Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2014 – Bowls’ Viewer’s Guide Edition

Une dernière édition de la saison du College Football Report. Finies, les rubriques habituelles, cette édition est uniquement dédié à vous fournir un Viewer’s Guide des 38 bowls qui émailleront votre fin d’année 2014 ainsi que le début de 2015.

Une dernière édition de la saison du College Football Report. Finies, les rubriques habituelles, cette édition est uniquement dédié à vous fournir un Viewer’s Guide des 38 bowls qui émailleront votre fin d’année 2014 ainsi que le début de 2015.

Les Bowls sont classés en catégorie, du plus intéressant selon moi au moins intéressant bien évidemment. Les catégories, inspirées par l’ami Luzoan pour partie (même si Verchain ne pouvait décemment pas faire grand chose d’autre), portent le nom de célébrités féminines diverses. Et oui, les célébrités sont elles aussi classées de la plus regardable à la moins regardable…

Bien entendu, la première finale de l’histoire du College Football Playoff serait la plus intéressante des affiches si on en connaissait la teneur. Donc, pour l’instant, on n’en parle pas…

The Kate Upton Bowls

Ce sont les Bowls les plus sexy, les trucs que tout le monde veut voir, ceux dont tout le monde rêve d’être dedans… Oui, comme Kate Upton.

1 – Oregon Ducks – Florida State Seminoles; Rose Bowl – CFP Semi-Finals, 1er janvier.

Le Heisman de cette année contre le Heisman de l’an dernier. Une équipe qui a eu un accident de parcours mais qui a suffisamment impressionné le comité pour le convaincre de la positionner en numéro 2 dans le classement final contre une équipe qui est passée pendant une bonne partie de la saison au bord de l’accident de parcours, réalisant à chaque match ou presque des comebacks qui empêchaient la sortie de route et une participation à l’Orange Bowl…

2 – Alabama Crimson Tide – Ohio State Buckeyes ; Sugar Bowl – CFP Semi-Finals, 1er janvier.

Saban et Meyer qui se font des politesses depuis dimanche dernier, ça me laisse un léger goût de vomi dans la bouche. Pouah. Presque autant que le grand délire de ce comité dirigé par Barry Alvarez si j’en crois mes sources (des textos de Condi…) qui a positionné Ohio State devant Baylor et TCU.

3 – Baylor Bears – Michigan State Spartans ; Cotton Bowl, 1er janvier.

Une supposée opposition de style, parce que l’attaque de Michigan State n’est pas aussi déprimante que la défense des Bears. Si Baylor bat largement Sparty, pensez-vous que mon nouvel ami Jeff Long sortira de son silence médiatique pour proclamer qu’ils ont fait une erreur ?

4 – Ole Miss Rebels – Texas Christian Horned Frogs ; Peach Bowl, 31 décembre.

 Trevone Boykin meets The Landshark Defense. ‘Nuff Said.

The Natasha Barnard Bowls

Ce sont les Bowls tout aussi sexy que les précédents. Moins de monde rêve d’être dedans, parce que moins de monde a pensé au pouvoir de séduction de ces bowls.

5 – Kansas State Wildcats – UCLA Bruins ; Alamo Bowl, 2 janvier.

L’enjeu du match ? Le vainqueur atteindra un total de 10 victoires sur la saison pour la deuxième fois de suite. Bill Snyder a le temps de préparer un plan de jeu pour stopper Brett Hundley.

 6 – Arizona Wildcats – Boise State Broncos ; Fiesta Bowl, 31 décembre.

Du Verchain Style. Ce Bowl, comme ceux qui suivent, semblent destinés à nous offrir des orgies de points, le genre de truc à même de faire frétiller le Verchain. Et comme Verchain se contrefout de la Saint-Sylvestre, fête obligatoire où tu dois souhaiter des trucs (mais où t’as pas le droit de souhaiter que tel ou tel présent meure grâce à une colonie de fourmis rouges introduite dans le rectum) à des gens dont tu n’as au mieux rien à faire à minuit pétante, il se calera devant son ordinateur.

7 – Marshall Thundering Herd – Northern Illinois Huskies ; Boca Raton Bowl, 23 décembre.

Un Bowl entre champions de conférences mineures. Entre champions de l’allumage du tableau de marque. Bref, que du bonheur.

8 – West Virginia Mountaineers – Texas A&M Aggies ; Liberty Bowl, 29 décembre.

Une attaque à la Dana Holgorsen contre une attaque à la Kevin Sumlin, de quoi s’amuser comme un petit fou devant un streaming sautillant. Encore une fois, que du bonheur…

The Cheerleader of the Week Bowls

Un peu moins prestigieux, aussi, mais avec de la pépite, et un potentiel de sexytude tout aussi intéressant que celui de la catégorie précédente. Comme celui de Nicole, representing The U

 

9 – Colorado State Rams – Utah Utes ; Las Vegas Bowl, 20 décembre.

Les Rams ne seront sans doute pas les mêmes sans Jim McElwain pour les diriger. Mais avec trois semaines de préparation et la volonté de prouver qu’ils méritent d’être là. Utah a navigué entre le franchement bon et le décevant. Quelle version des Utes aurons-nous devant les yeux à Vegas ?

10 – Brigham Young Cougars – Memphis Tigers ; Miami Beach Bowl, 22 décembre.

Un Bowl pour récompenser le boulot à la fois de Bronco Mendenhall et de Justin Fuente, qui a sorti Memphis de l’anonymat de la Conférence USA pour la propulser… Dans l’anonymat de l’American, malgré un titre partagé cette saison…

11 – Western Michigan Broncos – Air Force Falcons ; Famous Idaho Potato Bowl, 20 décembre.

PJ Fleck est un coach qui monte. Troy Calhoun a renversé le niveau des Falcons d’une année sur l’autre. Et voir la patate géante danser au bord du terrain me fascine. Et puis, c’est pas comme si j’avais quelque chose de prévu pour le 20 décembre…

12 – Toledo Rockets – Arkansas State Red Wolves ; GoDaddy Bowl, 3 janvier.

Deux équipes de conférences avec des scores de basket sur les terrains de football, avec deux équipes qui n’ont pas fini si loin que ça des gagnants. Alors ? Et puis, bon, on aura un souvenir ému des pubs de Candice Michelle pour le sponsor du Bowl…

https://www.youtube.com/watch?v=cFOVx2ryhN8

The AJ Cook Bowls

De jolis petits bowls, qu’on se mettrait bien sur l’oreiller si la possibilité nous en était donnée. On en rêve tout simplement pas la nuit. Mais on se dit wow, ah ouais, on peut le faire ? On va le faire…

 

13 – Wisconsin Badgers – Auburn Tigers ; Outback Bowl, 1er janvier.

Le Deception Bowl, en somme. Classique. Deux équipes qui auraient pu. Ou pas.

14 – Miami Hurricanes – South Carolina Gamecocks ; Independance Bowl, 27 décembre.

Pour tout fan de Miami, avoir la possibilité de fesser Steve Spurrier sur le terrain, c’est juste merveilleux. Et ce sera peut-être le dernier match du Duke. Peut-être…

15 – Georgia Bulldogs – Louisville Cardinals ; Belk Bowl, 30 décembre.

Todd Grantham était le coordinateur défensif de Georgia l’an passé, avant d’aller rejoindre Bobby Petrino à Louisville. Suffisant pour stopper Nick Chubb ?

16 – Minnesota Golden Gophers – Missouri Tigers ; Citrus Bowl, 1er janvier.

Pas de quoi se lever la nuit. Si vous passez devant, ou si vous venez juste d’émerger de votre nuit passée la tronche sur la cuvette des toilettes à raison de l’abus de mauvais champagne tiède et d’huîtres pas fraîches (et je ne parle pas de vos conquêtes de cette nuit en boîte), pourquoi pas…

17 – Duke Blue Devils – Arizona State Sun Devils ; Sun Bowl, 27 décembre.

Deux équipes parties en torche au plus mauvais moment de la saison, à un instant où elles croyaient pouvoir disputer (et perdre) une finale de conférence. Classic shit.

18 – Nebraska Cornhuskers – USC Trojans ; Holiday Bowl, 27 décembre.

Deux grands noms du football universitaire. Donc, bon… Voilà… Un soir au coin du feu, comme ça, avec un bon café et de quoi se préparer un sandwich avec les restes de volaille du réveillon de Noël. Allons-y.

The Julia Roberts Bowls

Des Bowls qui conservent un certain charme, mais qui auraient été beaucoup plus sexy dans les années 80, ou 90…

 

19 – Texas Longhorns – Arkansas Razorbacks ; Texas Bowl, 29 décembre

Eh oui, deux équipes à 6-6 qu’on attendait pas vraiment à un record comme celui-là. Bielema et Strong sont dans une phase de reconstruction de leurs programmes respectifs. Alors, oui, ce match aurait été plus sympa au milieu des années 2000.

20 – Louisiana State Tigers – Notre Dame Fighting Irish ; Music City Bowl, 30 décembre.

Oh how the mighty have fallen in the midst of the battle…

21 – Oklahoma State Cowboys – Washington Huskies ; Cactus Bowl, 2 janvier.

Mike Gundy et Chris Petersen étaient des noms murmurés dans toutes les recherches de coaches de programmes légendaires ces dernières années. Des saisons décevantes auront sans doute suffi à limiter un peu l’intérêt pour ces deux garçons. Et puis, Gundy danse beaucoup mieux que Petersen.

22 – Penn State Nittany Lions – Boston College Eagles ; Pinstripe Bowl, 27 décembre.

Deux facs où l’éducation compte un petit peu, en vrai… De quoi se rappeler le bon vieux temps…

The Scarlet Johansson Bowls

Des Bowls qui plaisent sans doute à plein de monde. Mais pas à Verchain.

23 – Mississippi State Bulldogs – Georgia Tech Yellow Jackets ; Orange Bowl, 31 décembre.

GT essaiera de contrôler le tempo avec son jeu en triple option. M State tentera d’accélérer avec Dak Prescott and co. Un bowl de contrat, quoi, ce qui risque de laisser une affiche bien dans la lignée des dernières éditions de l’Orange : des trucs dont je n’ai rien à carrer…

24 – Oklahoma Sooners – Clemson Tigers ; Russell Athletic Bowl, 29 décembre

Deux équipes sur lesquelles les observateurs fondaient de grands espoirs avant la saison. Pour finalement se retrouver avec un Bof Bowl de la plus belle des factures.

25 – Central Michigan Chippewas – Western Kentucky Hilltoppers ; Bahamas Bowl, 24 décembre.

Le truc qui semble enthousiasmer uniquement les journalistes. Tu parles, se faire envoyer aux Bahamas la veille de Noël, pour boire de la bière pas chère et profiter de filles pas chères… Oups, pardon, je m’égare…

26 – Houston Cougars – Pittsburgh Panthers ; Armed Forces Bowl, 2 janvier

 Wow, James Conner contre Houston !!! Super !!!

The Kim Kardashian Bowls

Des Bowls qui semblent fasciner quelques uns. Mais qui sont absolument creux, et avec un gros cul dégueulasse. Je n’ai pas les mains assez grandes pour aimer ça… Oui, ça…

27 – Iowa Hawkeyes – Tennessee Volunteers ; TaxSlayer Bowl, 2 janvier.

Rien que le sponsor du Bowl est ridicule. Comme le contrat de Kirk Ferentz. Comme la danse du président de Tennessee.

28 – Florida Gators – East Carolina Pirates ; Birmingham Bowl, 3 janvier.

Génial ! Le premier match de McElwain à Florida. Mais bon, les Gators n’ont toujours pas de quarterback, ou d’attaque. Et les Pirates pas de défense. Bon, ben, on s’en passera…

The Miley Cyrus Bowls

Des Bowls dégueulasses. Tout simplement dégueulasses… Même si certains trouveront peut-être que c’est facile et que pour se soulager…

 

29 – Bowling Green Falcons – South Alabama Jaguars ; Camellia Bowl, 20 décembre

Le premier bowl des Jaguars, pour leur première année d’éligibilité, ça pourrait être sympa… Mais bon, les Falcons risquent de souffrir de stress post-traumatique après s’être fait rouler dessus par les Huskies en finale de la MAC.

30 – Navy Midshipmen – San Diego State Aztecs ; Poinsettia Bowl, 23 décembre.

On pourrait avoir un match à zéro passe du côté de Navy, car SDSU est incapable d’arrêter un coureur cette saison.

31 – Central Florida Knights – North Carolina State Wolf Pack ; St Petersburg Bowl, 26 décembre.

Autant regarder du soccer, pour le Boxing Day, que de se taper ce truc là…

32 – Maryland Terrapins – Stanford Cardinal ; Foster Farms Bowl, 30 décembre.

Pffffffffffffffffffffffffffffffff…

33 – Cincinnati Bearcats – Virginia Tech Hokies ; Military Bowl, 27 décembre.

Depuis que Virginia Tech a trouvé le moyen de perdre 6-3 en prolongation contre Wake Freakin’ Forest, il y a de quoi se taper la tête sur les murs. Et tenter par tous les moyens d’échapper à ce match.

34 – Nevada Wolf Pack – Louisana Lafayette Raging Cajuns ; New Orleans Bowl, 20 décembre.

Il y a tellement mieux au programme de ce 20 décembre. Tellement mieux.

35 – North Carolina Tar Heels – Rutgers Scarlet Knights ; Quick Lane Bowl, 26 décembre.

 Il n’y a que deux bowls au programme du 26 décembre. Profitez-en pour jouer avec vos enfants au lendemain de Noël. Parce que les matchs au programme ne valent pas de rester éveillé.

36 – Louisiana Tech Bulldogs – Illinois Fighting Illini ; Heart of Dallas Bowl, 26 décembre.

J’ai vraiment envie de déclarer le 26 décembre jour sans football. Je prendrai comme prétexte que c’est un jour férié en Alsace. Oui, c’est un pays à part… Comme le Luxembourg, où c’est férié aussi.

37 – Utah State Aggies – UTEP Miners ; New Mexico Bowl, 20 décembre.

UTEP dans un bowl. Rien que ça, ça vaudrait le déplacement. Sauf qu’on ne court pas contre Utah State. Et que UTEP ne sait pas passer le ballon. Alors, les Miners vont creuser, profondément…

38 – Fresno State Bulldogs – Rice Owls ; Hawaii Bowl, 24 décembre.

Les Bulldogs, le pire champion de division de la FBS. Rice, une équipe qui a mangé 70 points au cours d’un match qui aurait pu leur permettre d’être championne de division. Ou pas.

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui. Oui, je sais, ça fait court… C’est ce que ma compagne me dit toujours… Bien, comme on dit là-bas en Amérique :

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

21 Commentaires

21 Comments

  1. Greg

    16 décembre 2014 à 09h10

    Bonjour, est-ce qu’il y aura des bowls diffusés sur des chaînes dispo en France?

    • Luzoan

      17 décembre 2014 à 18h26

      Va sur mcs, il y a les demis finales, la finale et 2 des 4 bowls majeurs en direct. pas le cotton et le peach, mais en différé le 6 janvier.

  2. Luzoan

    16 décembre 2014 à 11h10

    En me levant le matin, je me suis mis à lire du Verchain.
    Et juste avant de partir travailler, je dis merci à « Chef » Lagrée,
    Qui avec « Blue Pennant », rend ma journée plus souriante.

    Le Vendredi pendant le boulot, c’ est « prospect time » Bartholoméo.
    En continuant après une réunion, en lisant « Duke Gallisson »,
    Car au pays du rugby, la mentalité est « close and dirty ».

    Pour me calmer des blagues foireuses, je m’ évade avec du Tuzz.
    Et le voyage de nos frenchie, nos trois gueules jaunes chez « Lacy »
    Qui m’ aura encore plus motivé, de retourner aux « U.S.A(é) »

    Et si avec tout çà j’ en ai oublié, veuillez m’ en excuser.
    Mais en tout cas merci, pour votre passion et ce site de folie,
    Qui m’ aura fait progressé,dans mon sport et autant en Anglais!

    PS: je ne prend pas de substances psychoactives^_^…

    • Verchain

      16 décembre 2014 à 17h15

      Donc tu as du avoir un traumatisme quelconque dans ta jeunesse…

      • algerino

        16 décembre 2014 à 18h07

        Et ça n’a pas du être un petit traumatisme…
        Au moins ça met de la bonne ambiance haha

      • Luzoan

        16 décembre 2014 à 18h44

        Pas de traumatismes particuliers, Du temps à tuer!!! En plus payé^^

    • Loïc Baruteu

      16 décembre 2014 à 21h46

      En attendant la même tirade pour nous maudire le jour où tu te seras fait virer parce que tu bloques sur TBP au boulot !

  3. Ben

    16 décembre 2014 à 13h23

    Bon je suis plus en accord avec le classement des bowls qu’aux dames utilisées pour ce classement.
    Les bowls du New Year’s Six sont quand même bien excitants. L’Orange Bowl parait être le moins sexy au premier abord mais j’aime bien voir à l’oeuvre l’attaque de GT.
    J’ai l’impression qu’il y a eu un effort de fait pour nous concocter des affiches intéressantes. Le Marshall-NIU je l’attends avec impatience tout comme le Kansas State-UCLA. Après forcément, le LSU-Notre Dame m’intéresse particulièrement tout comme Oklahoma-Clemson.

    Placer Scarlet après Roberts, what ?? Non mais Julia Roberts, immonde. AJ Cook, who is she ?
    Kim K. Ah Kim K… Ses fesses méritent à elles seules la catégorie plaisir coupable. Moi j’aime mais bon après chacun ses gouts.
    Kate U. dans un autre style j’adhère également même si je la trouve légèrement overrated. Ca manque quand même de cheerleaders des Ducks (et de UCLA et USC).

    Et sinon Verchain, investis dans le ESPN College Pass (tu ne l’as pas encore fait ??). Finis les streamings pourris 😉

    • Verchain

      16 décembre 2014 à 17h14

      Je ne reviens pas sur le choix des bowls.

      Pour les girls, tout est en lien avec chaque catégorie… Je n’aime pas du tout Scarlet Johansson qui me laisse totalement froid, et je ne comprends pas la fascination des gens qui l’adorent. Julia Roberts, c’était pour illustrer le c’était mieux avant. Kim K, je ne peux tout simplement pas. Envie de gerber… Tu peux trouver Kate overrated, mais bon, c’est ton appréciation.

      Et Verchain ne donne pas d’argent à ESPN, il a une maison à rembourser, ce qui limite ses moyens, donc s’il veut continuer son délire vestimentaire (aujourd’hui, je suis habillé 100% Miami, on dirait le bonhomme Cetelem…), il a des choix à faire…

    • Loïc Baruteu

      16 décembre 2014 à 21h44

      Verchain, vu qu’on sera bientôt au chômage technique, tu pourrais nous sortir un classement des powerhouses pour les cheerleaders. Ça nous réchauffera avec ce froid brutal qui approche.

      Oregon, Florida, USC, Florida State aux Cheerleaders Football Playoffs 🙂

      • Ben

        17 décembre 2014 à 13h16

        Je mettrais UCLA à la place de Florida ou FSU. Pour moi Oregon, USC et UCLA sont assurés du top 4. A voir qui le comité va choisir pour la 4e place ! J’avoue que le choix est délicat… J’avais trouvé celles d’Ole Miss particulièrement sympathiques lors du College Gameday à Oxford.

  4. Luzoan

    16 décembre 2014 à 20h28

    Au fait pout info, j’ ai trouvé du streaming HD pour les USA, super qualité d’ image!!!
    Par contre si quelqu’ un sait comment regarder espn U?

  5. kantou

    17 décembre 2014 à 02h31

    Un grand merci comment faire le tri des bowls à eviter en une image le coup de kim et surtout de l’autre avec la langue c’est radical….

  6. redg40

    17 décembre 2014 à 11h28

    Le choix des representantes est tres surprenant selon moi, Kate Upton en prem’s oui ok (on commence a connaitre tes gouts ), la deuxieme ?? Natasha Barnard, inconnue au bataillon, bayonnont la et mettont Missssss Jennnnn Stergerrrrrrr a la place (oui je sais je fais une fixette sur elle, sorry), Julia Roberts mouia elle represente bien les 80/90’s mais bon quand meme, passons sur Kim (oui dessus, faire le tour me parait trop long pour mon age ) moi j’aurai preferai Nicki Minaj. L’autre la derniere, atroce effectivement comme ses bowls dont je me demande bien a quoi ils peuvent servirent (un peu comme elle en fait, ou Justin Biber)

    Ps , l’idee de Loic sur les powerhouses pour les cheerleadersest assez interessante, a creuser donc !!

  7. Verchain

    17 décembre 2014 à 19h22

    Mettre Jenn Sterger, ce vieux fantasme (welcome aux amis du calembour qui pue), n’aurait pas collé avec la catégorie en question : des bowls moins scrutés que les Kate bowls, mais qui donnent foutrement envie…

    Je garde votre idée du cheerleaders sélection committee, mais toutes les facs n’ont pas de sites dédiés à leurs girls, donc ça peut rendre le truc compliqué. Mais pour Noël, allez savoir… Don’t forger TCU, Texas annnnnnnd The U !!!

  8. Tsubi

    3 janvier 2015 à 22h30

    Petite question, quel site faut il privilégié pour acheter divers maillots/tshirts NCAA?

    • Verchain

      4 janvier 2015 à 05h12

      Tout l’équipement de Verchain vient de Fanatics.com.

      Jamais été déçu. Compter entre 8 et 14 jours pour la livraison, tout est prépayé, et donc rien à payer au livreur, notamment les droits de douane.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report