Suivez-nous

Michigan Wolverines

Michigan en France : clinics à l’INSEP, tourisme à Paris et recueillement en Normandie

Les Wolverines de Michigan étaient à l’INSEP, samedi 28 avril, pour venir à la rencontre de leurs fans français avant de visiter plusieurs monuments parisiens et de se rendre sur les plages normandes.

Crédit photo : Twitter/Fanstriker

Publié

le

Partis de l’aéroport de Détroit (Michigan) dans la soirée de jeudi, les Wolverines de Michigan version 2018 sont arrivés à Paris au petit matin, vendredi 27 avril, pour une semaine bien remplie en France.

Au programme : visite des lieux touristiques de la capitale française, rencontre des fans lors d’un clinic organisé à l’INSEP et recueillement sur les plages du débarquement en Normandie.

Comme c’était le cas l’an passé à Rome, l’objectif de ce voyage est de renforcer l’esprit d’équipe à travers une expérience culturelle de groupe après plusieurs semaines d’entrainement intensives.

L’album photo de la visite des Wolverines à l’INSEP

Vendredi 27 avril

A peine le pied posé à Paris, les Wolverines ont filé vers le 1er arrondissement pour déposer leurs bagages dans leur chambre de l’hotel Westin sur la rue de Rivoli.

Coach Jim Harbaugh accompagné de sa famille et certains joueurs des Wolverines se sont alors rendus sur la place du Trocadéro sous un ciel radieux. L’ensemble du groupe n’a pas tardé à sortir les téléphones et les appareils photos afin d’immortaliser ce moment. Après plusieurs semaines d’entrainement intense, c’est enfin un repos bien mérité pour les joueurs du programme d’Ann Arbor (Michigan).

Mais l’information majeure de la journée est la présence de Shea Patterson qui a fait le voyage pour la France. L’ancien quarterback des Rebels d’Ole Miss vient tout juste d’apprendre la bonne nouvelle : il a obtenu gain de cause auprès de la NCAA et il sera éligible pour jouer avec les Wolverines en 2018. C’est donc avec l’esprit libéré que l’ancien prospect 5 étoiles s’est rendu à Paris.

Après cette première journée de découverte, extinction des feux. Prochaine étape : une visite de l’INSEP pour un clinic 100% football.

Samedi 28 avril

Il est à peine 10h du matin lorsque les 300 chanceux, qui ont réussi à obtenir un billet pour cette rencontre des Wolverines avec les fans français, franchissent les portes de l’INSEP en ce 3ème jour de la draft NFL. Certains anciens joueurs de Michigan, comme Maurice Hurst, n’ont pas encore été sélectionnés et cela fait le buzz dans le bois de Vincennes.

Après un accueil protocolaire mais chaleureux par Olivier Moret, le directeur technique national de l’INSEP, l’ambiance se détend lorsque coach Jim Harbaugh mentionne l’émergence du football en Europe appelant sur le podium l’allemand DE Julius Welschof, l’une de ses recrues de la promotion 2018, avant de se rendre compte qu’il s’agit de son frère jumeau.

Vient le moment tant attendu par tout le monde. Les Wolverines se dirigent alors vers le terrain d’entrainement pour un clinic de deux heures qui ressemble plus à une démonstration qu’à de vrais ateliers pédagogiques.

On y croise tout de même du beau monde. En plus, d’un coach Jim Harbaugh très accessible, sont présents le coordinateur défensif Don Brown et les deux stratèges offensifs, Pep Hamilton (coach des QBs et ancien coordinateur offensif des Colts d’Indianapolis) et Jim McElwain (coach des receveurs et ex-head coach de Florida). Ils animent plusieurs drills en faisant participer certains des fans présents sur place.

Coach Jim Harbaugh (Crédit photo : T.A./The Blue Pennant)

On y croise aussi le seul francophone de la troupe des Wolverines : le québécois CB Benjamin Saint-Juste, originaire de Rosemère dans la banlieue de Montréal (Canada). Sa maitrise parfaite du français en fait l’un des joueurs les plus convoités par les journalistes sur place.

CB Benjamin Saint-Juste (Crédit photo : T.A./The Blue Pennant)

Après ces deux heures de démonstration s’organise alors un match de soccer entre les Wolverines et une équipe composée de réfugiés soudanais, afghans, guinéens, tchadiens et somaliens. Les équipes d’ESPN étant sur place, cette rencontre de différentes cultures était probablement scénarisée. Belle histoire assurée. Mais c’est aussi pour ces moments que coach Jim Harbaugh a souhaité ce voyage en France.

De toute évidence, ce match de soccer était une première pour plusieurs des Wolverines tant les carences techniques sont criantes. Mais l’essentiel n’était pas là.

Après un retour à leur hotel du centre parisien et un repas pris rapidement, les Wolverines se dirigent vers le Louvre. Un des grands moments de leur voyage. Tous les joueurs n’ont qu’une idée en tête : photographier la Jaconde que les américains appellent Mona Lisa.

Ils enchaineront par un passage sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame et une promenade dans le quartier Latin.

Dimanche 29 avril

Pour cette 3ème journée en France, c’est vers la Normandie que coach Harbaugh et les Wolverines ont fait route pour un pèlerinage sur les plages du débarquement Alliés de juin 1944.

L’ambiance est plus solennelle qu’hier. Place désormais à l’émotion et au recueillement.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Michigan Wolverines

Les Wolverines débutent leur Révolution offensive

En abandonnant le style pro-style de Jim Harbaugh pour les schémas offensifs plus modernes de Josh Gattis, Michigan a-t-il trouvé la dernière pièce du puzzle en route vers les playoffs

Publié

le

Crédit photo : DJPhotoVideo

Construire une attaque se fait généralement graduellement. On travaille un concept central et on y ajoute des éléments progressivement tout au long de la saison une fois que les joueurs maitrisent les différents schémas.

Le fameux « Process ». Répéter pour mieux assimiler et voir dans chacune des erreurs des opportunités d’apprendre. C’est aussi un jeu stratégique. Essayer de nouveaux systèmes en condition de match sans en dévoiler trop à ses futurs adversaires.

Et puis il y a des moments comme samedi dernier au Michigan Stadium. Lorsqu’en raison d’une incertitude sur ce que tout cela est encore, ou d’un désir exagéré de prouver trop vite, vous vous jetez tête la première avant de faire le tri en ce qui doit être conservé et ce qui doit être laissé de côté.

L’expérience offensive Jim Harbaugh-Josh Gattis a officiellement été dévoilée à Ann Arbor face à Middle Tennessee. Cela ressemblait un peu un voyage initiatique pour un programme en recherche de son identité après plusieurs années d’une pro-style offense « à l’ancienne » qui avait fini par s’essouffler sans jamais avoir trouvé son rythme.

Crédit photo : DJPhotoVideo

Face aux Blue Raiders, Michigan a exécuté 78 jeux offensifs. Certains des concepts ont d’abord intrigué avant de finir par être efficaces. Certains semblaient encore à polir bien que prometteurs. Et certains étaient clairement des expériences à ne pas renouveler.

Les Wolverines ont accumulé 453 yards en attaque (223 au sol, 220 dans les airs). QB Shea Patterson a lancé trois passes de TD en première mi-temps. WR Tarik Black semblait comme un poisson dans l’eau sur les jeux run-pass option (RPO). Il a notamment réussi un TD de 36 yards. WR Nico Collins a également contribué (TD sur réception de 28 yards) et les deux tight-ends, TE Sean McKeon et TE Nick Eubanks, ont continuellement pesé sur le match grâce à leur polyvalence.

Michigan a surtout créé de la confusion chez les Blue Raiders en alternant des 12 personnel (un RB, deux TD, deux WRs), des 11 personnel (un RB, un TE, 3 WR) avec un des receveurs occupés par un tight-end comme sur ce TD de WR Tarik Black sur lequel TE Nick Eubanks a perturbé le backfield défensif adverse avec un tracé « drag route ».

On a même eu droit à un schéma inspiré de la triple-option sur la première course en carrière de RB Zach Charbonnet.

Les Wolverines sont devenus imprévisibles. Une Révolution à Ann Arbor.

Lire la suite

Michigan Wolverines

DL Rashan Gary se présente à la draft NFL 2019

Le joueur de ligne défensive junior des Wolverines de Michigan, Rashan Gary, renonce à sa dernière année d’éligibilité NCAA pour se présenter à la prochaine draft NFL.

Publié

le

Par

Crédit photo : Twitter/Michigan

Le joueur de ligne défensive junior des Wolverines de Michigan, Rashan Gary, renonce à sa dernière année d’éligibilité NCAA pour se présenter à la prochaine draft NFL.

Il est actuellement considéré comme l’un des meilleurs prospects à son poste et son potentiel laisse croire qu’il sera sélectionné par une franchise NFL au 1er tour en avril 2019.

Rashan Gary a fait cette annonce via son compte Twitter :

Ancien prospect #1 du recrutement 2016, le premier complet de coach Jim Harbaugh, Rashan Gary avait suivi son ancien head coach au lycée de Paramus Catholic (New jersey), Chris Partridge (désormais coach des safeties à Michigan).

Après une saison 2016 timide, il a explosé en 2017 en réussissant 58 plaquages, 11.5 pour perte et 5.5 sacks. Cette saison, il a été ralenti par des blessures (épaule) lui faisant manquer plusieurs matchs.

Il quitte les Wolverines après avoir accumulé 136 plaquages et 10 sacks.

En NFL, Rashan Gary évoluera surement au poste de defensive tackle dans une défense 4-3 ou comme defensive end (5-technique) au sein d’une défense 3-4.

DL Rashan Gary n’a pas encore annoncé s’il participera au bowl game de Michigan.

Lire la suite

Michigan Wolverines

Fracture du pied pour WR Tarik Black

Le receveur redshirt freshman devait être l’une des principales armes offensives des Wolverines autour du quarterback Shea Patterson.

Publié

le

Crédit photo : MGoBlog | Flickr

La malchance poursuit le receveur redshirt freshman WR Tarik Black : un an après une fracture du pied gauche qui l’a écarté des terrains pendant 10 matchs, il pourrait être absent pendant une longue période en raison d’une fracture… du pied droit subie lors de l’entrainement des Wolverines de Michigan, samedi 25 aout.

La durée de son absence est encore indéterminée.

Pour beaucoup d’observateurs, WR Tarik Black devait être l’un des éléments-clés du renouveau de l’attaque des Wolverines en 2018. Receveur sur-doué au gabarit imposant (1,91m), il était pressenti pour devenir la cible #1 du nouveau quarterback de Michigan, QB Shea Patterson.

Arrivé d’un lycée du Connecticut en 2017, WR Tarik Black s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs receveurs des Wolverines. Il a d’ailleurs frappé un grand coup lors de son premier match sous le maillot de Michigan (contre Florida) en inscrivant un TD de 46 yards… sur sa première réception en carrière !

Après trois matchs, il était le meilleur receveur des Wolverines avec 11 réceptions pour 149 yards et 1 TD avant de se fracturer le pied gauche dans le 4ème quart-temps du match face à Air Force.

Au terme d’une convalescence rapide, WR Tarik Black était de retour à 100% pour les spring practices. Il sera finalement absent pour le Game of the Week de la semaine inaugurale face aux Fighting Irish de Notre Dame, samedi 1er septembre.

En son absence, le duo WR Donovan Peoples-Jones (22 réceptions, 277 yards en 2017) / WR Nico Collins seront donc les principales armes du jeu vertical des Wolverines. Le senior WR Grant Perry (25 réceptions, 307 yards en 2017) conservera sa place dans le slot. On surveillera également le redshirt freshman WR Oliver Martin et le true freshman WR Ronnie Bell.

Lire la suite

Michigan Wolverines

L’ancien espoir de Michigan, RB Kareem Walker, quitte les Wolverines

Après deux saisons décevantes sur le campus d’Ann Arbor, RB Kareem Walker a été transféré au niveau Junior College.

Publié

le

Crédit photo : Chat Sports

Recrue vedette de la promotion 2016 des Wolverines, le sophomore RB Kareem Walker a annoncé son transfert du programme de Michigan vers le Fort Scott Community College (Kansas) au niveau Junior College.

Le coach des Jayhawks, Kale Pick, avait annoncé la semaine dernière que le running back des Wolverines allait se joindre à son équipe mais l’intéressé n’avait pas encore confirmé l’information.

En 2016, RB Kareem Walker était classé dans le Top 50 des recrues par ESPN. Il avait été recruté dans la même promotion que DE Rashan Gary, CB David Long et QB Brandon Peters.

Après avoir été écarté des terrains de football en raison de problèmes académiques, il a participé à 5 matchs de Michigan en 2017 accumulant 68 yards en 20 portées de ballon pour un TD. Sa meilleure performance restera son match contre Rutgers (6 courses, 34 yards, 1 TD).

RB Kareem Walker devrait profiter de ce semestre au niveau Junior College pour se faire remarquer par un programme de FBS. Il bénéficie toujours d’une excellente réputation et il ne serait pas surprenant de le voir rebondir dans l’élite du College Football dès 2019.

Lire la suite

Articles les plus lus