Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report – Semaine 2

Retour sur l’actualité de la semaine dans le petit monde du College Football avec le ton décalé de Verchain.

College Football Report – Semaine 2

The College Football Report is presented by South Beach Sansa.

Bon, ben, pas de South Beach football, cette semaine. Commencent à nous les briser menu, les Harvey, Irma, José, Katia and the whole family… On en marre, des catastrophes naturelles, comme Taylor Swift à la mi-temps de la prochaine finale nationale. Mayrde.

Ainsi parlait Verchain

Verchain pense. Alors Verchain parle. C’est son côté Rain Man.

Feel free to insult me in the comments section.

#NotImpressed

Et si l’histoire se répétait ?

J’aime bien cette phrase d’introduction, ça fait comme les reportages de Chépluki à la télé US qui commencent par ‘What if I told you ?’… C’est classe, je trouve…

Il n’y a que deux semaines que nous sommes de retour sur les terrains, mais cette saison a sans doute un vieil arrière goût de la saison passée. Il est trop tôt pour s’enflammer, comme je le dis tous les ans depuis 6 ans, mais Alabama et Clemson semblent partis pour nous rejouer une partition qui pourrait les emmener, si pas au bout de la Terre, au moins au pays des merveilles (note pour moi-même : voilà, ma référence aznavourienne de la saison est passée).

À tout seigneur tout honneur, j’ai été impressionné par la performances des Tigers de Dabo contre les Tigers de Gus. Une défense étouffante, une attaque certes pas aussi belle à regarder que celle de l’an passé mais qui fait le boulot… Et ce même si, sur ce match, il fallait tellement longtemps aux linemen d’Auburn pour tenter de se mettre en mouvement qu’on aurait le temps de tuer un âne à coups de figue avant qu’un block ne se mette en place.

Et pourtant, la défense d’Auburn a été loin d’être ridicule, et Kelly Bryant a sorti une performance globalement solide, même si elle n’avait rien de Lamarienne (oui, maintenant, les grandes performances d’un QB mobile seront qualifiées de Lamariennes. Pour les performances de QB plus ‘classiques’ – quoique ce terme ne veut plus dire grand chose – seront qualifiées de Peytoniennes). Le problème, peut-être, pour ces Tigers, mais on verra ça ou pas par la suite, c’est que leur attaque au sol dépend énormément des performances du QB dans le domaine…

Je vais finir par croire que Dabo Swinney, malgré tout, a mis en place une forme de ‘process’, lui aussi, qui en tout cas lui permet d’avoir cette saison la meilleure ligne défensive de l’ACC, et peut-être de tout le football universitaire.

Mais il y a sans doutes quelques gus dans le deep south qui sont en mesure de contester…

Il y a dix ans, Nick Saban arrivait à Alabama, une fac qui voulait retrouver son lustre d’antan, celui de Bear Bryant, une autre époque. Après une première saison tout juste positive, Saban lançait les bases de ce qui allait devenir la plus belle success story de ces dix dernières années.

Oh, les partisans des petites facs comme votre serviteur, rendu dingue par les maillots orange sur terrain bleu de Boise State, peuvent penser que, loin de la puissance du mastodonte SEC, il y a aussi de belles success stories (les cheerleaders d’Oregon, par exemple, étaient une belle success story…). Mais force est de reconnaître (on croirait lire un journaliste de l’Equipe, non, avec des expressions désuètes et pourtant toutes faites ???), qu’Alabama écrase tout, ces dix dernières années.

65 joueurs draftés dont 22 au premier tour. Un pourcentage de victoires de 86,2 (Ohio State, deuxième, est à 84%). Et surtout, Nick Saban est l’un des deux derniers survivants au poste de head coach dans les 10 universités au meilleur pourcentage de victoires sur la décennie, avec Gary Patterson de TCU, maintenant que Bob Stoops a pris sa retraite.

Nick Saban, l’inventeur du process. Oh, je sais, le SEC Bias l’a sans doute aidé un peu beaucoup, tant la conférence, en termes d’argent, d’image, de football, de quasiment tout sauf les cheerleaders (et encore), écrase tout et avait une influence réelle au temps que peu de monde regrette du BCS, mais tout de même…

Clemson est peut-être l’illustration de comment faire pour battre Alabama… Clemson a embauché un coach de Saban, Dabo Swinney. Lui a laissé le temps de modeler une équipe, et notamment de trouver son quarterback devenu l’un des meilleurs du pays (DeShaun Watson), de perdre une finale nationale contre Saban, d’apprendre, de grandir un peu, et un peu de chance et de ballons qui rebondissent dans le bon sens… Georgia et Florida tentent bien de faire une Clemson depuis deux ans…

Mais aujourd’hui, tout le monde a oublié, non, qu’Alabama a perdu la dernière finale… Classée numéro 1 par tout le monde, y compris votre ami Verchain… The Process, les enfants, The Process…

Le Process, il fait en sorte qu’il n’y a pas de formule magique pour battre Alabama. Il faut que le jour J à l’heure H, l’attaque soit à un niveau suffisamment stratosphérique pour disposer de la défense du Tide… Un truc à la Johnny Manziel, un truc à la Chad Kelly par deux fois, un truc à la Cardale Jones (bref, que des grands intellectuels…), ou carrément un kick six, ou une purge 9-6 contre LSU…

Alabama est l’équipe qui a joué contre le plus grand nombre d’équipes classées sur les 10 dernières saisons, 66 fois, pour 50 victoires. Et seulement, au passage, trois petites défaites contre des équipes non classées… Un rouleau compresseur. Un grand nom, un tout petit peu de patience, et une forme de classe (toute relative, tant la population de Tuscaloosa ressemble à celle de Maubeuge…) dans l’institution…

Josh Rosen, poster-boy QB que votre ami Verchain apprécie tout particulièrement, peut bien se moquer du niveau universitaire des joueurs du Tide, et il a sans aucun doute raison, mais on peut en dire de même de quasiment tous les membres de la SEC hormis Vanderbilt, il n’en reste pas moins que du simple point de vue du terrain, on peut tourner le truc dans tous les sens, Alabama reste Alabama, et sur la playlist de Lee Corso, il n’y a qu’une seule chanson pour toute la saison…

Mais dans le monde du coaching, il n’y a pas que des Nick Saban. Il y a aussi un Kevin Sumlin…

Je ne sais pas trop quoi penser, hormis qu’il est toujours aisé de tirer sur l’ambulance. Et certains ‘fans’ racistes se sont permis, figurativement (pour l’instant ? ) de le faire à leur façon, à grand renfort de courrier dégueulasse menaçant la famille du coach des Aggies de Texas A&M… Un administrateur de la fac s’est permis de se lâcher sur Facebook…

Voilà comment foutre par terre une institution dans laquelle Kevin Sumlin (et Aaron Rodgers sait que je ne suis pas particulièrement fan du comportement du monsieur, notamment de son cirque à coups d’hélicoptères pour le recrutement par exemple, et beaucoup plus de son attaque de base) a malgré tout ramené un peu de considération, après notamment les années de coach Sherman avec une seule bonne saison sur quatre, ou celles de Bob Francione qui vendait une newsletter avec des informations ‘secrètes’ (comme les blessures des joueurs non divulguées à la presse) à 1200 dollars aux boosters de la fac…

Certes, trois saisons à 8-5 de suite, pour une fac avec de grosses ambitions… Mais bon, 24 victoires en trois sans, c’est toujours mieux qu’Auburn (23), Arkansas (22) et la même chose qu’Ole Miss. Une de moins que Mississippi State. Et ce même si en SEC, c’est loin d’être bien brillant, dans le fond… Mais si A&M virait Sumlin demain, quel message serait envoyé au petit monde du coaching ? Que le type qui prend le poste de coach des Aggies s’expose à un jugement par les réseaux sociaux ?

Sumlin est le premier afro-américain coach des Aggies, et je vais finir par croire que ça se termine souvent très mal, pour les coachs Noirs dans le Lone Star State…

Quickies*

*parce qu’un petit coup vite fait, c’est bon pour la santé

  • Le seul truc passionnant qu’on trouvera dans l’Arizona cette saison, hormis les super fans des Devils, c’est la rivalité entre Sun Devils et Wildcats pour savoir qui de Todd Graham ou Rich Rodriguez sera viré en premier… Des performances à faire écrire à quelqu’un sur Twitter #Pac12sucks, ce weekend, contre et Houston et San Diego State respectivement… Tsss…

  • La saison à 0-12, c’est une belle possibilité pour Baylor, humilié contre Liberty la semaine passée, humilié contre Bip Bip comme un Vil Coyote cette semaine… Duke la semaine prochaine au programme, et puis le calendrier de conférence qui arrivera à grands pas juste derrière… Du temps d’Art Briles, on se permettait trop d’écarts dégueulasses avec l’humanité pour que votre ami Verchain puisse cautionner l’ensemble (il ne cautionne que les choses qui se passent entre adultes consentants, comme par exemple une vidéo Girls Gone Wild dans le vestiaire des cheerleaders d’Oregon…), mais Waco avait trouvé une place dans le paysage du football… là… Pfff…

  • Rutgers peut plaider sa cause aussi, en perdant contre Eastern Michigan à la maison, alors que les Eagles n’avait jamais battu une Power Five en 58 rencontres (0-38 contre la B1G)… avec ce jeu fantastique à la fin…

Oui, on comprend mieux que la B1G ne veuille plus programmer de matchs contre la toute puissante MAC…

  • Et c’est à 8h42 heure de Paris que la possibilité d’une équipe du Group of Five en playoff s’est écroulée comme une poivrotte lambda après douze 8.6… Boise a perdu en triple prolongation à Wazzu, et tous nos espoirs se sont envolés pour l’instant… Hello Darkness, my old friend…
  • Way to go, Maryland…

Les Terrapins ont promis de verser 10 000 dollars à un étudiant présent au stade du début à la fin du match si un punt était retourné pour TD contre la pauvre équipe de Towson… S’il n’y a plus que ça pour attirer des gens au stade, c’est grave…

  • Patron, faut vraiment qu’on fasse une rubrique sur la Division 3…

  • Le cadeau de la semaine. Oui, foutez la musique de Benny Hill en fond sonore, folks…

 

Verchain’s Billboard

Le Verchain’s Selection Comittee, présidé et administré par Verchain, qui synthétise après de longs débats dans un garage luxueux du Nord de la France les réflexions d’un comité composé de Verchain et Verchain, vous offre son classement des 25 premières équipes du college football, sans vous donner d’explications pourries, mais avec du Verchain Style inside.

#1 Alabama Crimson Tide (SEC) : Love that picture from last week. Don’t know why…

#2 Oklahoma Sooners (Big 12) : Maybe… Maybe… You will rue the day, Baker Mayfield…

#3 USC Trojans (Pac12) : That cheerleading team might be worth a look…

#4 Clemson Tigers (ACC) : Vous savez ce que c’est, cette image ? Juste l’une des 11 fois où les Tigers on sacké le quarterback des autres Tigers. Difficile de faire quoi que ce soit quand on est sur les fesses, non ?

#5 Washington Huskies (Pac12) : Si Verchain avait des commentaires intéressants à faire sur le football, ça se saurait, non ? Alors, vous allez avoir de la Dani McGinnis toutes les semaines, je crois. Enfin, tant que les Huskies seront classés.

#6 Penn State Nittany Lions (Big Ten) : Ayé ! James Franklin a chopé un melon incroyable. Bienvenue dans la course pour le titre de Moronic Head Coach of the Year. La B1G a du matos dans la catégorie, déjà, avec Urban et Harbaugh, mais tu joues le titre, mon garçon…

#7 Ohio State Buckeyes (Big Ten) : Urban Meyer a fait une jolie sortie cette semaine en critiquant Tom Herman, son ancien assistant aujourd’hui à la tête des Longhorns du Texas, lui reprochant notamment de se servir du fait que le niveau des joueurs des ‘Horns serait insuffisant suite au mauvais recrutement de Charlie Strong, lui aussi un ancien assistant d’Urban… Devant le spectacle proposé ce samedi par l’attaque des Buckeyes, Cardale Jones, ancien QB d’Ohio State, n’a pas pu s’empêcher de…

Hey, ‘Pixe dust’… Oui, Emmanuel Macron, de la ‘poudre de perlimpinpin…’

#8 Oklahoma State Cowboys (Big 12) : Vous vous préparez à avoir un paquet de problèmes dans le Verchain’s Billboard quand vous mettez sur le terrain… Plus de mecs que de filles dans votre groupe de cheerleaders !!!

Et puis, bon…

#9 Auburn Tigers (SEC) : Transformation des walk ons par attribution de scholarships… Peu importe les résultats sur le terrain, on dirait toujours une télé réalité pourrie de MTV, dans toutes les facs…

#10 Michigan Wolverines (Big Ten) : Best GameDay sign of the week.

#11 Wisconsin Bagders (Big Ten) : Mention passable.

#12 Louisville Cardinals (ACC) : Même quand tu mets Lamar Jackson pile poil sur sa ligne d’enbut avec un punt d’extraterrestre, Lamar Jackson te fout quand même une branlée… Back to back Heisman ?

#13 Georgia Bulldogs (SEC) : Plus que les tweets ridiculement canard à la ‘merci mon Dieu et mes coéquipiers’ du freshman Jake Fromm qui garde le siège au chaud le temps de la blessure du titulaire, Verchain promet de se pencher plus avant sur la all-girl team des Bulldogs qui pourrait être une des bonnes surprises de la saison…

#14 Florida State Seminoles (ACC) : The Seminoles without Deondre François. Allégorie.

#15 Miami Hurricanes (ACC) : Hurricanes ! Hurricanes everywhere !!!

#16 LSU Tigers (SEC) : We might have something here…

#17 Virginia Tech Hokies (ACC) : Donc, au-delà du match en lui-même contre West Virginia, qui était plutôt bon, la victoire des Hokies était pour… ça ?

#18 UCLA Bruins : Si seulement ça pouvait être vrai…

#19 West Virginia Mountaineers (Big 12) : ça c’est de la vidéo, coco…

#20 Tennessee Volunteers ( SEC)  : Proud partner of Match.com ?

#21 Florida Gators (SEC) : Florida being Florida…

Vous comprendrez en lisant la suite de cet article. Ou pas.

#22 Iowa Hawkeyes (Big Ten) : Congrats for beating… That guy’s team…

#23 Texas Christian Horned Frogs (Big 12) : Elles m’avaient manqué, en ce début de saison.

#24 Washington State Cougars (Pac12) : Mike Leach being Mike Leach…

#25 Texas A&M Aggies (SEC) : No comment.

Under consideration : South Dakota State, Boise State jusqu’au 4ème quart temps, Purdue, Cal, South Carolina and a lot lot more…

Ce qui nous donne, dans le Power Ranking des Conférences :

1 – SEC : 7 équipes
2 – ACC et Big 10 : 5 équipes
3 – Big XII et Pac12 : 4 équipes
4 – Reste du monde : aucune équipe.

Three games to watch next week

Enfin, cette saison commence presque à devenir intéressante dans son menu.

Le match de la semaine sera à n’en pas douter :

Clemson Tigers at Louisville Cardinals : où comment Lamar Jackson parviendra-t-il à survivre à la défense qui vient de renvoyer Verchain à ses chères études…

Au-delà de ça, on a un programme à même de guérir le priapisme…

Tennessee Volunteers at Florida Gators : parce que ça pourrait bien compter pour le titre de la SEC Least…

Texas Longhorns at USC Trojans : parce qu’il y a un peu moins de 11 ans, c’était l’affiche du Rose Bowl pour le ‘titre’ de champion de la division FBS… Vince Young contre Matt Leinart… Aaaah… Excusez moi, je reprends mes esprits, je suis encore mort de rire… En fait, le seul intérêt sera sans doute de voir si CB Holton Hill de Texas inscrira son troisième TD de la saison sur un pick six, après ceux contre Maryland et San Jose State…

Verchain’s Crush of the Week – Non Football Edition

Vous allez finir par croire que votre ami Verchain est tombé dans un listing des actrices qu’il préfère dans telle ou telle série… Rassurez-vous, ce ne sera pas le cas. Mais comme votre ami Verchain voit beaucoup de séries, il a forcément beaucoup plus de chances de craquer sur une actrice qu’il a vu dans une série que sur une quelconque joueuse de tennis, puisque Verchain ne regarde pas le tennis.

Et puis, c’est tellement plus facile de trouver des photos d’une actrice de série que de la demoiselle qui prend les commandes le samedi soir au kebab préféré de Verchain… D’ailleurs, si tu nous regardes… Oh, forget it…

Donc, cette semaine, enter Janet Montgomery, qui fait exploser les sloggis dans Salem (la série est terminée, mais on s’en bat le kebab). Vous avez apparemment pu voir la donzelle dans Black Swan au cinéma.


 

Not really football stuff… and then what ??

Les trucs alakon autour du football. Pas forcément tous les trucs alakon. Certains trucs alakon.

Un type s’est lancé sur Reddit dans une cartographie particulière… Si les matchs de football étaient des batailles pour un territoire, voilà ce que donnerait la carte des USA après une semaine…

Comme il doit avoir une folie géographique, il vous propose aussi le Top 25 en donnant à chaque comté la couleur d’une des équipes du classement AP… Je rêve d’avoir autant de temps pour faire une carte de toutes les candidates du Verchain’s Cheerleader of the Year Award, je dis…

La machine à meme. Fourni directement par U Conn. Ennui Husky ? Really ?

Tennessee aura donc toujours quelque chose à nous apporter…

Pendant ce temps là, à Hawaii… Ou l’on voit que les Warriors n’ont pas vraiment l’habitude des célébrations…

Forget about everything else, I’m going to Southern University.

Heck, they even have Sean Paul’s shit…


 

Make our cheerleaders great again !

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

They  are back. Like Verchain. The Oregon Cheerbabes are back in the College Football Report

 

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui.

  • That’s too short

  • That’s what she said.

 

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report