Suivez-nous

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer devient le coach le mieux payé de la Big Ten

L’université Ohio State a accordé une prolongation de contrat de deux ans à l’actuel coach des Buckeyes qui devient ainsi le coach le mieux payé de la Big Ten et le 3ème coach le mieux payé du pays.

Publié

le

Crédit photo : Joe Robbins/Getty Images

Le conseil d’administration de l’université du campus de Columbus (Ohio) a approuvé, vendredi 6 avril, la proposition de revalorisation de contrat présentée par la Direction athlétique.

Ce nouveau contrat, qui s’étend du 1er février 2018 au 31 janvier 2023, s’accompagne d’une augmentation salariale immédiate de 1.2 millions de $. Ainsi, le salaire de Urban Meyer atteindra 7.6 millions de $ pour la saison 2018. Ahurissant.

À 53 ans, l’actuel coach des Buckeyes entame sa 7ème saison avec Ohio State et sa 19ème saison en tant que head coach. Il a débuté sa carrière en 2001 à Bowling Green avant un passage à Utah (de 2003 à 2004) et Florida (de 2005 à 2010). Il a remporté deux titres de champion national avec les Gators (2006 et 2008). Il a également été coach ces receveurs à Notre Dame de 1996 à 2000.

Selon le communiqué de presse du département athlétique de l’université Ohio State, cette augmentation est entièrement financée par les fonds propres du département athlétique et n’a pas nécessité de financement par les frais de scolarité ni l’aide de l’État d’Ohio. On rappelle que l’université Ohio State est une fac publique qui bénéficie ainsi d’une aide publique.

En 6 saisons à Ohio State, Urban Meyer possède un bilan de 73-8 (47-3 en match de conférence Big Ten).

Son % de victoires (177-31, .851) le classe au 3ème rang de l’Histoire du College Football derrière les deux légendes de Notre Dame, Knute Rockne (105-12-5, .881) et Frank Leahy (107-13-9, .864).

Seuls Nick Saban (Alabama) et Dabo Swinney (Clemson) seront mieux payés qu’Urban Meyer en 2018. Avec cette augmentation, il passe devant son concurrent de Michigan, Jim Harbaugh. Selon des données de USA Today, Nick Saban a touché 11 132 000 $ en 2017. Dabo Swinney a été payé 8 504 600 $, Jim Harbaugh a gagné 7 004 000 $.

Urban Meyer est arrivé à Ohio State en novembre 2011 avec un contrat de 6 ans pour une somme totale de 24 millions de $. Après avoir remporté le titre national en 2014, son contrat a été revalorisé à hauteur de 6.5 millions de $ par année.

L’an passé, les Buckeyes ont terminé la saison avec un bilan de 10-2 et ont battu Wisconsin pour remporter le titre de champion de conférence Big Ten. Ohio State a ensuite dominé USC, 24-7, lors du Cotton Bowl.

Depuis L’arrivée de Urban Meyer à Ohio State, seul le Crimson Tide d’Alabama a remporté plus de matchs (76) que les Buckeyes (73). Urban Meyer a également formé 33 joueurs qui ont été draftés par des franchises NFL.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Lire la suite
Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ohio State Buckeyes

Greg Schiano seul aux commandes de la défense des Buckeyes

La Direction athlétique de l’université Ohio State a annoncé que le coordinateur défensif des Buckeyes, Greg Schiano, occuperait seul ce poste lors de la saison 2017.

Publié

le

Crédit photo : Greg Bartram | USA TODAY Sports

La Direction athlétique de l’université Ohio State a annoncé que le coordinateur défensif des Buckeyes, Greg Schiano, occuperait seul ce poste lors de la saison 2017.

En 2016, l’ancien head coach des Buccaneers de Tampa Bay (NFL) partageait cette responsabilité avec Luke Fickell mais ce dernier a accepté de diriger les Bearcats de Cincinnati durant l’intersaison.

La défense des Buckeyes a terminé au 3ème rang national l’an passé n’accordant que 15.5 points par match et avec le départ pour la NFL de CB Gareon Conley, CB Marshon Lattimore et S Malik Hooker au sein d’un formidable secondary, Greg Schiano aura un très sérieux challenge la saison prochaine.

Avec le retour du coordinateur défensif Greg Schiano, le secteur défensif bénéficie d’une stabilité qui pourrait l’aider à rester au top. Ce n’est pas le cas de l’attaque : les Buckeyes ont fait table rase en embauchant Kevin Wilson (ex-head coach d’Indiana) au poste de coordinateur offensif et Ryan Day pour diriger les quarterbacks.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Kevin Wilson, nouveau coordinateur offensif des Buckeyes d’Ohio State

Publié

le

Crédit photo : NBC Sports

Après avoir été renvoyé de son poste de head coach d’Indiana, le 1er décembre dernier, suite à une affaire de maltraitance sur certains joueurs des Hoosiers, Kevin Wilson n’a pas mis de temps pour rebondir en acceptant le poste de coordinateur offensif à Ohio State.

Basé sur les déclarations de certains joueurs, un rapport d’enquête a démontré que l’ancien coach d’Indiana a maltraité certains d’entre-eux ce qui a poussé la direction de l’université à annoncer son renvoi tout en le remerciant de son travail.

« J’ai apprécié tout ce que coach Wilson a fait pour notre programme de football. Cette décision n’a rien à voir avec les performances sur le terrain qui ont assurément été dans la bonne direction ces derniers temps » – Fred Glass, directeur athlétique de l’université Indiana.

Kevin Wilson a été coach des Hoosiers de 2011 à 2016 terminant avec un bilan de 26-47. Toutefois, il a mené le programme du campus de Bloomington (Indiana) à deux participations consécutives à des bowls en 2015 et 2016, une première depuis 1991.

Avant son arrivée à Indiana, il a passé 9 saisons comme coordinateur offensif des Sooners d’Oklahoma remportant le trophée Broyles, remis au meilleur assistant coach, en 2008. On se souvient qu’il a notamment aidé le développement de quarterbacks comme Jason White, Sam Bradford et Landry Jones, les deux premiers étant même récompensés par un trophée Heisman.

Il succède à Tim Beck qui vient d’annoncer son départ à Texas afin de rejoindre son ancien collègue, coach Tom Herman.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Les Nittany Lions de Penn State renversent #2 Ohio State, 24-21 !

Publié

le

Crédit photo : Justin K. Aller/Getty Images

Sensation à Happy Valley : grâce à une fantastique remontée dans le 4ème quart-temps, les Nittany Lions de Penn State font chuter les Buckeyes de #2 Ohio State en l’emportant 24-21 devant les 107 280 spectateurs d’un Beaver Stadium électrique !

Sous une pluie incessante, Penn State (5-2, 3-1 Big Ten) n’a jamais abandonné et donne ainsi à coach James Franklin sa première victoire signature depuis son arrivée à State College en 2014. Les Nittany Lions n’ont pas mené au score avant les 5 dernières minutes. En retard de 5 points à la mi-temps et de 14 points à l’entame du dernier quart-temps, ils ont su renverser la situation grâce à jeu opportuniste sur les équipes spéciales et à deux sacks décisifs dans les dernières minutes de jeu.

Cette victoire des Nittany Lions met également fin à la série de 20 victoires en déplacement de #2 Ohio State (6-1, 3-1 Big Ten). Penn State n’avait plus battu Ohio State depuis 2011.

Alors qu’ils auraient pu craquer à plusieurs reprises au cours de cette rencontre, les joueurs de coach James Franklin se sont toujours accrochés revenant à 12-7 à la mi-temps au terme d’un drive de 74 yards en un peu plus d’une minute parfaitement dirigé par QB Trace McSorley (8/23, 154 yards, 1 TD et 63 yards au sol, 1 TD). Ce même QB Trace McSorley ramènera les siens à 7 longueurs des Buckeyes en début de 4ème quart-temps au prix d’un superbe effort sur une course de 2 yards. Sur la possession suivante, le freshman OL Cam Brown contra un punt de P Cameron Johnson qui permit aux Nittany Lions de revenir à 21-17 sur un FG de 34 yards de K Tyler Davis.

Mais c’est aussi la défense héroïque de Penn State qui aura donné la victoire aux Nittany Lions. Malgré une prestation peu inspiée, les Buckeyes semblaient filer vers une douloureuse victoire sous la pluie de Pennsylvanie lorsqu’ils tentèrent un FG de 45 yards qui leur aurait donné une avance de 7 points à moins de 5 minutes de la fin. Cela ne se passa pas comme prévu : S Marcus Allen contra le coup de pied de K Tyler Durbin et Grant Haley récupéra un ballon qu’il remonta sur 60 yards pour donner les devants à Penn State, 24-21 !

Poussée par un Beaver Stadium survolté, la défense des Lions parvint alors à stopper la tentative de remontée des Buckeyes sackant à deux reprises un QB J.T. Barrett (28/43, 245 yards, 2 TD et 26 yards au sol) pas vraiment aidé par sa ligne offensive dans ce match. Le quarterback vedette de #2 Ohio State s’est contenté de 26 yards au sol et a été sacké à 5 reprises lors de cette soirée.

Cette défaite surprise des Buckeyes ne devrait pas remettre en cause leurs chances de participation au College Football Playoff mais ils ont clairement utilisé leur joker. On s’attendait à un duel entre #3 Michigan et #2 Ohio State dans la division Big Ten East. Et si Penn State venait de s’inviter au bal ?

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Ohio State 30, Wisconsin 23 OT

Publié

le

Crédit photo : Dylan Buell/Getty Images

Au terme d’un duel entre deux des meilleures défenses du pays, les Buckeyes de #2 Ohio State remportent une superbe victoire 30-23 après prolongation dans un Camp Randall Stadium qui espérait voir le succès des Badgers de #8 Wisconsin.

Les joueurs de coach Urban Meyer ont réussi à remonter un retard de 10 points pour envoyer le match en prolongation avant de l’emporter sur un big play défensif : un sack de LB Tyquan Lewis sur un 4th down de #8 Wisconsin (4-2, 1-2 Big Ten).

Ce ne fût pas la meilleure soirée de l’année pour l’attaque de #2 Ohio State (6-0, 3-0 Big Ten) mais le junior QB J.T. Barrett (17/29, 226 yards, 1 TD, 1 INT et 92 yards au sol, 2 TD) démontra une nouvelle fois qu’il est l’un des meilleurs joueurs du pays en donnant notamment la victoire des siens sur une passe de 7 yards pour WR Noah Brown (4 réceptions, 48 yards, 1 TD) en prolongation. Sur cette passe victorieuse, QB J.T. Barrett établit un nouveau record de l’université Ohio State avec son 89ème TD offensif en carrière.

Tout au long de la première mi-temps, les Badgers contrôlèrent le tempo du jeu limitant les Buckeyes à deux petits FGs de K Tyler Durbin pour prendre les devants 16-6. Calme et efficace, le freshman QB Alex Hornibrook (16/28, 214 yards, 1 TD, 1 INT) ne semblait pas impressionner outre mesure par l’enjeu de ce match et c’est sans surprise qu’il trouva WR Jazz Peavy (4 réceptions, 76 yards, 1 TD) pour un TD de 24 yards qui donnait alors une avance de 10-0 à #8 Wisconsin. La défense de #8 Wisconsin fût également très efficace en 1ère mi-temps n’accordant que 81 yards à QB J.T. Barrett et 90 yards au sol aux Buckeyes. Trois FGs de K Andrew Endicott portèrent le score à 16-6 en faveur des Badgers.

Alors que #8 Wisconsin était en totale contrôle de la rencontre, une interception de CB Gereon Conley fût le tournant de la rencontre. Le defensive back des Buckeyes vola littéralement le ballon des mains d’un receveur des Badgers pour redonner la possession du ballon à #2 Ohio State sur la ligne de 38 yards des Badgers. QB J.T. Barrett ne se fit pas prier pour convertir ce turnover en un TD sur une course de 4 yards. Les Buckeyes prenaient les devants pour la première fois de la soirée (20-16) juste après être revenu à 3 points sur le premier TD au sol de QB J.T. Barrett.

Dans un Camp Randall Stadium refroidi par la pluie qui a fait son apparition en 2ème mi-temps, #8 Wisconsin parvint à rebondir immédiatement. Au terme d’un drive de 6:15, FB Austin Ramesh permettait aux locaux de reprendre 3 points d’avance, 23-20. Une magnifique réception de 43 yards de WR Dontre Wilson donna une excellente position à K Tyler Durbin qui envoya tout ce petit monde en prolongation sur un FG de 31 yards.

Les Buckeyes avaient retrouvé un certain élan après la pause et c’est sur un blitz magistralement exécuté qu’ils parvinrent à stopper l’attaque des Badgers en prolongation après avoir inscrit un TD sur une réception de WR Noah Brown.

Malgré la défaite, on retiendra l’excellente performance de RB Corey Clement, auteur de 164 yards au sein d’une attaque au sol qui termine avec un total de 236 yards.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus