Suivez-nous sur

National Championship

[CFP National Championship 2017] Les pronostics de la rédaction

Crédit photo : Norm Hall/Getty Images

A quelques heures du coup d’envoi du CFP National Championship Game 2017, la rédaction de The Blue Pennant vous présente ses pronostics de ce rematch entre le Crimson Tide de #1 Alabama et les Tigers de #2 Clemson.

Morgan Lagrée, rédacteur en chef
« Convaincu au mois d’aout dernier que les Tigers avaient la meilleure équipe du pays, le miracle de la victoire face à North Carolina State m’a définitivement persuadé que Clemson est une équipe destinée à remporter le titre national 2016. On ne me fera pas croire que le départ soudain de Lane Kiffin n’aura aucune conséquence sur le secteur offensif. Les équilibres sont souvent fragiles au haut niveau et le mélodrame ayant conduit à la prise de fonction de Steve Sarkisian n’est pas un facteur de stabilité au sein d’un secteur offensif de #1 Alabama déjà douteux et mené, qui plus est, par un freshman. Oui, #1 Alabama est monumental défensivement mais de l’aveu même de coach Nick Saban, « #2 Clemson possède le joueur le plus dynamique du College Football », un certain Deshaun Watson. Plus mature que l’an dernier, je le crois capable de réussir le match le plus accompli de sa vie dans un contexte qu’il a expérimenté l’an passé. Enfin, et surtout, les Tigers n’ont pas peur de l’éléphant. Diminué l’an passé par plusieurs blessures, ils sont au complet cette fois-ci et ça pourrait tout changer. C’est l’heure pour Dabo Swinney de rentrer dans le cercle fermé des coachs champions. »
Pronostic : Clemson 35, Alabama 31

Verchain, rédacteur
« Qui peut oser parier contre ‘Bama ? Les ‘Bama-Haters’ ? Sans aucun doute. Je ne suis pas particulièrement fan du Crimson Tide, après tout, on dirait que leurs cheerleaders sont habillées, et gaulées, comme des majorettes de kermesse du Nord de la France. Mais, qui d’autre que ‘Bama pour ce nouveau titre ? Le Crimson Tide a battu la Cheerleader of the Year, et il faut reconnaître quand l’adversaire est le plus fort. Chris Petersen, le coach des Huskies de Washington, est l’un des meilleurs dans tout le football universitaire pour renverser une montagne quand on lui donne le temps de se préparer, comme il l’a prouvé maintes fois par le passé à la tête de Boise State. Là ? Il y était presque – damned – mais ça n’a pas suffi. On me dira « oui, mais bon, il y avait tel ou tel jeu, une interception, un ceci, un cela… » Le problème avec Saban & Co, c’est qu’il y a toujours « un ceci, un cela » qui finit par faire basculer le match en leur faveur…
Clemson a donné la leçon à Urban Meyer, et ça nous donne du biscuit pour faire couler de l’encre pendant l’intersaison sur le choix d’Ohio State comme demi-finaliste. Et c’est déjà beaucoup. Battre Saban ? Not so much. »
Pronostic : Alabama 31, Clemson 20

Loïc Baruteu, rédacteur
« Même si les Tigers ont écrasé Ohio State, Alabama est un client autrement plus compliqué à aborder. Le Tide ne montre aucune faiblesse dans un secteur en particulier et s’est même trouvé un nouveau running back poids lourd contre Washington. Reste à voir si l’absence de Lane Kiffin sera véritablement préjudiciable pour les champions en titre mais Nick Saban sait sans doute ce qu’il fait. Malheureusement pour cette belle équipe de Clemson, il ne faudra commettre aucune erreur en attaque face à une défense qui ne laisse passer aucune opportunité. Deshaun Watson s’est fait intercepter 17 fois cette saison, il devra être réglé comme une horloge cette fois-ci pour espérer l’emporter. »
Pronostic : Alabama 38, Clemson 31

Tuzzz, rédacteur
« Pour l’originalité, on repassera. La finale nationale offre donc la même affiche pour la deuxième année consécutive, néanmoins le choc à venir de manque pas d’intérêt, loin de là ! La saison régulière aura été beaucoup moins convaincante que l’an passé pour Clemson, avant de finir fort sur les derniers matchs derrière un QB Deshaun Watson retrouvé. De son côté, Alabama a survolé la saison avec un nouveau phénomène au poste de quarterback en la personne de QB Jalen Hurts, et possède une défense qui est peut-être la toute meilleure de l’histoire du football américain universitaire. Du talent à revendre des deux côtés, deux coachs parmi les plus brillants du pays, la rencontre devrait offrir un spectacle passionnant à l’instar de la fabuleuse finale de Glendale l’année dernière. Même si Clemson joue désormais son meilleur football au meilleur moment de la saison, le Crimson Tide de coach Nick Saban est tout simplement trop fort, et la fabuleuse défense d’Alabama ne laissera pas QB Deshaun Watson lui voler la vedette. #RollTide »
Pronostic : Alabama 38, Clemson 24

Gregory Richard, rédacteur
Dabo Swinney dit vrai : Clemson semble la seule équipe capable de battre Alabama. Les Tigers ont repoussé les joueurs de Nick Saban dans leurs derniers retranchements l’an passé et, malgré un déficit d’expérience dans ce secteur, la bataille des tranchées ne sera pas forcément cédée par la fac de Caroline. Déjà monstrueuse, la défense du Tide avait encaissé 40 points en 2015 contre Clemson. Donc un exploit d’un jour est encore possible pour Deshaun Watson et ses coéquipiers. Ce dernier me semble cependant moins serein dans les moments clés et contre un tel rempart défensif, cela pourrait finir par être rédhibitoire. Cette finale s’annonce grandiose et accrochée, avec pourquoi pas un finish dans les dernières secondes, sur un field goal par exemple.
Pronostic : Alabama 24, Clemson 21

La rédaction est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

7 Commentaires

7 Comments

  1. Kid Ink

    8 janvier 2017 à 18h26

    GO TIGERS !!!

  2. pep

    8 janvier 2017 à 22h25

    Il n’y a donc que Morgan qui mise sur une victoire des Tigers….hmmm…
    J’avoue avoir du mal à donner un vainqueur. Mon coeur pencherait vers Clemson et cela constituerait une belle revanche sur le match de l’année dernière où l’équipe avait été pas mal handicapée par les blessures.
    Maintenant, force est de constater que Bama parait tellement imbattable que je ne vois pas comment l’issue pourrait être autre qu’une back to back pour le Tide.
    Clairement le facteur X de ce match est D. Watson. Je vois plutôt un plan de jeu de N. Saban très conservateur pour ne pas trop user du jeu de passe (que je trouve personnellement très médiocre) de J. Hurts.

    Victoire finale: Alabama.

  3. Nicolas

    9 janvier 2017 à 18h44

    Roll Tide!!!

  4. Dorham

    10 janvier 2017 à 06h38

    Respect éternel à Morgan pour ce pronostic éclairé. Je suis un Bama haters assumé et j’espérais fortement (sans oser y croire) une victoire de Clemson. Après un Rose Bowl dément, la saison finit sur une note hallucinante…

    • Verchain

      10 janvier 2017 à 08h11

      C’est pour ça que le chef est chef.

      Bon, il n’est pas parfait puisque je n’ai pas ma dédicace de Sam Ponder…

      • mlagree

        10 janvier 2017 à 16h49

        Oui, ça c’est ma vraie déception des 4 jours. A l’inverse de l’an passé, les membres de l’équipe TV d’ESPN était à l’écart dans un vrai bunker (par contre, j’ai une photo d’elle sur le terrain, avec une gueule dégueu, je te l’envoie). Les journalistes écrits, eux, étaient dans le même hotel/media workroom que nous, la plèbe. D’ailleurs, j’ai eu une discussion sympa avec Heather Dinich et Stewart Mandel, qui est à Fox, notamment sur l’exportation du « produit » College Football à travers le monde (ils n’y croient pas du tout. Pour eux, c’est un des derniers bastions de l’Amérique profonde…)
        Mais sinon, j’ai parlé de toi à Pat Forde. Véridique. Je me suis retrouvé dans l’ascenseur avec lui et… Lee Corso (re-véridique). Un moment hallucinant. Je suis présenté à Pat Forde et je lui ai dit que parmi nos rédacteurs, notre plus brillante plume a été sous son influence. 😉 C’est déjà ça.

    • mlagree

      10 janvier 2017 à 16h37

      Et The Blue Pennant était présent aux deux matchs (Loic était à Los Angeles) !!! C’est fou.
      Pour le prono, j’ai cru à Clemson depuis le mois d’aout, et encore plus après leur victoire miraculeuse face à North Carolina State. Destinée. Ils ont plus de playmakers qu’Alabama, surtout en attaque, et Deshaun Watson a une maturité incroyable. Dans son face-à-face avec Jalen Hurts, je ne voyais pas comment le freshman d’Alabama pouvait s’en sortir dans un match surement serré. Il a 18 ans, Hurts. Son tour viendra surement mais Watson a plus d’expérience et il avait une énorme volonté de venger la défaite de l’an dernier. J’étais à Glendale pour la finale de l’an passé. En conférence de presse d’après-match, on voyais dans ses yeux qu’il prendrait sa revanche.
      Pour le score, y’a le facteur chance mais je voyais bien les deux équipes marquées + de 30 points avec 3-4 points d’écart. 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - National Championship