Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2013 – Semaine 1

En exclusivité sur The Blue Pennant, retrouvez le College Football Report de Verchain !

Bonjour à vous, jeunes gens… Et bienvenue pour le premier College Football Report publié en exclusivité sur The Blue Pennant. Comme vous le savez sans doute, j’ai la joie de rejoindre la rédaction pour cette saison, et si tout va bien pour les prochaines… Alors, bienvenue à ceux qui m’ont accompagné ici depuis mon modeste blog, et bonjour à tous ceux qui ont pu me suivre ces deux dernières saisons en featuring sur ce vénérable site. Et un petit coucou particulier à tous les petits nouveaux, et surtout aux petites nouvelles.

Si les choses se déroulent comme prévu par le maître de ces lieux, nous devrions nous retrouver deux fois chaque semaine pour un peu de College Football sauce Verchain (souvent le genre de truc immangeable mais vers lequel on revient souvent, un peu comme le genre de trucs qu’on sert dans un ‘restaurant’ avec un clown comme mascotte). Comme toujours, ce sera avec plaisir que je lirai vos critiques, insultes, quolibets de toutes sortes (j’ai un amour particulier pour le terme de ‘cuistre’, n’hésitez pas à l’employer).

Petite nouveauté cette année, comme j’ai un deuxième article à écrire chaque semaine, je suis preneur de toutes vos questions sur le college football, les cheerleaders, les meilleurs cupcakes de ma création, la littérature slovène ou tout autre sujet qui vous tiendrait à cœur et au sujet duquel vous voudriez tester l’étendue de ma c*nnerie. Une petite partie de ce ‘deuxième article hebdomadaire’ pourrait donc être consacrée à ces réponses, sous la pompeuse forme du College Football Mailbag (pardon, Stewart, pour cet emprunt). Donc, si le clavier vous démange, balancez la sauce (pas au sens propre, please, je demeure éternellement hétérosexuel, not that there’s anything wrong with that) à l’adresse suivante  : verchain@thebluepennant.com (ça claque  !!).

Bien, les préliminaires étant évacués rapidement, il est temps d’entrer dans le vif du sujet (that’s what she said). Nouvelle saison, nouvelle formule. Ou presque. Les College Football Reports que vous retrouverez toutes les semaines seront structurés autour des Winners, des Losers, de tous ces petits trucs qui font le Verchain Style dans le College Football, et d’un regard concupiscent sur les cheerleaders des différentes facs du pays (ami pervers amateur de jeunes femmes sportives en jupettes, tu es toi aussi le bienvenu sur cette partie du site). On aura peut-être quelques changements dans la formule en cours de saison, mais pour le moment, on part comme ça.

Et il y aura certains des rendez-vous de l’an passé qui se retrouveront dans le deuxième article de la semaine, pour une rubrique qui sera intitulée  : ‘Verchain is #NotImpressed’. Oui, le monsieur en gris là-bas dans le fond de la salle  ? Vous dites que ça ne vous plaît pas  ? Eh bien vous n’êtes sans doute pas le seul.

Pour tous ceux qui sont encore là  : Blue.. Broncos… Bust… Verchain on two… Break  !

WINNERS

Parce qu’il y a des gagnants au-delà des résultats des matchs, ils sont dans le College Football Report…

We, The People.

Nous, Le Peuple. Une nouvelle fois. Vous qui suivez ce College Football Report depuis ses origines savez bien à quel point ici on aime les petits, les sans grades, les équipes de seconde, troisième ou quatrième zone, surtout quand elles viennent chatouiller les chevilles des ‘grandes facs’.

Traditionnellement, les premières semaines du calendrier de football de la Division FBS nous offrent des occasions de nous enflammer, pour les ‘petits’, ceux qui représentent le ‘peuple’. En effet, les ‘grands’ profitent de ce début de saison pour s’offrir des entrées en matière tranquilles, pour se dérouiller un peu, se régler, mettre au point leur système offensif en situation de match, en se payant la visite de facs des conférences les plus modestes (Sun Belt ou Conférence USA, par exemple, la WAC quand elle existait encore…) voire de division inférieure, notamment la FCS (qui mérite tout notre respect, puisqu’ils n’ont pas attendu l’argent d’ESPN pour organiser des playoffs, eux…).

Quand je dis ‘en se payant’, il s’agit de quelque chose à considérer au sens propre. En effet, les grosses facs donnent de l’argent à leur adversaire du jour, destiné à venir se faire démolir dans un stade plein, pour donner de l’émotion à bon compte aux fans et aux boosters. Eh bien… Je vais finir par croire que les départements football de pas mal de grosses facs sont aujourd’hui conseillés par les héritiers de Bernard Madoff en termes d’investissement. Payer pour se faire battre à domicile, c’est beau, c’est bon, c’est à se tordre de rire…

Félicitations, donc, à Oregon State. Les Beavers sont la première équipe classée dans le Top 25 de début de saison à se faire tordre à domicile depuis 2010 (Virginia Tech) par les superstars d’Eastern Washington, auparavant plus connus pour le fait de jouer sur un terrain tout rouge qui fait mal aux yeux que pour leurs performances sportives. Et les Beavers ont fait les choses dans les grandes largeurs, en encaissant 49 points pour 628 yards concédés…

Seules trois autres équipes avaient réussi la ‘performance’ de perdre contre une FCS en étant dans le Top 25 jusqu’alors (VT en 2010 comme noté ci-dessus, Michigan contre Appalachian State en 2007 et Cincinnati en 1983, la plupart d’entre vous n’étant même pas nés alors…).

Au total, ce sont 8 équipes de la division FCS qui sont venues administrer le châtiment à des équipes de FBS. Une première journée de compétition qui aura donc ressemblé férocement à un tour de Coupe de France de soccer.

Alors, bien sur, on trouve parmi ces huit victimes deux facs qui sont à peu près du niveau FCS (South Alabama et Georgia State), et deux habitués de ce genre de foirade de début de saison (South Florida qui concède le plus large écart d’une équipe FBS contre une FCS depuis 2001 et UConn, qui demeure décidément un sujet de plaisanteries depuis deux saisons), San Diego State dont on ne sait trop quoi penser cette saison, mais voir Kansas State et Iowa State figurer dans le lot des victimes fait un peu froid dans le dos (more on that later).

The SEC, sort of…

Oh, le finaliste de l’an passé de la Conférence numéro un a bien perdu son match de début de saison, lorsque les Georgia Bulldogs se sont inclinés contre les Tigers de Clemson. Mais à part ça…

Oh, Mississippi State nous a une nouvelle fois montré toutes ses limites offensives en s’inclinant contre les Cowboys d’Oklahoma State, mais les Bulldogs auront au moins contenu OSU pendant une mi-temps (3-7) à la mi-temps.

Et puis il y a Kentucky, mais les Wildcats semblent une nouvelle fois condamnés à la dernière place de leur division.

Mais à part ça… Les favoris ont fait le boulot contre les petites équipes, comme Tennessee qui a administré la fessée à Austin Peay (45-0) pour les débuts de Butch Jones comme coach des Vols, ou encore Missouri contre Murray State, ou même South Carolina contre North Carolina (qui est sans doute un peu surcotée cette année).

Et surtout, on se rend compte que la SEC peut aussi nous offrir des matchs terriblement intenses qui ne soient pas des purges de 6-3 comme on en a connu par le passé. Même si ça avait commencé avec la finale de conférence de l’an passé, on s’aperçoit qu’Alabama peut parfois nous donner des frissons pour autre chose que d’énormes tackles, comme ce fut le cas avec le receveur Christion Jones auteur de trois TD, en combinant retour de punt, retour de kickoff, et une réception (258 yards au total, on ne voit pas souvent ça chez les gars de Saban). Et ce même si la performance au sol, traditionnellement la force du Tide n’aura pas été au rendez-vous, la faute à une ligne offensive qui semble parfois hors de position dans ses blocks, alors qu’elle doit remplacer trois pièces essentielles de la saison passée.

Même si ce n’est qu’un match, LSU a peut-être trouvé enfin quelques armes offensives pour disposer de la traditionnellement admirable défense de TCU.

Même si ce n’était qu’un adversaire de la MAC (Toledo qui est un des favoris de la conférence du Midwest), Florida semble parti sur des bases offensives plus intéressantes que l’an passé.

Même si c’était Wazzu dont on ne sait pas trop ce que la Mike Leach team donnera cette saison, Auburn et Gus Malzahn ont réussi leurs débuts.

Et surtout, la SEC, pour son premier match de conférence de la saison, nous a donné un match totalement fou, un spectacle sans bornes, LE match qu’il faudra sans doute absolument avoir vu cette semaine : Ole Miss à Vanderbilt. De la folie pure. Avec un joli Puke Time en prime, qui précédait tout juste un touchdown pour les Commodores…

Un match qui se termine par une interception lancée par le QB Carta-Samuels au moment du drive de la dernière chance des hommes de coach Franklin… Une deuxième mi-temps magnifique, avec 6 TD. Du football comme on l’aime sous nos latitudes. Period.

Tajh Boyd

Chez les bookmakers de Vegas, le quarterback des Buckeyes de Ohio State, Braxton Miller, était le favori avant le début de compétition pour obtenir le trophée de Heisman sur la saison. Dans une équipe semblant destinée à remporter 13 victoires en saison en comptant la finale de la B1G, le type n’a pas trop déçu les observateurs, avec une performance solide (2TD pour 185 yards à la passe, et 77 yards au sol qui le propulsent en carrière à plus de 2000 yards, et il battra dans la saison sauf blessure le record de yards courus en carrière par un QB de la fac de Columbus).

Mais si on mesure, ce qui est de plus en plus le cas, la performance d’un joueur dans la course au Heisman à l’aune des performances de son équipe, alors on doit considérer aujourd’hui que Tajh Boyd, le quarterback de Clemson, est le premier favori après une journée de compétition. Les Tigers ont fini par disposer de Georgia, et Boyd est le principal artisan de la victoire, avec 3 passes de TD et deux courses pour scorer.

Oh, et c’était un très beau moment que d’entendre les fans de Clemson chanter ‘A-C-C ! A-C-C !’ en fin de rencontre…

Il n’est pas trop tôt pour s’émerveiller de la performance de Tajh Football. Period.

And more Winners  :

  • Et même Double Winner. Bret Bielema est décidément le genre de type qui marque de son empreinte les facs où il passe. Ses Razorbacks d’Arkansas se sont ainsi trouvés un jeu de course cette année, avec les coureurs Williams (151 yards) et Collins (131) qui constituent le premier duo de Hogs depuis 2007 à réussir en même temps un match à plus de 100 yards. Ses anciens joueurs de Wisconsin n’ont pas non plus oublié les fondamentaux avec trois joueurs au-dessus des 100 yards (James White à 143, Melvin Gordon à 144 et Corey Clement à 101) contre les tristes Minutemen de U Mass…

  • Au passage, l’ancien coach d’Arkansas, avant de planter sa moto avec sa maîtresse dessus, Bobby Petrino, s’est rappelé au bon souvenir de la SEC en battant Kentucky… Oui, je sais bien que j’ai déjà dit que Kentucky n’était pas vraiment une équipe de la SEC…

  • Meet Baker Mayfield. Peut-être devons-nous déjà considérer Kliff Kingsbury comme un faiseur de winners. L’homme qui a révélé Johnny Manziel la saison passée alors qu’il était coordinateur offensif de Texas A&M vient de récidiver en lançant un QB walk-on (pour les non-initiés, un walk-on est un joueur qui n’a pas reçu de bourse universitaire pour jouer dans sa fac, mais s’est imposé tout seul comme un grand au cours d’essais organisés par l’équipe pour les étudiants) pour les Red Raiders de Texas Tech dont il est aujourd’hui le head coach. Mayfield sort une ligne de stats impressionnante avec 40/56 pour 413 yards et 4 TD contre Southern Methodist, qui n’est certes pas une équipe redoutable mais fait au moins partie d’une conférence AQ. Quoi ? Oui, l’ex-Big Least, OK…

  • Duke Johnson est simplement monstrueux. Le coureur des Hurricanes de Miami a contribué, en réalisant la meilleure performance de sa carrière avec 189 yards à plus de 9 yards par course, à la victoire des hommes d’Al Golden qui auront couru pour 303 yards, soit une grosse cinquantaine de plus que leur meilleur total au sol de la saison passée.

  • Le frère du premier first overall pick des Houston Texans, Derek Carr (74 passes tentées, une stat à la Verchain et 53 complétées, 470 yards, 5TD), a mené son équipe à la victoire contre Rutgers après avoir eu la joie de voir son fils né prématuré dans la semaine rentrer à la maison après s’être beaucoup inquiété pour la santé de l’héritier. Fresno State pourrait bien être l’équipe la mieux placée pour être le dernier BCS buster de l’histoire.

  • Meet Corey Robinson. Le QB des Trojans… de Troy vient de faire tomber le record de taux de complétions en FBS (sur au moins 30 passes tentées) en réussissant 30 passes sur 32, soit 93.8%. La généreuse défense de UAB est à féliciter pour cet exploit…

LOSERS

Parce qu’il y a des perdants au-delà des résultats des matchs, ils sont dans le College Football Report…

The Bigs

Like… The Big Ten… And The Big Twelve…

Way to go, guys.

Au Nord, nous avons eu le plaisir d’assister à la revanche de Northern Illinois contre Iowa après la défaite 9-6 de l’an passé. La campagne Heisman de Jordan Lynch (328 yards au total dont 55 au sol, 3 passes de TD) démarre pour de vrai, cette fois. Lynchfor6 !!

Les Boilermakers de Purdue ont permis à Tommy Tuberville de célébrer sa première victoire à la tête de Cincinnati, sauvant ainsi l’honneur de la nouvelle American Athletic Conference, 42-7.

Au Sud, Iowa State s’est écroulée contre la FCS Northern Iowa (28-20), en laissant courir David Johnson pour près de 200 yards…

West Virginia a eu toutes les peines du monde à se défaire du couple William and Mary…

Et surtout Kansas State est parvenue à se faire humilier à Manhattan par North Dakota State, certes champions en titre de la FCS, dans ce qui sera le premier match d’ouverture contre une FCS perdu par Bill Snyder à KSU. Bien la peine d’inaugurer une statue à son effigie…

Voici donc deux des membres du Cartel qui font la Une de l’actualité pour de mauvaises raisons, laissant pour l’instant la SEC et l’ACC comme deux conférences sorties quasiment indemnes de cette première journée en termes de prestige (oui, je sais, il y a Kentucky…).

We, The People ?

Bon… Je sais bien que, pour nos amis les votants de Harris, pour les secrétaires des coaches et pour les ordinateurs (ces deux premiers qui semblent avoir une mémoire digne d’un poisson rouge) qui composent le classement BCS final, les premières journées comptent peu, voire même moins que le Top 25 de présaison, mais nos espoirs de voir les Broncos de Boise State devenir les derniers BCS busters de l’histoire ont pris un sacré coup dans l’aile.

Perdre un match en première semaine contre une équipe d’une conférence AQ n’est pas nécessairement un point final pour une équipe d’une conférence non-AQ, comme Northern Illinois l’a montré l’an passé. Mais la manière dont les Broncos ont perdu contre Washington risque de peser lourd dans l’imaginaire collectif des prochaines semaines, et Boise pourrait partir de trop loin pour revenir au statut de qualifiable pour un bowl BCS. Pour le BCS championship, c’est déjà fini hors l’espoir de voir à la fois Alabama, Stanford, Oregon, Ohio State perdre chacune deux matchs cette saison, et tous les autres en perdre au moins deux pendant que les Broncos écrabouillent toute la concurrence…

Mais comme je disais, la manière pose problème. Les 6 petits points inscrits contre des Huskies dont on espérera qu’ils sortiront une grosse saison (dans l’intérêt des Broncos) sont un niveau de médiocrité quasiment jamais atteint sous la férule de Chris Petersen (déjà atteint contre BYU l’an passé). L’attaque semblait totalement hors de position avec moins de 3 yards par passe tentée, un jeu de course porté disparu, et la défense totalement débordée par Keith Price et ses receveurs… Ugly as it gonna be…

Je me refuse à penser que c’est déjà fini.

Pourtant, au fond de moi, j’ai peur…

Johnny Look At Me.

Voilà qui fait décidément trop. Beaucoup trop. Il est des moments où il faut savoir s’arrêter. Le cirque Johnny Football continue, au-delà de toute limite.

Suspendu pour la première mi-temps, Manziel est entré sur le terrain à la reprise, et le barnum a commencé.

98 yards à la passe, trois TD, 19 yards au sol. Convenable pour une mi-temps… Sauf qu’il a fini par se faire rappeler sur le banc par son coach Kevin Sumlin après une pénalité pour conduite antisportive. Le tout après que nous ayons eu droit à deux des images les plus commentées par les médias américains…

Tout d’abord une provocation en forme de ‘non mon pote, je ne te signerai pas un autographe’ à destination d’un défenseur de Rice…

Puis un signal universellement reconnu, sans doute à destination des autorités de la NCAA après un TD…

Plus j’avance dans la vie, plus je me dis que Michel Audiard avait bien raison : les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît…

And more Losers

  • Carl Pelini. What a debut… FAU a désespérément tenté de stopper l’horloge en effectuant un spike… Sur quatrième tentative. Nomination immédiate pour le titre de Pitre of the Year…

 

  • Ohio State a gagné. Mais Urban Meyer reçoit une nouvelle fois la palme du salopard de service… Le coach des Buckeyes d’Ohio State n’a rien trouvé de mieux que de tenter deux transformations à deux points sur les deux premiers touchdowns de son équipe…

  • Et nous avons nos deux premiers perdants dans le cadre de la nouvelle règle contre les coups portés à la tête avec le casque. Deshazor Everett de Texas A&M et Terrance Mitchell d’Oregon sont nos deux premiers perdants. La règle stipule qu’en cas de pénalité pour jeu dangereux visant la tête, le joueur fautif est exclu pour le reste du match si la pénalité se produit en première mi-temps ou exclu pour le reste du match et suspendu pour la première mi-temps du match suivant si la pénalité se produit au cours de la seconde mi-temps. Everett, qui était déjà suspendu pour la première mi-temps de ce match sera suspendu pour la première mi-temps du prochain match des Aggies. Mitchell a été exclu pour le reste de la rencontre, ayant été pénalisé au premier quart.

  • On ne peut plus se moquer de la Big Least cette saison puisque la conférence n’existe plus sous cette appellation, mais les débuts de l’American Athletic Conference auront été dans la droite ligne du passé. Connecticut, Rutgers et SMU ont toutes trois perdu, soit 3 défaites pour les 4 premiers matchs des équipes de l’AAC, seule UCF, nouvelle venue dans la conférence sauvant l’honneur contre les terrifiants Zips d’Akron…

NOT REALLY FOOTBALL STUFF… AND THEN WHAT  ??

Et voici le moment préféré des petites vieilles qui composent la majorité de mon audience, le Verchain Stuff. Des photos, des vidéos, des tweets, des Vines, des Splurff et des Gloupmf  ! En bref, tout ce qui peut se passer en dehors des terrains, et qui pourrait arracher un début de sourire à un canard neurasthénique (ta mè… OK, vanne des années 90. Désolé d’être vieux).

Pour cette première édition de la saison, nous ne pouvons que rendre hommage aux coaches, qui nous font parfois vivre des moments d’anthologie. Enter Rich Rodriguez, aka RichRod. Presque aussi doué que Mike Gundy pour la danse

 

Même Lane Kiffin essaie de se rendre sympathique au volant d’un camion de glacier…

 

Dans le match entre Dave Doeren de NC State…

 

Et Gary Patterson de TCU…

 

Je déclare le match nul.

Comme je déclare le match nul pour le concours de #Fatties du côté de Michigan…

Beaucoup plus groovy  : le coaching staff de James Franklin, à Vanderbilt. Nerd humor I guess…

 

Mais notre Coach of the Year pour le moment n’est autre que Bret Bielema. Pourtant, en choisissant les millions de la SEC plutôt que la poursuite de l’aventure chez les Badgers, Bret aurait du s’attirer les foudres de votre serviteur. Mais je ne peux qu’avoir le plus grand respect pour Bielema, quand je vois les photos de son épouse, Jen. Ou pas…

Et pour finir cette partie sur les coaches, un des Verchain’s Favorites, totalement dopé au Red Bull (qu’il doit bien mélanger à de la vodka de temps en temps si j’en crois la dernière arrestation pour conduite en état d’ivresse qu’il a eue), Dana Holgorsen. Voici donc comment il aurait choisi son QB titulaire pour le match d’ouverture contre William & Mary, une équipe qui joue en couple.

 

Bien, nous en viendrons aux cheerleaders dans un instant, mais on n’a jamais assez de cheesecake dans la vie. Bon, pour l’occasion, vous aurez aussi un peu de beefcake, puisque notre rubrique people nous amène à évoquer la romance entre le lanceur des Baltimore Orioles Kevin Gausman et Taylor, cheerleader chez les Tigers de LSU. Here she is  :

And here they are…

En attendant, alors que certains constatent que les campagnes pour le Heisman ont perdu tout intérêt, petit conseil  : ne laissez pas ESPN préparer une vidéo promotionnelle pour vous. Turns out to be fugly.

https://www.youtube.com/watch?v=iskXZD5KAe0

Remarquez, ça ne peut pas être pire que le rap de Purdue…

 

Du côté d’Arkansas, on a décidé nous offrir le pire massacre de ‘Can’t Hold Us’ que j’ai pu trouver jusqu’à ce jour…

 

Ceci ne pouvait pas échapper à la pire fan de la galaxie, la délicieuse Liz Honey… Woo Pig Sooey  !

 

Bien, si vous avez un petit creux après tout ce spectacle, la firme Sonic, après avoir testé le truc la saison passée avec le Raging Cajuns Burger, se lance cette saison dans le Sooner Burger et le Cowboy Burger… Beurk.

CHEERLEADERS !!

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Bon, j’ai un peu dans mon CFR de présaison pris à partie les cheerleaders de la flashy Nike U (oui, Oregon, pour les néophytes), en constatant le déclin absolu de la troupe ces dernières saisons. Sports Illustrated s’est chargé de me faire mentir. Meet Stephanie (une petite rhinoplastie et ce sera très bien) and the girls…

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui. Oui, je sais, ça fait court… C’est ce que ma compagne me dit toujours… Bien, comme on dit là-bas en Amérique  :

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

7 Commentaires

7 Comments

  1. Arthy

    2 septembre 2013 à 09h38

    Je découvre le site et par la même occasion le College report football! Je te remercie pour ce petit compte rendu de ces premiers affrontements et ce bon petit moment de plaisir!!Une fidélisation bien entamée j’attends la suite

  2. louvressac

    2 septembre 2013 à 13h02

    « Mais comme je disais, la manière pose problème. Les 6 petits points inscrits contre des Huskies dont on espérera qu’ils sortiront une grosse saison (dans l’intérêt des Broncos) sont un niveau de médiocrité quasiment jamais atteint sous la férule de Chris Petersen (déjà atteint contre BYU l’an passé) »
    oui,mais l’an passé BYU avait quand même la 4eme meilleure défense du pays……
    quel paradoxe pour un fan des cougars comme moi,qui a grandi en regardant jim mcmahon, steve young, robbie bosco,ty dettmer,john beck et max hall empiler les records de passes et qui se retrouve avec un QB qui fait 13/40 pour 175 yards ,et encore 52 yards sur la dernière passe….

  3. Davromaniak

    2 septembre 2013 à 14h53

    Salut.

    Concernant la bourde de FAU, j’avoue être resté plié de rire devant mon écran quand j’ai vu l’action.

    Déjà que FAU n’est pas un grand programme de foot américain, voici une bourde qui ne fera rien pour les améliorer :).

    ++

  4. Verchain

    2 septembre 2013 à 18h50

    L’ami Louvresac est de retour. Nice to see you ’round.

    Mon propos n’était pas de dénigrer la belle défense de BYU de la saison passée, même si on sait bien que Verchain vit pour le jeu offensif à la base, mais bien de montrer que Boise s’était bien manquée sur ce match, avec une défense des Huskies qui ne me semblait pas particulièrement douée au papier.

    Et bienvenue à Arthy dans le Verchain Universe !

  5. yacine

    3 septembre 2013 à 02h11

    Verchain !!! Malgré la « fin » du blog, toujours un énorme kiff de te lire.
    Le report de cette 1ère semaine est bien et cohérent pour ma part rien à en redire, see y’all next week 😉

  6. Rominou

    3 septembre 2013 à 08h13

    Toujours aussi bon.
    Plus de NFL mais si tu continue le college. It will be very good!!
    Bonne semaine

  7. Eliegator

    4 septembre 2013 à 12h24

    encore une fois félicitations pour ton report !!! c’est vraiment excellent !!! on sera juste « ennemi » une fois dans l’année et ça sera samedi prochain car GO GATORS !!!
    d’avance bon match l’ami.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report