Suivez-nous sur

Michigan State Spartans

Cas d’agressions sexuelles et de violence étouffés systématiquement par l’université Michigan State ?

Une enquête publiée sur le réseau américain ESPN met en lumière une certaine volonté de l’université Michigan State d’étouffer systématiquement des cas de violence et d’agressions sexuelles envers des femmes.

Crédit photo : Rey Del Rio/Getty Images

Une longue enquête de Paula Lavigne (ESPN) met en lumière un schéma constant d’inaction et de dénégation de nombreux cas de violence, d’agression sexuelle et de discrimination sexuelle envers des femmes au sein du département athlétique et et plus particulièrement du programme de football de Michigan State.

Ces nouvelles informations arrivent quelques heures après la démission du directeur athlétique des Spartans, Mark Hollis, à la suite du procès de Larry Nassar.

Cette enquête décrit notamment comment, lors des trois dernières années, l’université Michigan State a exigé que la Justice force le retrait du nom d’étudiants-athlètes des Spartans de plusieurs rapports d’enquête de la Police du campus d’East Lansing (Michigan).

Depuis l’arrivée de Mark Dantonio à la tête du programme de football, ce sont pas moins de 16 joueurs des Spartans qui ont été accusés d’agression sexuelle ou de violence envers des femmes.

En 2014, ESPN a demandé les copies de tous les rapports de Police dont des joueurs de football et de basketball de l’université Michigan State étaient nommés. Le réseau TV américain n’a reçu que des rapports dont les noms ont été caviardés. Les deux parties se sont alors affrontés devant les tribunaux avant qu’un Juge ne décide d’annuler les différentes poursuites judiciaires ne permettant pas à ESPN de poursuivre son enquête…

Par ailleurs, l’ancienne conseillère en affaire sexuelle de l’université Michigan State, Lauren Allswede, s’est confiée à ESPN. Elle a notamment indiqué qu’un membre de l’administration a essayé de la convaincre que Mark Dantonio prenait très au sérieux les accusations d’agressions sexuelles dont ses joueurs pouvaient être les auteurs. Ainsi, le coach des Spartans aurait demandé à l’un d’entre-eux… d’aller parler à sa mère de ce qu’il avait fait.

En épluchant certains rapports de Police, ESPN a également révélé que 6 enquêtes visant des joueurs de l’équipe de football de Michigan State ont été abandonnées sans que ces derniers ne soient accusés. Toutefois, rien ne démontre que Mark Dantonio était au courant de ces différents cas.

Dès la publication de cette enquête sur ESPN, Mark Dantonio a vivement réagi en conférence de presse en niant les faits qui lui sont reprochés les qualifiant de « complètement faux ». Le coach des Spartans a également déclaré qu’il n’avait aucunement l’intention de démissionner de son poste d’head coach.

Lors de ce point presse, Mark Dantonio a ajouté qu’il avait signalé à ses supérieurs l’intégralité des cas mentionnés dans l’enquête d’ESPN et qu’il s’était conformé aux règles de la Loi Title IX.

Le programme de basketball, dirigé par le respecté Tom Izzo, est également visé. De nombreux incidents mettant en cause des joueurs et l’assistant-coach Travis Walton sont recensés. Une jeune femme aurait été frappée au visage par ce dernier dans un bar d’East Lansing au cours de la saison 2010. Travis Walton a conservé son poste et n’a jamais été inquiété. Cet assistant-coach a été accusé par une autre étudiante, cette fois-ci pour agression sexuelle. Il aurait violé cette jeune femme en présence de deux joueurs des Spartans. Travis Walton aurait été renvoyé mais s’il a toujours indiqué qu’il avait intentionnellement quitter le programme de Michigan State pour poursuivre sa carrière en Europe.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. louvressac

    29 janvier 2018 à 18h40

    alors la…. c’est autre chose (cela n’engage que moi,mais c’est dommage parce qu’ils battaient john Harbauch chaque quasi chaque saison….) une oeuvre de salubrité publique !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Michigan State Spartans