Suivez-nous

Penn State Nittany Lions

Scandale à Penn State : la chute d’un monument

Publié

le

On savait tous qu’un jour viendrait ou la Légende, le Phare, le Monument Joe Paterno ne serait plus le coach des Nittany Lions de Penn State et il semblerait que son départ ne soit plus qu’une question de jours, d’heures peut-être…

C’est une Institution considérée comme irréprochable qui s’éffondre sous nos yeux, le programme de football de Penn State… dont l’existence de celle de Joe Paterno se mélange un peu finalement.

Selon plusieurs informations relayées par la plupart des organes de presse, le Conseil d’Administration (« Board of Trustees ») de l’université de Penn State aurait déjà décidé que Joe Paterno ne serait plus le coach des Nittany Lions la saison prochaine et pourrait même annoncé, dès vendredi 11 novembre prochain, que la légende Paterno est tout simplement renvoyée… Le choc !

Penn State affronte Nebraska le lendemain pour son traditionnel « senior day » (le dernier match à domicile des seniors)…

Comment en est-on arrivé là ?

L’Histoire qui suit est odieuse, ignoble, inimaginable…

Jerry Sandusky, assistant de coach Paterno pendant 30 ans (de 1969 à 1999), a été arrêté samedi 5 novembre, suite à de multiples accusations d’agressions sexuelles commises entre 1994 et 2009 sur au moins neuf enfants… dont certains de ces actes affreux ont eu lieu dans l’enceinte même des installations sportives du campus de State College !

Reconnu dans le milieu du College Football pour avoir formé un nombre incalculable d’excellents linebackers, à un tel point que certains ont alors donné le surnom de « Linebackers U » à Penn State, Jerry Sandusky s’est retiré du coaching staff de Paterno en 1999 pour se consacrer à sa fondation, The Second Mile, qui avait, croyait-on, pour but de venir en aide aux enfants en difficulté….

Il semblerait plutôt que cette Fondation ait été un prétexte pour Jerry Sandusky afin de profiter d’enfants en difficulté en leur offrant des cadeaux, des voyages ou de billets de matchs pour la attirer et finalement abuser d’eux sexuellement. Certaines de ses présumés victimes, qui ont témoigné devant un grand jury du comté de Harrisburg (Pennsylvanie), ont affirmé avoir été forcées et agressées en cas de refus de se soumettre à Jerry Sandusky. A vomir, on vous disait.
Mais ce n’est pas tout… en plus de profiter de son statut d’intouchable au sein des Nittany Lions, Jerry Sandusky commettait parfois ses crimes dans les douches du stade d’entrainement de Penn State !
Jusqu’au jour, en 2002, ou un « grad student » (assistant diplômé aux côtés de coach Paterno), Mike McQueary, surprit Jerry Sandusky, dans ces mêmes douches, en train de sodomiser un enfant d’une dizaine d’années… désolé de la violence de l’image, mais il faut savoir de quoi on parle…

Mike McCreary prit la décision d’en parler à Joe Paterno, qui alerta alors son directeur athlétique, Tim Curley.
Rapidement, le vice président de l’université, Gary Schultz, et le président de l’université, Graham B. Spanier, furent dans la confidence… le « grad student » fût convoqué et Jerry Sandusky reçut alors l’interdiction de mettre les pieds avec des enfants sur le campus de State College… mais aucun des membres dirigeants de l’Université ne porta plainte à la Police contre Jerry Sandusky !

Pire, on apprend que ce dernier avait toujours un bureau sur le campus et qu’il fréquentait encore l’entourage des Nittany Lions.

Incompréhensible.

Immoral.

En plus de la vie brisée de jeunes hommes évidemment, c’est finalement, le sous-entendu de toute cette affaire : l’immoralité.

Car si légalement seuls Tim Curley et Gary Schultz sont actuellement inquiétés pour ne pas avoir alerté les autorités policières à propos d’actes d’agressions sexuelles commis sur le campus dont ils ont la responsabilité, pour avoir fourni de faux-témoignages et pour avoir menti devant le grand jury lorsqu’ils ont nié avoir été au courant des détails de ce qu’avait vu Mike McCreary, on peut se demander si ce n’est pas au niveau de la Morale que tout ce petit monde, dont Joe Paterno, a failli.

Comment ont-ils pu garder le secret ? Comment ont-ils pu accepter ne rien faire ? Ou plutôt, si, laisser un pédophile dans la nature ?

Depuis 1998, plusieurs accusations de pédophilie ont été portées contre Jerry Sandusky et ils n’ont rien fait, rien dit…

Alors pourquoi ?

Ont-ils sous-estimé les actes ignobles d’un personnage qui l’est autant ? Ont-ils voulu protéger une membre de la « Famille » ? Disent-ils la vérité quand ils affirment ne pas avoir été au courant des détails scabreux ?
Ont-ils voulu protéger le programme de football d’un scandale. Surement. Les enjeux ne sont pas seulement sportifs, ils sont aussi financiers. L’université de Penn State bénéficie d’une aura incroyable et les donateurs finançant les différents laboratoires d’étude, chairs et autres organismes, sont nombreux et ont beaucoup d’argent. Une affaire aussi sordide aurait été mal vue. Mais à quel prix ? Celui de sacrifier de jeunes enfants victimes de l’inhumanité ? Il semble qu’ils ont fait ce choix.

Gary Schultz a démissionné de son poste, dimanche 6 novembre. La tête de Graham Spanier, le président de l’université, est demandée… Tous sont d’anciens étudiants de Penn State. Ils font partie de la Famille. Les fondations du programme de football s’effondrent.

Et Joe Paterno ?

Il a témoigné en début de semaine devant le grand jury et a confirmé avoir été au courant, en 2002, d’un incident regrettable dans les douches du stade entre Jerry Sandusky et un enfant, mais il a affirmé ne pas avoir été informé des détails connus aujourd’hui. Il s’est défendu en indiquant qu’il avait respecté ses obligations légales en informant ses supérieurs hiérarchiques… ce qu’a confirmé le procureur Linda Kelly… toutefois, le commissaire de la police locale s’est étonné que Joe Paterno ne l’ait pas alerté immédiatement…

Comment celui dont les valeurs de respect, de probité, d’honnêteté et de responsabilité ont été vantées depuis près de 50 ans a-t-il pu faillir à ce point ?

Etait-il tellement obnubilé par la victoire du prochain match qu’il en a perdu tout sens de la réalité ?

Durant ses 46 années à la tête des Nittany Lions au cours desquelles il a remporté 409 victoires faisant de lui le coach le plus prolifique au niveau national, Joe Paterno, 84 ans, a réussi l’incroyable exploit de faire de l’université publique de Penn State l’une des références, si ce n’est LA référence des programmes de football. Valorisant sans cesse l’intégrité, l’excellence et l’altruisme, il a remporté deux titres de champions nationaux mais est surtout devenu une icône incontestée, celui auquel on aime s’identifier… une source d’inspiration…

La fin annoncée du plus grand coach de tous les temps est tout simplement pathétique… une grande détresse… une immense tristesse…

EDIT : Joe Paterno a été démis de ses fonctions, mercredi 9 novembre.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Penn State Nittany Lions

QB Tommy Stevens reste finalement à Penn State

Le quarterback junior avait laissé entendre qu’il pourrait être transféré au cours du printemps.

Publié

le

Crédit photo : Joe Hermitt, PennLive

QB Tommy Stevens, dont il reste deux années d’éligibilité au niveau universitaire, sera le backup de QB Trace McSorley en 2018 avant d’être le favori pour le poste de titulaire en 2018.

« J’ai parlé avec plusieurs facs mais en faisant le tour, je dois dire que Penn State reste la meilleure place pour moi » – Tommy Stevens, quarterback backup des Nittany Lions de Penn State.

Dans un rôle limité jusqu’à présent, QB Tommy Stevens a démontré une certaine polyvalence au poste de quarterback mais également de running back et de receveur. L’an passé, il a lancé pour 158 yards et 3 TD. Il a aussi réussi 190 yards au sol pour 4 TD et 2 TD sur réception dans un rôle de finisseur dans la red zone.

Lire la suite

Penn State Nittany Lions

Penn State accorde un contrat record à coach James Franklin

Avec un total de 34.3 millions de $ pour 6 ans, coach James Franklin est assuré de conserver son poste à la tête des Nittany Lions de Penn State jusqu’en 2022.

Publié

le

Credit photo : Matthew OHaren/USA Today Sports

Le conseil d’administration de l’université Penn State a validé la proposition de contrat de 6 ans faite à coach James Franklin par la direction athlétique des Nittany Lions.

Son salaire passe donc de 4.7 millions de $ (contrat précédent) à une moyenne de 5.8 millions de $ devenant ainsi le 5ème coach le mieux rémunéré du pays derrière Nick Saban (Alabama), Jim Harbaugh (Michigan), Urban Meyer (Ohio State) et Jimbo Fisher (Florida State).

Après deux saisons moyennes à Happy Valley (7-6 en 2014 et 2015), les Nittany Lions ont été la grande sensation de la saison passée remportant le titre de champion de conférence Big Ten en battant au passage les Buckeyes d’Ohio State avant de conclure l’année par un bilan de 11-3 et une place de #7 dans le dernier classement AP Top 25.

Malgré la défaite 52-49 face à USC lors du dernier Rose Bowl, il s’agissait de la meilleure saison de Penn State post-Joe Paterno. Pourtant une lourde défaite subie face à Michigan au mois de septembre avait laissé planer le doute sur ses capacités à redresser un programme qui sort de plusieurs années de sanctions suite au scandale Sandusky.

Successeur de Bill O’Brien (Houston Texans, NFL) en 2014, le natif de la Pennsylvanie possédait un surprenant bilan de 24-15 à Vanderbilt avant son arrivée à Happy Valley. L’an passé, Penn State a débuté la saison par un fiche de 2-2 avant de connaitre une 2ème partie de campagne explosive remportant 9 matchs d’affilée ce qui a valu à James Franklin l’honneur de remporté le titre de Coach of the Year dans la conférence Big Ten.

Lire la suite

Penn State Nittany Lions

La famille Paterno abandonne les poursuites judiciaires envers la NCAA

Publié

le

Credit photo : Michael Kubel

C’est la fin d’une saga qui aura marqué les années les plus sombres du programme de Penn State : la famille Paterno a annoncé l’abandon de son action en justice contre la NCAA entreprise en 2013 après la publication du rapport Freeh.

La famille du légendaire coach des Nittany Lions contestait les résultats de l’enquête de l’ancien directeur du FBI, Louis Freeh, qui avait accusé Joe Paterno, en juillet 2012, d’avoir couvert les abus sexuels sur mineurs de Jerry Sandusky pour protéger le programme de football de Penn State.

En effet, quelques semaines après les accusations de pédophilie contre l’ancien coordinateur défensif de Joe Pa, Louis Freeh avait publié un rapport explosif de 267 pages qui dénonçait le laxisme de plusieurs hauts dirigeants de l’université Penn State. Le président Graham Spanier, le directeur athlétique Tim Curley et coach Joe Paterno auraient renoncé à avertir la police des soupçons qu’ils avaient envers Jerry Sandusky afin de protéger l’image de l’université.

La famille Paterno contestait ces faits devant la Justice avançant les preuves que l’ancien coach de Penn State avait alerté sa hiérarchie de ses doutes vis-à-vis de son assistant coach après qu’un graduate student ait surpris Jerry Sandusky avec un jeune garçon. La famille Paterno demandait également la suppression des sanctions qui visaient l’ancien coach des Nittany Lions.

« La famille Paterno avait qualifié cette affaire de recherche de la vérité. Après des mois d’enquête et de recherche, la décision de retirer cette plainte plutôt que de contester les faits avancés veut tout dire. Nous pensons que la force de notre argumentation développée tout au long de l’enquête a confirmé ce que nous avons toujours avancé : la NCAA a agi de manière raisonnée en adoptant les conclusions de l’enquête menée par Louis Freeh » – Donald Remy, responsable légal de la NCAA.

En juillet 2012, la NCAA avait annoncé de lourdes sanctions à l’encontre du programme de football de l’université Penn State : 60 millions de $ d’amende, 4 années sans bowls de fin de saison, suppression de 20 scholarships et suppression rétroactive de toutes les victoires depuis 1998.

Joe Paterno est décédé d’un cancer à 85 ans, en janvier 2012, quelques semaines après avoir été renvoyé de son poste de head coach qu’il occupait depuis 55 ans.

Lire la suite

Penn State Nittany Lions

Penn State annonce un plan de rénovation pour son Beaver Stadium

Le Beaver Stadium va subir une cure de jouvence : la direction athlétique de l’université Penn State a annoncé, lundi 13 mars, que des rénovations à grande échelle de son stade vont être lancées à partir de… 2022.

Publié

le

Crédit photo : Rivals

Le Beaver Stadium va subir une cure de jouvence : la direction athlétique de l’université Penn State a annoncé, lundi 13 mars, que des rénovations à grande échelle de son stade vont être lancées à partir de… 2022.

La capacité du stade qui est actuellement de 106 572 places sera conservée au-delà des 100 000 sièges.

Ce plan d’aménagement comprend des espaces de circulation plus larges, de nouvelles toilettes, l’ajout d’un nombre « significatif » de dossiers sur les sièges, de nouveaux magasins, un choix de nourriture plus varié et des sièges haut de gamme plus nombreux.

Ces rénovations du Beaver Stadium font partie d’un plan global de modernisation des installations sportives sur le campus d’university Park. Le cout de ces prochains travaux n’a pas encore été dévoilé.

L’université Penn State a indiqué, via un communiqué de presse, que le financement de ce plan ambitieux serait conduit « projet par projet » (partenariat public/privé, financement privé, financement participatif, philanthropie, etc…). Tout financement public nécessitera l’accord de l’administration du gouverneur de l’État de Pennsylvanie. Or, les finances publiques de la plupart des États américains sont actuellement dans le rouge…

Ce plan de rénovation, qui a mis 17 mois à se mettre en place avec le cabinet d’architectes Populous, comprend :

  • Un centre d’excellence de plus de 40 000 m2 visant être le « nouveau hub » pour tous les étudiants-athlètes. Il comprendra un centre de nutrition et des installations aidant au conditionnement physique. De nouveaux vestiaires pour les équipes de hockey, lacrosse, tennis et soccer et des bureaux flambant neufs pour les coachs seront également disponibles.

  • Un stade intérieur de plus de 10 000 m2 similaire au Holuba Hall que l’équipe de football utilise aujourd’hui.
  • Une nouvelle piscine olympique de 2500 places.

  • Un stade couvert de tennis de 500 places.

  • Des rénovations majeures du Jeffrey Field, le centre d’entrainement des équipes de soccer masculines et féminines.

A noter que ce nouveau plan ne remet pas celui en cours visant notamment la construction d’un centre d’entrainement pour l’équipe de basketball et l’équipe d’athlétisme et la création d’un musée du sport.

Lire la suite

Articles les plus lus