Playoffs

Sugar Bowl 2015 : Ohio State 42, Alabama 35

Les Buckeyes de #4 Ohio State créent la surprise en venant à bout 42-35 du Crimson Tide de #1 Alabama au terme d’un Sugar Bowl qui restera dans les mémoires.

Chip Litherland for ESPN the Magazine

Alors que certains mettaient en doute leur sélection pour ces premiers playoffs de l’Histoire de l’élite du College Football, les Buckeyes de #4 Ohio State créent la surprise en venant à bout 42-35 du Crimson Tide de #1 Alabama au terme d’un Sugar Bowl qui restera dans les mémoires.

RB Derrick Henry, Alabama

A l’inverse du Rose Bowl entre #2 Oregon et #3 Florida State, qui a tourné à une démonstration des Ducks, ce Sugar Bowl 2015 entre #1 Alabama (12-2) et #4 Ohio State (13-1) aura été un Classic entre deux programmes mythiques dirigés par deux coachs légendaires qui se sont livrés une bataille mémorable pendant 60 minutes.

Pour sa seconde titularisation seulement, le sophomore QB Cardale Jones (18/35, 243 yards, 1 TD et 1 INT) s’est montré solide remportant son duel à distance avec le quarterback du Crimson Tide, le senior QB Blake Sims (22/36, 237 yards, 2 TDs, 3 INTs). Son bras canon et la puissance de ses courses ont déstabilisé une défense de #1 Alabama régulièrement sur les talons (537 yards accordés dans ce match). Les Buckeyes ont également pu compter sur une énorme performance de RB Ezekiel Elliott (20 courses, 230 yards, 2 TDs), l’un des running backs les plus sous-estimés du pays, qui a établi un nouveau record du Sugar Bowl avec 230 yards au sol. Face à la meilleure défense contre la course du pays, ce dernier avait déjà atteint le plateau des 100 yards au sol après… le 1er quart-temps !

On attendait une domination athlétique des champions de la conférence SEC, #1 Alabama, c’est plutôt l’inverse qui s’est produit. Si le Crimson Tide s’est retrouvé avec une avance de 21-6 suite à des TDs de RB Derrick Henry (13 courses, 95 yards, 1 TD), WR Amari Cooper (9 réceptions, 71 yards, 2 TDs) et RB T.J. Yeldon (10 courses, 47 yards, 1 TD), c’est en grande partie à cause de deux turnovers des Buckeyes et à leur incapacité à conclure des présences dans les 5 yards adverses par autre chose qu’un FG.

Mais la fin de la première mi-temps sera le tournant de cette rencontre. Le premier TD au sol de RB Ezekiel Elliott redonna espoir aux joueurs de coach Urban Meyer, qui marquèrent alors 28 points consécutifs, WR Michael Thomas ramenant le score à 21-20 sur une formidable passe de WR Evan Spencer non sans une non moins formidable réception du receveur sophomore.

RB Ezekiel Elliott, Ohio State

Sur une réception de 47 yards de WR Devin Smith (2 réceptions, 87 yards, 1 TD), #4 Ohio State passa en tête 27-21 et DB Steve Miller donna même 13 points d’avance aux champions de la conférence Big Ten suite à un pick-6 de 41 yards !

Grâce à un TD sur une course de 5 yards, QB Blake Sims remit le Crimson Tide sur de bons rails mais les joueurs de coach Nick Saban était bel et bien mené de 6 points à l’entrée du dernier quart-temps (34-28) !

Le sort du match bascula définitivement en faveur de #4 Ohio State lorsque RB Ezekiel Elliott inscrit son second TD du match sur une magistrale course de 85 yards à 3:24 du terme de ce Sugar Bowl. #1 Alabama ne s’avoua pas si facilement vaincu, WR Amari Cooper réduisant le score à 42-35 sur une réception de 6 yards. Le Crimson Tide aura même une toute dernière opportunité d’envoyer ce match passionnant en prolongation mais sa passe Hail Mary sur le dernier jeu de la rencontre fût interceptée par S Tyvis Powell.

Avec cette victoire, les Buckeyes retrouveront donc les Ducks de #2 Oregon au AT&T Stadium d’Arlington (Texas) pour tenter de remporter un premier titre de champion national depuis 2002.

Qu’on se le dise : la dynastie de la conférence SEC est terminée ! Pour la première fois depuis 9 ans, aucun représentant de la SEC sera en finale. De plus, après une Bowl season 2014 catastrophique, notamment de la division SEC West (2-5 !), sa supériorité supposée est plus que contestable.

Sugar Bowl 2015 : Ohio State 42, Alabama 35
3 Commentaires

3 Comments

  1. Kid Ink

    2 janvier 2015 at 09:58

    YES !!! Mon prono était bon ! 😀

    C’est fou ce que j’admire Coach Meyer, s seulement il pouvait être engager aux 49ers de San Francisco, je serai ultra heureux ! 🙂

    Direction la finale nationale entre mes deux programmes favoris ^^

  2. vinnyroma

    2 janvier 2015 at 13:31

    Content aussi pour Ohio State et le redistribution des cartes sur la hiérarchie des conférences. Les équipes de la Big ten font de bons bowls alors que c’est la cata pour la SEC (ne pas oublier déjà la défaite d’Alabama l’année dernière contre Oklahoma).

    Ohio Staté a démontré que sa place en PO n’était pas usurpée (même si TCU ou Baylor aurait pu aussi gagner ce match je pense). En finale Oregon a plus d’arguments et un QB de très haut niveau mais OSU physiquement peut plus lutter que Florida State donc à eux de rester dans la partie le plus longtemps et serrer le jeu car dès qu’Oregon s’échappe c’est fini

  3. Crazy John

    2 janvier 2015 at 21:39

    Nan Baylor a pas de défense mais TCU ça peut s’envisager

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut