Suivez-nous sur

Bowls

TBP au Rose Bowl : le Media Day du Cardinal de Stanford

Rose Bowl 2016 : compte-rendu du Media Day du Cardinal de Stanford.

Crédit photo : Loïc Baruteu, The Blue Pennant

Jusqu’au Rose Bowl Game du 1er janvier entre Iowa et Stanford, nous sommes à Los Angeles pour couvrir les différents événements médiatiques. Ce 29 décembre, les deux équipes ont achevé leur marathon devant la presse avec le Media Day.

Le ressenti de Loïc
Cette équipe de Stanford est vraiment très attachante. Kevin Hogan et Christian McCaffrey donnent l’impression d’être moins détendus mais ils sont sans doute sur la défensive avec l’attention maximale des médias à leur encontre. Les joueurs ont tous l’air déterminés et en excellente forme.
Avec un bilan de 11-2 et des attentes surpassées par rapport au début de saison, le Cardinal semble se satisfaire de cette participation au Rose Bowl. On sent que les joueurs sont en terrain conquis, comme à la maison, après trois Rose Bowls en quatre ans.

JOSH

David Shaw, head coach

Quel est l’état d’esprit de son équipe ?
« Pour nous, il y a vraiment une bonne énergie parce que les gars sont excités et nous essayons de mettre à profit cette énergie à l’entraînement. Nous sommes plutôt physiques à l’entraînement et nous nous focalisons sur ce que nous avons besoin de faire face à une équipe aussi physique qu’Iowa. »

Comment arrive-t-il à préparer des discours d’avant-match aussi inspirants ?
« Vous savez, je ne pense pas à ces discours avant le matin même. Je n’écris rien habituellement. Je commence simplement à réfléchir à notre parcours. Je pense à notre semaine de préparation. Je pense au moment de la saison où nous sommes et je leur dis ce que j’ai sur le cœur. Ce n’est généralement pas très long mais ça les concerne particulièrement. »

À quelle équipe de Pac-12 lui fait penser Iowa ?
« Je crois qu’ils sont plutôt similaires à notre équipe et je ne veux vraiment pas qu’ils prennent ça pour de l’irrespect. Ils jouent de la façon dont nous voulons jouer. Vous regardez les films et vous voyez onze gars en défense qui foncent sur le ballon. Offensivement, vous voyez onze gars qui font ce qu’ils sont supposés faire. Ce sont les choses pour lesquelles nous avons beaucoup de respect et ce sont les choses que nous essayons de faire nous-mêmes. »

Après trois Rose Bowls en quatre ans, l’équipe est-elle toujours aussi excitée ?
« Il n’y a aucun doute à propos de ça. Il n’y a rien qui ressemble au Rose Bowl. Je ne veux pas vous servir un discours de coach. Notre monde s’arrête quand vient l’époque du Rose Bowl. Et vos gars le ressentent. Ils ressentent cette énergie. Cette année, après le premier match, personne ne pensait que nous pourrions être ici après la façon dont nous avons joué contre Northwestern. Donc pour cette équipe, se battre pour se tracer une voie jusqu’ici, malgré un calendrier très difficile dans une conférence très difficile, est un super accomplissement. Et c’est un match vraiment spécial pour nos gars car personne ne pensait qu’ils pourraient y arriver et ils y sont arrivés. »

SHAW

Quel est le plus gros défi en affrontant Iowa ?
« Comme toutes les grandes défenses, le plus gros défi est que personne ne faillit. Certaines défenses que vous observez, vous trouvez un gars que vous pouvez exploiter parce que vous pensez que vous pouvez le mettre en difficulté, etc. Mais ces gars savent où ils vont. Et nos gars comprennent ça et ont énormément de respect pour ça. »

Quel est la clé de son succès ?
« Le principal aspect dont je suis en charge est l’environnement. Je dois veiller à qui est dans cet environnement. Notre coaching staff a été incroyable. Les gars que nous avons trouvé conviennent à Stanford en tant qu’équipe de football mais aussi en tant qu’université. Et nous avons développé la culture de l’excellence. C’est une culture de la réussite. Pour moi, c’est une question de m’entourer de gens d’exception et de les laisser faire leur boulot. »

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Bowls