers

2. DL Leonard Williams, Southern California HOT
Cette semaine : vs. Fresno State, W 52-13 ; 7 tackles (3 solo, 4 ast), 2 BrUp, 1 INT
Retenez bien son nom, car Leonard Williams devrait être l’un des défenseurs les plus dominants à se présenter à la draft depuis quelques années. Excellent pass rusher et run stuffer, son intelligence de jeu crève le plafond, comme le montre son interception face à Fresno State où il anticipe une passe courte qui lui atterrit dans les mains, avant de piétiner deux-trois joueurs puis d’être finalement stoppé pour un gain de dix yards. All-American en 2013 alors qu’il a joué toute la saison avec une blessure à l’épaule, USC compte énormément sur lui car il est l’un des rares Trojans efficaces dans le pass rush. Et son opposition à l’entraînement avec Damien Mama et Zach Banner a permis aux deux jeunes OL d’apprendre rapidement leur travail, au point de réussir leur premier match comme titulaires. Un joueur à suivre de très près.
Comparable à : J.J. Watt, Houston Texans
Destinations probables : New York Giants, New York Jets, Dallas Cowboys, Oakland Raiders, Jacksonville Jaguars

DL Leonard Williams

3. DE Randy Gregory, Nebraska
4. QB Jameis Winston, Florida State
5. OT Andrus Peat, Stanford
6. OT Cedric Ogbuehi, Texas A&M
7. WR Amari Cooper, Alabama
8. S Landon Collins, Alabama
9. CB Ifo Ekpre-Olomu, Oregon
10. OLB Vic Beasley, Clemson

11. DE Shilique Calhoun, Michigan State
12. TB Todd Gurley, Georgia
13. OT Brandon Scherff, Iowa
14. OT La’El Collins, Louisiana State

15. QB Brett Hundley, UCLA COLD
Cette semaine : @ Virginia Tech, W 27-20 ; 20/33 (60.6%), 242 yds, 15 rush, 39 yds, 1 TD
On ne va pas trop tirer sur l’ambulance car Brett Hundley n’a pas été épargné par la presse spécialisée après cette première sortie poussive. Attendu comme le feu follet d’une équipe ambitieuse, le QB des Bruins a marqué moins de touchdowns que sa défense. Cependant, cette première performance est à relativiser, tant la ligne offensive était poreuse pour UCLA. L’absence du center vétéran des Bruins a visiblement ébranlé l’OL, et par conséquent toute l’attaque de Jim Mora. Hundley n’est pas encore à terre dans la lutte pour le Heisman Trophy mais la concurrence sera rude.
Comparable à : QB Colin Kaepernick, San Francisco 49ers
Destinations probables : Cleveland Browns, New York Jets, Dallas Cowboys, St. Louis Rams, Tennessee Titans, Tampa Bay Buccaneers

QB Brett Hundley, UCLA

16. OT Cameron Erving, Florida State
17. WR Jaelen Strong, Arizona State
18. CB P.J. Williams, Florida State
19. DE Mario Edwards, Florida State
20. DT Michael Bennett, Ohio State
21. DE Noah Spence, Ohio State
22. RB Melvin Gordon, Wisconsin

23. WR Nelson Agholor, Southern California HOT
Cette semaine : vs. Fresno State, W 52-13 ; 5 rec, 57 yds, 2 TD
Légèrement éclipsé par le true freshman JuJu Smith, Nelson Agholor n’en demeure pas moins la principale menace offensive des Trojans dans le jeu aérien. En attestent ses deux touchdowns, l’un sur une passe en cloche à la lutte avec son vis-à-vis, l’autre sur un superbe décrochage dans le coin de la end zone. Sa réception acrobatique en deux temps a également été mis à l’honneur dans les highlights de la victoire des Trojans. Capable de s’aligner comme flanker ou slot receiver, Agholor est un atout maître dans le jeu de Steve Sarkisian, et certainement l’un des joueurs les plus scrutés par les scouts NFL présents au Coliseum pour ce match.
Comparable à : WR Robert Woods, Buffalo Bills
Destinations probables : Cleveland Browns, San Diego Chargers, San Francisco 49ers, Jacksonville Jaguars, Carolina Panthers, New England Patriots

24. S Kurtis Drummond, Michigan State
25. DT Ellis McCarthy, UCLA

L’ancienne gloire universitaire

LB Brian Orakpo, Texas Longhorns / Washington Redskins

LB Brian Orakpo, Texas Longhorns / Washington Reskins

Né à Houston, au Texas, de parents immigrants nigérians, Brian Orakpo a forcément rejoint les Longhorns de Mack Brown, véritable institution pour les prospects texans. Plaqueur agressif, il profite d’une saison redshirt en 2004 avant d’entrer par la grande porte en 2005, année à l’issue de laquelle il est couronné Freshman Defensive Player of the Year et Freshman All-American alors qu’il n’est pas titulaire. Durant cette période, Texas s’impose comme l’une des meilleures défenses du pays et remporte le championnat national au Rose Bowl 2006 face à USC.

Brian Orakpo poursuit ses efforts défensifs et contribue efficacement durant sa saison sophomore, mais une blessure au genou le ralentit en 2007. Ce qui ne l’empêche pas d’être nommé Defensive MVP du Holiday Bowl dont Texas sort vainqueur face à Arizona State, grâce à ses six plaquages et ses deux sacks dans la rencontre. Le defensive end explose finalement au cours de sa saison senior, durant laquelle il compile onze sacks. Orakpo remporte plusieurs distinctions, dont le titre de Big 12 Defensive Player of the Year ainsi que le Bronko Nagurski Award et le Bill Willis Trophy. Il est également le premier defensive end des Longhorns à être nommé All-American, depuis Tony Brackens en 1995.

Reconnu pour son éthique de travail et sa détermination à l’entraînement, Brian Orakpo impressionne au Combine, aussi bien par ses capacités athlétiques que par sa puissance physique. Le Texan est finalement sélectionné par les Washington Redskins avec le treizième choix de la draft. Repositionné en tant que linebacker, Orakpo continue d’affoler les attaques adverses au niveau NFL, ce qui lui vaut d’être désigné dans la All-Rookie Team en 2009 et d’être élu au Pro Bowl trois fois, en 2009, 2010 et 2013.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

10 Commentaires

10 Comments

  1. down

    4 septembre 2014 à 18h52

    À destination probable concernant les qb hundley et mariota je ne vois Houston texans. Pourtant il me semble que c’est une franchise en manque de qb car fitzpatrick peut faire d’excellents matchs comme d’autres pitoyables et mallet à ciré le banc des patriots pendant 3-4 ans…

    • GreenDay

      4 septembre 2014 à 20h24

      Peut-être que Mallett va confirmer..

    • Loïc Baruteu

      5 septembre 2014 à 15h12

      Je laisse le bénéfice du doute à Ryan Mallett car les Pats sont réputés pour avoir d’excellents quarterbacks remplaçants, et Mallett peut marcher dans les traces de Matt Cassel.

  2. Mathieu

    4 septembre 2014 à 20h17

    17/25 c’est vraiment pas mal 😉

    • Loïc Baruteu

      5 septembre 2014 à 15h13

      Il y a encore une marge de progression, comme on dit dans les scouting reports 🙂

  3. GreenDay

    4 septembre 2014 à 20h23

    Mariota chez les Rams, j’en rêve…

  4. Krator

    5 septembre 2014 à 14h31

    Je suppose que tu voulais parler de Damien Mama ( prototype d’un bulldozer du fait de sa carcasse 2 mètres pour 170 kg !!!!) et de Toa Lobendahn ( plus petit gabarit mais alors une technique à 18 ans…) les deux freshman. Tu aurais même pu citer Viane Talamaivao ( autre freshman qui a presque autant de qualités que les deux précédents), qui a faut un très bon match contre fresno state.
    En parlant de la OL de USC Loïc, ne penses tu pas que ça peut rapidement devenir la meilleur OL universitaire très rapidement.
    Quand je vois déjà les 3 freshmans, qui travail au quotidien avec un Max Tuerk extrêmement performant en centre et qui guide les deux freshmans Mama et Toa en guards. L’opposition au quotidien avec un Williams et même Wood qui est un point essentiel à notre défense. Un Banner qui m’a plus qu’étonné. Athlétiquement parlant c’est un monstre et il a énormément travaillé sa technique de jambes. Et Wheeler qui fait du Wheeler peu compétant en course d’après moi mais extrêmement important contre la passe.
    L’année prochaine, certes il y aura sûrement la perte de Tuerk mais une ligne jeune et déjà mature, tu y ajoute Chris Brown qui pour moi a les qualités d’un Tuerk et aussi, surtout, Edoga (qui espérons le signera chez les Trojans) ça peut devenir une vraie muraille imperméable.
    BANNER – MAMA – LOBENDAHN – TALAMAIVAO – WHEELER ( voir déjà Edoga en LT )

    • Loïc Baruteu

      5 septembre 2014 à 15h19

      Ah merci de me lancer sur ce sujet, j’ai une très grosse estime pour l’importance de l’OL dans une attaque et je me morfondais ces deux dernières années.

      L’arrivée de Tim Drevno pour coacher l’OL est déjà un très gros plus. Sans oublier Khaliel Rodgers et Jordan Simmons. Le premier était RG titulaire durant l’offseason puis sa blessure a laissé le champ libre à Mama. Zach Banner est effectivement un monstre, il dépasse d’une tête tout le monde dans les huddles et l’opération du genou qu’il a effectué lui permet d’être beaucoup plus mobile. Le fait d’être opposé à Leonard Williams est véritablement un plus pour son entraînement.

      L’opposition entre Andrus Peat (#5) et Leonard Williams (#2) promet beaucoup demain soir.

      • Krator

        5 septembre 2014 à 18h19

        Peat vs Williams tout le monde attend ça outre atlantique et je pense que Williams va prendre le déçu sur cette fausse « opposition » du fait de l’ampleur de jeu de Williams qui ne va pas se contenter de foncer tête baissé sur Peat comme tout le monde attend.
        Avec encore un gros match de la OL et de Juju espérons

        • algerino

          7 septembre 2014 à 02h00

          Je dois avouer que je n’avais pas vraiment approfondi ma connaissance de votre OL, mais ils sont vraiment pas mauvais du tout les gros bébés !
          Merci d’avoir battu le Cardinal haha 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft