Suivez-nous sur

Michigan State Spartans

Anatomie du Punt-6

En dix secondes, les Wolverines de Michigan sont passés de candidats à une place en College Football Playoff à une équipe avec une fiche de 5-2. En cause : le Punt-Muff-6. Anatomie en images d’un jeu entré dans l’Histoire du College Football.

Retrouvez ci-dessous ces 10 secondes en 10 photos pour mieux comprendre l’enchainement des évènements :

10. Timeout, Michigan

Avec 10 secondes à jouer sur un 4th-and-2, Michigan décide d’appeler son dernier timeout afin de faire le bon choix concernant le jeu à exécuter. Plutôt que de tenter une course pour gagner quelques secondes avec le risque que les Spartans aient le temps d’essayer une passe Hail Mary, coach Jim Harbaugh décide de punter.

9. P Blake O’Neill perd le contrôle du ballon

Alors qu’il avait réussi l’un des jeux les plus spectaculaires de l’après-midi sur un punt de 80 yards, l’australien P Blake O’Neill ne parvient pas à contrôler le ballon suite au punt snap… et essaie de dégager le ballon plutôt que de le protéger.

8. DB Jalen Watts-Jackson s’empare du ballon

Le ballon atterrit miraculeusement dans les mains du freshman DB Jalen Watts-Jackson… qui n’avait jamais touché le ballon au niveau universitaire !

7. La ligne de 1 yard

Quasiment pas touché pendant 37 yards, le defensive back des Spartans est plaqué par deux défenseurs des Wolverines… et poussé par 4 de ses coéquipiers.

6. Touchdown, Michigan State

DB Jalen Watts-Jackson franchit la ligne et donne la victoire à Michigan State.

5. Sparty explose de joie. Grand silence à Big House

Michigan State avait 0.2% de chance de l’emporter avant ce punt.

4. DB Jalen Watts-Jackson reste au sol

Alors qu’il vient d’inscrire ce TD historique, le joueur des Spartans reste au sol réconforté par ses coéquipiers. Diagnostic : sévère fracture de la hanche et séjour à l’hôpital obligatoire.

3. Le triomphe

Si QB Connor Cook a réussi plusieurs jeux clés en toute fin de rencontre, c’est avant tout la défense qui a gardé les Spartans dans ce match.

2. Ce n’est qu’un match finalement

Comme l’a déclaré un fan des Wolverines après la rencontre : « hey, ce n’est qu’un match finalement ». Pour s’en convaincre : un spectateur a fait une crise cardiaque pendant le match. Il a été sauvé grâce à l’arrivée rapide du service médical du stade de Michigan

1. La saison n’est pas terminée

Michigan possède maintenant une fiche de 5-2 et à moins d’un chaos dans la division Big Ten East, les Wolverines sont écartés de la lutte pour une place en finale de conférence mais après une saison 2014 épouvantable, l’espoir renait sur le campus d’Ann Arbor, Les Wolverines peuvent tout à fait remporter leurs 4 prochains matchs (Minnesota, Rutgers, Indiana, Penn State) et recevoir les Buckeyes de #1 Ohio State avec pour objectif d’atteindre le plateau des 10 victoires.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

2 Commentaires

2 Comments

  1. Meangreen

    21 octobre 2015 à 11h39

    Bref dieu n’aime pas Jim Harbraugh et n’est pas le seul.

  2. pep

    21 octobre 2015 à 16h50

    M’en suis toujours pas remis de cette fin de match

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Michigan State Spartans