Suivez-nous

Bowls

Sugar Bowl 2013 : Louisville 33, Florida 23

Publié

le

Menés par un QB Teddy Bridgewater exceptionnel, les Cardinals de #21 Louisville créent la sensation en s’imposant 33-23 face aux Gators de #3 Florida et remportent ainsi le Sugar Bowl.

Largement favori avant le début de la rencontre, #3 Florida (11-2, 7-1 SEC) a complètement sombré face à l’agressivité et la puissance de #21 Louisville (11-2, 5-2 Big East), deux qualités qui avaient pourtant été la clé du succès des Gators en 2012.

Le sophomore QB Teddy Bridgewater (20/32, 266 yards, 2 TDs, 1 INT) a fait vasciller la défense de #3 Florida (#1 au pays contre la passe) réussissant 2 passes de TDs et de nombreux « big plays ».

Magnifiquement protégé par une ligne offensive qui a sû parfaitement contrôlé le puissant front seven des Gators, il a été impitoyable sur les 3ème tentatives. Les Cardinals terminent avec un superbe 9/14 sur les 3rd downs.

Tout le contraire de #3 Florida, qui n’a jamais pu trouver le bon rythme (3/10 sur les 3rd downs) et qui a commis beaucoup d’erreurs dans ce Sugar Bowl (3 turnovers).

Sur le premier jeu du match, QB Jeff Driskel (16/29, 175 yards, 1 TD, 2 INTs) se fit intercepter par CB Terell Floyd qui remonta le ballon sur 38 yards pour le premier TD du match. A peine 15 secondes de jouer que les Cardinals prenaient déjà les devants (7-0)…

Après un punt de #3 Florida, les Cardinals réussirent un long drive conclu par un course de 1 yard du junior RB Jeremy Wright. A la fin du 1er quart-temps, #21 Louisville menait 14-0 et semblait nettement plus en jambes qu’une équipe des Gators, qui avait peut-être pris à la légère les champions de la conférence Big East.

Le score était de 17-3 lorsque QB Teddy Bridgewater réussit sa 1ère passe de TD du match en trouvant WR DeVante Parker (2 réceptions, 32 yards, 1 TD) au milieu du 2ème quart-temps (24-3).

#3 Florida réduira finalement l’écart à 24-10 avant la mi-temps sur un « fake field-goal » conclu par une course de RB Matt Jones de 1 yard.

Coach Will Muschamp décida alors d’être agressif et tenta un « on-side kick » sur le coup d’envoi ! Echec retentissant puisque les Cardinals récupérèrent le ballon, et en excellente position. RB Chris Johnson fût expulsé pour un coup de poing et CB Loucheiz Purifoy fût pénalisé de 15 yards pour conduite anti-sportive. Sur le jeu suivant, QB Teddy Bridgewater trouva WR Damian Copeland pour un TD de 19 yards (31-10).

Tout bascula définitivement en faveur des Cardinals lorsque CB Andrew Johnson intercepta QB Jeff Driskel dans la end-zone de #21 Louisville, qui ajouta 3 points de plus sur un FG de K John Wallace (33-10).

Certes, l’explosif WR Andre Debose réussira un TD sur un superbe « kickoff return » de 100 yards (33-17) mais c’était trop peu trop tard… La passe de TD de QB Jeff Driskel pour TE Kent Taylor en toute fin de match n’y changera rien, les Cardinals créent une énorme surprise en s’imposant finalement 33-23 face à des Gators médusés.

Avec ce succès, la jeune équipe de #21 Louisville acquiert un énorme momentum pour la saison suivante et pour leur entrée dans la conférence ACC en 2014. Essentiellement composé de freshmen et de sophomores, l’effectif des Cardinals est prometteur et il n’est pas impossible que #21 Louisville début la saison 2013 dans le Top 10.

Pour coach Charlie Strong, c’est également une satisfaction personnelle, lui qui est diplômé de l’université de Florida et qui a été assistant-coach chez les Gators de 2002 à 2009 remportant deux titres de champion national en 2006 et 2008.

Du côté de #3 Florida, cette défaite est un vraie camouflet. Dominée par le front seven de #21 Louisville, la ligne offensive a encore une fois montré de grandes carences pour protéger un QB Jeff Driskel dont on peut se demander s’il est bien la prochaine star de l’attaque des Gators tant il parait limité sur le jeu de passe. De plus la défense, notamment le secondary privé de CB Loucheiz Purifoy, sorti sur blessure en 1ère mi-temps, a montré des signes de faiblesse inquiétante pour la saison prochaine puisque la majorité des cadres ne seront pas de retour en 2013.

A noter que bien qu’elle soit souvent dénigrée, le conférence Big East possède une fiche de 5-3 lors de ses 8 derniers bowls BCS…

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bowls

Tout savoir sur le calendrier des bowls 2019-20

ESPN a dévoilé le calendrier complet des 35 bowls que le groupe media diffusera au terme de la saison 2019 : la saison des bowls débutera le 20 décembre pour se terminer le 13 janvier avec le National Championship Game.

Publié

le

C’est donc exceptionnellement un vendredi que la Bowl Mania débutera. Depuis plusieurs années, c’était le samedi de la seconde semaine de décembre qui marquait le coup d’envoi de la folie des bowls.

Le Bahamas Bowl ouvrira le bal, le 20 décembre 2019 à 14h (20h en France).

En plus des 35 bowls diffusés par ESPN, cinq autres matchs sont au programme de cette bowl season dont deux pour lesquels on ne connait pas encore la date (Redbox Bowl et Holiday Bowl). Les droits TV de ces deux matchs sont détenus par Fox qui devrait les diffuser sur sa chaine sportive, FS1. Deux autres bowls seront programmés sur CBS Network (Cure Bowl et Arizona Bowl) et, comme d’habitude, le Sun Bowl sera diffusé par CBS, le 31 décembre.

Ce sont donc 41 matchs qui auront lieu entre le 20 décembre 2019 et le 13 janvier 2020.

Le début tardif de cette saison des bowls aura également une conséquence importante : au moins 15 matchs seront disputés entre les demi-finales nationales (Fiesta Bowl et Peach Bowl), le 28 décembre, et le National Championship Game, le 13 janvier. Il y aura donc une longue et inhabituelle période de 16 jours de préparation pour les deux finalistes. La raison ? Le College Football Playoff a avancé la date des demi-finales au samedi 28 décembre (au lieu du 31 décembre initialement prévu) en raison des audiences TV décevantes lors du Réveillon du Nouvel An 2015.

A noter que l’Hawaii Bowl sera de retour lors du Réveillon de Noël après avoir organisé le 22 décembre lors de la saison 2018 brisant ainsi une Tradition remontant à 2002. Ce match verra s’affronter une équipe de la Mountain West, de l’AAC ou Brigham Young. Le coup d’envoi est toujours prévu à 20h (02h00 en France). Pour rappel, l’Hawaii Bowl avait été créé en 2002 après que le programme d’Hawaii n’ait reçu aucune invitation d’un bowl en 2001 malgré un bilan de 9-3.

Le programme complet des bowls diffusés par ESPN/ABC :

Date Heure Bowl Game TV
December 20 2 p.m. Makers Wanted Bahamas Bowl ESPN
7:30 p.m. Frisco Bowl ESPN2
December 21 12:00 p.m. Celebration Bowl ABC
2:00 p.m. New Mexico Bowl ESPN
3:30 p.m. Cheribundi Boca Raton Bowl ABC
5:30 p.m. Camellia Bowl ESPN
7:30 p.m. Mitsubishi Motors Las Vegas Bowl ABC
9:00 p.m. R+L Carriers New Orleans Bowl ESPN
December 23 2:30 p.m. Bad Boy Mowers Gasparilla Bowl ESPN
December 24 8:00 p.m. SoFi Hawai’i Bowl ESPN
December 26 4:00 p.m. Walk-On’s Independence Bowl ESPN
8:00 p.m. Quick Lane Bowl ESPN
December 27 12:00 p.m. Military Bowl Presented by Northrop Grumman ESPN
3:20 p.m. New Era Pinstripe Bowl ESPN
6:45 p.m. Academy Sports + Outdoors Texas Bowl ESPN
10:15 p.m. Cheez-It Bowl ESPN
December 28 12:00 p.m. Camping World Bowl ABC
12:00 p.m. Goodyear Cotton Bowl Classic ESPN
4 p.m. or 8 p.m. College Football Playoff Semifinal at the Chick-fil-A Peach Bowl ESPN
4 p.m. or 8 p.m. College Football Playoff Semifinal at the PlayStation Fiesta Bowl ESPN
December 30 12:30 p.m. SERVPRO First Responder Bowl ESPN
4:00 p.m. Franklin American Mortgage Music City Bowl ESPN
8:00 p.m. Capital One Orange Bowl ESPN
December 31 12:00 p.m. Belk Bowl ESPN
3:45 p.m. AutoZone Liberty Bowl ESPN
7:30 p.m. Valero Alamo Bowl ESPN
January 1 1:00 p.m. Citrus Bowl ABC
1:00 p.m. Outback Bowl ESPN
5:00 p.m. Rose Bowl Game Presented by Northwestern Mutual ESPN
8:45 p.m. Allstate Sugar Bowl ESPN
January 2 3:00 p.m. Birmingham Bowl ESPN
7:00 p.m. TaxSlayer Gator Bowl ESPN
January 3 3:30 p.m. Famous Idaho Potato Bowl ESPN
January 4 11:30 a.m. Lockheed Martin Armed Forces Bowl ESPN
January 6 7:30 p.m. Mobile Alabama Bowl ESPN
January 13 8:00 p.m. College Football Playoff National Championship ESPN
Lire la suite

Bowls

L’Orange Bowl avancé au 30 décembre

Initialement prévu le 1er janvier 2020, le coup d’envoi du prochain Orange Bowl a été finalement avancé au 30 décembre 2019 en primetime.

Publié

le

L’Orange Bowl se joue traditionnellement le soir mais les contraintes du calendrier imposées au bowl majeur par le College Football Playoff avaient forcé les organisateurs à avancer le coup d’envoi à 13h (19h en France) le Jour de l’An en concurrence direct avec le Citrus et l’Outback Bowl.

Finalement, après plusieurs négociations notamment avec ESPN, l’Orange Bowl se jouera le 30 décembre, un lundi soir en primetime, deux jours après les demi-finales des playoffs. Ce match prendra la place du traditionnel Monday Night Football que la NFL n’organise pas lors de sa week 17.

Pour rappel, l’Orange Bowl a été le premier bowl à être disputé de nuit, une tradition qui remonte à 1965.

Le calendrier des bowls du Nouvel An pour la saison 2019 sera donc le suivant :

Samedi 28 décembre
– Cotton Bowl (en début d’après-midi)
– Peach Bowl (demi-finale du CFP, heure à définir)
– Fiesta Bowl (demi-finale du CFP, heure à définir)

Lundi 30 décembre
– Orange Bowl (en primetime)

Mercredi 1er janvier
– Rose Bowl (17h30, 23h30 en France)
– Sugar Bowl (20h30, 02h30 en France)

Lire la suite

Bowls

Sugar Bowl 2019 : Texas foudroie Georgia

Plus costauds et agressifs que les vice-champions nationaux en titre, les Longhorns de #15 Texas créent la surprise en s’imposant 28-21 face aux Bulldogs de #5 Georgia lors du Sugar Bowl.

Publié

le

Crédit photo : Twitter

Tout a commencé quand la mascotte des Longhorns, Bevo, s’en est pris à celle des Bulldogs, Uga. Mauvais présage pour des Dawgs qui ne n’avaient pourtant pas caché leur mécontentement de ne pas avoir été sélectionné parmi les 4 équipes participant aux playoffs.

Une victoire convaincante face aux Longhorns de #15 Texas (10-4) aurait pu renforcer cette idée. C’est tout le contraire qui s’est produit.

Plus costauds sur la ligne de scrimmage, agressifs en attaque et en défense, les Longhorns ont rapidement pris les commandes de ce Sugar Bowl et ont conservé la tête jusqu’au bout grâce à une nouvelle superbe performance de leur leader, QB Sam Ehlinger (19/27, 169 yards et 64 yards au sol, 3 TD).

Le quarterback sophomore des Longhorns a réussi 3 TD au sol permettant ainsi à Texas d’atteindre le plateau des 10 victoires pour la première fois depuis 2009.

Du côté de #5 Georgia (10-3), la désillusion est énorme. Déçus de ne pas avoir pris part aux playoffs, les Dawgs avaient une chance en or de conclure cette belle saison par un succès dans ce match prestigieux. Ils ont finalement été pris à leur propre jeu face à une équipe de #15 Texas remontée à bloc.

Ainsi, les Bulldogs ont été menés 17-0 et même 28-7 en début de 4ème quart-temps avant de tenter un comeback désespéré. QB Jake Fromm (20/34, 212 yards, 3 TD, 1 INT), clairement pas dans son assiette à l’occasion de ce match, réussira deux courtes passes de TD à destination de WR Mecole Hardman et RB D’Andre Swift mais ce sera trop peu, trop tard.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Bowls

Rose Bowl 2019 : Urban Meyer termine sa carrière en beauté

Avec ses 3 passes de TD, QB Dwayne Haskins offre une dernière victoire à coach Urban Meyer dont la carrière se termine donc par un succès 28-23 des Buckeyes de #6 Ohio State sur les Huskies de #9 Washington lors du 105ème Rose Bowl.

Publié

le

Crédit photo : Jay C. Hong, AP

Auteur de 251 yards à la passe pour 3 TD, QB Dwayne Haskins aura été le grand artisan d’une victoire qui a été contestée jusqu’au bout par une accrocheuse équipe de #9 Washington.

Avec ce succès, Urban Meyer conclut sa carrière avec un bilan exceptionnelle de 83-9 à Ohio State. A la tête des Buckeyes, il a également remporté un titre national, trois titres de conférence Big Ten et donc un Rose Bowl.

Largement dominant des deux côtés du ballon, #6 Ohio State a d’abord pris une avance de 21-3 à la mi-temps suite à des TD sur réception de WR Parris Campbell (11 réceptions, 71 yards, 1 TD), WR Johnnie Dixon et DL Rashod Berry. RB JK Dobbins portera le score à 28-3 en milieu de 3ème quart-temps assommant quasiment tout suspense dans ce Rose Bowl.

Embed from Getty Images

Mais ces Huskies ont décidément du caractère… RB Myles Gaskin (121 yards au sol, 2 TD) réussissant trois TD pour une équipe de #9 Washington qui revint donc à cinq points des Buckeyes à :42 de la fin. Toutefois, cette tentative de comeback échouera. QB Jake Browning (35/54, 313 yards) manquera d’abord la conversion à 2 points (interceptée par LB Brendon White), puis WR Johnny Dixon recouvrira l’onside kick qui suivit.

Décevant pendant trois quart-temps, les Huskies se sont montrés agressifs et dynamiques pendant les 15 dernières minutes accumulant 170 yards offensifs en trois drives tout en forçant 5 punts consécutifs des Buckeyes. #9 Washington échoue finalement de peu pour sa première apparition au Rose Bowl en 18 ans.

Les seniors QB Jake Browning et RB Myles Gaskin jouaient leur dernier match en carrière sous le maillot des Huskies. Le running back de #9 Washington est devenu le 2ème joueur de l’histoire de l’élite du College Football à accumuler plus de 1200 yards au sol lors de 4 saisons consécutives. Un exploit.

S’il s’agissait du dernier match d’Urban Meyer, on pourrait également avoir vu QB Dwayne Haskins (25/37, 251 yards, 3 TD) pour la dernière fois sous le maillot des Buckeyes. Nommé meilleur offensif de ce Rose Bowl, il a profité de ce Grandaddy of Them All pour devenir le 6ème joueur de l’Histoire à réussir 50 TD à la passe en une saison.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Articles les plus lus