Suivez-nous sur

Bowls

Rose Bowl 2014 : Michigan State 24, Stanford 20

Menés de 10 points en fin de 2ème quart-temps, les Spartans de #4 Michigan State se sont finalement imposés 24-20 contre le Cardinal de Stanford lors de cette 100ème édition du Rose Bowl.

Rose Bowl 2014 : Michigan State 24, Stanford 20

Menés de 10 points en fin de 2ème quart-temps, les Spartans de #4 Michigan State se sont finalement imposés 24-20 contre le Cardinal de Stanford lors de cette 100ème édition du Rose Bowl.

Privée des services de son capitaine, le senior LB Max Bullough, la défense de #4 Michigan State (13-1, 8-0 Big Ten) a complètement dominé l’attaque de #5 Stanford (11-3, 7-2 Pac-12) après 15 premières minutes ratées durant lesquelles le Cardinal a pris une avance de 10 points.

C’est d’ailleurs un jeu défensif qui a assuré le succès des Spartans : à 1:34 de la fin du match, le senior LB Kyler Elsworth, titularisé à la place d’un LB Max Bullough suspendu, réussit à stopper FB Ryan Hewitt sur une 4ème tentative et 1 yard à faire. Le Cardinal redonna alors le ballon aux Spartans qui n’avaient plus qu’à faire courir le chronomètre.

QB Connor Cook, Michigan State

Mais la grande vedette de cette fin d’après-midi ensoleillé fût assurément le quarterback de #4 Michigan State. Malgré un épouvantable pick-six dans le second quart-temps, le sophomore QB Connor Cook (22/36, 332 yards, 2 TDs, 1 INT) a su garder son calme réussissant plusieurs passes précises face à l’un des meilleurs groupes de défenseurs au pays. Un mois après une époustouflante performance contre #7 Ohio State en finale de conférence Big Ten, il s’affirme ainsi comme l’un des quarterbacks les plus prometteurs de la saison 2014.

Malgré les 91 yards au sol de RB Tyler Gaffney (91 yards au sol, 1 TD) et l’excellente performance de LB Kevin Anderson, auteur d’un TD de 40 yards suite à une interception, le Cardinal s’est montré peu inspiré après un 1er quart-temps réussi. Et si #5 Stanford a terminé avec un total de 305 yards offensifs, 141 l’ont été sur 3 jeux seulement : une passe de 51 yards pour WR Devon Cajuste, une passe de 43 yards pour WR Michael Rector et une course de 47 yards de RB Tyler Gaffney.

Ce dernier a ouvert les hostilités en inscrivant un TD sur une course de 16 yards au terme d’un premier drive de 77 yards parfaitement maîtrisé par le Cardinal avant que K Jordan Williamson porte le score à 10-0 suite à un FG de 34 yards.

RB Jeremy Langford (23 courses, 84 yards, 1 TD) ramènera le score à 14-7 en début de 2ème quart-temps sur une course en finesse de 2 yards, puis QB Connor Cook, mis sous pression par le senior CB Usua Amanam, se fit intercepter par LB Kevin Anderson pour un TD de 40 yards. #5 Stanford reprenait alors une avance de 10 points, 17-7.

QB Connor Cook apporta la meilleure réponse possible réussissant à remonter le terrain en moins de 2 minutes pour un drive de 75 yards conclu par un TD de 2 yards sur une réception de FB Trevon Pendleton. Les Spartans rentraient aux vestiaires avec un retard de 3 points, 17-14.

Ils égaliseront finalement en début de 3ème quart-temps sur un FG de 31 yards de K Michael Geiger avant de prendre définitivement les devants 24-17, à l’entame des 15 dernières minutes, sur une superbe passe de 25 yards de QB Connor Cook pour WR Tony Lippett (5 réceptions, 94 yards, 1 TD).

Le Cardinal revint à 24-20 sur un FG de 39 yards de K Jordan Williamson.

Finalement, les Spartans s’imposeront grâce au plaquage de LB Kyler Elsworth.

Avec cette victoire, la 1ère d’un programme de la Big Ten dans le Rose Bowl depuis 2000, #4 Michigan State met fin à une disette de 26 ans dans le « Grandaddy of Them All ». Les Spartans deviennent également la 1ère équipe depuis l’an 2000 à remporter le Rose Bowl après avoir été menée au score à la mi-temps. En retard 9-3, Wisconsin l’avait alors emporté 17-9 contre… Stanford.

C’est aussi le succès d’un coach : Mark Dantonio. Depuis son arrivée en 2007 en provenance de Cincinnati, il a transformé un programme de Michigan State alors moribond en un brillant champion du Rose Bowl.

Pour la 3ème fois cette saison, #5 Stanford a été battu par une équipe qui l’a pris à son propre jeu en imposant un défi physique. Utah et USC avaient également engagé un combat athlétique pour l’emporter cette saison contre le Cardinal.

De plus, le style de jeu conservateur de coach David Shaw a parfois coûté cher à #5 Stanford qu’on a senti bridé à plusieurs occasions.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. DOWN

    2 janvier 2014 à 10h21

    Vu leur saison,les Spartans méritent ce trophée. Rose Bowl,Champion BIG Ten,vainqueurs du derby. Une saison mémorable du coté d’East Lansing.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Bowls