Suivez-nous

Ohio State Buckeyes

Le scandale Ohio State ou la chute de Jim Tressel

Publié

le

Bien qu’il ait une fiche de 106-22 à la tête des Buckeyes d’Ohio State, coach Jim Tressel pourrait devoir faire ses valises et quitter le campus de Columbus.

La pression est de plus en plus forte autour du programme de football de l’université d’Ohio State, qui connait le plus grave scandale de toute son histoire.

Alors que le scandale avait commencé par des infractions de certains joueurs, c’est finalement la réputation et l’honnêteté du coach déjà légendaire, Jim Tressel, qui est mis à mal depuis plusieurs semaines.

Rappel des faits :

23 décembre 2010 : Le QB vedette Terrelle Pryor, RB Dan Herron (meilleur coureur), WR DeVier Posey (second receveur), OL Mike Adams et DE Solomon Thomas sont suspendus par les instances disciplinaires de la NCAA pour les 5 premiers matchs de la saison 2011 après que ces derniers aient vendu des maillots, des bagues de champions de la conférence Big Ten et autres divers trophées. Ils auraient également bénéficier de services comme des tatoos. Malgré ces infractions graves, l’université d’Ohio State ne les suspend pas pour le Sugar Bowl 2011 joué quelques jours plus tard.

4 janvier 2011 : Ohio State s’impose 31-26 contre Arkansas lors du Sugar Bowl et ce n’est rien de dire que les « futurs suspendus » jouent un grand rôle dans cette victoire. QB Terrelle Pryor termine avec 221 yards à la passe et 115 yards au sol pour un total de 2 TDs. RB Dan Herron réussit 87 yards au sol pour 1 TD alors que WR DeVier Posey inscrit 1 TD sur réception.
Ce succès des Buckeyes assure une 5ème victoire dans un bowl pour coach Jim Tressel et sa première contre une équipe de la conférence SEC.

8 mars 2011 : Une enquête du site Yahoo! Sports démontre, preuves à l’appui, que Jim Tressel avait été mis au courant des agissements des joueurs suspendus, et ce, 8 mois avant la NCAA et l’université d’Ohio State. Au début de l’année 2010, il aurait reçu un courrier électronique de la part d’un ancien joueur d’Ohio State et actuel procureur local, Christopher Cicero, qui lui aurait remonté cette information alors qu’il enquêtait sur une affaire concernant l’un des acheteurs des trophées vendus.
Jim Tressel avoua avoir reçu ses informations mais indiqua qu’il les avait conservées pour ne pas nuire à une enquête fédérale…  Or les règlements NCAA l’obligent à communiquer ce type d’information.
L’université d’Ohio State décide alors de suspendre coach Tressel pour les deux premiers matchs de la saison 2011 anticipant d’éventuelles sanctions de la NCAA. Une amende de 250 000 $ est également donnée à Coach Tressel.

17 mars 2011 : Malgré l’appel de l’université d’Ohio State, les instances disciplinaires de la NCAA confirment la suspension de 5 matchs de QB Terrelle Pryor, RB Dan Herron, WR DeVier Posey, OL Mike Adams et DE Solomon Thomas.
Afin de redorer son image, coach Jim Tressel demande alors au directeur athlétique des Buckeyes, Gene Smith, de recevoir la même suspension, ce que ce dernier accepte.

25 mars 2011 : Le journal local The Columbus Dispatch dévoile que Jim Tressel a encore menti lorsqu’il a indiqué avoir conservé les informations fournies par le procureur Cicero… puisqu’il les aurait faire suivre au mentor de Terrelle Pryor, l’homme d’affaires, Ted Sarniak…

21 avril 2011 : Les instances discplinaires de la NCAA envoient un rapport à l’université d’Ohio State affirmant que Jim Tressel n’a pas respecté les règlements NCAA, et ce, à plusieurs reprises. Des sanctions pourraient donc suivre.

Toutes ces révélations de violation des règles éthiques de la NCAA ternissent passablement l’image d’un coach parfois montré comme un modèle.

Plusieurs anciens Buckeyes (Kirk Herbstreit notamment) demandent, à demi mot, sa démission, argumentant que Jim Tressel n’a plus l’intégrité requise pour le poste de coach d’un programme de football universitaire.

Il apparait évident que la NCAA ne peut laisser passer ces agissements condamnables.

L’avenir de coach Tressel à la tête des Buckeyes parait bien sombre…

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ohio State Buckeyes

Ohio State suspend Urban Meyer pour trois matchs

Le coach des Buckeyes est suspendu sans paie jusqu’au 2 septembre et pour les matchs face à Oregon State, Rutgers et Texas Christian.

Publié

le

Après deux semaines d’enquête interne, le coach des Buckeyes, Urban Meyer, a été suspendu sans paie jusqu’au 2 septembre et pour les trois premiers matchs de la saison 2018 par le Board of Trustees de l’université Ohio State.

Cette décision a été prise à l’issue d’une enquête indépendante de deux semaines, conclue dimanche 19 aout, concernant la gestion par Urban Meyer du cas, Zach Smith, son ancien coach des receveurs visé par des plaintes pour violences domestiques.

Le directeur athlétique, Gene Smith, a également été suspendu pour deux semaines sans paie, du 31 aout au 16 septembre. Urban Meyer pourra rejoindre l’équipe à partir du 2 septembre mais sera absent pour les matchs contre Oregon State (1er septembre), Rutgers (8 septembre) et Texas Christian (15 septembre). Ryan Day continuera d’assumer le rôle de coach par intérim durant cette période.

En plus des rapports d’enquête journalistiques, de dépositions au tribunal et d’autres documents internes à l’université, plus de 60000 emails et 10000 textos ont été analysés au cours de l’enquête.

Après un meeting du Board of Trustees qui aura duré plus de 11 heures, il a été annoncé que cette enquête a notamment conclu que :

  • Urban Meyer et le directeur athlétique, Gene Smith, connaissaient, dès 2015, l’existence d’une enquête criminelle visant l’entraîneur adjoint Zach Smith.
  • Urban Meyer et Gene Smith n’ont pas n’ont pas informé le Bureau des services de conformité de l’université comme ils auraient du le faire.
  • Urban Meyer n’a pas délibérément menti lors des Big Ten Media Days bien qu’il ait faussement déclaré qu’il n’était pas au courant d’une enquête criminelle visant l’entraîneur adjoint Zach Smith (!?!).
  • Zach Smith a commis plusieurs faits d’inconduite lorsqu’il était employé par l’université Ohio State.

Urban Meyer a exprimé des remords pour avoir accordé à Zach Smith « le bénéfice du doute » en ajoutant qu’il avait « suivi son coeur plutôt que sa tête ». Il a également indiqué qu’il « aurait du faire davantage ».

Voici l’allocution d’Urban Mayer en intégralité :

Après les allocutions du président de l’université Ohio State, du directeur athlétique et d’Urban Meyer, ce dernier a répondu à des questions pendant une vingtaine de minutes. Tout au long de cette conférence, Urban Meyer a semblé insensible au sort de la victime (Courtney Smith) et n’a cessé de diminuer son rôle dans cette affaire. Cette conférence de presse a tourné au fiasco pour le coach des Buckeyes lorsqu’il a notamment répondu à la question « que souhaitez-vous dire à Courtney Smith ? » :

« Nous n’aurions jamais du nous retrouver dans une telle situation. » – Urban Meyer, head coach des Buckeyes d’Ohio State.

Urban Meyer, la vraie victime ? Pfff.

Le 1er aout dernier, l’université Ohio State a mis en « congé administratif sans paie » le coach des Buckeyes le temps que la fac conclut une enquête interne pour déterminer si le coach des Buckeyes ou son entourage étaient au courant des violences conjugales commises par l’ex-coach des receveurs, Zach Smith, à l’encontre de sa femme, Courtney Smith.

Dans une interview accordée à Stadium, cette dernière, victime de violences conjugales pendant plusieurs années, a indiqué avoir informé les coachs des Buckeyes de la situation ainsi que la femme d’Urban Meyer avec qui elle a échangé de nombreux textos à ce sujet.

En respect des règlements NCAA relatifs aux amendements Title IX, la prolongation de contrat signée par Urban Meyer à Ohio State comprend plusieurs clauses qui le forcent à communiquer à sa hiérarchie toutes violations de la politique d’inconduite sexuelle commises par un membre de son staff…

Le précédent contrat d’Urban Meyer comprenait également des clauses l’obligeant à informer Gene Smith et le Bureau des services de conformité de tout type de violations commis par ses coachs assistants. Le non-respect de cette clause aurait pu conduire à une rupture de contrat pour faute…

Finalement, Ohio State a préféré s’asseoir sur la morale et l’éthique.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer a menti : il était informé des violences conjugales de son ex-assistant

Une enquête de Brett McMurphy démontre que le coach des Buckeyes d’Ohio State connaissait les faits de violence conjugale commis par son ex-assistant, Zach Smith.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

C’est une véritable bombe qui pourrait avoir des conséquences énormes dans le monde du College Football : Urban Meyer pourrait-il connaitre ses dernières heures à la tête du programme d’Ohio State ?

Il y a tout juste une semaine lors des Big Ten Media Days, le coach d’Ohio State avait nié connaitre l’existence des accusations de violences conjugales faites à l’encontre de son ancien assistant, Zach Smith.

Les évidences de son mensonge ont été rendues publiques dans un rapport d’enquête accablant publié par le reporter Brett McMurphy sur sa page Facebook.

COLUMBUS, Ohio – Text messages I have obtained, an exclusive interview with the victim and other information I have…

Publiée par Brett McMurphy sur Mercredi 1 août 2018

 
Zach Smith a été renvoyé de son poste de coach des receveurs trois jours après que son ex-femme, Courtney Smith, ait porté plainte contre son ex-mari accusé d’avoir déposé leurs enfants au domicile de son ex-femme contre sa volonté, en mai dernier.

C’est alors qu’on a appris que Zach Smith avait déjà été accusé, à deux reprises, pour des cas de violences conjugales, en 2009 et 2015… à chaque fois alors qu’il était dans le coaching staff d’Urban Meyer. Pourtant, le coach des Buckeyes a récemment réfuté connaitre le passé de son ex-assistant lorsqu’il fut interrogé à ce sujet lors des Big Ten Media Days :

Or, Brett McMurphy affirme que le coach d’Ohio State était bien au courant depuis trois ans.

L’ancien journaliste d’ESPN a obtenu de nombreux textos échangés entre l’ex-femme de Zach Smith et Shelley Meyer, la femme d’Urban Meyer. Ces messages révèlent que les Meyer connaissaient la situation et les accusations que portaient Courtney Smith à l’encontre de son ex-mari. D’autres coachs auraient également été informés.

Ces échanges de textos ont duré des mois et il parait totalement impossible qu’Urban Meyer n’ait pas été au courant.

Courtney Smith a confirmé les affirmations de Brett Murphy lors d’une interview diffusée sur Stadium. Elle affirme :

« Urban savait. Il a choisi de favoriser l’agresseur et de croire toutes les histoires qu’il racontait sur moi. Personne de l’université ne m’a contacté pour me demander ma version des faits. » – Courtney Smith, ex-femme de l’ancien coach d’Ohio State, Zach Smith.

Voici l’extrait vidéo :

Mensonges, agressions, violences conjugales… tous les ingrédients d’une affaire explosive qui pourrait bien couter à Urban Meyer son poste de head coach des Buckeyes d’Ohio State. Une réunion en urgence a d’ailleurs été organisée par le Directeur Athlétique de l’université, Gene Smith, pour analyser la situation. Est-ce le début de la fin pour Urban Meyer ?

Zach Smith est le petit-fils de l’ancien coach des Buckeyes, Earl Bruce. Il occupait le poste de coach des receveurs et coordinateur du recrutement.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer : « Dwayne Haskins sera le premier à être titularisé »

L’ancien prospect 4-étoiles arrivé sur le campus de Columbus (Ohio) sera ainsi le successeur de J.T. Barrett à la tête de l’attaque des Buckeyes d’Ohio State.

Publié

le

Crédit photo : Cleveland.com

Alors qu’il était l’invité du Pro Football Hall of Fame Luncheon Club de Canton (Ohio), le coach des Buckeyes a confirmé que le quarterback sophomore débutera la saison 2018 comme titulaire.

Cette annonce n’était plus vraiment une surprise depuis que le junior QB Joe Burrow a choisi de demander un transfert au terme des derniers spring practices.

« C’est la première fois que j’en parle depuis le Spring Game mais pour le moment, tout indique que Dwayne Haskins sera la premier à avoir l’opportunité d’être titulaire. Dwayne est un jeune homme qui a fait un boulot incroyable lors de son entrée en jeu contre nos rivaux [Michigan]. Il a été forcé de rentrer en jeu dès le premier drive et a mené immédiatement notre attaque à un TD contre cette défense. Il a un excellent lancer, possède une taille idéale et s’est affirmé comme un QB mobile » – Urban Meyer, coach des Buckeyes d’Ohio State.

Finalement, la seule inconnue était le moment où Urban Meyer allait communiquer que QB Dwayne Haskins serait le successeur de J.T. Barrett. Allait-il attendre la fin du Fall Camp en laissant l’opportunité au redshirt freshman QB Tate Martell de brouiller les cartes ou préférerait-il mettre QB Dwayne Haskins en confiance en vue du match d’ouverture, le 1er septembre, face à Oregon State ?

Urban Meyer a également profité de cette annonce pour dire quelques bons mots au sujet de QB Joe Burrow, qui a récemment annoncé son futur transfert : « Joe est un excellent joueur avec une attitude positive. Je lui souhaite bonne chance ».

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

QB Joe Burrow annonce son départ d’Ohio State

Barré par la forte concurrence qui règne chez les Buckeyes d’Ohio State au poste de quarterback, le junior QB Joe Burrow va quitter le campus de Columbus (Ohio) via un grad transfer.

Publié

le

Crédit photo : lexa Mavrogianis/The Lantern

En compétition avec QB Dwayne Haskins et QB Tate Martell pour diriger l’attaque des Buckeyes en 2018, le junior QB Joe Burrow a compris au terme des spring practices que son rôle serait probablement celui d’un QB#3 dans l’alignement de coach Urban Meyer.

Récemment diplômé de l’université Ohio State en gestion de ressources familiales (?!?), il sera éligible au niveau NCAA dès la saison prochaine en vertu du règlement relatif aux transferts d’étudiants-athlètes diplômés.

Le père de QB Joe Burrow est actuellement coordinateur défensif des Bobcats d’Ohio après avoir joué à Nebraska. Les Cornhuskers seraient d’ailleurs intéressés par les services du futur ex-QB des Buckeyes. LSU et Florida seraient également sur les rangs.

Malgré une performance honorable lors du Spring Game des Buckeyes (238 yards pour 2 TD), QB Joe Burrow ne semble pas avoir convaincu coach Urban Meyer or le quarterback junior souhaite avoir du temps de jeu dès septembre prochain.

« Je ne suis pas venu ici pour être sur le banc pendant 4 ans et je suis persuadé d’être un bon quarterback. Je veux jouer ailleurs. » – Joe Burrow, futur ex-quarterback des Buckeyes d’Ohio State.

Redshirté en 2015 lors sa première année à Ohio State, il a participé à 11 matchs au cours des 2 dernières saisons exclusivement dans un rôle de backup. Il devait être le backup principal de QB JT Barrett l’an passé mais une opération d’une main fracturée en fin de camp estival a permis l’émergence de QB Dwayne Haskins. Ce dernier a d’ailleurs brillé face à Michigan en relève de QB JT Barrett offrant une victoire 31-20 aux Buckeyes chez les Wolverines.

Lire la suite

Articles les plus lus