Suivez-nous sur

National Championship

Alabama sacré champion national 2017 !

Un comeback épique. Une passe d’anthologie. Une coach qui rentre définitivement dans la Légende. #4 Alabama remporte le titre de champion national après prolongation face à #3 Georgia sur le score de 26-23.

Crédit photo : Christian Petersen/Getty Images

Alabama sacré champion national 2017 !

Bousculé, renversé, au bord de la rupture… mais jamais abattu. Le Crimson Tide de #4 Alabama a fait appel à sa jeunesse pour réussir une fin de match de légende qui rentre assurément dans l’Histoire du College Football.

Mené de 13 points en fin de 3ème quart-temps, le coach de #4 Alabama (13-1), Nick Saban, a alors donné les clés de sa saison dans les mains d’un gamin de 19 ans, le freshman QB Tua Tagovailoa (14/24, 166 yards, 3 TD, 1 INT). Une décision géniale. Grand artisan de la remontée de son équipe avec 3 passes de TD réussis après son entrée en jeu en 2ème mi-temps, le quarterback freshman a aussi réussi la passe de la victoire : une bombe de 41 yards pour un autre freshman, WR DeVonta Smith, qui a donné la victoire 26-23 au Crimson Tide en prolongation sur sa seule réception de cette finale.

Avec ce succès, coach Nick Saban remporte un 6ème titre de champion national. Il rejoint ainsi la légende Bear Bryant, qui avait également remporté 6 titres de champion à la tête du Crimson Tide entre 1961 à 1979. C’est également une 12ème victoire d’affilée pour le coach de #4 Alabama face à un ancien assistant.

Embed from Getty Images

Pour leur première participation au College Football Playoff, les Bulldogs échouent donc d’un rien dans leur tentative de remporter leur 4ème titre de champion national et leur premier depuis celui de 1980.

Pourtant, tout semblait en place pour une victoire des Bulldogs de #3 Georgia (13-2). Dominateurs des deux côtés du ballon pendant trois quart-temps grâce à une pression physique hors-norme, les joueurs de coach Kirby Smart ont fait le match parfait avant d’être renversés par une équipe de #4 Alabama métamorphosée. En prolongation, alors qu’ils venaient de reprendre les devants, 23-20, ils ont pourtant forcé la perte de 16 yards sur un énorme sack combiné de DE Jonathan Ledbetter et LB Davin Bellamy (3 plaquages, 1.5 sacks). Mais l’hawaien QB Tua Tagovailoa en décida autrement en réussissant une passe phénoménale de 41 yards qui fût chavirer une partie du Mercedes-Benz Stadium.

Le film du match

Le match ne pouvait pas plus mal commencer pour les Bulldogs. Le Crimson Tide remporte le toss et donne la possession du ballon à #3 Georgia. Après deux passes complétées de QB Jake Fromm (16/32, 232 yards, 1 TD, 2 INT) pour RB Nick Chubb (18 courses, 25 yards) et WR Terry Godwin (4 réceptions, 48 yards), le quarterback freshman tente une passe sur WR Javon Wims (1 réception, 16 yards) mais CB Tony Brown remporte son duel avec le receveur des Dawgs et réussit le premier turnover du match avec une interception ! Quelle entrée en matière du Crimson Tide !

Embed from Getty Images

#4 Alabama pouvait assommer son adversaire dès les premières minutes. La défense de #3 Georgia entra alors en scène avec notamment deux plaquages de LB Roquan Smith (13 plaquages, 2.5 pour perte, 1 sack). Le Crimson Tide dût se contenter d’un FG de 40 yards… manqué par K Andy Pappanastos ! Les problèmes de coup de pied se poursuivaient alors pour l’équipe de Nick Saban.

Les deux défenses prennent alors l’ascendant sur les deux attaques lors des deux possessions suivantes jusqu’à ce que QB Jake Fromm se mette en marche en trouvant le précieux WR Riley Ridley (6 réceptions, 82 yards) puis RB Sony Michel (14 courses, 98 yards) réussit le premier big play offensif avec une course de 26 yards. #3 Georgia prend les commandes sur un FG de 41 yards de K Rodrigo Blankenship (3/3 FG), mais dans ce match défensif, un FG c’est comme un TD.

La frustration est de plus en plus palpable du côté du Crimson Tide. L’attaque n’avance pas et Nick Saban pique une grosse colère de lassitude envers les arbitres. D’autant plus que l’attaque des Bulldogs impose son tempo. Passe pour WR D’Andre Swift, course en Wildcat de Nick Chubb, read option de QB Jake Fromm. Le coordinateur offensif des Dawgs, Jim Chaney, nous fait la totale dans cette première mi-temps. Et comme les receveurs, WR Riley Ridley et WR Javon Wims, commencent à prendre le dessus sur le backfield défensif du Crimson Tide, c’est logiquement que #3 Georgia double la mise dans ce National Championship Game avec un second FG de Rodrigo Blankenship.

Une course de 31 yards de QB Jalen Hurts (3/8, 21 yards et 6 courses, 47 yards) en milieu de 2ème quart-temps aurait pu relancer l’équipe de la SEC West mais, encore une fois, la défense des Dawgs contient une attaque de #4 Alabama sans imagination. C’est alors que les Bulldogs vont réussir leur meilleur drive de la première mi-temps. Au meilleur moment. Il ne leur restait pourtant que 1:19 à jouer. Une passe de 10 yards de QB Jake Fromm pour WR Riley Ridley, une course de 14 yards de RB Sony Michel, une course de 14 yards de QB Jake Fromm, puis ce dernier trouve WR Terry Godwin pour une réception de 16 yards. Une démonstration de diversité offensive. Profitant d’une pénalité pour rudesse, les Dawgs se retrouvèrent ainsi sur la ligne de 1 yard du Crimson Tide et WR Mecole Hardman trompa la défense de #4 Alabama avec une course sur la gauche pour le premier TD du match !

Embed from Getty Images

#3 Georgia rentrait aux vestiaires avec une avance de 13 points. Pourtant, rien n’était fait dans ce National Championship mais clairement le momentum était du côté des Bulldogs. Plus d’audace et meilleure exécution en attaque. Mais on le sait avec le Crimson Tide, tout peut basculer sur un big play défensif.

Coup de théâtre au début de la 2ème mi-temps. Sentant que son 6ème titre national était en train de lui glisser entre les doigts, Nick Saban lança le freshman QB Tua Tagovailoa à la place d’un QB Jalen Hurts dans inspiration. Résultat ? Un punt après 3 jeux ! Aucun changement, la défense de #3 Georgia redémarrait cette 2ème mi-temps comme elle l’avait terminée. La suite donnera raison au stratège du Crimson Tide

Car l’entrée de QB Tua Tagovailoa changea tout finalement. Son 2ème drive sera un vrai bijou. Deux courses, quatre passes complétées dont 3 pour WR Henry Ruggs III (3 réceptions, 29 yards). TD Alabama sur une réception de 6 yards de ce dernier ! Ce TD redonna de l’énergie à une défense du Crimson Tide qui semblait au bord de la rupture en fin de 1ère mi-temps.

DB Anthony Averett (6 plaquages, 2 pour perte) plaqua RB Nick Chubb pour une perte de 8 yards. Le doute allait-il s’installer dans la tête de QB Jake Fromm ? Oh que non ! Le quarterback freshman envoyait alors une bombe sur l’un des héros de cette soirée, WR Mecole Hardman (2 courses, 10 yards, 1 TD et 2 réceptions, 80 yards). L’ancien cornerback reconverti receveur réceptionna le ballon et couvrit les 80 yards qui le séparait de l’en-but. Monumental ! #3 Georgia n’a pas eu le temps de douter et reprend 13 points d’avance. 20-7 pour les Dawgs.

Embed from Getty Images

QB Tua Tagovailoa allait-il répondre à son homologue ? Que nenni. La défense des Dawgs frappa une nouvelle fois avec une interception tout en extension de CB Deandre Baker à 6:32 de la fin du 3ème quart-temps. La troupe de Nick Saban était au bord de la rupture. Pour une rare fois depuis des années, #4 Alabama semblait dominé physiquement et à bout de souffle. Mais on vous l’a dit, il n’y a pas plus opportuniste que la défense de #4 Alabama. Dès le snap suivant, DL Raekwon Davis profita d’une passe de QB Jake Fromm contrée pour intercepter le quarterback des Dawgs. Back-to-back interception ! La folie ! Le Crimson Tide dût pourtant se contenter d’un FG de 43 yards de K Andy Pappanastos. 20-10 pour un Crimson Tide incapable de profiter des occasions. Inhabituel.

Pour que #4 Alabama s’en sorte, il fallait absolument un éclair de genie d’un joueur inattendu. Il vint du true freshman RB Najee Harris (6 courses, 64 yards). Une course de 35 yards qui ramenait le Crimson Tide dans la red zone des Dawgs. Mais encore et toujours, l’attaque de #4 Alabama se contenta d’un FG de K Andy Pappanastos. Son 3ème de la soirée. 20-13 à 9:24 du terme de cette finale.

#3 Georgia avait les armes pour clore les débats mais pas l’instinct du tueur. Un punt rapide redonna la possession du ballon à un QB Tua Tagovailoa en feu. Il réussit un fantastique drive marqué notamment par des passes pour RB Damien Harris et WR Calvin Ridley. Cependant, la défense des Dawgs stoppa une course de RB Damien Harris (6 courses, 17 yards) forçant une 4ème tentative. Sans paniquer, il se connecta avec WR Calvin Ridley pour un TD de 7 yards qui égalisait à 20-20. Totalement inespéré 10 minutes auparavant. #3 Georgia posait un genou à terre et semblait tout proche de rompre.

Embed from Getty Images

Et le regain de forme du Crimson Tide ne s’arrêta pas là. Après un nouveau punt des Bulldogs, l’attaque de #4 Alabama récupéra le ballon à 2:50 de la fin et remonta suffisamment le terrain pour se mettre en position de réussir le FG de la victoire à 0:03 de la fin. K Andy Pappanastos avait pourtant réussi ses trois derniers FGs mais il échoua envoyant sa tentative de 36 yards à gauche des poteaux. Direction prolongation.

Les Bulldogs furent les premiers à avoir la possession du ballon. Clairement abasourdi par cette fin de match, ils parvinrent pas à obtenir de 1er down et durent donc se contenter d’un FG de 51 yards de K Rodrigo Blankenship. #3 Georgia reprenait les devants… avant deux jeux qui rentrent dans l’Histoire.

Le résumé en vidéo

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

10 Commentaires

10 Comments

  1. Nicolas

    9 janvier 2018 à 08h59

    Alabama est une grosse fac qui recrute bien mais alors leur kicker chaque année une catastrophe…

  2. Louvressac

    9 janvier 2018 à 12h02

    Sur son premier drive de la seconde période le tide est forcé de punter….. pont blocke mais action annulée out un offside fantôme de la défense des Bulldogs…. sur la possession de georgia qui suit sur un 3 down Fromm est sacke mais surtout victime d’un face mass que tout le stade a vu …. sauf les arbitres ! Georgia punte, le PR retourne jusqu’au 45 yards et le match vient de changer d’ame … une fois de plus les dieux, le comité et le corps arbitral étaient avec eux…. fait chier

    • Nicolas

      9 janvier 2018 à 12h59

      Tu veux dire que le côté obscur de la force controle les arbitres lol

  3. tamoul-à-moustache

    9 janvier 2018 à 12h54

    Georgia a pas mal manqué d’originalité dans ses courses sur la fin; avec la baisse de régime physique de la OL, les tracés entre les lignes devenaient téléphonés. Toujours en sous-nombre

    Frustranr, mais ils sont forts ce Tide. Le changement de QB, c’était couillu. L’audace et pas trop d’erreur (et un peu de chance) ont payé

  4. Kid Ink

    9 janvier 2018 à 13h52

    Je déteste Alabama par dessus tout mais le coup de changer son Fake QB (a.k.a Jalen Hurst le RB) pour un vrai QB (et freshman), tout mon respect monsieur Saban

    Coté Georgia Fromm est vraiment horrible, pleins de lancer ratés ou mal ciblés… moche car avec un QB correct ils remportaient le match

    • Steeler83

      9 janvier 2018 à 16h12

      Il faut des sacrés balls et il les a !!
      Sinon ça confirme bien que Hurts est une pipe…

      • Nicolas

        9 janvier 2018 à 19h47

        Ah ba sa quelle décision ballsy de mettre fin à cette imposture lors du match le plus important de l’annee.

  5. Figurson

    9 janvier 2018 à 14h49

    Goddamn you Nick Saban! you bloody genius! Et j’étais pour Georgia. Je pense que c’est très dur de jouer contre Alabama quand ils courent après le score. La clé de la victoire était peut-être la forme physique de l’OL, qui a peiné sur la distance @tamoul-à-moustache.

  6. Louvressac

    9 janvier 2018 à 19h35

    Mais lenfin…. tu revois le dernier TD et c’est comme admettre que c’est Oswald qui a tue Kennedy…. c’est Une blague ? C’edt Un 2 &26 on sait que ça va être une passe le corner back et le safety sont à 5 mètres…c’rst Criminel ( ou c’est las Vegas qui a payé)

  7. pep

    10 janvier 2018 à 20h36

    Même si mes dawgs ont perdu, ma soirée aura au moins été sauvé grave à Morgan qu’on rapidement apercu près de Nick Saban juste après le coup de sifflet final parmi les photographes! 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - National Championship