Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report – Semaine 14

Retour sur l’actualité de la semaine dans le petit monde du College Football avec le ton décalé de Verchain.

College Football Report – Semaine 14

The College Football Report is presented by The Southern University Fabulous Dancing Dolls. Period.

La semaine prochaine, la dernière édition du College Football Report : Verchain’s Complete Bowls Viewing Guide

Ah, tant qu’on y est : en début de saison, Verchain vous avait fait quatre prédictions…

  • Northwestern ou Stanford en finale de conférence
  • Deux équipes SEC en playoff.
  • Jarett Stidham sur le podium du Heisman
  • Un playoff sans l’ACC…

All predictions wrong or your money back… Vous êtes donc tous remboursés ! Cette pénible saison à suivre Verchain ne vous aura pas coûté un euro.

Merci qui ?

Ainsi parlait Verchain

Verchain pense. Alors Verchain parle. C’est son côté Rain Man.

Feel free to insult me in the comments section.

#NotImpressed

J’aime pas les samedis comme celui là. J’aurai du me douter de quelque chose. J’ai été dans le brouillard (le vrai, pas celui du à la consommation de psychotropes ou de binouze en trop grandes quantités) toute la journée. Une sale journée, de celles où tu as froid, pas envie de faire grand chose.

Malgré tout, ça allait plutôt pas mal jusque 22h45 environ. Là, le monde a commencé à tourner dans le mauvais sens, avec toutes les conséquences que ça pouvait avoir sur ma digestion ou ma libido… Les résultats de la nuit de samedi ont presque tous servi le comité de sélection.

Trois champions de conférence avec une seule défaite au compteur… Avoir Wisconsin comme quatrième champion de conférence aurait grandement simplifié le dimanche du comité… Eh bien, tant pis pour vous… Le Power Five compte deux champions à deux défaites : USC et Ohio State.

Alors, qu’allait faire le Comité ? J’écris ces lignes avant la publication du dernier classement, et je terminerai cette partie d’article après la publication du classement.

Je me mets dans la peau d’un guignol du comité, et j’ai trois options pour la quatrième place en playoff.

USC, Ohio State et… Alabama…

Ben ouais, l’an passé, Ohio State avait eu droit de passer devant le champion de sa conférence, avec une seule défaite au compteur, contre ledit champion qui, lui, en comptait deux. Alors, inclure une équipe qui a fini deuxième de la plus difficile des divisions de la FBS, en ne perdant qu’un match contre le vainqueur de cette même division, pourquoi pas ?

Etudions donc les différentes candidatures…

Alabama :

Si on considère l’argument donné la semaine dernière pour justifier la place d’Auburn dans le top 4, Alabama n’a aucune chance. In hell. Aujourd’hui, Alabama est l’équipe qui perd presque contre Mississippi State et se fait démolir par Auburn.

Le calendrier du Tide n’est pas non plus quelque chose qui pourrait jouer en sa faveur. La sans grande importance, par ailleurs, défaite de Fresno State contre Boise en finale de la Mountain West joue même un peu en défaveur du bilan du Tide, puisqu’elle devrait pousser les Bulldogs hors du Top 25, laissant Alabama avec un record de 2-1 contre des équipes classées.

Aucune victoire contre une top 10. Bref, un tas de branlées foutues à des équipes moyennes ou médiocres. (7 victoires contre des équipes avec 6 victoires ou plus).

Ohio State :

Le seul argument qui semble jouer en faveur des Buckeyes, c’est ce foutu titre de Big Ten, difficilement gagné contre Wisconsin.

Ohio State a deux défaites : une branlée à la maison contre Oklahoma, et une branloutte (mélange de branlée et de déroute) contre Iowa. Oui, 7-5 Iowa. De 31 points.

Ohio State a au total trois victoires contre des équipes classées. Elle n’en avait que deux avant le B1G Championship.

Une équipe de playoff n’a jamais perdu par 15 points ou plus dans la saison, depuis le début du fonctionnement actuel. Oui, Ohio State en a pris 15 contre les Sooners. Et donc 31 contre Iowa. Iowa.

Remarquez #1 Clemson a perdu contre Syracuse, et personne n’en parle…

Les Buckeyes au playoff, ce ne serait rien d’autre, une nouvelle fois, qu’un power play politique instrumentalisé par Jim Delany (et les Illuminati, les Maçons, le FBI et Donald Trump).

Southern California :

Plutôt que d’épiloguer sur UCF (oui, Central Florida), sa saison parfaite, une équipe qui a battu deux fois Memphis, qui a battu Maryland à l’extérieur, et qui a finalement gagné plus de matchs contre des équipes qui disputeront un bowl que Ohio State, l’équipe que la logique vulcaine devrait proposer comme #4 et le playoff.

USC.

Contrairement à Ohio State, les deux défaites des Trojans se sont déroulées loin du Coliseum. Contre des équipes classées. De justesse contre Wazzu, dans des proportions Buckeyes-like à Notre Dame.

USC a battu plus d’équipes qualifiées pour un bowl que Ohio State, et affronté au moins autant d’équipes classées qu’Alabama.

Et ils sont champions, eux aussi.

CBS et USA Today envoient Alabama au playoff.

SB Nation et Sports Illustrated envoient Ohio State.

Vous connaissez mon choix. Voyons ce que le Comité a à dire pour sa défense…

Alabama !!!

Au moins, ce n’est pas Ohio State. Oublions donc Gene Smith, membre du comité et ancien AD de Colombus, et la théorie du complot…

Bah, ils devaient penser qu’il fallait une troisième édition à Clemson – Alabama.

Je ne suis pas particulièrement fan de USC (je préfère le bleu…). Aussi, je ne vais pas hurler.

Il n’y a donc qu’un enseignement à tirer : on ne joue pas le playoff quand on a perdu deux matchs en saison. Period.

Peu importe d’être champion, dans le fond.

Ne pas perdre un match.

Les explications moisies ne manqueront sans doute pas. Dans un mois, de toute façon, plein de choses seront différentes. La moitié de ton équipe peut se retrouver en prison ou disqualifiée pour cause de résultats universitaires pitoyables.

So what ?

See you in January…

Coaching Stuff

Un dimanche dernier de malade. Un vendredi digne de la psychiatrie.

En une semaine, on est passés d’avoir deux coaches quasiment avec des jobs à vie à Florida State et Mississippi State (compte tenu du buyout du premier, et des faibles attentes dans la fac du second), à une situation totalement délirante, avec Jimbo Fisher coach de Texas A&M, et un énorme chèque à la clé, et Dan Mullen à Florida, avec une vraie pression à la clé.

Bref, voici où nous en sommes au moment où ces lignes ont été écrites, en espérant que la nuit de dimanche à lundi ne vienne pas une nouvelle fois me faire passer pour un nul (et, non, je ne parle pas de ce qu’il se passe dans la chambre conjugale).

Arizona State a viré Todd Graham, et lui cherche un remplaçant qui conserverait ses coordinateurs… On croirait du soccer français…

Arkansas a viré Bret & Jen Bielema. Karma, bitch.

Georgia Southern a viré Troy Summers, et engagé Chad Lundsford. Wow.

Kent State a mis un terme à l’expérience Paul Haynes. Mmmh.

Nebraska a viré Mike Riley et son air de cocker triste pour faire revenir à la maison son quarterback Scott Frost, tout récent champion AAC.

Oregon State a trouvé un masochiste pour succéder à Gary Andersen. Il s’appelle Jonathan Smith (ex-coordinateur offensif de Washington).

Rice a rompu avec David Bailiff et South Alabama s’est séparée de Joey Jones.

En dehors de ça…

Mississippi State a choisi la voie de la raison, en prenant un coordinateur offensif ayant eu un certain succès dans une équipe Power Five. Bon, certes, on ne parle pas d’un coordinateur offensif d’une équipe championne SEC, mais le pitch est clair. Joe Moorehead de Penn State devra s’inscrire dans une certaine continuité. Il est relativement peu cher sur un marché un peu fou cette année. S’il y a bien un truc sur lequel il n’y a rien à dire, c’est bien ce choix.

Chip Kelly à UCLA, c’est tellement attendu depuis l’anniversaire de Jim Mora (et on en a déjà parlé ici, rapidement, donc, bon…), compte tenu du fait que Kelly n’a plus très envie d’une très forte exposition. Là, à UCLA, il a à peu près ce qu’il désire : hé, il n’est même pas dans la plus grosse fac de la ville, niveau football, tout en conservant une opportunité de piocher dans le terreau californien, qui produit chaque année des bonnes recrues bien vertes, qu’il pourra choisir à son goût. Match made in heaven. Bon, il faudra juste qu’il trouve le bon gars pour expliquer aux Bruins qu’il vaut mieux défendre un peu que pas du tout…

Dan Mullen à Florida : un coach offensif du temps où l’attaque de Florida faisait peur à tout le monde, appelé au chevet du patient floridien, qui souffre en attaque d’asthme chronique, d’ostéoporose et de la maladie de Charcot (oui, tout ça en même temps), c’est un pari. Parce que mine de rien, comme je l’ai dit 815 fois depuis le début de saison, Dan Mullen avait un vrai dream job à Mississippi State.

Tu es la plus petite fac de la SEC West en termes de potentiel et d’attentes. Tu gagnes 7 matchs dans la saison, tu as fait le boulot. 8, tu fais une très bonne saison. 9, tu as dépassé les attentes et mérites un bonus. 10 ? On te met une statue devant le stade, et tu ne paies plus dans aucun club de striptease pour le restant de tes jours. Alors… Florida paie mieux… Mais tu risques d’être viré beaucoup plus vite. Et puis, si au royaume des aveugles les borgnes sont rois, c’est pas gagné chez les types qui ont une vue de pilote de chasse…

Quand on voit que l’évènement de vendredi c’est…

Jimbo Fisher qui fout sont sapin de noël en l’air ! Merde alors, pas de pitié pour les sapins dans ce bas monde.

Bof… A College Station, il peut acheter 300 000 sapins de noël, sans les décorations (oui, j’ai vérifié les prix), avec son nouveau contrat à 7.5 millions de dollars sur 10 ans… Totalement garanti… Ouais… Même en sortant des saisons à 7-5 ou à 8-4 à la Kevin Sumlin. Ga-ran-ti. C’est à dire que tu es payé plus de 20 000 dollars par jour quoi qu’il arrive pendant dix ans. Le rêve.

De là à ce que ça apporte de grands bienfaits à Texas A&M… Pas certain du tout… Time will tell, ou pas…

Non, franchement, le plus amusant dans tout ce cirque, c’est que Tennessee n’a toujours pas de coach…

Tennessee, aujourd’hui, avec toutes mes excuses pour les copains de Vols France, c’est… une vraie bande dessinée…

Avec dans le rôle titre : Phillip Fulmer…

Oui, le type qui intrigue dans la coulisse, qui veut être calife à la place du calife… Comment s’appelle-t-il déjà… Iznogoud !!! Un si bon résumé en un seul nom, bravo…

Tennessee, aujourd’hui, n’a toujours pas de coach. Et a déjà claqué 13,8 millions de dollars pour en arriver là. Oui, c’est la somme des indemnités dues à Butch Jones et à l ‘AD John Currie, au titre de leurs licenciements (8,3 pour le premier, 5,5 pour le second). Et je ne compte pas les salaires restant dus au staff de Jones, ni les coûts de déplacement pour interviewer tel ou tel coach…

Tennessee avait presque Mike Leach… Presque… Jusqu’à ce que l’incroyable jeu de pouvoir digne de la politique politicienne la plus ridicule amène au dernier fiasco en date.

On ne reparlera pas ici du fiasco sur le terrain qu’a été la dernière saison de l’ère Butch Jones. Elle nous a tellement servi à nous faire sourire tout au long de la saison à coup de « Fire Butch » dans toutes ses variations plus improbables les unes que les autres que ce ne serait pas lui rendre hommage…

Premier fiasco avec la vraie fausse (ou fausse vraie, va savoir) embauche de Greg Schiano et sa propension à se fâcher tout rouge comme un vulgaire Butch Jones. Bon, le gars était « accusé » d’avoir couvert les agissements du pire pédophile du College Football, Jerry Sandusky, durant son temps à Penn State. C’est ce qu’aurait dit un gars à un autre gars qui en aurait parlé sous serment. Et le gars sous serment est roux, en plus…

Bref, les fans des Vols ont hurlé, vitupéré, tapé du pied…Et John Currie a fait marche arrière. Pas plus mal, sans doute, vu ce que Schiano a fait à Rutgers… Pas grand chose… Et que sa défense de fer a pris 55 points à Iowa…

 

Bref, alors que Currie allait signer Mike Leach, et peut-être sauver sa tête, Phillip Fulmer venait l’exécuter pour récupérer son poste…

La SEC est un vaste merdier aujourd’hui. Entre Texas A&M où un administrateur dézingue le head coach en cours de saison, alors que ce dernier reçoit des menaces à caractère raciste et Florida où le head coach s’invente des histoires de menaces de mort pour négocier son départ… Manquerait plus que Gus Malzahn signe à Arkansas, tiens…

Quickies*

*parce qu’un petit coup vite fait, c’est bon pour la santé

  • Ole Miss a mangé chaud auprès de la NCAA. Une suspension d’un bowl de plus que ce que l’université s’était elle-même infligée… Les Rebels veulent faire appel de cette décision. Mais, hey, c’est dans l’intérêt des étudiants-athlètes de ne pas jouer de bowls pourris. Donc, arrêtez avec cette connerie. Faites plutôt appel de ce qui peut vraiment foutre en l’air vos saisons à venir : la réduction du nombre de scholarships (13 de moins) et également l’autorisation pour les seniors de transférer sans avoir à passer une année sans jouer. Les amendes, ce sont les boosters qui paieront, comme pour les joueurs, donc OSEF.
  • Ce qui est peut-être passé inaperçu, c’est que Leo Lewis, le linebacker de Mississippi State dont je vous avais conté l’histoire cette saison, a révélé avoir reçu du cash de la part des Bulldogs pour signer avec l’équipe alors entraînée par Dan Mullen… De là à voir une raison pour Mullen de foutre le camp…

Verchain’s Funny Names All Star Team

Entraînée comme chaque année par Ken Niumatalolo (Navy), voici le lineup de la VFNAST.

QB Chad President (Tulsa)

RB Squally Canada (BYU)
RB Hekili Keliiliki (Hawaii)

RB Squally Canada (BYU)

WR Equanimeous St Brown (Notre Dame)
WR Lil’Jordan Humphrey (Texas)
WR Ke’undre Azakytu (Texas A&M)

WR Lil’Jordan Humphrey, Texas

TE Ceejhay French-Love (Arizona State). Almost made the team : Calvin Kline (Texas A&M)

OL Bearooz Yacobi (Purdue)
OL Poutasi Poutasi (Cal)
OL Popo Aumavae (Oregon)
OL Layth Friekh (Arizona)
OL Kingjames Taylor (Hawaii)

OL Bearooz Yacobi (Purdue)

DL Big Cat Bryant (Auburn)
DL Lion King (Eastern Michigan)
DL Bunmi Rotimi (Old Dominion)
DL My-King Johnson (Arizona)

LB Zach Sandwisch (West Virginia)
LB Fa’avae Fa’avae (Wazzu)
LB Re’Lik and Re’Naz Wilson (Louisiana Monroe)

DB Chaz Ah You (BYU)
DB Hasan Defense (Kansas)
DB Dicaprio Bootle (Nebraska)
DB Sir Patrick Scott (Marshall)
(almost made it : Khane Pass, Louisville – Verkedric Vaughns, Baylor – Boobi Hobbs, Utah)

P Kaare Vedvik (Marshall)
K Maximilian Schulze-Geisthovel (Boston College)

Verchain’s Billboard – Final Edition

Le Verchain’s Selection Comittee, présidé et administré par Verchain, qui synthétise après de longs débats dans un garage luxueux du Nord de la France les réflexions d’un comité composé de Verchain et Verchain, vous offre son classement des 12 premières équipes du College Football, sans justification moisie.

Oui, 12 équipes seulement cette semaine. Pourquoi ? Pourquoi pas… Surtout, avec 10 équipes, on a de quoi remplir les 6 matchs du New Year’s Six.

#1 Oklahoma Sooners (Big 12) : Numéro 1 ? Ouais. Eux, au moins, n’ont pas de défaite contre Syracuse.

#2 Clemson Tigers (ACC) : Eux, en plus, ont une défaite contre Syracuse. Mêmes s’ils viennent d’exploser Miami.

#3 Georgia Bulldogs (SEC) : Oh que la vengeance est douce. Je pleure.

#4 USC Trojans (Pac12) : Le College Football Report vous révèle la dernière vidéo de Loïc à USC, en exclusivité. Les chirurgiens mexicains ont fait du boulot, quand même…

#5 Ohio State Buckeyes (B1G) : Iowa vous salue bien.

#6 Auburn Tigers (SEC) : On aurait du se douter, à l’échauffement, que ça allait mal se passer, les gars…

#7 Alabama Crimson Tide (SEC) : This week in Lane is a troll…

 

#8 UCF Knights (AAC) : Un champion invaincu. Pas au playoff ? Oui, c’est possible…

#9 Wisconsin Badgers (B1G) : Merde, où est ce que j’ai foutu cette victoire impressionnante, là…

#10 Texas Christian Horned Frogs (Big 12) : Voilà. Pas de surprise.

#11 Miami Hurricanes (ACC) : La cachette de la honte.

#12 Washington Huskies (Pac12) : Bah oui, un dimanche sans Dani, c’est comme…


Also receiving consideration : Penn State, Stanford, Notre Dame…

 


Verchain’s Committee’s New Year’s Six Preview

Le Comité de Sélection a rendu son verdict, qui est commenté en début d’article. Verchain, qui n’a peur de rien, en fait de même. Il serait temps que ces gens du CFP prennent en considération le Billboard de Verchain, mayrde !!

Les matchs qui comptent :

Sugar Bowl : Oklahoma (1) – USC (4)
Rose Bowl : Clemson (2) – Georgia (3)

Soyons clairs : je n’y crois pas un instant. La quatrième place va se résumer à un duel entre Alabama et Ohio State. Vous avez sans doute déjà entendu depuis samedi soir chacun plaider sa cause sur le mode de ‘nous, on mérite plus que l’autre d’y aller’.

Bref. Dans la tête de Verchain, USC est le moins mauvais des champions à deux défaites. Et Alabama version actuelle ne mérite pas d’en être. Alors…

Le Folklore :

Orange Bowl (ACC vs SEC ou Big10 ou Notre Dame) : Miami (ACC) – Alabama (SEC)
Fiesta Bowl : Auburn (at large) – Ohio State (at large)
Peach Bowl : Wisconsin (at large) – UCF (Group of Five)
Cotton Bowl : TCU (at large) – Washington (at large)

Jesus. Christ. Dans la projection ci-dessus, comme Alabama ou Ohio State sera choisie par le comité pour disputer le playoff, tout le reste du programme changerait. Si Alabama est choisie, Ohio State devrait aller à l’Orange, USC au Fiesta. Si c’est Ohio State qui est choisie, dans ce scénario aussi.

Il y a longtemps que je n’ai pas détesté mon lineup à ce point…

 

Imperialism Map

 

Verchain’s Crush of the week – Non-football Edition

Semaine bizarre de la maison bizarre, je n’ai quasiment pas vu de jolies filles cette semaine. Alors, j’ai tapé ‘Crush of the week’ dans Google. Et j’ai trouvé Diana Melison, qui en fait ne s’appelle même pas Diana Melison puisqu’elle est russe à la base. Bref.

Make our cheerleaders great again !

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.


Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui.

  • That’s too short

  • That’s what she said.

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Nicolas

    4 décembre 2017 à 11h44

    Tu vois qui remplacer notre cher Jimbo à Florida State mon cher verchain? Car là on est un peu Dans la mouise si je puis dire

  2. Verchain

    4 décembre 2017 à 15h48

    Mike Norvell de Memphis…

    Sinon, en plus ou moins serieux… Kevin Sumlin… Lane Kiffin… Charlie Strong…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report