Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2015 – Championship Week

Top 25, analyses, news insolites, other stuff et cheerleaders. C’est le College Report de Verchain. Une exclusivité The Blue Pennant.

‘Nuff Said

Verchain’s Final Say

Bien, jeunes gens, c’est l’avant-dernier College Football Report de la saison. Le temps est venu de mettre un point final sur la couverture de la saison par votre ami Verchain. Alors, distribuons les récompenses, et disons n’importe quoi. Ouais, vintage Verchain.

Southeastern Conference

The Champ Is Here : Alabama, bien sûr, mais un peu moins facilement que prévu. Mais bon, il paraît que seule la victoire est belle, alors…

Did Verchain Beat Vegas ? Tout le monde avait annoncé ‘Bama avant cette finale, donc Verchain aussi.

Most Valuable Student : RB Leonard Fournette, RB Derrick Henry… QB Brandon Allen, avec 29 TD à la passe pour les Razorbacks d’Arkansas, est le meilleur lanceur de TD de la conférence. Take this, « year of the running back » !

Coach of the Year : On aurait pu encore une fois donner notre vote à Nick Saban (oui, ce nous, ça s’appelle un nous de majesté, en français). Ou à Jim McElwain. Mais bon, faut pas trop déconner, non plus… Alors, soyons fous. Le coach de l’année de la SEC est… Bret Bielema. Eh oui… Malgré une fiche de 7-5, Bret parvient à amener ses Razorbacks en quatrième position de la division, tout en ayant ruiné les espoirs de titre de Mississippi. Et puis, je ne sais pas, un truc comme ça avec le fait de vouloir sauter sur sa femme dans l’avion dont je ne me suis pas remis. Ahhh, Jen…

Not Coach of the Year : Steve Spurrier, South Carolina. Equipe qui part en sucette ? Saison qui part de travers ? Pas de souci, je démissionne, allez, salut… Pitre. Mention spéciale à Will Muschamp, en sa qualité de coordinateur défensif d’Auburn, qui n’aura fait illusion que deux semaines dans la saison. Il pourrait bien remplacer le premier cité, à l’heure où j’écris ces lignes. Clemson n’a pas fini de régner sur la Caroline du Sud…

Bowl Eligible (10) : Toute la SEC West, plus trois équipes de l’Est : Alabama, Auburn, Mississippi, Mississippi State, Texas A&M, Arkansas, LSU, Florida, Georgia, Tennessee.

Cheerleader of choice : Melissa, des Gators de Florida, étudie comme les trois quarts des membres du squad, la physiologie… Ahem…

Big Ten

The Champ Is Here : Michigan State a remporté une finale moche, commencée sur le coup de 2h17 du matin chez nous en Europe. Une heure à la con, pour un match à la con. Me suis endormi devant, et réveillé à 5h30, à trois minutes de la fin. N’ai rien regretté. Sauf de n’avoir dormi que 3 heures dans la nuit de samedi à dimanche. Honnêtement, petit match…

Did Verchain Beat Vegas ? Encore une fois, oui. Et tout ça pour ne pas gagner un euro, puisque je n’ai placé aucun pari…

Most Valuable Student : C’est tout de même assez moche, la Big Ten… Et puis, bon, finalement, le titre des Spartans aura surtout été rendu possible par l’immonde punt foiré de Michigan, courtesy of Blake O’Neill. Il sera donc notre joueur de la saison. Sparty devrait offrir de lui payer ses études…

Coach of the Year : Kirk Ferentz, Iowa. Le type que tout le monde aime détester, à raison. Ce monsieur a un contrat plus bétonné que le littoral méditerranéen, il touche une blinde, est invirable sans que tous les officiels d’Iowa doivent se mettre à trafiquer de la drogue dans des proportions plus larges que celles du Cartel de Juarez. Et tous les ans, ses Hawkeyes sont médiocres à moyens. Difficile, pour la « 2 stars nation », comme on l’a vu sur une pancarte de GameDay, en référence au recrutement perpétuellement classé médiocre par les spécialistes, de s’imposer comme une powerhouse. En attendant, Iowa a traversé la saison régulière invaincue, sans faire exploser les slips de personne. Jusqu’au bout.

Not Coach of the Year : Suspendu trois matchs pour avoir essayé de faire changer les notes d’un de ses joueurs à Rutgers, qui faisait d’ailleurs partie des six joueurs virés pour des trucs pas très sains, équipe à la limite du ridicule, renvoyé en même temps que sa DA qui s’appelle Julie Hermann, elle même ancienne coach de volley à Tennessee accusée par le passé d’avoir molesté ses joueuses et d’avoir renvoyé une coach assistante parce que cette dernière était enceinte… Bienvenue au Panthéon de l’infamie, Kyle Flood.

Je n’allais pas en plus vous infliger Kyle Flood, tout de même…

Bowl Eligible (8) : Cinq équipes de l’Est et trois de l’Ouest, ça vous donne une idée des forces en présence, peut-être : Michigan State, Ohio State, Michigan, Penn State, Indiana, Iowa, Northwestern, Wisconsin.

Cheerleader of choice : Les équipes de la B1G ne poussent pas trop en avant leurs cheerleaders, la plupart des universités n’ayant pas de site dédié à cet art de la bonnassitude. Tant pis, bande de nazes. Donc, pour cette année, nous aurons cette miss blonde de Wisconsin. Just because.

Big Twelve

The Champ Is Here : Oklahoma Sooners. Tout en ayant perdu à Texas. TEXAS !!!

Did Verchain Beat Vegas ? Pas eu besoin de battre Vegas, le calendrier et Baylor s’en sont occupés eux mêmes.

Most Valuable Student : La Big 12 héberge les deux receveurs les plus prolifiques de la division FBS. On peut aimer ou pas le football façon Big 12, qui sera de toute façon testé en demi-finale et éventuellement en finale. Alors, rendons hommage à Corey Coleman, de Baylor, que je préfère pour cette distinction à Josh Doctson de TCU, qui aurait peut-être mérité aussi, allez savoir. Ah, Coleman passera pro l’an prochain.

Coach of the Year : Il serait trop aisé de pousser ici la candidature de Bob Stoops. Ou celle de Mike Gundy. Alors, allons y pour Chris Patterson, de TCU. Parce que, mine de rien, deux petites défaites avec une équipe qui a joué sur une jambe les deux tiers de la saison, ça appelle mon respect. Et c’est comme ça.

Et le meilleur expert comptable de l’année est…

Not Coach of the Year : Comment il s’appelle, lui, déjà… Ah oui, Charlie Weis ! Ah, non, quoique Charlie a aussi une part de responsabilité dans l’état général du football à Kansas. Ah, oui, David Beaty… Voilà comment il s’appelle. KU a tout essayé, les coaches en très fort surpoids (Mangino), les coaches en surpoids prononcé puis les coaches en bonne forme physique, toujours pour le même résultat : aucune victoire en Big 12 ! Et aucune victoire tout court ! Olé !

Bowl Eligible (7) : Oklahoma, Oklahoma State, Baylor, TCU, West Virginia, Texas Tech, Kansas State.

Cheerleader of choice : meet Jordan, de la fabuleusement texane troupe de cheerbabes de TCU

Pacific Twelve

The Champ Is Here : Stanford. Yikes.

Did Verchain Beat Vegas ? Bien sur. Il n’y avait que les quelques pitres de GameDay pour voir une chance à USC.

Most Valuable Student : Au sein de l’équipe épitomisant (oui, c’est pas français) le football mortifère et chiantissime à l’ouest des Rocheuses, l’un des ‘fils de’ de l’équipe (fils d’Ed, pas fils de fille de plaisir, jeunes), Christian McCaffrey, dans sa saison de tous les records (yards toutes catégories en saison de Stanford, de la division FBS), aura bien mérité d’aller jouer au Rose Bowl, dans l’indifférence générale, pour offrir le GrandDaddy à la Pac12. Ou pas.

Coach of the Year : Mike Leach. Qui nous refait le coup de Texas Tech, et advienne que pourra, avec une équipe qui manque de talent individuel. Vous pouvez ne pas aimer, moi j’adore.

Not Coach of the Year : L’échange entre la B1G et la Pac12 Mike Riley pour Gary Andersen aura été une grande réussite pour les deux coaches, pour les deux facs, que du bonheur. 0-9 in Pac12 play, Gary. Yeah, way better than that stinky Wisconsin job, uh ?

Jim Carey vieillit mal…

Bowl Eligible (10) : Pas mal du tout, d’avoir dix équipes qualifiées, comme la SEC, sauf qu’ici, c’est cinq du Nord et cinq du Sud… Stanford, Oregon, Wazzu, Washington State, Cal, USC, Utah, UCLA, Arizona, Arizona State.

Cheerleader of Choice : Meet McKenna, from the UCLA Bruins cheerleaders. Quelle bonne année dans la Pac12…

Atlantic Coast Conference

The Champ Is Here : Clemson. Avec bien entendu, pour que la saison soit digne d’elle-même, l’épisode 34578 du meilleur reality show de la saison, mieux que les Kardashian ou les Housewives de Vierzon : ACC Refs.

Did Verchain Beat Vegas ? Yeah, another correct call.

Most Valuable Student : Regardez bien la photo ci-dessous. Oui, DeShaun Watson mérite d’avoir une statuette sur sa cheminée. Period.

Coach of the Year : Dabo Swinney a définitivement banni le Clemsoning de notre vocabulaire à tous. Et si vous n’êtes pas d’accord, allez le lui dire vous mêmes…

Not Coach of the Year : Le choix est tout simplement impossible à faire dans une conférence qui a mené la pitritude à des sommets cette saison pour de nombreux coachs. Al Golden ex de Miami, Mike London ex de Virginia, Paul Johnson de Georgia Tech, Steve Adazzio du Boston College, Dave Clawson de Wake Forest et Scott Shafer ex de Syracuse se partageront donc l’award. Bienvenue dans la conférence du marasme, Justin Fuente (Virginia Tech), Mark Richt (Miami), Dino Babers (Syracuse), Bronco Mendenhall (Virginia).

Bowl Eligible (9) : Clemson, Florida State, Louisville, North Carolina State, North Carolina, Miami, Pittsburgh, Virginia Tech, Duke.

Cheerleaders of Choice : Nevermind. WE ARE THE U.

American Athletic Conference

The Champ Is Here : Houston Cougars. Merci Jacquie et Michel.

Did Verchain Beat Vegas ? Who didn’t ?

Most Valuable Student : Keenan Reynolds, qui d’autre que le meilleur scoreur de TD de l’histoire, passes de TD non comptées ?

Coach of the Year : Matt Rhule, Temple. Une petite défaite contre Notre Dame, une défaite pas honteuse en finale, une bien belle année, du genre de celles que Temple n’avait pas connue depuis Al Golden… Oh, pardon… Pourquoi pas Tom Herman ? Parce que le garçon a hérité d’un groupe relativement compétent assemblé par son prédécesseur, qui avait pour problème principal de ne pas savoir faire jouer lesdits joueurs ensemble…

Not Coach of the Year : George O’Leary, coach de football et AD par intérim de UCF. Barry Osborne, le retour. Ben non, en fait. Salut, vieux…

Not just last night…

Bowl Eligible (8) : Houston, Navy, Memphis, Tulsa, Temple, South Florida, Cincinnati, U Conn.

Cheerlader of Choice : Meet Amber, des Temple Owls.

Mountain West

The Champ Is Here : San Diego State, de justesse devant Air Force.

Did Verchain Beat Vegas ? Yep.

Most Valuable Student : Jeremy McNichols de Boise State a inscrit autant de TD au sol que Derrick Henry d’Alabama. ET PERSONNE N’EN PARLE !!!!

Coach of the Year : On a évoqué la candidature de Troy Calhoun pour quelques unes des positions de HC ouvertes suite au renvoi de différents coaches de droite et de gauche. Ça se produit chaque fois qu’Air Force sort une bonne saison. Non mais.

Pas très fin, ton appel du pied à Texas, Troy…

Not Coach of the Year : Qu’il est loin le temps où l’on parlait de Tim DeRuyter comme un candidat à un poste dans une grosse fac. California State, aka Fresno State, part en torche sur les deux dernières saisons, impressionnant.

Bowl Eligible (7) : Air Force, Boise State, New Mexico, Colorado State, Utah State, San Diego State, Nevada.

Cheerleaders of Choice : I miss you, country gurlzzz… Make Boise Great Again, Vote Trump. Oups, pardon…

Mid American Conference

The Champ Is Here : Bowling Green Falcons. Au prix d’une belle victoire attendue contre Northern Illinois.

Did Verchain Beat Vegas ? Yes. Verchain avait correctement pronostiqué le bazar la semaine passée.

Most Valuable Student : Petite finale (238 yards, 2TD, 2 INT), mais grosse saison pour le QB de BGSU Matt Johnson, 4700 yards, 43 TD pour 8 petites interceptions. Ses 41 TD en saison régulière sont la meilleure marque de la division FBS.

L’employé du mois chez Pizza Hut

Coach of the Year : Beaucoup de belles réussites dans la MAC cette saison, et je retiendrai finalement l’ex-coach de Toledo Matt Campbell, qui a choisi de s’embarquer dans une galère de la maison galère en allant s’enterrer à Ames, Iowa… Après tout, ses Rockets ont battu deux Power 5, Arkansas pour l’une des sensations de la saison, et Iowa State, donc, où les décideurs ont été tellement impressionnés qu’on puisse gagner des matchs de football qu’ils ont décidé d’en appeler à leur bourreau…

Pas besoin de ça à Ames, Matt, là bas, l’eau n’existe qu’à l’état solide…

Not Coach of the Year : Il nous fallait bien une directional Michigan. Chris Creighton est donc le NCOTY de la MAC cette saison. Avec une brillante fiche de 1-11 (une victoire contre la surpuissante Wyoming) et une saison en conférence parfaitement terminée sans aucune victoire.

McGyver, c’était mieux avant…

Bowl Eligible (7) : Bowling Green, Ohio, Akron, Toledo, NIU, Central Michigan, Western Michigan,

Cheerleader of Choice : Ici, on est dans la mini B1G, donc les cheerleaders portent des combinaisons de ski toute l’année. Et puis, ça n’intéresse personne, les cheerleaders dans le midwest. Non mais.

Merci Jacquie et Michel.

Conference USA

The Champ Is Here : Western Kentucky Fried Chicken.

Did Verchain Beat Vegas ? Bien sur…

Most Valuable Student : Brandon Doughty, best quarterback you may not have heard about. Alors, bien sur, les cheerleaders de Western Kentucky semblent sortir tout droit du KFC, mais leur quarterback sait lancer un ballon. 45 fois pour TD, finale comprise (3 en finale).

Coach of the Year : Todd Monken (Southern Miss) a rendu vie à un programme en coma prolongé depuis le départ de Larry Fedora.

Not Coach of the Year : Dan McCarney, ex-North Texas, premier coach viré de la saison après avoir pris une rouste monumentale (66-7) contre Portland State (invaincue contre les FBS cette année, hourra !!!).

Gilbert Montagné – North Texas Head Coach

Bowl Eligible (5) : Western Kentucky, Marshall, Middle Tennessee State, Southern Mississippi, Louisiana State.

Cheerleader of Choice : Pas de nom, mais ça, c’est du selfie. Dedjeu.

Sun Belt

The Champ Is Here : Arkansas State Red Wolves. Et tout le monde s’en fout.

Did Verchain Beat Vegas ? Verchain annonce Arkansas State depuis la première publication du Landscape dans le CFR, bordel…

Most Valuable Student : Je vous ai déjà parlé de Larry Rose III la semaine passée, non ?

Coach of the Year : Scott Satterfield, vous connaissez ? Ben, c’est le type qui a amené Appalachian State de la Southern Conference de FCS à la Sun Belt de FBS, avec 10 victoires dans la deuxième saison des historiques tombeurs du Michigan de Lloyd Carr (c’est donc aux Mountaineers qu’on doit d’avoir eu Rich Rod coach à Ann Arbor). Et personne n’en parle !

We rise – Sun Belt. Rayez la mention inutile

Not Coach of the Year : Todd Berry a démoli Louisiana Monroe. Merci.

Can’t wait ?

Bowl Eligible (4) : Arkansas State, Appalachian State, Georgia Southern, Georgia State.

Cheerleaders of Choice : Sweet Home South Alabama

Independants

Ce qu’il y a de bien avec les indépendants, c’est qu’il n’y a pas d’awards à distribuer. Notre Dame pourrait bien jouer un New Year’s Six, et BYU se lamentera de la perte de coach Bronco Mendenhall, dont je suis certain que les fans pensaient qu’il serait le nouveau LaVell Edwards. Think again. Mendenhall poussait pour que BYU rejoigne une power five… Eh bien, il a décidé de rejoindre, tout seul, une power five en signant à Virginia… Bon courage…

Bowl Eligible (2) : Notre Dame, Brigham Young.

Verchain’s Final Top Five – And some twenty  other teams

Les résultats du jus de crâne produit par le Verchain’s Playoff Selection Committee. Yikes.

J’ai même pas réussi à me mettre sur la photo de mon comité en plein travail…

  1. Clemson Tigers

  2. Alabama Crimson Tide

  3. Oklahoma Sooners

  4. Michigan State Spartans

  5. Stanford Cardinal

  6. Iowa Hawkeyes

  7. Ohio State Buckeyes

  8. Notre Dame Fighting Irish

  9. North Carolina Tar Heels

  10. Houston Cougars

  11. Florida State Seminoles

  12. Houston Cougars

  13. Ole Miss Rebels

  14. Oklahoma State Cowboys

  15. Baylor Bears

  16. Oregon Ducks

  17. Northwestern Wildcats

  18. LSU Tigers

  19. Michigan Wolverines

  20. Florida Gators

  21. Navy Midshipmen

  22. Bowling Green Falcons

  23. TCU Horned Frogs

  24. USC Trojans

  25. Temple Owls

Bowl Stuff Previews

Cotton Bowl (demi-finale) : Alabama (#2) – Oklahoma (#3)*, Game of the Millenium.

Orange Bowl (demi-finale) : Clemson (#1) – Michigan State (#4)*

Finale Nationale : Alabama – Clemson. Saban rules

Sugar Bowl (contrat SEC – Big 12) : Ole Miss– Oklahoma State (le CFPSC aura sans doute TCU à cette place).

Rose Bowl (contrat B1G – Pac12) : Iowa (remplaçant du champion) – Stanford (champion Pac12)

Fiesta Bowl (hors contrat) : Houston (Group of Five) – Notre Dame

Peach Chick Fil-A (eat shit) Bowl (hors contrat) : Ohio State – North Carolina (le CFPSC aura sans doute Florida State à cette place).

Les seules incertitudes qui vont demeurer concerneront sans doute la place de 4. Michigan State ou Oklahoma ? Bonne question. Mon choix est fait. Dans la liste ci-dessus, j’ai repris MON classement, en vous indiquant entre parenthèses ce que fera sans doute le CFPSC. Florida State, ce serait une honte selon moi. Une honte.

*rédigé avant la publication du Top 4 du comité CFP.

Random Randomizitudes

  • The Verchain’s Crush Of The Week – Non-Football Edition est Katie Nolan qu’on peut voir un peu partout, en fait. Total girl next door pour finir la saison du crush…

 

Not really football stuff… and then what ??

Mon moment préféré. Je ne sais pas si c’est le votre, mais en tout cas, c’est le mien… Bien, en cette nouvelle saison, la rédaction de The Blue Pennant souhaite mettre en tête de liste des hashtags de Twitter le #NCAAFFr en plus du déjà trending #TBP. Aussi, le Verchain Stuff sera tout hastagué cette année. Ou pas…

Best Marching Band Of The Year : Southern University. #Period

Clemson’s Motivational Fans’ Vid. #YeahRight

Looks like Oklahoma is going to the Playoff… #SMH

And, yeah, Baker 4 Heisman… #OMG

La classe, le receveur de Nebraska Brandon Reilly. #NoTip4U

Fans in Iowa are happy… #AC/DC

Alabama has The Process. Includes recruiting kickers who can hit 77 yarders… #TakeThisFlorida

Cry, people. #SeniorsRulaiz

Bienvenue chez toi, Mark Richt. #WeAreTheU

Cheerleaders !!

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Cette semaine, c’était l’anniversaire de madame Verchain. Et comme elle aime le mauve, nous allons donner dans le mauve…

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui. Oui, je sais, ça fait court… C’est ce que ma femme me dit toujours… Bien, comme on dit là-bas en Amérique  :

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

7 Commentaires

7 Comments

  1. Nico

    7 décembre 2015 à 10h03

    Houston Cougars classés 10e, mais aussi 12e !!!

  2. Verchain

    7 décembre 2015 à 11h03

    Bah oui, c’est comme le vrai CFPSC, ici, on fait parfois n’importe quoi…

    Houston est bien en 10 (je l’avais mis en 12 au début). Donc tous ceux à partir de 13 remontent d’une place et Toledo apparaît en #25. j’aurais bien du me douter qu’il y aurait un problème quand j’ai vu que j’avais un 26) devant Toledo qui était la dernière équipe que je voulais classer, dans mon document de préparation… Ahem…

    • Luzoan

      8 décembre 2015 à 08h29

      Dans le règlement, comment qualifie t on les équipe à 5-7 en bowl season? Je me le suis toujours demandé…
      Parce que Texas a battu OU et Baylor (l’ équipe 4 d’ accord^^)
      Est ce prévu qu’ il ne repêche que des équipes du group of 5?

      • Verchain

        8 décembre 2015 à 10h32

        C’est un comité de la NCAA qui donne la liste des équipes à repêcher. Le critère retenu cette saison est celui de l’Academic Progress Rate, en gros une évaluation des performances académiques des équipes. Si on enlève celles qui ont refusé d’aller à un bowl comme Missouri qui était dans les trois premières, on se retrouve avec les équipes sélectionnées. Texas ne devait pas être assez performant dans ce critère pour avoir droit à une qualification.

        • Luzoan

          10 décembre 2015 à 11h11

          Comment çà à Austin, on va pas en cours^^
          Dommage pour la série de bowl consécutifs….
          Comment fait on pour voir du positif dans l’ avenir des longhorns??? cette année le recrutement est nul, comment fait on pour passer de 5eme en recrutement 2015 aux bas fonds des power5 en 2016…
          Pourquoi la puissance, les installations, le côté historique, le Texas en lui même n’ attire plus?…

  3. Ben

    7 décembre 2015 à 12h49

    Après les matchs de samedi, les seuls suspenses étaient de savoir qui allait être #3 et #4 et qui allait jouer le Rose Bowl entre Iowa et Ohio State.
    Voir Michigan State en #3 ne me surprend pas. Ils battent le #4 qui était invaincu alors qu’OU ne jouait pas. Le bilan global de Michigan State est plus impressionnant que celui d’OU. Après pas sur que ce soit si négatif que ça pour OU, c’est mieux de jouer Clemson ou Alabama ?
    Content de voir Iowa au Rose Bowl et que le comité n’a pas trop pénalisé cette défaite. L’affiche Iowa-Stanford ne fait pas forcément envie au 1er abord mais moi j’ai hâte de le voir ce match! Du coup, on se dirigeait forcément vers OSU-ND au Fiesta sachant que Houston allait se retrouver au Peach, rotation oblige (il y a rotation entre le Peach, Fiesta et Cotton pour accueillir le membre du G5). OSU-ND donne vachement envie par contre. FSU passe devant UNC, là aussi pas de scandale. UNC a deux victoires contre des équipes FCS + une défaite contre South Carolina. Pas de surprises dans les bowls du NY6 finalement.
    Concernant le Sugar, ils choisissent l’équipe de Big 12 la mieux classée et non la plus haute dans le ranking. C’est donc OK State qui a le head to head par rapport à TCU.

    Après il y a 2-3 bowls sympa également. L’Alamo avec TCU-Oregon va être une orgie offensive. Batailles de bombasses également entre les cheerleaders, mes yeux vont saigner.
    Le LasVegas Bowl se paye la Holy War entre BYU et Utah. Je sais pas si c’est « best for business » de ramener les Mormons à Vegas, mais ça promet un duel passionné et passionnant.
    Le Russell Athletic Bowl entre UNC et Baylor devrait être sympa si Baylor arrive à trouver un QB valide…
    L’Holiday Bowl avec USC-Wisconsin vaudra le coup d’oeil également.
    A côté de ça, le Florida-Michigan s’annonce tout moche…

    Par contre il y a des trucs que je comprends pas. LSU qui se retrouve dans le Texas Bowl contre Texas Tech (ça donne envie tiens…) alors que Tennessee ou Georgia sont dans de meilleurs bowls avec de moins bons bilans…
    Et on parle du bowl 100% MWC entre Colorado State et Nevada ? Même le commish de la MWC l’a mauvaise. N’importe quoi, on a même des équipes à 5-7…

  4. Verchain

    10 décembre 2015 à 11h33

    Et les cheerleaders, mon ami, et les cheerleaders. Cette année, elles sont atroces, alors qu’on avait pourtant l’habitude de voir les greluches des ‘Horns comme un peu la Dallas Cowboys Cheerleaders Nursery…

    Je pense que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte :

    – Le déclin en performances et dans le recrutement : il n’y a quasiment plus de ‘Horns qui sont des tours de draft élevés. Donc, c’est que Texas forme moins bien et recrute mal…
    – La montée en puissance d’autres facs du Texas : TCU joue aussi maintenant en Big12, A&M garantit l’exposition SEC, et donc la possibilité de finir pro ‘plus facilement’, Baylor a rattrapé son retard avec la stabilité de l’ère Briles et son nouveau stade.
    – Des erreurs stratégiques du coaching staff. Pas certain que Charlie Strong a un gros réseau au Texas, ni qu’il soit un magicien du recrutement. Faut être un foutu vendeur de cravates, dans le monde actuel pour être un bon recruteur…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report