Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2016 – Semaine 1

Guess What ? Verchain. IS. BACK !!!

Avant de vous abreuver de mes âneries habituelles, je vous prierai, comme chaque début de saison à la même époque, de rester calmes.

Non, si votre équipe adorée a perdu, sa saison n’est pas foutue pour autant, ce n’est qu’un premier match. Votre équipe préférée peut toujours finir dans un bowl. De toute façon, de nos jours, la moitié des équipes de FBS finissent dans un bowl. Et si ça peut vous donner l’impression de réussite, alors c’est beau et bon, amen.

Non, si votre équipe favorite a gagné, ce n’est pas une saison réussie. Surtout si elle a gagné contre William & Mary qui ne sont pas les Jacquie & Michel du football universitaire ou contre ce pauvre Howard qui rappelons-le joue tout seul et a copié-collé sur Internet le logo des Bills de Buffalo pour en faire son logo à lui, sans changer les couleurs parce qu’avec Paint on ne peut pas faire grand chose.

Allez, en route, jeunes gens…

AINSI PARLAIT VERCHAIN

(Ce qui est toujours moins moche que Zarathoustra). Souvenez-vous, jeunes gens… il y a deux ans, votre ami Verchain, alors célibataire avec un boulot pépère, avait le temps de vous abreuver chaque semaine de son humeur, dans un rendez-vous appelé « Verchain is #NotImpressed ».

Eh bien, cette saison, le #NotImpressed est de retour, mais le dimanche.

Comme McKayla, il a changé, mais il ne ressemble pas encore à un sosie de Kim K-West. Ou du moins, c’est que j’espère.

Feel free to insult me in the comments section.

#NotImpressed

Comment mieux commencer la saison ? Inviter Hawaii dans la Big House, quelle belle idée. Les Rainbow Warriors ne gagnent plus de match contre les grandes équipes depuis que leur bateau a été coulé dans le port d’Auckland dans les années 80 ou presque. Mais je m’égare…

Alors voilà, 63 points dans ta face, la saison est lancée sur des bases merveilleuses, Michigan marque des ‘style points’ ou presque, pourrait conforter son classement pollesque (ou pollien, va savoir), et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Think again…

Monsieur Harbaugh, qui n’a au final rien gagné d’autre que le fait d’avoir laissé un peu d’espoir parmi les fans jusqu’à l’avant-dernier match de la saison passée, a eu droit à une belle augmentation à l’intersaison. 2 millions de dollars, faisant de Harbaugh le deuxième coach le mieux payé du football universitaire…
Oui, le même Harbaugh qui voit ses commits revenir sur leur engagement plus vite qu’un Dominique Strauss Kahn décharge son trop-plein testiculaire dans les rideaux d’un Sofitel de New York. Et pour des motifs parfois aussi fantastiques qu’une suspension liée à une absence sur la photo de groupe, un kicker qui s’en va parce que Michigan recrute des kickers comme McDonald’s recrute des étudiants, et un qui s’en va après avoir reçu des remerciements pour avoir assisté à un barbecue où il n’a jamais foutu les pieds, belle marque de respect pour un type qu’on confond donc avec un autre…

Harbaugh est un spectacle permanent, une télé-réalité, le Kim Kardashian des coaches de football universitaire. Grâce à Harbaugh, les revenus totaux de Michigan ont augmenté de près de 15 millions de dollars (bilan à l’issue de sa première saison, comparativement à la dernière de son prédécesseur Brady Hoke).

Harbaugh est partout et nulle part à la fois. Organiser des camps d’entraînement aux quatre coins du pays pour se faire voir, balancer des déclarations à l’emporte-pièce (on attend encore qu’il propose que soit construit un mur à la frontière entre le Michigan et l’Ohio, payé par Ohio State…), promettre la lune, Mars et Jupiter, tout ça pour quoi ?

Rien pour le moment.

Et pourtant, dans une planète coaching en perpétuelle révolution, Harbaugh fait presque figure d’exception. Tous les grands noms (parce que, mine de rien, il a un grand nom, ayant notamment placé ou replacé Stanford sur la carte de la FBS, parce qu’il a été coach à succès en NFL) ont gagné quelque chose, à un moment. Saban, Meyer, Stoops, Fisher, Richt ont tous été champions.

Même Les Miles, pour lequel les autorités de LSU vont peut-être regretter d’avoir finalement refusé d’appuyer sur le bouton du siège éjectable suite à la pénible défaite à Wisconsin… Une défaite qui, somme toute, résume à elle-seule le pourquoi du comment de Miles à LSU et de la question de son maintien… Tellement peu d’attaque, une défense talentueuse qui finit par craquer à force de passer plus de temps que raisonnable sur le terrain, pourtant face à une équipe avec une ligne offensive en construction et un QB débutant qui ne pensait pas il y a trois mois démarrer ce premier match de la saison.

Le carrousel tourne vite. Des types accueillis en héros à leur arrivée deviennent des sujets de plaisanterie ou de détestation franche des fans. Des types dont on attend pas grand chose deviennent des héros locaux au bout de quelques années…

Et il y a Harbaugh, ses allures de malade mental, de Terminator sous ecstasy, son comportement de brute qui terrorise la cour de récréation… Les fans des Wolverines le vénèrent, pour ce qu’il a fait sur le terrain au poste de QB, pour leur avoir rendu un peu de dignité la saison passée…

Et la presse qui marche à fond dans le truc, car les gens achètent du Harbaugh… Un peu comme ils achetaient du Manziel, en fait, jusqu’à ce qu’il aille trop loin…

Bah oui, ça marche. Même Verchain en fait des lignes, son premier sujet pour le retour du #NotImpressed nouvelle mouture… Le tout pour un type à la tête d’une des équipes qui prétendra en fin de saison, selon moi, au titre de « Preseason Fraud Of The Year », avec Tennessee, sans doute.

Oui, Tennessee, une équipe qui a failli passer à la trappe contre une certaine fac payée pour venir se faire fesser en ouverture de la saison. Une équipe qui avait infligé à Michigan sa pire défaite de l’histoire. Appalachian State.

Mais bon, de toute façon, le Michigan de Harbaugh n’aurait sans doute pas perdu à domicile contre Appalachian State, si ?

Quickies (parce qu’un petit coup vite fait, c’est bon pour la santé)

Marketing Department : Quelle publicité pourrie pour le college football que ce match en Europe de cette première semaine. Envoyer Georgia Tech et le Boston College pour faire aimer le football au royaume du soccer ? Think again. Match atroce, avec trois passes en une mi-temps, de la course plus lente qu’une participation de votre serviteur et ami Verchain à un mud-day, deux équipes loin d’être enthousiasmantes… Alors, qui que vous soyez qui décide de ce genre de trucs, écoutez Verchain : la saison prochaine, envoyez Oregon et Texas Tech jouer en Europe, à Paris, ou à Lille. Ne vous inquiétez pas, Verchain fera la visite touristique pour les cheerleaders des Ducks. Et on verra trouzmille points, des ballons qui voltigent, de la défense optionnelle, les cheerleaders des Ducks. Si avec ça l’Europe n’adore pas le foot universitaire, c’est à se taper le cul par terre.

O Brother : Faisait pas bon s’appeler Stoops cette semaine. Oklahoma battu par Houston à l’issue d’un match haletant au possible, et voilà Bob et Mike dans la colonne des perdants. Mais c’était sans compter sur l’inévitable Mark, qui a l’avantage, par rapport à ses frères, d’entraîner une équipe qu’on attend perdante chaque weekend, au contraire des Sooners : les Wildcats de Kentucky, qui ont réussi l’exploit de se faire remonter par Southern Miss en encaissant 34 points sans un marquer un alors qu’ils menaient de 15 points… Mark s’installe donc sur le hot seat, déjà…

The Walk of Shame : Wazzu, battu par Eastern Washington (vous allez voir que le QB des Eagles Gage Gubrud va aller finir sa scolarité à Oregon, tiens) : Shame ! Virginia, battu par Richmond de FCS, de 17 points, sacré choix de carrière, Bronco Mendenhall, ton ancienne équipe de BYU a triomphé d’Arizona, tiens… Shame ! Buffalo, battu par… Albany, sympathique capitale de l’Etat de New York, dont l’équipe s’appelle les ‘Great Danes’, des danois… Shame ! Iowa State, super choix de carrière, Matt Campbell, tes Rockets de Toledo sont allés battre Arkansas State, favori de la Sun Belt, et ta nouvelle équipe a perdu pour la troisième fois en quatre ans contre une FCS… Shame !

Lance Armstrong Trophy : RB James Conner, de Pittsburgh, est de retour après avoir vaincu le cancer. Et il inscrit le premier TD de Pitt de la saison.

University of Sexual Conduct : à USC, donc, on sait y faire en termes de trucs pas très glamour liés au sexe. Ou au viol. LB Osi Masina est pour moi le champion du monde toutes catégories. Le type saoule et drogue une fille, abuse sexuellement de la demoiselle… Et envoie une vidéo de sa ‘performance’ à son ex. On a un gagnant, là…

Remarquez, doivent avoir un problème avec leur slip, à USC, parce que ce n’est guère mieux sur le terrain.

Second Chance U ? Nick Saban est un foutu magicien. Après avoir rendu (un peu) de sa dignité à Lane Kiffin, une des cibles préférées (parce que Verchain aime les cibles faciles) de votre serviteur, voilà maintenant que Nicky Saban, Darth Vader en polo rouge ou blanc, pourrait tendre la main à un autre traumatisé de USC : Steve Sarkisian et son taux d’alcoolémie pourraient intégrer le staff du Tide (c’est pas fait au moment où j’écris ces quelques mots). Wow.

Salute to the Troops : alors que certains vétérans de l’armée expriment leur soutien à un type qui refuse de respecter l’hymne national américain, Colin Kaepernick, un gars tout de même suspecté d’entretenir une relation avec un monsieur-dame (qui a permis à Verchain d’être retweeté par Terez Owens, la consécration de sa carrière) au nom de la défense du premier amendement qui permet de dire tout et n’importe quoi au pays de l’oncle Donald, les académies militaires ont réalisé le grand chelem, qui n’arrive pas toutes les semaines, avec notamment une victoire d’Army contre une équipe de division FBS, Temple en l’occurrence.

VERCHAIN’S BILLBOARD

Notre patron de la rédaction n’aime pas le terme de ‘Power Rankings’. Mais alors pas du tout. Alors, pour cette partie que vous retrouverez toutes les semaines jusqu’à ce que la mort nous sépare, il fallait trouver un titre. Top 25, ça faisait redondant. ‘Pxxxx Rxxxxxxx’, c’était pas top… Alors, comme on donne dans la littérature… Voici donc les 25 équipes qui composeront le bulletin de vote de Verchain dans le TBP Top 25 de demain. Dans l’ordre, et avec un petit mot pas gentil pour chacune.

La base : c’est ce que Verchain pense de l’ordonnancement des équipes du college football. Et ça ne repose souvent que sur les idées préconçues de votre serviteur (et parfois le tour de poitrine des cheerleaders, aussi). On y va…

NB : pour cette première semaine, le Billboard est rédigé avant que tous les matchs aient été joués, puisque la week one dure plus longtemps que la foire à la saucisse de Jouy-en-Ginette, donc les classements de Florida State, Ole Miss, Notre Dame et Texas sont basés sur des fondations encore moins solides que le classement des autres équipes.

1) Alabama Crimson Tide : undisputed champions, qui viennent de foutre une belle branlée aux présomptueux Trojans de USC, qui encaissent au passage leur pire défaite depuis 1966. J’attendrai un peu encore pour les déclarer ultra-favoris à leur succession, cela dit. La presse se gargarise de la performance du nouveau QB local… Mwouais… Time will tell…

Sens mon doigt

 

2) Clemson Tigers (ACC) : Quand tu as une défense qui te permet de te maintenir à flots lorsque ton attaque part en travers et doit se reposer sur un WR revenant d’une grave blessure pour les highlights, tu es là pour durer dans la course au playoff. Mais l’équipe qui suit pourrait avoir son mot à dire…

3) Florida State Seminoles (ACC) : USA Today constate que FSU est numéro un du Top 25 des utilisateurs de Tinder (ou comment coucher local). Et ça, ça vaut un paquet de points au Billboard de Verchain. Et comme les ‘Noles n’ont pas encore joué au moment où j’écris…

4) Ohio State Buckeyes (BigTen) : Les Falcons de Bowling Green ont presque tenu 10 minutes avant que la tempête JT Barrett n’emporte les espoirs nés de l’ouverture du score, avec record à la fin pour les Buckeyes. En ce début de saison qui fait mine de vouloir bousculer quelques certitudes, ça vaut un très bon classement. Qui ne demandera qu’à être démenti prochainement.

5) Notre Dame Fighting Irish (almost ACC) : On attend les premières blessures, les premiers scandales sexuels, les premiers errements en attaque du duo de QB pour remettre en cause un classement qui se base plus sur le potentiel que sur quoi que ce soit de tangible. C’est ce qu’on appelle la foi.

6) Stanford Cardinal (Pac12) : la campagne Heisman de Christian McCaffrey débute très bien. On attendra quelques semaines pour trouver l’identité du quarterback qui le privera de la récompense…

7) Houston Cougars (AAC) : Upset of the week. Playoff talk… Jusqu’à ce que les Cougars trouvent un moyen de perdre contre Louisville hors conférence ou Cincinnati pour l’ouverture du calendrier AAC de la fac de Carl Lewis…

8) Ole Miss Rebels (SEC) : Ole Miss est reconnu comme le meilleur endroit de la division FBS pour le tailgating. Du barbecue et de l’alcool, le programme de vacances de Verchain…

9) Washington Huskies (Pac12) : C’est moche, l’état de Washington. Il pleut, ya Boeing et Microsoft à Seattle. Comment ne pas détester ce coin du monde ? Voilà l’état du football universitaire après une semaine, Verchain propulse une équipe qui pourrait bien être dans la course au titre de Hype Foireuse de Présaison dans son Top 10…

10) Oklahoma State Cowboys (Big12) : Même punition que pour l’équipe classée juste au-dessus. Hormis le fait que Mike Gundy danse tout de même beaucoup mieux que Chris Petersen.

11) Oklahoma Sooners (Big12) : Les Sooners ont tout pour nous donner une saison à la Ohio State de 2014, avec une défaite surprise pour ouvrir la saison, et une fin d’année en boulet de canon pour trouver le chemin du playoff. Ou pas.

12) Texas Christian University (Big12) : The cheerleaders look good…

13) Michigan State Spartans (BigTen) : Jusqu’à nouvel ordre, Sparty règne sur l’état du Michigan…

14) Michigan Wolverines (BigTen) : Et le pire, c’est que ça va être compliqué de les classer plus bas dans les semaines qui viennent, avec UCF, Colorado et Penn State au programme…

15) UCLA Bruins (Pac12) : Appelez-moi fan boy, mais j’y crois encore.

16) Wisconsin Badgers (BigTen) : C’est dans les écoles de Madison qu’on trouve le plus d’écoliers allergiques alimentaires aux USA . Reste à voir si les Badgers ne vont pas développer un cas chronique de chevilles qui gonflent suite à leur belle victoire en ouverture.

17) Louisiana State University Tigers (SEC) : les partisans du mouvement Fire Al Golden vont-ils émigrer en Louisiane, sous les eaux, pour lancer un bon vieux Fire Les Miles des familles ?

18) Georgia Bulldogs (SEC) : Dans le match à distance des anciens assistants de Nick Saban, ma préférence du moment va à Kirby Smart.

19) Florida Gators (SEC) : Dans le match à distance des anciens assistants de Nick Saban, ma préférence du moment va à Kirby Smart.

20) North Carolina Tar Heels (ACC) : Bienvenue dans la partie ‘Bouteille à l’encre’ du classement…

21) Oregon Ducks (Pac12) : Eh oui, les Ducks sont toujours invaincus !

22) West Virginia Mountaineers (Big12) : Missouri joue toujours dans la SEC ?

23) Iowa Hawkeyes (BigTen) : Kirk « I’m the most overpaid coach in football » Ferentz nous a habitué à enchaîner les saisons façon montagnes russes. Time will tell.

24) Louisville Cardinals (ACC) : Et pourquoi pas ?

25) Miami Hurricanes (ACC) : Peut-être la seule opportunité disponible dans la saison de classer Miami, Verchain ne va pas se gêner, non plus…

Almost made it : Brigham Young University Cougars. #D*cksOutForHarembe ?

Not in my charts… Tennessee

THREE GAMES TO WATCH NEXT WEEK

Ben non, en fait, c’est déjà fini. Retour des matchs à cupcakes, fin de la belle histoire, des soi-disant calendriers chargés d’équipes redoutables quand on est issu d’une power five…

Allez, je regarderai d’un œil à moitié ouvert :

  • Washington State Cougars at Boise State Broncos
  • Virginia Tech Hokies at Tennessee Volunteers
  • Arkansas Razorbacks at Texas Christian Horned Frogs

VERCHAIN’S CRUSH OF THE WEEK – NON FOOTBALL EDITION

La saison passée, vous avez eu droit à des demoiselles ou des dames qui évoluent dans le milieu des médias sportifs. Cette saison, c’est open bar. Mon follower préféré sur Twitter disait un truc comme ‘c’est pas parce que Verchain est marié et tout ça qu’il doit nous priver de cheerleaders…’ Bref, Verchain publiera ses crushes. Whatever…

Ma femme (paie ton Colombo, Verchain) regarde une série que je trouve bof-bof, qui s’appelle Empire, ça parle de maison de disque dans le rap tout ça. Voilà. Pas grand chose d’intéressant dans la série, sauf le personnage d’Annika. Interprété par Grace Gealey. Bonjour madame.

NOT REALLY FOOTBALL STUFF… AND THEN WHAT  ??

Les trucs alakon autour du football. Pas forcément tous les trucs alakon. Certains trucs alakon.

Fashion Week : les Ducks d’Oregon ont droit à un mur virtuel pour combiner les uniformes. Pour que les joueurs ne se trompent pas dans le choix des combinaisons infinies des Ducks. J’en pleure.

Presque pas pire que Kanye West : Jim Harbaugh

Récupération honteuse de Harembe (si vous ne savez pas de quoi je parle, Google it for Christ Sake!!). #D****Out

Il est partout, dans tous les films et même – ou presque – sur le banc des Cardinals de Louisville

Lego Football. Period.

Vous pensiez ne plus entendre parler de Tim Tebow maintenant qu’il s’essaie au baseball ? Think again.

Comment faire parler de soi… Boise a le Blue Turf… Eastern Michigan a le Gray Turf… Boise looks oh so flashy… EMU looks oh so 1940s…

Qu’il est bon de revenir dans son alma mater pour devenir head coach… Sauf qu’on a joué à une autre époque… et que les joueurs d’aujourd’hui peuvent se montrer… déplaisants… La preuve par Mike Neu (qui a un nom marrant, tiens) à Ball State.

Peut-on vendre des voitures en imitant Nick Saban ? Maybe… Faux Saban, en tout cas, a toutes les mimiques du vrai en conférence de presse…

Le préparateur physique de Virginia Tech, tout sauf un freluquet (oui, c’est fait, j’ai casé ‘freluquet’ dans un article).

Il y a deux empaffés sur cette photo, saurez-vous les retrouver ?

Et enfin, on n’arrête pas le progrès, un blog dédié aux marching bands (oui, ça existe, il y a bien des blogs sur les mycoses ou Kim K-West) a tenté d’imaginer les maillots des équipes du Power Five adaptés des tenues de leur marching band respectifs. Il y a à boire et à manger, ça se trouve ici. Petit jeu stupide de la semaine, retrouve de quelles équipes il s’agit (sachant que c’est souvent marqué dessus…). Envoie tes réponses dans les commentaires et remporte un abonnement d’un an à The Blue Pennant…

OH I THINK THAT I FOUND MYSELF A CHEERLEADER…

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Pour écrire ces quelques lignes, Verchain porte son polo UCLA, son short UCLA, son caleçon UC… Forget it… Voici donc, pour vous en cette première semaine, le cheer squad de… devinez… UCLA !!! Bon, ya pas tout le monde, j’ai fait un peu de tri…

Truth is… They had way better years, at UCLA…

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui. Oui, je sais, ça fait court… C’est ce que ma femme me dit toujours… Bien, comme on dit là-bas en Amérique  :

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

10 Commentaires

10 Comments

  1. Olivier Rival

    5 septembre 2016 à 13h21

    Ah ah bon depart Mr Verchain! Alors deux remarques:
    * No respect for Baylor?!!
    * Ok pour Baylor…. bon par contre un peu de respect pour Mike Neu tout de même! Juste parce qu’il a tout de même été le QB des Centaures de Grenoble en 1995 et ça c’est pas rien quand même!

    • Verchain

      7 septembre 2016 à 20h26

      Baylor… Pffff… Avec l’intersaison de série HBO qu’ils ont eue, j’attends de voir, vraiment…

      Mike Neu, bon… OK, les Centaures de Grenoble en 95, ça doit bien valoir un peu de respect. Les Centaures de Grenoble. Wow…

      • mlagree

        8 septembre 2016 à 04h47

        Pour mon pote Charles-Antoine Sinotte (ex-McGill, mon ancienne fac, et ex-QB des Centaures en 2011), je ne peux pas te laisser te moquer des Centaures de Grenoble ! 🙂 🙂 🙂

        • Verchain

          8 septembre 2016 à 21h57

          Je ne me moque pas, chef, il y aura d’ailleurs une surprise pour nos lecteurs ce lundi…

  2. tom

    5 septembre 2016 à 18h47

    Super le retour de Verchain ! Un must chaque année.
    Pour le concours (sans tricher) : Clemson, Miami, Texas Tech, Oregon et Florida
    Petit doute sur le 3ème

    • Verchain

      5 septembre 2016 à 19h14

      Réponse correcte ! C’est bien TTU au milieu, j’allais pas y mettre Ohio State non plus…

  3. louvressac

    6 septembre 2016 à 08h27

    En tout cas il y a bien quelque chose que je plussoie dans le programme de la semaine prochaine c’est qu’on va se faire chier grave jusqu’au milieu de la nuit….
    A la limite pour les masochistes compulsifs un Purdue V Cincy (tiens est ce que Eurosport diffuse encore le plus mauvais match hebdomadaire de la Big 10 ?) ou le derby de Pennsylvanie sur le coup de 18 h00,sinon Il n’y a absolument aucune raison d’allumer le poste avant une heure du mat….ou certains iront mater les 150.000 personnes prévues pour Tennessee v Virginia tech, sur l’anneau de Bristol,d’autres préféreront aller voir les 15 touchdowns par la passe lors de Boise state v Washington state ou TCU v Arkansas (potentiellement la seule demi-affiche valable de la semaine)
    quant à moi dans ma grande tradition d’auto flagellation perpétuelle, je vais me farcir l’habituelle branlée qu’on va recevoir de nos voisins du nord de l’interstate 15 dont la décence m’interdit toujours de dire le nom ( ceux qui ont un jour été entrainé par l’abject Urban Meyer)…semaine de merde a tous les coups !

  4. Ben

    7 septembre 2016 à 08h07

    Toujours un plaisir de retrouver l’ami Verchain !
    C’est quand même sympa le CFP, ça permet quand même de superbes affiches lors de cette week 1. Je me suis régalé avec ce Texas-ND d’anthologie.
    Je vais y aller de mon mot hebdomadaire sur les Tigers de LSU et comme tu l’a dit, j’ai l’impression que rien n’a changé par rapport a la saison dernière: une attaque toujours famélique avec un QB en carton et un Fournette bien seul. La defense est présente mais ne peut pas tout faire non plus. Les playoffs s’éloignent déjà…
    Mauvaise semaine pour les SEC où seul Alabama et Texas A&M se sont montrés à la hauteur, ça promet…
    Enfin gros coup de Houston. Maintenant il va falloir une grosse saison de la part des Sooners pour voir les Cougars en PO. Je les vois pas atteindre le top 4 si OU ne remporte pas la Big 12.

    • Verchain

      7 septembre 2016 à 20h23

      Au-delà d’une victoire finale en Big12 des Sooners, Houston devra finir invaincue, ce qui n’est pas fait (Cincy, Louisville au programme, je ne sais pas ce que donnera Navy, ou quelle sera l’équipe surprise de l’AAC cette année).

      De plus, elle devra compter sur au moins deux champions Power Five avec au moins une défaite. Si on a trois P5 invaincues (SEC, BigTen, ACC, j’ai comme l’impression que le CFP a moins de respect pour la Pac12, et aucun respect pour la Big12), il y a de fortes chances que le finaliste d’une des trois conférences précitées, ou un champion d’une des deux autres invaincu ou juste avec une défaite honorable et une grosse aura (Texas, par exemple) passera devant Houston.

      Le comité a de nouveau un peu évolué cette année, et il faudra attendre la publication du premier classement pour voir si des tendances se dégagent…

  5. Ryujii

    11 septembre 2016 à 18h03

    Ah le retour de sieur Verchain 🙂

    ça me manquait de lire le CFR.

    Par contre j’ai une question concernant Le groupe of 5.

    On sait que le meilleur champion joue un bowl du nouvel an mais dans le cas où Houston, en tant que champion AAC et invaincu, joue les Playoff.
    Serait-il possible qu’un autre champion du group of 5 joue les autres bowl?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report