Suivez-nous sur

Bowls

Sugar Bowl 2016 : Ole Miss 48, Oklahoma State 20

Un an après avoir subi une raclée face à un programme de la Big 12, les Rebels de #12 Ole Miss ont pris une éclatante revanche en s’imposant 48-20 face aux Cowboys de #16 Oklahoma State lors du Sugar Bowl.

Crédit photo : Getty Images

Sugar Bowl 2016 : Ole Miss 48, Oklahoma State 20

Un an après avoir subi une raclée face à un programme de la Big 12, les Rebels de #12 Ole Miss ont pris une éclatante revanche en s’imposant 48-20 face aux Cowboys de #16 Oklahoma State lors du Sugar Bowl.

L’an passé, #12 Ole Miss (10-3) s’était incliné 42-3 face à Texas Christian. Cette défaite avait hanté les Rebels tout au long de cette saison 2015.

Malgré l’absence de la superstar DT Robert Nkemdiche, on a retrouvé la « Landshark Defense » à l’occasion de ce Sugar Bowl. La défense agressive des Rebels n’a pas accordé de TD à l’une des plus explosives attaques de la saison avant la fin du 3ème quart-temps. Un exploit.

QB Chad Kelly (Ole Miss) – Crédits photo : Chris Graythen/Getty Images North America

Après un premier quart-temps tendu et intense entre ces deux programmes qui ont longtemps été en course pour une place en playoffs, le junior QB Chad Kelly a commencé à trouver ses receveurs avec un rythme effréné. Le quarterback des Rebels terminent avec une solide fiche de 21/33, 302 yards, 4 TD et 1 interception.

Comme souvent cette saison, QB Chad Kelly a pu compter sur sa cible #1, le junior WR Laquon Treadwell (6 réceptions, 71 yards, 3 TD), auteur de 3 TD sur réception dans ce qui sera probablement son dernier match en carrière sous les couleurs de #12 Ole Miss. Le senior WR Cody Core (4 réceptions, 91 yards, 1 TD) a également réussi un TD sur réception et le junior TE Evan Engram (6 réceptions, 96 yards) a démontré pourquoi il sera l’un TE les plus convoités à la prochaine draft s’il décidait de faire le saut chez les pros en 2016.

Sur le dernier jeu de la première mi-temps, on assista à l’un des grands moments de ce match : un TD offensif… du left tackle Laremy Tunsil, qui devient le premier joueur de ligne offensive à inscrire un TD dans un bowl depuis plus de 20 ans ! Suite à une feinte de rollout sur la gauche parfaitement exécuté, QB Chad Kelly trouva alors le junior All-American sur une petite en arrière. LT Laremy Tunsil n’avait plus qu’à atteindre la end-zone ce qu’il fit non sans grâce.

L’attaque équilibrée de #12 Ole Miss déstabilisa une défense des Cowboys incapable de stopper des Rebels clairement bien préparés physiquement. Les deux équipes rentrèrent aux vestiaires sur le score de 34-5 pour les représentants de la conférence SEC.

Coach Mike Gundy n’avait pas le choix que de tenter un electro-choc. Il remplaça alors son quarterback titulaire, QB Mason Rudolph (18/31, 179 yards), par QB J.W. Walsh (9/24, 124 yards et 74 yards au sol, 2 TD). La mobilité de ce dernier sembla relancer les Cowboys : en moins d’un quart-temps, il inscrit 2 TD au sol mais c’était un peu tard pour #16 Oklahoma State (10-3).

Les 48 points inscrits dans ce match par les Rebels représentent un record de l’université Ole Miss dans un bowl.

Après avoir débuté cette campagne 2015 avec 10 victoires, les Cowboys ont implosé dans les trois derniers matchs s’inclinant successivement face à Baylor, Oklahoma et Ole Miss.

Infographie

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Bowls