Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2015 – Semaine 12

Top 25, analyses, news insolites, other stuff et cheerleaders. C’est le College Report de Verchain. Une exclusivité The Blue Pennant.

Period !

Bref, au moment où j’écris, j’ai l’impression que personne ne mérite de prendre les places de 3 et 4 dans le classement final du Comité de Sélection. Per-sonne.

La semaine prochaine, on remettra les récompenses, par conférence et au niveau national. Stay Tuned.

Verchain’s College Football’s landscape, and some other random things to make it a 25 points item

Le point complet sur la situation des conférences de la Football Bowl Subdivision. Sans détour, et avec un petit pronostic final, pour bien faire… Parce que bon, au milieu de tout ça, on a tout de même eu un nouveau samedi à rebondissements.

Southeastern Conference

Ne venez pas me dire qu’Alabama (1) a eu une semaine de repos. Ils ont joué l’équipe numéro 8, cette semaine, si on en croit les infographies du SEC Network… Où le stagiaire, qui écrit les bandeaux déroulants sur notre locale I-Télé, doit avoir été embauché récemment. L’équipe #8, certes, mais en FCS… Bref, une aimable promenade de santé pour le Tide, de quoi faire jouer un peu les remplaçants comme c’est de coutume dans la SEC, et une rencontre qui ne change rien à l’affaire. Alabama se doit encore et toujours de remporter l’Iron Bowl contre Auburn pour aller en finale de la SEC, pour affronter Florida (2).

Des Gators qui ont frôlé le ridicule, prouvant une nouvelle fois à quel point leur attaque demeure atroce. Sérieusement, une prolongation contre Florida Atlantic ? Florida Fuckin’ Atlantic Owls ? Oh, my. Méfie-toi, SEC, parce que si Florida venait, on ne sait pas trop comment, à remporter la SEC, il y aurait un foutu débat chez nos amis du comité de sélection. Envoyer au playoff les Gators ? Amis partisans d’un playoff à 8, priez pour Florida…

Yup. FAU.

Donc, Alabama devra s’employer – un peu – contre Auburn. Tout ça parce que Ole Miss (3) a peut-être planté le dernier clou dans le cercueil de Les Miles (4) à LSU. Les Tigers ne savent apparemment pas terminer leurs saisons ces dernières années, et enchaînent défaites en conférence et/ou performances absolument dégueulasses. Le jour où les boosters décideront qu’il est temps de changer, je crains pour la suite de la carrière de Miles, qui est tout sauf assuré de revenir l’an prochain, malgré son appréciation personnelle de sa situation.

Ole Miss a encore un peu d’espoir, mais devra gagner le Egg Bowl contre Mississippi State, et prier pour une très improbable victoire d’Auburn.

Allez, autant donner le titre tout de suite à ‘Bama…

Big Ten

Après un petit coup de stress assez malvenu en cours de match avec un début de remontée des tristouilles Boilermakers de Purdue, Iowa (5) est finalement toujours la seule équipe invaincue de la Big Ten, et seule championne de division connue dans la conférence. Avec cette saison à 11 victoires, les Hawkeyes de Coach Kirk Ferentz et de son contrat à vie ou presque égalent le record de l’université, qu’ils peuvent battre en croisant la route des Cornhuskers de Nebraska la semaine prochaine, en échauffement avant leur toute première finale de la Big Ten de leur histoire.

Et ce soir tu vas prendreuh, ouh, ouh, oui tu vas prendreuh…

Reste maintenant à leur trouver un adversaire. Et… aussi tristouille que ça puisse paraître, Michigan State (6) est aujourd’hui l’immense favori. Si les Spartans parviennent à battre Penn State à East Lansing, l’affaire sera entendue, quoi qu’il arrive à l’issue de ce que tout le monde anticipait comme le crunch potentiel de la conférence, la semaine prochaine, entre les Wolverines et les Buckeyes. Harbaugh et compagnie ne peuvent quasiment plus espérer remporter la division Est, Urban n’a plus son destin en mains.. De quoi être joyeux, mais joyeux, mais joyeux…

Mais ce qui interpelle plus que le résultat du match – quoique… – c’est bien Ohio State (7)…

Enfin, tout explose à la face du monde. Les commentaires d’après match des idiots de service des Buckeyes, j’ai nommé Zeke Elliott et Cardale Jones, qui remettent en cause tout ce qui semblait sacré dans la fac de Colombus, à savoir principalement coach Urban Meyer, et son play-calling offensif. Les sages poètes de l’Ohio annoncent leur départ en pros à l’issue de la saison, et Zeke démonte publiquement son coach, affirmant même être allé lui répéter qu’il fallait lui donner plus souvent le ballon, démontrant que le garçon a tout pour devenir un vrai coureur chez les pros : une mentalité de merde, une me-first-personnality, tellement loin de ce qui nous fait aimer le football universitaire et a pu finir de nous lasser chez les pros…

Ce n’est que justice, au fond. Parce que les Buckeyes n’ont rien prouvé cette saison, n’ont pour ainsi dire battu personne (selon le critère moisi employé un jour par Jeffy Jeff Long, trois équipes avec un pourcentage de victoire supérieur à 50%, dont une seule P5 qui est Penn State…), n’ont pas eu une attaque à faire peur, et ont perdu un match contre une équipe qui a employé deux quarterbacks remplaçants. Bravo, les artistes…

Bref, on est de retour en 2009, pour Urban Meyer, en somme… Comme cette saison là, les champions en titre (qui n’auraient sans doute même pas du participer aux playoffs l’an passé) ont perdu un match alors qu’on les annonçait invincibles, après avoir perdu leur coordinateur offensif (Dan Mullen chez les Gators à l’époque)…

Who’s in ? You’re out !!!

Pendant ce temps là, je n’ai pas eu l’occasion de bien voir les cheerleaders de Wisconsin cette saison, mais apparemment, elles ne sont pas au goût des fans des Badgers…

Bien, Michigan State devrait disputer la finale de conférence contre Iowa. Tirez une pièce en l’air pour trouver le vainqueur… Et pas certain que le comité appréciera la défaite improbable des Spartans à Nebraska quand viendra l’heure de choisir quatre équipes pour le playoff…

Big Twelve

Et tout à coup, la petite équipe de Waco redevint presque favorite pour le titre de conférence… OU pas…

Tous les espoirs de la Big XII de disputer un playoff, et de valider ainsi la volonté des universités membres de demeurer à 10 équipes en poule unique, reposent sur les épaules de Bob Stoops et d’Oklahoma (8). Parce que si Baylor (9) parvient par l’opération du Saint Gundy à remporter la conférence (il faut pour cela deux victoires contre TCU et Texas conjuguées à une victoire d’Oklahoma State dans le Bedlam game contre Oklahoma), je n’ai absolument aucun doute que le comité écartera une nouvelle fois le champion de la Big XII au profit de Notre Dame, Iowa ou Michigan State, Stanford ou USC/UCLA. Ça ne fait aucun doute dans mon esprit.

Pourtant, le travail d’Art Briles est tout simplement monstrueux. Les Bears sont allés battre une équipe jusqu’alors invaincue – même si elle a eu son lot de frissons glacés, notamment à Ames… Mais bon, Ames, rien que quand tu regardes où ça se trouve, quand tu y arrives pour voir les corbeaux voler sur le dos pour ne pas voir la misère, ça te fait gravement frissonner – et favorite de sa conférence, à Stillwater. Wow. Et tout ça avec des QB remplaçants, excusez du peu. Mais ça ne sera sans doute pas assez pour le comité. Trop petit, pas assez BCS dans l’esprit, je pense. Pas assez traditionaliste aux yeux de Barry Alvarez et Tom Osborne…

Si on fait un point rapide :

  • Oklahoma sera championne de la Big 12 si elle bat Oklahoma State (10) au prochain Bedlam Game, à Stillwater.

  • Baylor sera championne si et seulement si elle bat TCU et Texas et que Oklahoma State bat Oklahoma.

  • Oklahoma State sera championne si et seulement si elle bat Oklahoma et que Baylor perd au moins un de ses deux derniers matchs.

Gangnam style ?

Dans le cas de figure qui nous occupe, Oklahoma a toutes les cartes en mains pour remporter la conférence… et se retrouver à la lutte avec Stanford/USC/UCLA, Michigan State/Iowa et Notre Dame pour l’une des deux dernières places qualificatives au playoff. Good Luck with that… Ou pas…

Pacific Twelve

La moitié d’un petit suspense, un moment, mais comme souvent cette saison avec California, on est déçu à la fin. Stanford (11), malgré le push de fin de saison – trop tardif – des Ducks d’Oregon, est championne de la division Nord. C’est moche, mais c’est ainsi…

oui tu vas prendreuh, comme si je sortais de prison après vingt ans de réclusion…

En attendant, les résultats de la nuit de samedi à dimanche nous offrent un de ces clashs qu’on adore, samedi, entre USC (vaincue par Oregon) et UCLA (12), au Coliseum de Los Angeles. Winner takes all (et je ne parle pas du harem de cheerleaders des deux équipes…). Les Bruins ou les Trojans remporteront la division Sud. Envoyez GameDay en Californie, dedjeu, qu’on puisse se rincer l’oeil !!!

Parce que les Bruins ont écarté une équipe de Utah qu’on a trop vite couronnée après son début de saison en fanfare et qui se finit à grand coups d’instruments désaccordés et de déceptions mormones (sauf du côté de Provo, où on fait sans doute la fête avec ses quatre femmes quand on est un supporter mâle…).

Alors… Alors le match le plus important de la saison pour la Pac12 se jouera samedi prochain, à Palo Alto : Stanford accueillera Notre Dame. Une victoire du Cardinal, compte tenu du joyeux bordel qui se joue un peu partout ailleurs dans la division FBS, et le Shawball pourrait bien arracher, avec deux défaites au compteur, la dernière place en playoff. Ce serait même une quasi-certitude en cas de titre pour Baylor, selon mon pifomètre à double injection.

Ni UCLA ni USC ne devraient être en mesure de parvenir en playoff. Partisans d’un playoff à 8, soutenez la fac qui sortira vainqueur de la rencontre de Californie du Sud cette semaine.

Atlantic Coast Conference

On a déjà l’affiche de la finale. Clemson (13), numéro 1 au box office, et où DeShaun Watson semble de mieux en mieux parti pour postuler sérieusement au Heisman (en fonction de ce que fera Derrick Henry avec Alabama d’ici la fin de saison), a assuré le coup contre une faible équipe de Wake Forest pour rester numéro 1 au classement du comité.

Et avec de la classe, aussi.

Daniel Stone a eu son moment de célébrité. La demoiselle a dit oui. Félicitations.

Dans la Coastal, North Carolina (14) est parvenue à dépasser l’émotion locale due au dernier match de l’homme qui a transformé Virginia Tech en une fac respectable sur un terrain de football (en plus d’avoir Enter Sandman de Metallica pour l’entrée de ses joueurs, ce qui pue tout de même la classe américaine, il faut bien l’avouer. Et les Tar Heels iront à Charlotte comme on va à la potence…

Pendant ce temps-là, au Whatever Its Name Will Be The Next Time A Game Is Played There Stadium de Miami, Florida…

Clemson disputera le playoff, à moins d’un impensable Clemsoning contre South Carolina pour le Palmetto Bowl, hors conférence.

American Athletic Conference

Pas la semaine des Cougars de Houston (15) qui nous gratifient de l’upset de la semaine. Enfin, ils en sont surtout victimes. Contre… U Conn ???? La fac de basket féminin ??? Même si je pense parfois à Svetlana Abrosimova, faut pas pousser, là, tout de même… Mais le pire dans l’histoire, c’est que ça ne change strictement rien au problème : le match entre Navy (16) et les Cougars décidera du champion de division, qui ne pourra plus avoir d’autre rêve que de disputer le New Year Six en qualité de représentante de la Plèbe.

Pour Tim Herman comme pour Urban Meyer, finis, les espoirs de playoff… Mais bon, c’est là qu’on va mesurer si Herman est un vrai grand coach en devenir, capable de remobiliser la troupe au moment d’affronter la triple option…

Du côté de Memphis, où la rumeur veut que le board de l’université est prêt à attaquer Fort Knox pour trouver assez d’argent pour conserver à tout prix Justin Fuente encore quelques mois, rien ne va plus depuis la première défaite de la saison contre Navy. Cela préserve un peu de suspense dans la division Est, où Temple (17) doit battre U Conn, la fac de basket féminin, pour remporter sa division. En cas de défaite et de victoire des Bulls de South Florida contre Central Florida, ce sont les hommes de Willie Taggart, le troisième coach de l’histoire de la fac de Tampa, qui iront en finale.

Comme la logique a elle aussi décidé de démissionner dans l’AAC, je me sens totalement incapable de donner un pronostic qui ne me donnerait pas l’air totalement idiot… Alors, va pour Temple-Houston en finale, avec les Cougars vainqueurs, mais sans aucune garantie. Comme toujours : all predictions wrong or your money back…

Mountain West

Oh, Boise… Boise, Boise… Boise, Boise, Boise… Ou comment poser deux bouses consécutives en autant de semaines, à la maison, dans le glorieux état de l’Idaho… Boise State a donc rendu les armes aux Falcons d’Air Force (18) qui remportent donc la division Mountain.

Et tout ça avec seulement 5 cheerbabes ? Wow…

Et donc les Falcons joueront les Aztecs de San Diego State en finale de conférence. Des Aztecs qui sont invaincus en conférence avant de rencontrer Nevada dans une dernière semaine sans enjeu pour la Mountain West, ancienne conférence qui faisait peur à tout le monde au temps où TCU et Boise s’écharpaient… Je vous parle d’un temps…

Alors, donnons la faveur aux invaincus.

Ou comment vous donner envie de soutenir les Aztecs, bande de petits pervers…

Mid American Conference

Bowling Green vient de subir sa première défaite en conférence en s’inclinant devant Toledo (19), mais est déjà depuis un moment championne de la division Est.

Leurs vainqueurs du jour sont toujours en vie pour remporter la division Ouest, mais n’ont pas leur destin en mains, contrairement aux Huskies de Northern Illinois, qui sont les redoutables du mois de novembre, que personne ne veut croiser en ce moment, comme chaque année. Une victoire des Huskies contre Ohio, et l’équipe qui prit une belle branlée au seul bowl BCS de son histoire disputera, encore une fois, une finale de #MACtion… Western Michigan, qui a subi la loi des Huskies, sera un adversaire respectable pour les Rockets en dernière semaine, mais sans doute démobilisé car n’ayant plus rien à jouer…

Alors, Bowling Green – NIU en finale. Et comme elle se jouera en décembre, avantage aux Falcons…

Le Faucon est un volatile à la mode. La bécasse aussi…

Conference USA

Rien de bien nouveau sous le soleil. Les titres de division se décideront samedi, avec les rencontres entre Western Kentucky et Marshall pour la division Est et Louisiana Tech et Southern Mississippi pour la division Ouest.

Avantage aux équipes qui recevront, dans ces matchs, ce qui nous donnerait une finale Western Kentucky – Louisiana Tech…

Avec, au bout du bout, une victoire des Hilltoppers, de leur mascotte qui fait peur et de leurs cheerleaders qui font peur aussi… Yikes…

Kentucky Fried Chicken. Proud sponsor of WKU

Sun Belt

Enfin, on arrive au bout des conférences… Rien ne change dans cette conférence infernale, avec Arkansas State (21) qui demeure favorite, avec deux matchs contre des équipes dignes de la FCS à remporter pour finir la saison. Sinon, une égalité est toujours possible avec Georgia Southern, mais bon, les Red Wolves devraient demeurer en tête en fin de saison et…

Bref, on s’en fout. Tout comme on se foutra royalement du lineup des bowls (la Sun Belt n’a que trois équipes éligibles pour le moment pour ses quatre places réservées, mais il manque une victoire à South Alabama pour être éligible) :

1. R&L Carriers New Orleans Bowl vs. Mountain West
2. GoDaddy Bowl vs. MAC
3. Raycom Media Camellia Bowl vs. MAC
4. AutoNation Cure Bowl vs. American

Jacquie et Michel, c’était mieux avant… ou pas…

Independants

Notre Dame (22) jouera sa saison à Palo Alto. Le tout après un non-match contre le Boston College cette semaine, dans le stade de baseball de Boston. Mais je ne sais pas ce qu’il se passe, tout le monde a l’air médiocre contre le Boston College, ou alors parce que BC n’est pas une équipe de football, je ne sais pas… Une victoire à Stanford enverra à coup sur les Fighting Irish en playoff. Ce qui rendra nécessairement au moins deux conférences mécontentes.

Partisans d’un playoff à 8, soutenez les Golden Domers.

BYU jouera le Las Vegas Bowl ou le Hawaii Bowl… ça va sans doute passionner les foules.

Army… ‘Nuff said…

Bowl Stuff Previews

NB : ma prévision des bowls n’est pas directement liée à mon top 25, qui ne représente, pour sa part, que ma vision A CE JOUR des forces en présence, sans présager de l’avenir. Vous trouverez sans doute quelques disparités…

Cotton Bowl (demi-finale) : Alabama (#1) – Michigan State (#4), oui, parce qu’il faut bien choisir une équipe. MSU aura l’avantage d’une finale de conférence victorieuse, dans le scénario, sur Oklahoma ou Baylor. One True Champion my ass…

Orange Bowl (demi-finale) : Clemson (#2) – Notre Dame (#3) ou comment avoir deux équipes qui représentent le contrat de l’Orange (ACC contre SEC/B1G/Notre Dame) une année de demi-finale… Mine de rien, au fur et à mesure que passent les semaines, je parviens à maintenir l’Orange comme si c’était un Contract Bowl, sans que ce ne soit plus choquant que ça…

Sugar Bowl (contrat SEC – Big 12) : Florida – Oklahoma.

Rose Bowl (contrat B1G – Pac12) : Iowa – Stanford (on verra si le CFPSC pousse le bouchon jusqu’à classer Ohio State devant Iowa après que les Hawkeyes auront perdu, dans le scénario, contre les Spartans).

Fiesta Bowl (hors contrat) : Houston (Group of Five) – Baylor.

Peach Chick Fil-A (eat shit) Bowl (hors contrat) : Ohio State – North Carolina (j’ai un mal de chien à trouver la douzième équipe…).

Random Randomizitudes

  • La liste des équipes Bowl Eligible (23) ne cesse de s’allonger, comme le nez de Pinocchio ou le sexe de Rocco… Elles sont maintenant 71.

      • Florida, LSU, Alabama, Mississippi State, Ole Miss, Texas A&M, Georgia, Arkansas, Tennessee, Auburn dans la SEC

      • Utah, Stanford, UCLA, USC, Oregon, Wazzu, California, Arizona, Arizona State dans la Pac12

      • Florida State, Clemson, Duke, Pittsburgh, North Carolina, Miami, North Carolina State, Louisville dans l’ACC

      • Iowa, Michigan State, Ohio State, Wisconsin, Penn State, Northwestern dans la Big Ten.

      • Baylor, TCU, Oklahoma State, Oklahoma, Texas Tech, West Virginia dans la Big XII.

      • Marshall, Western Kentucky, Louisiana Tech, Southern Mississippi (congrats, Todd Monken), Middle Tennessee State dans la Conference USA.

      • Toledo, Bowling Green, Northern Illinois, Western Michigan, Ohio, Akron, Central Michigan pour la MAC

      • Temple, Houston, Memphis, Navy, Cincinnati, South Florida, Connecticut pour l’AAC.

      • Boise State, San Diego State, Air Force, Nevada, New Mexico (!!!), Colorado State, Utah State en MWC.

      • Appalachian State, Georgia Southern, Arkansas State en Sun Belt

      • Notre Dame, Brigham Young chez les Indépendants.

Il y a cette saison 40 Bowls (en comptant les deux demi-finales), soit 80 places (pour rappel, il y a 128 équipes en division FBS… ce qui prouve bien que ces bowls sont un truc ridicule au possible, puisque 63% des équipes se qualifient pour ces trucs…) à combler. Et donc, il reste de la place pour 9 équipes à qualifier encore…

  • The Verchain’s Crush Of The Week – Football Edition est une nouvelle fois Corey Johnson aka Poop, des Wildcats de Kentucky (24). La grâce incarnée.

  • The Verchain’s Crush Of The Week – Non-Football Edition est Niki Noto (25) qu’on a pu voir sur ESPNU pendant quelques temps, mais que je ne retrouve plus à l’écran en ce moment, je crois qu’elle s’occupe d’une émission de golf…

Verchain’s Top Five – and some twenty other teams

Cette saison encore, le College Football Playoff verra s’affronter les 4 meilleures équipes de la saison, selon le choix d’un comité de sélection.

The Blue Pennant vous offrira toutes les semaines un Top 25 de ses rédacteurs et d’invités prestigieux. Verchain, qui ne fait rien comme les autres, vous offre en avant première chaque semaine les vingt cinq équipes du bulletin qu’il envoie au TBP HQ, qui n’est pas caché dans les fesses de Bill Hancock. Verchain vous offre son bulletin, juste après l’avoir envoyé à notre maître vénéré (et pas à notre maîtresse vénérienne comme voulait me le faire écrire mon correcteur d’orthographe).

  1. Clemson Tigers : Unbowed, Unbent, Unbroken

  1. Alabama Crimson Tide : Hear Me Roar

  1. Notre Dame Fighting Irish : Growing Strong

  1. Oklahoma Sooners : Fire and Blood

  1. Iowa Hawkeyes : Winter Is Coming

  1. Michigan State Spartans

  2. Baylor Bears

  3. Florida Gators

  4. Stanford Cardinal

  5. Navy Midshipmen

  6. Oklahoma State Cowboys

  7. North Carolina Tar Heels

  8. UCLA Bruins

  9. Ohio State Buckeyes

  10. Michigan Wolverines

  11. Ole Miss Rebels

  12. Northwestern Wildcats

  13. Oregon Ducks

  14. Florida State Seminoles

  15. Houston Cougars

  16. Mississippi State Bulldogs

  17. Washington State Leachs

  18. Louisiana State Tigers

  19. Temple Owls

  20. Texas Christian Horned Frogs

    Almost made it : Toledo Rockets, Pittsburgh Panthers, The Citadel Bulldogs, Texas A&M Aggies, Harvard Crimson

Three games to watch next week

Verchain vous offre son programme télé de la semaine à venir, ce pourquoi il sera devant son écran (ou qu’il matera en replay s’il est mort saoul).

Notre Dame Fighting Irish at Stanford Cardinal : pour les deux équipes, une éventuelle place en playoff est en jeu. Period.

UCLA Bruins at USC Trojans : Titre de la Pac12 South en jeu et possibilité d’aller jouer contre l’équipe la plus chiante à l’ouest des rocheuses en finale de conférence.

Oklahoma Sooners at Oklahoma State Cowboys : Le titre de conférence pour les Sooners, c’est possible dès samedi, dans le Bedlam Game. Tant qu’il reste un peu d’espoir, et une possibilité de danser dans le vestiaire à la fin, Mike Gundy et ses boys joueront le jeu à fond.

Also worth a look : Navy at Houston, AAC West en jeu. Baylor at TCU, le match qui peut ne servir à rien pour les Bears… Ohio State à Michigan, pour loler un peu. Alabama at Auburn et Ole Miss à Mississippi State, parce que si l’apocalypse footballistique doit arriver, ça ne peut être que cette année.

 

Not really football stuff… and then what ??

Mon moment préféré. Je ne sais pas si c’est le votre, mais en tout cas, c’est le mien… Bien, en cette nouvelle saison, la rédaction de The Blue Pennant souhaite mettre en tête de liste des hashtags de Twitter le #NCAAFFr en plus du déjà trending #TBP. Aussi, le Verchain Stuff sera tout hastagué cette année. Ou pas…

Things ACC Fans Say, Perfectly On Point, As Usual. #Magruder.

Cette année, le vainqueur de la confrontation entre Clemson et South Carolina aura droit à de la bouffe gratuite chez Waffle House.

Comme ce sera Clemson, ça ne fera sans doute pas de bien à la silhouette de leur lineman offensif qui pourrait être candidat comme kicker chez les Gators… #FatMenCanKick

Toujours à Clemson… #DaboIsClassy

Plus qu’Urban Meyer, qui exploite son record contre des équipes moisies comme argument de recrutement pour Ohio State. #SMH

A Michigan, on est un peu moins doué en design… #PieceOfCake

Le ‘scandale’ de la semaine : le marching band d’Harvard a-t-il figuré « penis » sur le terrain ou « penn15 »… ça fait couler des litres d’encre… #OtherFluidAnyone ??

Après le GIF ‘Baker 4 Heisman‘, Oklahoma y va d’une nouvelle vidéo pour la campagne Heisman de Baker Mayfield… #CornElder4Heisman

Vernon Adams d’Oregon est-il un agent infiltré de USC ? #LoseIt

This week in ridiculous :

Vous savez qu’Alabama marche bien quand Nick Saban disjoncte en conférence de presse… #TinHornWhat ?

Tribute à Frank Beamer, pour son dernier match à domicile avec Virginia Tech. #NoSuchStuffForAlGolden

Cheerleaders !!

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui. Oui, je sais, ça fait court… C’est ce que ma femme me dit toujours… Bien, comme on dit là-bas en Amérique  :

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

5 Commentaires

5 Comments

  1. Ryujii

    23 novembre 2015 à 10h24

    « Harbaugh et compagnie ne peuvent plus espérer remporter la division Est, Urban n’a plus son destin en mains. »

    Je comprends pas trop cette phrase. Les 3 équipes étant à 6-1, Si les Wolverines battent OSU et que MSU se plante contre Penn State, Michigan peut être en finale non? Michigan serait à 7-1 alors que MSU et OSU seraient à 6-2.

    Bref bref. plutôt sympathique cette week, reste à voir si l’autodestruction continue et si d’autres upset vont avoir lieu.

    • Ben

      23 novembre 2015 à 12h17

      Oui exact. Seul scénario possible pour les Wolverines.

      Cette cupcake week en SEC a été un vrai fiasco. Entre la défaite de South Carolina (contre Citadel !!) et les victoires en OT de Florida et Georgia, c’était pas beau à voir… Et je pense que cette « victoire » pourrait se révéler préjudiciable pour Florida en cas d’improbable victoire contre Bama en finale SEC.

      Bon pour LSU, ça finit mal encore une fois. D’après ce qu’on peut lire ici et là du côté de Baton Rouge, ça sent la fin pour Les Miles. Toujours eu un avis partagé sur l’ami Les. J’aime bien le personnage qui peut être assez drôle en interview et qui arrive à te sortir des plays improbables à des moments improbables mais à côté de ça il est capable de foirer des matchs sur des conneries et il ne sait pas recruter de QB corrects. J’apprecie le bonhomme mais je pense que son heure est venu. Attention au syndrome Nebraska, si c’est pour faire pire, autant garder Miles.

      Plus on avance dans la saison, plus j’ai du mal à voir Notre Dame en PO. Si on regarde bien, ND n’a aucune victoire convaincante. Tous ses adversaires se cassent la gueule par la suite. Ils ont une « signature loss » contre Clemson. C’est peu quand même…

      Je pense que le seul espoir pour la Big 12 d’avoir une équipe en PO c’est si Oklahoma remporte le truc. Baylor a 2 défaites ne sera jamais dans les 4. Mon prono pour les 4: Clemson, Bama, Oklahoma et MSU. Je vois bien OU dans le rôle d’OSU l’an passé…

      Et pour la course au Heisman, c’est le brouillard complet. J’ai AUCUNE idée, de qui pourrait être le vainqueur. Faudrait quand même que Keenan Reynolds soit du voyage à NY mais ça risque d’être compliqué: Navy joue Army le 12 décembre. Et le soir même il y a la cérémonie.

      Etant expert en sideline reporter, voici des nouvelles de Niki Noto. Je l’aimais bien dans ESPNU Road Trip (il était cool ce show) et là elle s’est un peu perdu sur le ACC Network. Elle bossait sur le match Syracuse/NC State ce week-end (je la follow sur facebook, faut rester informer quand même)…

      (c’est écrit semane 12 dans le titre les gars 🙂 )

  2. Verchain

    23 novembre 2015 à 16h07

    Le ‘i’ est en deuil.

    J’ai oublié un « quasiment » dans la ligne « MIchigan ne peut plus remporter sa division ». Le froid qui paralyse mes neurones le dimanche. Et l’alcool. Paix à mon âme.

    Pour le cas de Notre Dame, ils ont battu Navy, perdu de peu à Clemson, battu USC, Temple et Pittsburgh, les deux premières étant en lice pour gagner leurs divisions…

  3. Ben

    23 novembre 2015 à 20h13

    Les boosters auraient décider de payer le buyout de Miles donc son départ devrait bientôt être officiel.
    Franchement je suis mitigé là-dessus comme je l’ai dit. Qui pour le remplacer ?
    Puis niveau recrutement, LSU est classé #1 pour le moment pour la promo 2016 avec pas mal de joueurs pas encore décidés. Ca pourrait complètement changer la donne…

  4. Verchain

    24 novembre 2015 à 08h22

    C’est certain que ça peut défaire le recrutement, mais LSU demeure attractive pour les gars du sud.

    Pour remplacer Miles, tous les noms habituels vont sortir : Fuente, Herman, RichRod… Dan Mullen pourrait être un bon choix, imho

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report