Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report – Semaine 13

Retour sur l’actualité de la semaine dans le petit monde du College Football avec le ton décalé de Verchain.

College Football Report – Semaine 13

The College Football Report is presented by The Southern University Fabulous Dancing Dolls. Period.

On y est enfin, à la fin de la saison 2017. Qui ressemble furieusement à 2007.

TOTAL MAYHEM.

#1 et #2 sont tombées. Qui est le nouveau numéro 1 ? Un playoff avec une ou deux équipes à deux défaites, c’est possible ?

HELL YEAH…

La semaine prochaine, les Verchain Awards, le pronostic final pour le New Year’s Six, des cheerleaders, sans doute quelques petites bêtises, avant la Special Edition de la semaine 15, dédiée à votre programme télé de décembre et janvier : le Verchain’s Bowl Rankings. Expect the worse…

Ainsi parlait Verchain

Verchain pense. Alors Verchain parle. C’est son côté Rain Man.

Feel free to insult me in the comments section.

#NotImpressed

Cette semaine, comme c’est la fin de saison, un petit point sur le caroussel des coaches. Avec une petite explication de comment se passe, normalement, le processus de recherche et d’engagement d’un coach, et les dernières spéculations sur l’avenir…

En fait, se faire engager, pour un coach, c’est un peu comme pour vous ou moi. Un processus assez standardisé, hormis qu’il n’y a pas d’annonce chez Paul Emploi, mais que même certaines facs postent leur offre sur leur site Internet, comme l’a fait Ole Miss cette saison, en cours d’année, après le fiasco Hugh Freeze, DSK style ou presque, lors de l’intersaison.

En général, il n’y a pas de réunion secrète dans un petit salon d’un country club où le coach rencontre les boosters, ce genre de trucs un peu à la Soprano (la série, pas le chanteur alakon). La seule différence avec notre vie de salarié (pour ceux qui le sont), c’est qu’il y a, en plus, quasiment tout le temps un agent sportif dans l’affaire. Un peu comme si vous vous trouvez sur un poste à responsabilités, où la cooptation fait plus que les annonces sur Internet. De toute façon, les vrais postes à responsabilité se recherchent en chasse de tête ou par cooptation. Et si vous êtes dans les bons papiers d’un chasseur de têtes, en général il y a toujours un ou deux jobs pour vous dans l’année…

Bref. Le boulot d’un agent est de faire émerger l’idée chez les décideurs des facs que monsieur Untel, leur client, est le gars qu’il leur faut pour faire de leur programme le meilleur de la galaxie. Ou presque.

Parce que, comme dans beaucoup de boîtes pour des postes à responsabilité, les patrons des universités pensent souvent que, pour rebondir après un échec, ils doivent prendre une direction totalement opposée à celle qui n’a pas fonctionné.

Par exemple, si le coach viré était avant son poste un coordinateur offensif afro-américain, il est peu probable que la fac se tourne de nouveau vers ce genre de profil pour son nouveau coach. Ajoutez à cela aussi certaines perceptions à la limite du racisme (dans certaines facs du sud, par exemple… ahem… on pourrait penser qu’un coach noir ne serait pas à même de matcher correctement avec les boosters dans les pince-fesses organisés…), et vous avez une idée de ce qu’il peut se passer.

En plus des ‘comités de recrutement’ qu’affirment mettre en place certaines facs (comme dernièrement UCLA par exemple), l’agent au aussi un boulot de confirmer ou contrebalancer ce qui pourrait sortir des ‘contrôles du background’ de monsieur Untel qui est ciblé comme coach potentiel (un truc qui est assez souvent réalisé par des firmes spécialisées, en plus).

Le rôle de l’agent, également, est d’identifier dans chaque fac qui a le vrai pouvoir de décision sur l’engagement d’un coach. Dans certaines facs, et nous pauvre mortels ne sommes pas nécessairement au courant, le Directeur des Sports n’est rien d’autre qu’un facilitateur, un type qui peut ‘glisser un nom’ au Président de l’université qui sera le décisionnaire final. Dans d’autres, convaincre le Directeur des Sports est la chose à faire, parce que c’est lui qui a le vrai pouvoir décisionnel en matière d’engagement d’un coach. Ou carrément de séduire les chasseurs de tête mandatés par la fac, qui fait des fois sacrément confiance à la boîte qu’elle paie bien cher pour trouver le bon candidat…

Le tout, en plus, avec la nécessité pour l’agent de ne pas survendre son coach. Difficile, par exemple, de convaincre Alabama d’engager un coach qui n’est pas (selon l’appréciation de l’agent) prêt pour le job. Par exemple, toujours, imaginons un coordinateur offensif prometteur… Il y a tellement de trucs à gérer pour un coach dans un programme phare comme ‘Bama ou Florida ou Notre Dame ou Michigan ou USC que ce n’est pas dans l’intérêt de l’agent d’aller proposer un type qui ne serait pas prêt à gérer tous ces trucs…

Les négociations peuvent ensuite débuter. On parle de longueur de contrat, de prime de départ (le fameux buyout qui a tant retardé le départ de Bret Bielema ou de Butch Jones et aussi ce que coûterait à un entraîneur de racheter son contrat pour partir dans une autre fac), mais également généralement du salaire des assistants. La fac envoie en général un message au moment de convenir des salaires des assistants. C’est ainsi qu’on considère que Wisconsin ne peut pas réellement prétendre à faire partie de l’élite, car elle a tendance à sous-payer le coaching staff hors head coach.

Chip Kelly vient de signer à UCLA ce samedi. Relativement peu de choses sont sorties dans les médias, franchement, et on était plus dans le ‘s’il n’a pas encore signé à Florida, c’est qu’il y a des autres offres qui sont étudiées’, que dans la vraie info ‘il va signer à UCLA’. En tout cas, ça nous fait une place de prise. Et un cadeau d’anniversaire pour Chip. Oui, UCLA l’a signé le jour de son anniversaire. Jim Mora a du un peu moins apprécier le sien, le jour de son licenciement…

Que nous reste-t-il ?

Florida est le job sans doute dans l’absolu, compte tenu de la puissance de la fac, le plus désirable sur un plan purement sportif. Parce que niveau entourage, il y a une forme de pression comme dans toutes les grandes organisations sportives qui ont un maximum d’exposition, à la fois médiatique, en termes d’attente des fans, et des boosters… Apparemment, selon les rumeurs, Florida veut Scott Frost. Mais Frost n’est pas disponible pour l’instant, trop occupé à préparer la finale de l’AAC et une éventuelle participation au NY6.

Scott Frost est aussi le nom le plus murmuré à Nebraska. L’ancien quarterback des Blackshirts est le ‘hot name’ de la saison, un peu comme l’était le brillant coach de Houston Tom Herman l’an passé. On a vu ce que ça donnait à Austin cette saison… Pas super brillant. Il se murmure que Nebraska aurait proposé 5 millions à la saison sur 7 ans. Frost a nié.

On dit aussi que les Huskers auraient contacté le coach de Georgia Tech Paul Johnson dans l’optique de mettre en place un jeu différenciant, la triple option. Johnson ne devrait pas bouger (et il n’est plus de première jeunesse) mais pourrait pousser le coach de Navy et de la Verchain’s All American Funny Names Team, Ken Niumatololo ou celui d’Army Jeff Monken, tous les deux ayant servi comme assistants sous Johnson. La triple option ferait sens à Nebraska, qui peine à recruter (petit marché, plus de matchs contre les équipes du Texas depuis le passage en B1G, etc…).

Arkansas pourrait être au centre du plus gros caroussel de l’intersaison. On prête aux Razorbacks l’envie de sonder Bobby Petrino mais surtout Gus Malzahn. Le coach d’Auburn est originaire de l’Arkansas, il y a entraîné en lycée et était même venu à Arkansas State lorsqu’Auburn s’était débarrassé de Gene Chizik et de son staff. Si ça se produit, Auburn serait sur… Jimbo Fisher, et son contrat doré à Florida State…

Pour le reste, oui, bien sur, il y a Tennessee. Un poste relativement peu enviable. Oh, certes, il y a -beaucoup – de passion autour de Rocky Top… Parfois même un peu trop… De quoi effrayer beaucoup de monde. Bien sur, il y a tout le délire autour de Jon Gruden. Not happening. Des noms plus certains à considérer : Greg Schiano, ancien HC de Rutgers (Oui, Rutgers…) et DC d’Ohio State. On parle aussi de Dan Mullen. Comme on pourrait parler de lui à Florida. Mais Mullen a quasiment un job à vie à Mississippi State. Une saison à 8 victoires est quasiment considérée comme une réussite chez les Bulldogs. Alors, pourquoi aller risquer un traquenard comme Tennessee ou Florida ?

Derrière, rien de bien passionnant. En power five, Oregon State est disponible, comme Ole Miss (qui ne peut pas signer de contrats de plus de 5 ans, il me semble, suivant la loi du Mississippi…)… Pas de quoi se lever la nuit…

Au fait, quelqu’un veut du job à UTEP ?

Quickies*

*parce qu’un petit coup vite fait, c’est bon pour la santé

  • Le retour de Lane Kiffin à Tennessee demeure du domaine du possible…

  • Dans la série « les comités de sélection font nawak »… En FCS, ça ne va pas beaucoup mieux qu’en FBS dans ce domaine.

La feel-good story de la saison, en FCS, c’est cette bonne vieille fac d’Austin Peay, qui détenait le ‘record’ peu enviable de la plus longue série de matchs sans victoire avec 29 défaites de suite avant d’y mettre un terme en troisième semaine, a été laissée de côté dans les playoffs de la FCS.

Les playoffs de la FCS, où il n’y a pas de bowl ridicule ce qui pourrait laisser à penser que c’est un monde utopique auquel il ne manquerait qu’une armée de clones de Dani McG dans mon jacuzzi, c’est comme en FBS : il y a un comité de sélection, qui attribue les places.

Les huit premières équipes sont dispensées de premier tour, un peu comme en NFL, mais en plus vaste. Elles sont placées de manière à avoir, après le deuxième tour, potentiellement des matchs 1-8, 2-7, etc… Sauf surprise et qualification des ‘wild cards’ qui disputent le premier tour.

Ça ressemble à ça :

Oui, il y avait des matchs ce weekend.

Stony Brook, Kennesaw State et The Plank, South Dakota, Weber State, Furman, UNI, New Hampshire et San Diego avancent pour le premier tour après avoir remporté leur tour préliminaire.

Et donc, dans le tableau de base, ce pauvre Austin Peay, qui joue tout seul comme je le dis tout le temps, n’apparaît pas. Malgré une saison à 8-4.

Ahem…

Dans ces quatre défaites, Austin Peay compte… 3 défaites contre des FBS. Soit, donc, une seule contre des FCS (contre Jacksonville State, par ailleurs classée #3)… Et l’argument, on dirait du Jeffy Jeff Long tellement c’est beau, c’est que l’ami Austin n’a pas de victoire hors conférence. Fuck… What the…

Et on lui préfère donc South Dakota, avec trois défaites contre des FCS, et Nicholls State, avec deux défaites contre des FCS. Mmmmmkay…

Je pense donc que le college football de la saison prochaine, s’il revient, sera dédié à la Division 3. Ou au football de lycée.

  • Give that guy the Heisman.

  • UTEP est notre grand gagnant du 0-12 Challenge.

  • U Connerie of the day : les Huskies finiront par perdre ce match. Juste avant l’action ci-dessous, ils reviennent à un point de Cincinnati. Mais leur receveur perd ses nerfs.

Pénalité, et la transformation à deux points que souhaitait tenter le coach Randy Edsall devient trop compliquée. On envoie le kicker pour égaliser… #CollegeKickers…

  • ‘Nuff said…

 

College Football Landscape – Final Edition

Comme chaque année à partir de la semaine 10, retour sur les forces en présence dans chaque conférence, avec le prono à la fin… Et on a les classements finaux en Power Five (ouais, parce que la Sun Belt fait de la m****)… On attend les finales, pour lesquels Verchain vous donne son pronostic. Et comme de coutume : All Predictions Wrong Or Your Money Back.

SouthEastern Conference

Situation :

L’impossible est arrivé. Le dingue, l’Iron Bowl. Le Kick-Ass après le Kick-Six. Auburn. Auburn. Auburn !

La première équipe à pouvoir prétendre au CFP avec deux défaites au compteur.

Ah, oui, il reste un match à jouer avant ça…

La finale :

Georgia Bulldogs – Auburn Tigers. Expect the unexpected.

War Eagle !

Bowl Eligble (9) :

Georgia, South Carolina, Kentucky, Missouri, Alabama, Auburn, Mississippi State, LSU, Texas A&M.

Ole Miss (6-6) a le record pour prétendre à un bowl, mais les Rebels se sont auto-suspendus pour la fin de saison dans l’attente des sanctions de la NCAA.

Atlantic Coast Conference

Situation :

Finalement, perdre contre 5-7 Pittsburgh à la dernière journée, c’est un truc qu’avait déjà fait #2 West Virginia en 2007. C’est toujours moins mauvais que de perdre à Syracuse (4-8)…

La Finale :

Clemson Tigers – Miami Hurricanes. Même si mon cœur hurlera avec Katy Alem, la prime à la constance dans ce genre de rendez-vous.

Clemson. By 14 points.

Bowl Eligible (9) :

Miami, Virginia Tech, Virginia, Duke, Clemson, North Carolina State, Wake Forest, Louisville, Boston College.

Florida State peut encore devenir éligible en battant Louisiana Monroe la semaine prochaine, dans un match reprogrammé suite à l’ouragan Irma… Et surtout uniquement dans le but de rendre FSU éligible…

Oui, cette FSU là…

Big Ten

Situation :

State of Michigan Football :

La Finale :

Ohio State – Wisconsin… Ah, oui, sans doute un caméraman de Madison qui a blessé JT Barrett, le premier QB de FBS avec 100 TD à la passe et 40 à la course depuis… Dan LeFevour. Quand on voit la carrière en pro du premier…

Wisconsin. Et le Playoff.

Bowl Eligible (8) :

Michigan State, Ohio State, Michigan, Penn State, Wisconsin, Northwestern, Iowa, Purdue.

Pac-12

Situation :

Désolé, ça fait trop mal aux yeux…

La Finale :

Stanford – USC.

Sans Dani. Vengez-là, Trojans.

USC.

Bowl Eligble (9) :

Washington, Washington State, Stanford, USC, Arizona, Oregon, UCLA, Utah, Arizona State.

Big XII

Situation :

Comme prévu, une dernière semaine qui n’a servi à rien d’autre qu’à sauver la place de Ryan Gosling en tant que coach des Red Raiders de Texas Tech.

La Finale :

Le truc improbable de disputer une finale dans une conférence de 10 équipes à poule unique. Ridicule. Oui, en américain ça se dit Big 12…

Oklahoma-TCU.

Les Showgirls de TCU envoient du bois avec leurs bottines. Mais bon, en face, ça joue.

Oklahoma.

Bowl Eligible (8) :

Oklahoma, TCU, Oklahoma State, West Virginia, Iowa State, Texas, Kansas State, Texas Tech

American Athletic Conference

Situation :

La Guerre de l’I4 a rendu son verdict, dans ce qui était sans doute le meilleur match Group of Five de la saison. Avant la semaine prochaine ?

La Finale :

UCF-Memphis. La logique :

Central Florida.

Bowl Eligble (7) :

Memphis, Houston, SMU, UCF, South Florida, Navy, Temple

Mountain West Conference

Situation :

La Finale  :

Boise State – Fresno State, épisode 2. De là à croire que les Broncos en ont gardé sous la pédale…

Boise State.

Bowl Eligble (6) :

Boise State, Wyoming, Colorado State, Fresno State, San Diego State, Utah State.

Conference USA

Situation :

Yep, this is Conference USA…

La Finale :

Florida Atlantic Owls – North Texas Mean Green. Avec le cœur au Texas, la raison en Floride.

Florida Atlantic

Bowl Eligble (11) :

FAU, FIU, Marshall, North Texas, UAB, Southern Mississippi, Western Kentucky, UTSA, Middle Tennessee State, Louisiana Tech.

Mid American Conference

Situation :

Elle est loin, la MAC « little conference that could ». Redevenue une aimable plaisanterie…

La Finale  :

Toledo – Akron. Fin de la plaisanterie.

Toledo.

Bowl Eligble (7) :

Toledo, Northern Illinois, Ohio, Central Michigan, Western Michigan, Akron, Buffalo.

Forecast :

Toledo – Akron, normalement sans surprise : Rockets.

Sun Belt

Situation :

La bonne nouvelle ?

Il ne reste qu’une journée à disputer.

La mauvaise ?

On se dirige sans doute vers un titre partagé.

Appalachian State jouera Louisiana Lafayette la semaine prochaine. Les Cajuns joueront pour une éligibilité en bowl. Les Mountaineers, eux, pour le titre.

Troy retrouve Arkansas State… Pour le titre également. Le vainqueur du match sera champion en cas de défaite des Mountaineers.

En cas de victoire d’Appalachian, le titre sera partagé, car ni Troy ni les Red Wolves n’ont croisé les Mountaineers cette saison, dans cette conférence du grand Nawak.

Games to Watch :

2 décembre : Troy at Arkansas State et Louisiana Lafayette at Appalachian State .

Bowl Eligble (4) :

Troy, Georgia State, Appalachian State, Arkansas State.

Louisiana Lafayette et New Mexico State peuvent devenir éligibles en gagnant leur dernier match de la saison.

Forecast :

Arkansas State. Ou Appalachian State. Ou Troy. Un titre partagé, sans doute…

 

Indépendants

Situation :

BYU a gagné à Hawaii. Repeat : BYU a gagné à Hawaii.

Game to Watch :

9 décembre : Army – Navy, pour le Commander In Chief Trophy.

Bowl Eligble (2) :

Notre Dame, Army.

Bowling : Il y a 80 équipes éligibles à des Bowls à ce jour, et potentiellement 83. Nous n’aurons donc pas de ces équipes à 5-7 qui s’affronteront dans un Gasparilla Mower Truc Bowl de Mayrde.

Le classement complet des bowls selon Verchain, ce sera après les finales.

New Year’s Six Preview

Les matchs qui comptent :

Sugar Bowl : Oklahoma (1) – Wisconsin (4)
Rose Bowl : Auburn (2) – Clemson (3)

La dernière semaine de saison régulière a fait mieux que redistribuer les cartes. Elle les a éparpillées aux quatre coins de la pièce. Total WTF pour deviner ce qui va se produire…

Le Folklore :

Orange Bowl (ACC vs SEC ou Big10 ou Notre Dame) : Miami (ACC) – Georgia (SEC)
Fiesta Bowl : USC (at large) – Ohio State (at large)
Peach Bowl : Alabama (at large) – UCF (Group of Five)
Cotton Bowl : TCU (at large) – Stanford (at large)

Jesus. Christ.

Verchain’s Billboard

Le Verchain’s Selection Comittee, présidé et administré par Verchain, qui synthétise après de longs débats dans un garage luxueux du Nord de la France les réflexions d’un comité composé de Verchain et Verchain, vous offre son classement des 25 premières équipess du college football, sans justification moisie.

#1 Oklahoma Sooners (Big 12) : Lots of style points for having pornstar Jesse Jane in your camp, Baker…

#2 Auburn Tigers (SEC) : Hell yeah. Best game of the year.


 

#3 Wisconsin Badgers (B1G) : Moi, je me méfierai, ces types sont armés…

#4 Clemson Tigers (ACC) : Good ol’ troll playing Gamecocks’ entrance song in the locker room…

#5 Georgia Bulldogs (SEC) : Ce truc avec une chaîne, au fond, pas sur que ce soit une bonne idée…

#6 Central Florida Knights (AAC) : They want ‘Bama ?

#7 Alabama Crimson Tide (SEC) : No comment.

#8 Ohio State (B1G) : Lol, ou pas, par les temps qui courent…

#BalanceTonBuckeye

#9 Texas Christian Horned Frogs (Big 12) : Stiffling defense. Sort of.

 

#10 Miami Hurricanes (ACC) : Un dernier match de saison régulière dégueulasse, comme des sushis…

#11 Memphis Tigers (AAC) : Rien à déclarer.

#12 USC Trojans (Pac12) : C’est cool, d’être sur le canapé pour le dernier weekend de compétition…

#13 Stanford Cardinal (Pac12) : 1925 all over again. Who cares ?

#14 Notre Dame Fighting Irish (Independant) : Résumé de la saison des Irish…

#15 Penn State Nittany Lions (B1G) : Le match contre Maryland. Illusté par Chloe Schaeffer.

#16 LSU Tigers (SEC) : Ainsi donc, LSU Cheer fait des hype videos. Why not ?

#17 Washington Huskies (Pac12) : Que vont devenir mes semaines sans Dani ?

#18 Oklahoma State Cowboys (Big 12) : ‘Nuff said.

#19 Michigan State Spartans (B1G) : Oui, oui, le titre de la B1G, il est là bas, très loin…

#20 Mississippi State Bulldogs (SEC) : Sympa, de laisser vos amis des Rebels d’Ole Miss gagner un bowl cette saison…

#21 Washington State Huskies (Pac12) : Les conseils de tonton Mike

#22 Northwestern Wildcats (B1G) : Au moins un truc aura valu le détour contre Illinois…

#23 Florida Atlantic Owls (C-USA) : Pickaboo.

#24 South Florida Bulls (AAC) : Oh so close… Charlie Strong might be going to Florida…

#25 Fresno State Bulldogs (Mountain West) :

Also receiving consideration : Toledo, Missouri, Austin Peay.

Et donc un classement final des conférences qui nous donnerait :

1 – SEC et Big 10 : 5 équipes
3 – Pac12 : 4 équipes
4 – Big 12 : 3 équipes
5 – AAC & reste du monde: 3 équipes
6 – ACC : 2 équipes

Imperialism Map

Eh oui les enfants, en cette fin de saison, le sportif prend le pas sur la couennerie et la gaudriole. Alors, Verchain aussi.

 

Verchain’s Crush of the Week – Non-Football Edition

Ne me demandez pas pourquoi le nom de Rose Bertram m’a traversé l’esprit quand est venu le moment de me dire « tiens, tiens, qui pourrait bien être mon crush de la semaine ». Vous devinerez facilement…

Make our cheerleaders great again !

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

We are still randomizing.

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui.

  • That’s too short

  • That’s what she said.

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

6 Commentaires

6 Comments

  1. Verchain

    27 novembre 2017 à 08h53

    Les amis, comme chaque semaine, le CFR a été envoyé à la publication dimanche en cours d’après midi. Oui, avant que le bordel total qui aura eu la peau de Sumlin, Graham (lulz), Schiano… Et que Dan Mullen arrête son petit boulot peinard…

  2. benoit

    27 novembre 2017 à 10h59

    A la saison prochaine !

    « BYU a gagné à Hawaii. Repeat : BYU a gagné à Hawaii. »

    • louvressac

      27 novembre 2017 à 14h03

      et le même soir ils ont gagné en basket a U Mass 66-68 en étant encore mené de 10 points a 7 minutes de la fin….pour une fois un bon samedi !

  3. delphin

    27 novembre 2017 à 17h21

    En repensant aux équipes cherchant un head coach, j’ai été très surpris de voir Oregon State faire son marché sur The Podyum, qui est plus porté dans l’international que dans le CFB et la NFL.

    https://www.instagram.com/p/BbfM1UBj7JV/?taken-by=thepodyum

    Un coach brésilien ou allemand à Oregon State bientôt ?

    • Verchain

      27 novembre 2017 à 21h27

      Sont au bout du rouleau, à Oregon State, faut croire…

      Plus sérieusement, ils sont quasiment d’accord avec Beau Baldwin, OC des Bears de Cal…

  4. Ryujii

    27 novembre 2017 à 17h26

    Pour les bowl je vois ça:

    Rose Bowl: Oklahoma – Wisconsin
    Sugar Bowl: Clemson – Auburn
    Orange Bowl: Miami – Alabama
    Fiesta Bowl: USC/Stanford – UCF/Memphis
    Cotton Bowl: Ohio State – Notre Dame/Washington
    Peach Bowl: Georgia – Penn State

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report