Suivez-nous sur

Purdue Boilermakers

Anthony Mahoungou : « j’ai une excellente courbe de progression »

Crédit photo : John Terhune/Journal & Courier

Depuis le 8 mars dernier, le français WR Anthony Mahoungou a retrouvé le chemin des terrains avec les Boilermakers de Purdue dans le cadre des spring practices 2016. A une semaine du Spring Game qui conclut ces entrainements de printemps, le seul joueur français à évoluer dans l’élite du College Football a pris le temps de répondre à nos questions. Entretien.

– Anthony, les spring practices ont débuté depuis un mois, comment te sens-tu depuis ce retour sur les terrains et quelques workouts à 6h du matin ?

Ça peut paraître fou, mais j’adore les entraînements que nous faisons à 6h du matin. Grosse compétition, on repousse nos limites, c’est l’étape la plus attendue (et souvent redoutée) du Spring. Je me sens très bien, nous sommes maintenant à un peu plus de la moitié du camp. J’estime faire de très bonnes performances, et avoir une excellente courbe de progression dans cette première moitié de camp. J’évolue avec le 2ème groupe en attaque, mais j’y suis maintenant en tant que cible favorite de mon quarterback.

– Tu as connu de prometteurs débuts à Purdue avec notamment une belle prestation lors du spring game 2015 et un solide premier match face à Marshall. Avec du recul, comment évalues-tu ta première année avec les Boilermakers ?

Pour être honnête, je pense avoir fait une décente prestation lors de ce premier match contre Marshall. Malheureusement la saison m’a laissé beaucoup d’amertume. Aussi bien collectivement qu’individuellement, cela n’a pas été très grandiose : je finis avec 5 réceptions pour 93 yards, et une fiche avec seulement 2 victoires.

– C’est une saison décisive pour coach Darrell Hazell qui possède un bilan de 6-30 (2-22 Big Ten) depuis son arrivée à West Lafayette en 2013. Le mois de septembre prochain sera particulièrement crucial pour ton équipe avec trois premiers matchs à domicile face à Eastern Kentucky (FCS), Cincinnati et Nevada. Vous les joueurs, sentez-vous une pression particulière à l’approche de cette saison 2016 ?

Ces trois premiers matchs sont cruciaux pour le mental de l’équipe et nous savons tous que nous devons décrocher trois victoires avant d’affronter Maryland et puis le calendrier de Big Ten. Nous n’avons aucune pression. Le fait est que nous sommes derniers de notre conférence et c’est quelque chose qui nous sert plus de motivation qu’autre chose. Personne ne va nous voir venir en 2016.

– Afin de créer une nouvelle dynamique, coach Hazell a procédé au changement de ses coordinateurs offensif et défensif durant l’hiver. Il a promu Terry Malone (ex-coach des TE chez les New Orleans Saints) pour diriger votre attaque avec un playbook annoncé comme « simplifié ». As-tu déjà ressenti des différences par rapport à la saison dernière ? Si oui, lesquels ?

C’est un coach qui attend beaucoup de notre groupe de receveurs. Sa philosophie est d’avoir un cahier de jeu simple, mais que nous exécuterons de manière excellente.

– Avec ce changement de coordinateur offensif, as-tu le sentiment qu’il s’agit d’un nouveau départ pour toi ?

Je dirais pas forcément un nouveau départ car j’ai toujours le même coach en receveur. Mais coach Malone n’avait pas hésité à me confier des rôles importants en spécial team l’an dernier, notamment lorsque j’ai recouvert un onside kick lors de notre victoire contre Nebraska. Il me respecte en tant que joueur et m’offre des opportunités, c’est certain.

– Tu fais partie d’un groupe de receveurs expérimentés et qui semble assez homogène au niveau du talent avec notamment la présence des seniors WR Domonique Young, WR DeAngelo Yancey et WR Cameron Posey et du junior WR Gregory Phillips. Sur le plan individuel, quel est ton objectif pour cette saison à venir ?

Coach Parker (coach des receveurs) compte avoir pour starter les seniors Young et Yancey en début de saison. Cependant, il compte sur moi pour être le remplaçant des 2 starters, contrairement à l’an dernier où j’étais simplement le remplaçant de Yancey. Avec Phillips qui joue maintenant au poste de « slot receiver », je devrais voir bien plus de temps de jeu que l’an dernier et ce même dans le cas où je ne décrocherai pas une place de titulaire.

– Grâce à une belle 2ème partie de saison 2015 et notamment un gros match contre Nebraska, le sophomore QB David Blough semble être le favori pour le poste de quarterback titulaire en 2016. Quel type de quarterback est-il ?

C’est une personne formidable, quelqu’un de très respecté sur et hors du terrain. Il est plus petit que le freshman QB Elijah Sindelar  mais il est capable de courir avec la balle. En cette première moitié de camp, il nous a montré ses progrès en tant que passeur. Il est très studieux et méticuleux, il est la face de notre offense.

– En marge de ces spring practices, sept de tes coéquipiers dont QB David Blough sont partis en Afrique du Sud en mission humanitaire durant la semaine de spring break ? Peux-tu nous en dire un peu plus et est-ce quelque chose d’habituel à Purdue ?

Oui c’est quelque chose qui se fait tous les ans depuis un certain temps maintenant. Un club appelé FCA Fellowship Christian Athletes, organise tous les lundis soirs des séances d’études de la Bible. Ils profitent de la semaine de spring break pour organiser, avec des étudiants-athlètes volontaires et disponibles, une mission humanitaire en Afrique du Sud. Je trouve que c’est une excellente initiative, et mes coéquipiers en sont ressortis grandis.

– Depuis quelques mois, les médias nationaux semblent avoir délaissé la conférence SEC au profit de la Big Ten, en grande partie à cause de l’omniprésence du coach de Michigan, Jim Harbaugh. Quel est ton sentiment au sujet des frasques du coach des Wolverines et concernant, en particulier, l’organisation d’une partie de leurs spring practices en Floride ?

Je vais être honnête, s’il y a bien une chose dont je ne prête absolument aucune attention, ce sont les média. Je ne savais pas du tout que les Wolverines faisaient une partie de leur camp en Floride. Donc je passe l’éponge sur cette question (rires).

Propos recueillis par Morgan Lagrée.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Purdue Boilermakers