Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2014 – Week 4

C’est le grand retour des Espoirs de la draft NFL sur The Blue Pennant !

Comme la saison dernière, Loic Baruteu vous présentera, tous les jeudis, l’actualité des meilleurs prospects pour la draft NFL 2014. Nouveauté pour cette saison : un Top 25 mis à jour chaque semaine avec un focus sur le top 10. De plus, vous saurez « who’s hot » et « who’s cold » !

Top 25 des meilleurs prospects NFL

1. DE Jadeveon Clowney, Jr, South Carolina
Cette semaine : Bye.
Cette saison : 10 tackles (8 solo, 2 ast), 3 TFL, 2 sacks, 1 FF.
Considéré comme l’un des meilleurs prospects défensifs de ces dernières décennies, Jadeveon Clowney est un véritable phénomène. Ses treize sacks l’an passé ont contribué à sa légende et les scouts NFL savent à quoi s’en tenir avec le defensive end bien qu’il ait été limité cette saison à deux sacks et dix tackles en trois matches. A sa décharge, Clowney était attendu au tournant et les linemen adverses sont concentrés sur lui à chaque instant. Il est toutefois si impressionnant que le first pick lui est presque assuré tant la plupart des franchises seraient prêtes à tout pour l’aligner sous leurs couleurs. Surtout son profil lui permet d’être aligné dans n’importe quel schéma défensif, comme DE ou OLB. Pour information, le Gamecock a déjà prévu de subir une opération au pied à l’issue de la saison.
Comparable à : DE Julius Peppers, Chicago Bears.
Destinations probables : N’importe quelle franchise avec le first pick.

2. QB Teddy Bridgewater, Jr, Louisville
Cette semaine : vs. Florida International, W 72-0 ; 17/22 (77.3%), 212 yds, 4 TD, 218.2 QB Rating.
Cette saison : 79/110 (71.8%), 1 214 yds, 14 TD, 1 int, 204.7 QB Rating.
Comparé à Aaron Rodgers ou Tom Brady, le quarterback originaire de Floride semble être le QB parfait pour les principales franchises en quête d’un joueur à ce poste. Bien qu’athlétique et capable de gagner quelques yards à la course de temps en temps, Teddy Bridgewater semble plus à l’aise comme pocket passer. Précis et doté d’un bon bras, il possède également l’intelligence et la capacité de gérer le clutch time. Bridgewater a clairement le potentiel d’un futur franchise player et il devrait logiquement être le premier quarterback appelé à la prochaine draft tant il semble au-dessus du lot dans une classe tout de même riche en qualité et en quantité à ce poste.
Comparable à : QB Aaron Rodgers, Green Bay Packers.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Oakland Raiders.

3. OT Taylor Lewan, rSr, Michigan
Cette semaine : vs. Connecticut, W 24-21.
Solide, robuste, Taylor Lewan est un offensive tackle particulièrement doué pour le jeu au sol. Puissant et doté d’une grande force, il peut bouger les défenseurs adverses et semble déjà prêt pour le prochain niveau. Il devra cependant travailler sa couverture de passe car il peut rencontrer des difficultés face aux pass rushers rapides. Tout dépend de sa position d’engagement ; s’il parvient à poser ses mains sur le défenseur alors ce dernier aura toutes les difficultés du monde à se débarrasser de l’imposant Lewan mais dans le cas contraire ce dernier a des risques de se faire dépasser. Il s’était cependant bien débrouillé face à Jadeveon Clowney en janvier dernier.
Comparable à : OT Jake Long, St. Louis Rams.
Destinations probables : San Diego Chargers, Buffalo Bills, Kansas City Chiefs, Arizona Cardinals, Tennessee Titans, St. Louis Rams, Carolina Panthers.

4. OT Cyrus Kouandjio, Jr, Alabama
Cette semaine : vs. Colorado State, W 31-6.
Véritable phénomène à sa sortie de high school, Cyrus Kouandjio avait finalement atterrit à Alabama après quelques pérégrinations du côté d’Auburn. Bien lui en a pris puisque le left tackle titulaire du Tide a déjà remporté deux titres nationaux consécutifs et que son avenir s’annonce brillant en NFL. La qualité des linemen de Nick Saban n’est plus à démontrer et le joueur né au Cameroun a pu évoluer dans une offense où il a bloqué à la course pour Trent Richardson et Eddy Lacy, deux running backs aujourd’hui professionnels. Kouandjio a également à son actif quelques belles prouesses, notamment lors du dernier BCS Bowl face à Notre Dame, qui ont contribué à asseoir sa notoriété auprès des scouts.
Comparable à : OT Branden Albert, Kansas City Chiefs.
Destinations probables : San Diego Chargers, Buffalo Bills, Kansas City Chiefs, Arizona Cardinals, Tennessee Titans, St. Louis Rams, Carolina Panthers, Pittsburgh Steelers.

5. OLB Anthony Barr, Sr, UCLA
Cette semaine : vs. New Mexico State, W 59-13 ; 3 tackles (2 solo, 1 ast), 1.5 TFL, 1 sack, 1 FF.
Cette saison : 19 tackles (12 solo, 7 ast), 5 TFL, 1 sack, 4 FF.
Ancien running back, Anthony Barr a été converti au poste d’OLB durant le spring practice 2012 des Bruins. A l’issue de sa première année à un nouveau poste auquel il a dû s’adapter rapidement, Barr compilait treize sacks et s’imposait comme l’un des meilleurs pass rushers de Pac-12. Le linebacker s’est par ailleurs illustré en contenant le tight end Zach Ertz face à Stanford l’an dernier, un bon point dans la mesure où les scouts s’intéressent particulièrement aux joueurs à son poste capable de jouer dans plusieurs dimensions et de veiller particulièrement sur les tight ends. Extrêmement vif à l’engagement, Barr dispose ainsi souvent d’un avantage sur son vis-à-vis pour pénétrer le back-field rapidement. Son potentiel est encore inexploité puisqu’il dispute seulement sa seconde saison au poste d’outside linebacker.
Comparable à : OLB Mario Williams, Buffalo Bills.
Destinations probables : New York Giants, Detroit Lions, New York Jets, Jacksonville Jaguars, Buffalo Bills, Arizona Cardinals, Philadelphia Eagles, Minnesota Vikings, Oakland Raiders.

6. OT Jake Matthews, Sr, Texas A&M
Cette semaine : vs. SMU, W 42-13.
De retour en 2013 malgré des projections plutôt bonnes lors de la dernière draft, le right tackle de Johnny Football a conservé sa belle côte de popularité auprès des scouts. Pour la petite histoire, Jake Matthews est le fils de l’immense légende de la NFL Bruce Matthews et il fait partie d’une fratrie qui est entièrement dévouée à l’OL des Aggies (l’aîné Kevin et le cadet Mike, tous deux centers). Il est donc le cousin de Clay Matthews qu’il pourrait avoir à affronter plus ou moins régulièrement en NFL selon sa prochaine destination. Les Lions seraient très intéressés pour l’aligner du côté opposé de Riley Reiff.
Comparable à : OT Joe Staley, San Francisco 49ers.
Destinations probables : Tampa Bay Buccaneers, Tennessee Titans, Arizona Cardinals, Detroit Lions, Carolina Panthers, Pittsburgh Steelers.

7. QB Brett Hundley, rSo, UCLA
Cette semaine : vs. New Mexico State, W 59-13 ; 23/35 (65.7%), 280 yds, 3 TD, 2 int, 149.8 QB Rating.
Cette saison : 61/92 (66.3%), 848 yds, 8 TD, 3 int, 165.9 QB Rating.
Recruté par Rick Neuheisel pour sa pistol offense, Brett Hundley est indéniablement un quarterback dual-threat qui s’intègre dans un système de spread offense. Peu à l’aise dans la pocket, il a souvent tendance à scrambler mais demeure moins athlétique qu’un Robert Griffin III par exemple. Précis sur passes courtes, Hundley est presque toujours aligné en formation shotgun mais les franchises NFL sont de plus en plus nombreuses à miser sur des quarterbacks capables de prendre leurs jambe à leur cou quand il le faut. Le QB des Bruins n’est qu’à sa deuxième saison sur le terrain mais ses prouesses l’an passé, en particulier son excellent match face à USC, et ses qualités de leadership intéressent forcément les quelques franchises NFL à la recherche d’un quarterback pour 2014.
Comparable à : QB Colin Kaepernick, San Francisco 49ers.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Oakland Raiders, Minnesota Vikings.

8. WR Marqise Lee, Jr, Southern California
Cette semaine : vs. Utah State, W 17-14 ; 6 rec, 72 yds.
Cette saison : 23 rec, 293 yds, 1 TD.
Difficile de briller quand Matt Barkley n’est plus là et que le play-calling frileux des Trojans empêche Marqise Lee de s’épanouir. Le dernier vainqueur du Biletnikoff Award n’en reste pas moins un formidable prospect pour les franchises professionnelles. Explosif, véritable menace pour les secondaries adverses, Lee est au top depuis sa saison freshman où il est même parvenu à éclipser Robert Woods. Après quelques drops à l’ouverture de la saison, le receveur d’Inglewood au passé torturé s’est bien repris. Malgré des statistiques décevantes pour un joueur de son calibre, la faute à l’anémie offensive des Trojans, il est redevenu le point d’ancrage du jeu aérien au point que presque la moitié des réceptions de l’équipe ont été concrétisées par Marqise Lee.
Comparable à : WR Victor Cruz, New York Giants.
Destinations probables : New York Jets, Pittsburgh Steelers, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Baltimore Ravens, Kansas City Chiefs, Philadelphia Eagles, Carolina Panthers.

9. DT Louis Nix, rJr, Notre Dame
Cette semaine : vs. Michigan State, W 17-13 ; 6 tackles (1 solo, 5 ast), 1 BrUp.
Cette saison : 14 tackles (7 solo, 7 ast), 1 TFL, 1 BrUp.
L’autre star de la féroce défense 2012 de Notre Dame fait beaucoup moins d’émules que Manti Te’o à l’époque mais son potentiel NFL est encore plus exacerbé. Très agressif, Louis Nix est un monument et colle parfaitement au profil du nose tackle dans une défense 3-4. Il peut malgré tout évoluer dans une formation 4-3. Son potentiel athlétique est impressionnant tant il est capable de se mouvoir sur la ligne pour trouver l’ouverture, même face à des double teams. Confronté l’an passé à Barrett Jones et Chance Warmack au BCS Bowl, Nix a fait plus que se défendre et n’a pas montré de signes de fatigue au cours du match malgré cette rude opposition. Le leader défensif des Irish a les ressources pour devenir un joueur dominant au niveau professionnel.
Comparable à : DT Vince Wilfork, New England Patriots.
Destinations probables : Philadelphia Eagles, New England Patriots, Tennessee Titans, Dallas Cowboys, St. Louis Rams.

10. OLB C.J. Mosley, Sr, Alabama
Cette semaine : vs. Colorado State, W 31-6 ; 9 tackles (4 solo, 5 ast), 1 TFL.
Cette saison : 28 tackles (13 solo, 15 ast), 1 TFL.
Attendu l’an dernier à la draft, C.J. Mosley a décidé de revenir à Alabama une ultime saison, peut être pour essayer de remporter un troisième titre national avec le Tide. Mosley correspond au type des linebackers « sideline-to-sideline » comme les affectionnent les franchises NFL. Il rappelle les 49ers Patrick Willis et NaVorro Bowman pour sa capacité à s’impliquer dans l’action où qu’elle soit sur le terrain.
Comparable à : ILB Patrick Willis, San Francisco 49ers.
Destinations probables : Minnesota Vikings, Dallas Cowboys, New York Giants, St. Louis Rams, Detroit Lions, Houston Texans.

11. QB Tajh Boyd, rSr, Clemson
Cette semaine : vs. NC State, W 26-14 ; 24/37 (64.9%), 244 yds, 3 TD, 147.0 QB Rating.
Cette saison : 56/90 (62.2%), 683 yds, 6 TD, 148.0 QB Rating.
Comparable à : Robert Griffin III, Washington Redskins.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Oakland Raiders, Minnesota Vikings.

12. WR Sammy Watkins, Jr, Clemson
Cette semaine : vs. NC State, W 26-14 ; 10 rec, 96 yds.
Cette saison : 19 rec, 242 yds, 1 TD.
Comparable à : WR Torrey Smith, Baltimore Ravens.
Destinations probables : New York Jets, Pittsburgh Steelers, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Baltimore Ravens, Kansas City Chiefs, Philadelphia Eagles, San Francisco 49ers.

13. QB Marcus Mariota, rSo, Oregon
Cette semaine : Bye.
Cette saison : 49/82 (59.8%), 889 yds, 7 TD, 179.0 QB Rating.
Comparable à : QB Vince Young.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Philadelphia Eagles, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers.

14. CB Bradley Roby, rJr, Ohio State
Cette semaine : vs. Florida A&M, W 76-0 ; 2 tackles (2 solo), 1 int.
Cette saison : 13 tackles (10 solo, 3 ast), 3 BrUp, 1 int.
Comparable à : CB Brandon Flowers, Kansas City Chiefs.
Destinations probables : Chicago Bears, Miami Dolphins, Buffalo Bills, Cleveland Browns, Tennessee Titans, New York Giants.

15. TE Austin Seferian-Jenkins, Jr, Washington
Cette semaine : vs. Idaho State, W 56-0 ; 5 rec, 62 yds, 1 TD.
Cette saison : 8 rec, 70 yds, 1 TD.
Comparable à : TE Antonio Gates, San Diego Chargers.
Destinations probables : Cleveland Browns, Kansas City Chiefs, Green Bay Packers, Baltimore Ravens.

16. DE Stephon Tuitt, Jr, Notre Dame
Cette semaine : vs. Michigan State, W 17-13 ; 6 tackles (3 solo, 3 ast), 1 TFL, 1 sack.
Cette saison : 10 tackles (5 solo, 5 ast), 2 TFL, 2 sacks, 1 TD.
Comparable à : DE Marcus Spears, Baltimore Ravens.
Destinations probables : Baltimore Ravens, St. Louis Rams, New England Patriots, New Orleans Saints, Indianapolis Colts, Tampa Bay Buccaneers, Cincinnati Bengals, Chicago Bears.

17. CB Loucheiz Purifoy, Jr, Florida
Cette semaine : vs. Tennessee, W 31-17 ; 2 tackles (2 solo), 1 TFL.
Cette saison : 5 tackles (4 solo, 1 ast), 1 TFL.
Comparable à : CB Champ Bailey, Denver Broncos.
Destinations probables : Cleveland Browns, Miami Dolphins, Chicago Bears, Tennessee Titans.

18. DE Jackson Jeffcoat, Sr, Texas
Cette semaine : vs. Kansas State, W 31-21 ; 5 tackles (3 solo, 2 ast), 2 TFL, 2 sacks.
Cette saison : 22 tackles (10 solo, 12 ast), 3.5 TFL, 2 sacks, 1 BrUp.
Comparable à : OLB John Abraham, Arizona Cardinals.
Destinations probables : Atlanta Falcons, Tampa Bay Buccaneers, Seattle Seahawks.

19. QB Johnny Manziel, rSo, Texas A&M
Cette semaine : vs. SMU, W 42-13 ; 14/21 (66.7%), 244 yds, 1 TD, 1 int, 170.5 QB Rating.
Cette saison : 77/110 (70%), 1 228 yds, 12 TD, 4 int, 192.5 QB Rating.
Il n’y a pas à débattre sur le talent de Johnny Manziel qui est un formidable athlète et un quarterback pourvu d’un excellent bras. Le vainqueur du dernier Heisman Trophy a réalisé une performance fantastique face à Alabama, malgré la défaite, mais le fait qu’il soit un parfait abruti devrait inciter la plupart des franchises à chercher ailleurs. Cette classe de prospects est qui plus est suffisamment fournie en quarterback potentiellement futurs franchise players pour le faire glisser au second, voire au troisième tour.
Comparable à : QB Michael Vick, Philadelphia Eagles.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Philadelphia Eagles, Oakland Raiders.

20. TE Colt Lyerla, Jr, Oregon
Cette semaine : Bye.
Cette saison : 2 rec, 26 yds.
Comparable à : Rob Gronkowski, New England Patriots.
Destinations probables : New England Patriots, Kansas City Chiefs.

21. S Ha’Sean Clinton-Dix, Jr, Alabama
Cette semaine : vs. Colorado State, W 31-6 ; 4 tackles (2 solo, 2 ast).
Cette saison : 16 tackles (8 solo, 8 ast).
Comparable à : S Eric Berry, Kansas City Chiefs.
Destinations probables : St. Louis Rams, New York Giants.

22. OLB Kyle Van Noy, rSr, Brigham Young
Cette semaine : vs. Utah, L 13-20 ; 8 tackles (5 solo, 3 ast), 1 TFL, 1 BrUp.
Cette saison : 20 tackles (11 solo, 9 ast), 4.5 TFL, 1 sack, 2 BrUp.
Comparable à : OLB Philip Wheeler, Miami Dolphins.
Destinations probables : New Orleans Saints, Atlanta Falcons.

23. OLB Morgan Breslin, Sr, Southern California
Cette semaine : vs. Utah State, W 17-14 ; 4 tackles (4 solo), 3 TFL, 2 sacks.
Cette saison : 9 tackles (7 solo, 2 ast), 5.5 TFL, 4 sacks.
Débarqué de JuCo l’an dernier à USC, Morgan Breslin s’est immédiatement imposé comme le pass rusher le plus féroce d’une défense en difficulté. Avec le renouveau défensif chez les Trojans (la formation « 52 » de Clancy Pendergast), les Californiens sont passés de l’une des pires défenses de première division l’an dernier à l’une des meilleures cette saison. Absent au premier match, Breslin est revenu suffisamment en forme pour débuter la saison avec deux sacks contre Wazzu. Il évolue dans une position hybride DE/OLB très proche de celles de Brian Cushing et Clay Matthews sous l’ère Pete Carroll.
Comparable à : OLB Robert Mathis, Indianapolis Colts.
Destinations probables : Philadelphia Eagles, Green Bay Packers, Baltimore Ravens, Tennessee Titans, Houston Texans.

24. RB Lache Seastrunk, rJr, Baylor
Cette semaine : vs. Louisiana-Monroe, W 70-7 ; 10 att, 156 yds, 1 TD.
Cette saison : 38 att, 417 yds, 6 TD.
Comparable à : RB Jahvid Best, Detroit Lions.
Destinations probables : St. Louis Rams, Cleveland Browns, New York Jets.

25. CB Jason Verrett, Sr, Texas Christian
Cette semaine : Bye.
Cette saison : 15 tackles (10 solo, 5 ast), 2 TFL, 1 sack, 5 BrUp.
Comparable à : CB Brent Grimes, Miami Dolphins.
Destinations probables : Indianapolis Colts, Cleveland Browns, Philadelphia Eagles, Tennessee Titans, Carolina Panthers.

L’ancienne gloire universitaire

K Adam Vinatieri, South Dakota State (DII), Indianapolis Colts (NFL)

K Adam Vinatieri, South Dakota State / Indianapolis Colts

Originaire du South Dakota, celui que l’on connait aujourd’hui sous le surnom de « Mr. Clutch » et qui est peut être le meilleur kicker de l’Histoire de la NFL n’a pas toujours été destiné à une telle trajectoire sous les feux de la rampe.

Touche-à-tout, Adam Vinatieri s’illustre au high school en lutte, basketball, soccer, athlétisme et bien sûr football où il évolue comme quarterback et middle linebacker. Nommé dans la first team All-State du South Dakota, le prodige rejoint les Army Black Knights de la United States Military Academy mais il quitte West Point au bout de quelques semaines pour retourner dans sa région natale.

Devenu kicker et punter, Vinatieri remporte deux titres de Division II avec South Dakota State en quatre années et décroche le record du nombre de points inscrits avec cent quatre-vingt-cinq. Il rejoint ensuite les Amsterdam Admirals en NFL Europe où il évolue à nouveau comme kicker et punter durant une saison, à l’issue de laquelle il perd en finale du championnat.

Adam Vinatieri est recruté par les New England Patriots en 1996 avec qui il remportera trois Super Bowls en quatre participations. Sa légende se construit avec certaines des actions les plus anthologiques pour un kicker en NFL. Appelé « Iceman » pour sa résistance face à la pression ou « Automatic Adam » pour sa précision, c’est surtout le surnom de « Mr. Clutch » qui lui reste, notamment en raison de ses deux field goals décisifs lors des Super Bowls 2001 et 2003.

Vainqueur d’une autre bague avec les Indianapolis Colts, chez qui il évolue depuis 2006, Vinatieri figure au Panthéon des kickers et a de grandes chances de rejoindre un jour le Hall of Fame à Canton.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

12 Commentaires

12 Comments

  1. dash ampli ing

    26 septembre 2013 à 09h36

    C est peut être mieux pour Manziel de pas tomber dans une équipe du low 5, je le vois pas réussir dans une équipe « faible »

  2. DOWN

    26 septembre 2013 à 10h02

    J’aime bien la phrase concernant J.MANZIEL « mais le fait qu’il soit un parfait abruti devrait inciter la plupart des franchises à chercher ailleurs » ! A voir s’il glissera au 2 ou 3ème tour… Tebow a bien été recruté au 1er tour alors tout est possible.

    • Karim63

      26 septembre 2013 à 11h29

      Ryan Shazier fait-il parti du top 50 des top prospects ? Moi en tout cas je trouve qu’il est juste incroyable !

      • Karim63

        26 septembre 2013 à 13h56

        Oups c’était pas pour te répondre ce commentaire ^^

  3. Loïc Baruteu

    26 septembre 2013 à 14h08

    Au passage j’ai oublié de le mentionner mais je remercie Verchain qui m’a aidé dans les comparaisons des prospects avec leurs aînés professionnels.

    Tim Tebow était un véritable saint et un bulldozer avec les Gators. C’était un pari intéressant pour la NFL pour une franchise qui n’avait rien à perdre et tout à gagner. Johnny Manziel a à peu près le même profil, c’est-à-dire très athlétique, instinctif et pas forcément un bon pocket passer, mais il n’est absolument pas mature ou capable de diriger une escouade de mecs dont certains ont la trentaine. Sans parler des quelques lacunes dans son jeu qui pourraient poser problème au niveau NFL.

    Ryan Shazier est effectivement largement dans le top 50, sa cote a grimpé en flèche ces derniers temps et il pourrait bien figurer dans le top 25 la semaine prochaine !

    • Verchain

      27 septembre 2013 à 07h21

      No problem, Verchain est un travailleur de l’ombre. Gros boulot de ta part sur cet article, chapeau bas… Et je ne vais pas porter notre discussion sur Bridgewater / Rodgers sur la place publique…

      • Nicolas N.

        27 septembre 2013 à 15h59

        Merde, ça m’aurait plus de lire ça, moi…

  4. GreenDay62

    26 septembre 2013 à 18h37

    Apparemment il n’y aura pas de grandes stars au poste de running back à la prochaine draft, vous parlez pas de Todd Gurley, vous en pensez quoi ?

  5. Loïc Baruteu

    26 septembre 2013 à 19h00

    C’est rare que des running backs sortent du lot en général. Concernant Todd Gurley il n’est pas éligible à la draft cette année mais j’imagine que pas mal de scouts ont les yeux rivés sur lui.

  6. vinnyroma

    26 septembre 2013 à 21h50

    Je ne suis pas hyper spécialiste mais je miserais quand même bien sur le RB d’Oregon de’anthony Thomas

  7. pazeltov

    26 septembre 2013 à 23h02

    Quelles sont les conditions pour être éligible à la draft? Comment ca se fait que Manziel soit éligible alors qu’il est sophomore?

  8. Loïc Baruteu

    26 septembre 2013 à 23h55

    Pour être éligible à la draft il faut justifier au moins trois années à l’université. Johnny Manziel est redshirt sophomore, donc éligible. Pour la règle du redshirt c’est un peu plus complexe, en gros c’est une année de transition que n’importe quel joueur peut utiliser une seule fois au cours de sa carrière universitaire. C’est particulièrement le cas des freshmen qui ne sont pas encore prêts à être alignés sur le terrain et qui peuvent bénéficier d’une année pour progresser ou des joueurs blessés gravement.

    Concernant De’Anthony Thomas c’est encore le paradoxe d’Oregon, comme l’explique Verchain dans le mailbag de son dernier #NotImpressed. C’est un joueur qui excelle dans une formation adaptée au jeu universitaire mais qui aura certainement des difficultés au niveau professionnel. En tout cas l’entière majorité des scouts reste sceptique. C’est un peu comme avec LaMichael James.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft