Suivez-nous

Conférence Big Ten

La Big Ten annonce son réalignement pour 2014

Publié

le

La conférence Big Ten a approuvé la création des divisions East et West pour la saison 2014 et un calendrier à 9 matchs de conférence à partir de la saison 2016.

La réalignement des divisions était nécessaire suite à l’annonce de l’arrivée des Scarlet Knights de Rutgers et des Terrapins de Maryland dans la conférence Big Ten en 2014.

C’en est donc terminé des controversées divisions Leaders et Legends qui avaient été crées en 2011 suite à l’arrivée des Cornhuskers de Nebraska.

La conférence Big Ten a choisi de renoncer à une organisation de ses divisions sur des bases d’équilibre supposée des forces en présence pour une organisation simplifiée respectant le principe géographique.

Ainsi les 14 équipes seront réparties en fonction de leur fuseau horaire à l’exception de l’université Purdue qui sera dans la division West alors qu’elle se trouve dans le fuseau horaire Eastern Time zone.

Ci-dessous les deux divisions :

Big Ten East :
– Indiana,
– Maryland,
– Michigan,
– Michigan State,
– Ohio State,
– Penn State
– Rutgers.

Big Ten West
:
– Illinois,
– Iowa,
– Minnesota,
– Nebraska,
– Northwestern,
– Purdue,
– Wisconsin

De plus à partir de 2016, le calendrier de conférence comportera 9 matchs.

Les programmes de la division East joueront 5 matchs à domicile les années paires, ceux de la division West les années impaires. Chaque programme devra affronter un gros calibre FBS tous les ans.

Enfin, pour rappel, les matchs contre des programmes FCS ne seront plus autorisés à partir de 2016.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ohio State Buckeyes

DE Chase Young suspendu pour les 4 prochains matchs ?

Le defensive end vedette des Buckeyes d’Ohio State aurait commis une infraction en 2018 qui pourrait lui couter de perdre son éligibilité NCAA pour les quatre prochains matchs.

Publié

le

Crédit photo : Joe Maiorana-USA TODAY Sports

En acceptant de l’argent prêté par un ami de la famille pour payer le voyage de sa petite amie au Rose Bowl 2019, DE Chase Young ne pensait pas que ça pourrait lui couter cher…

Pourtant, la NCAA a mené une enquête disciplinaire sur le pass rusher vedette des Buckeyes et tout indique qu’il sera suspendu pour les 4 prochains matchs à commencer par la réception de Maryland lors de la week 11.

« Unfortunately, I won’t be playing this week because of an NCAA eligibility issue. I made a mistake last year by accepting a loan from a family friend I’ve known since the summer before my freshman year at OSU. I repaid it in full last summer and I’m working with the University and NCAA to get back on the field as soon as possible. I want to thank my family, teammates, coaches, and the whole Ohio State community for all the love and support. God bless and go Bucks! »

« Malheuresemnt, je ne jouerai pas cette semaine à cause d’un problème d’éligbilité NCAA. J’ai fait une erreur la saison dernière en acceptant le prêt d’un ami de la famille que je connais depuis mon année freshman à OSU. Je l’ai remboursé en intégralité l’été dernier et je collabore avec la NCAA afin de retourner sur les terrains le plus rapidement possible » – DE Chase Young, Ohio State Buckeyes.

L’ami en question ne serait pas un agent. La contraire aura été dramatique pour le joueur des Buckeyes qui aurait alors immédiatement perdu son éligibilité.

Le Département athlétique de l’université Ohio State serait confiante que le defensive end junior a agi avec de bonne Foi ce qui pourrait lui permettre de rejouer cette saison.

DE Chase Young vient de réussir la meilleure performance de sa carrière en accumulant 4 sacks face à Wisconsin. Avec ses 13.5 sacks réussis cette saison, il ne lui manque plus qu’un seul sack pour établir un nouveau record du programme d’Ohio State.

Pour de nombreux observateurs, DE Chase Young est un sérieux candidat pour être sélectionné avec le 1st pick lors de la prochaine draft NFL.

Lire la suite

Rutgers Scarlet Knights

Chris Ash renvoyé par Rutgers

Le directeur athlétique de l’université Rutgers, Pat Hobbs, a annoncé le renvoi avec prise d’effet immédiat du coach de l’équpe de football, Chris Ash.

Publié

le

Crédit photo : Gregory Shamus/Getty Images

L’ancien coordinateur défensif des Buckeyes d’Ohio State était arrivé sur le campus de Piscataway (New Jersey) avant le début de la saison 2016.

« De la part du programme de football et de notre université, nous remercions Chris pour tous ses efforts. Cette décision est particulièrement difficile en raison de l’engagement indéfectible de Chris et sa famille envers nos étudiants-athlétes. » – Chris Hobbs, directeur athlétique de l’université Rutgers.

Le coach des tight-ends Nunzio Campanile prendra le poste de coach par intérim pour le reste de la saison.

Le coordinateur offensif John McNulty a également été renvoyé. Les contrats des deux coachs seront honorés jusqu’à leur terme et financés par les fonds de l’université. Chris Ash touchera ainsi 8.5 millions de $. S’il trouvait un nouveau job dans un programme de division I ou dans la NFL, Rutgers déduira les sommes touchées dans l’éventuel nouveau contrat.

Chris Hobbs a déjà indiqué qu’une recherche « nationale » pour trouver un successeur à Chris Ash sera lancée dans les prochains jours.

L’ancien étudiants de Rutgers et ancien coach des Scarlet Knights, Greg Schiano, fait figure de favori pour reprendre les rênes d’un programme de football qu’il a dirigé pendant 10 ans (2001-11) avant de faire le saut dans la NFL (Tempa Bay Buccaneers).

Greg Schiano est actuellement libre de tout contrat après avoir quitter son poste de coordinateur défensif d’Ohio State au cours de l’intersaison. Ironiquement, Greg Schiano avait été le successeur de Chris Ash chez les Buckeyes en 2016. Son passage à Rutgers avait été couronné de succès (bilan de 68-67) avec notamment une saison 2006 exceptionnelle (11-2).

En un peu plus de trois saisons chez les Scarlet Knights, Chris Ash possède un bilan médiocre de 8-32 (3-26 Big Ten). Rutgers a perdu 17 de ses 19 derniers matchs et 16 matchs consécutifs contre des programmes FBS.

La saison 2019 partait sur les mêmes bases (1-3, 0-2 Big Ten). Après une victoire 48-21 contre UMass, Rutgers a subi trois défaites d’affilée dont un sévère 52-0 à Michigan, samedi dernier.

Des progrès ont été effectués dans plusieurs domaines mais, malheureusement, ils ne se sont pas concrétisés par de meilleurs résultats sur le terrain. C’est donc dans l’intérêt de notre programme que nous avons pris cette décision. – Chris Hobbs, directeur athlétique de l’université Rutgers.

Durant l’ère Ash, les Scarlet Knights ont été blanchis à 8 reprises. Le 78-0 encaissé à domicile contre Michigan, en 2016, est encore dans toutes les mémoires. 

Lire la suite

Michigan Wolverines

Les Wolverines débutent leur Révolution offensive

En abandonnant le style pro-style de Jim Harbaugh pour les schémas offensifs plus modernes de Josh Gattis, Michigan a-t-il trouvé la dernière pièce du puzzle en route vers les playoffs

Publié

le

Crédit photo : DJPhotoVideo

Construire une attaque se fait généralement graduellement. On travaille un concept central et on y ajoute des éléments progressivement tout au long de la saison une fois que les joueurs maitrisent les différents schémas.

Le fameux « Process ». Répéter pour mieux assimiler et voir dans chacune des erreurs des opportunités d’apprendre. C’est aussi un jeu stratégique. Essayer de nouveaux systèmes en condition de match sans en dévoiler trop à ses futurs adversaires.

Et puis il y a des moments comme samedi dernier au Michigan Stadium. Lorsqu’en raison d’une incertitude sur ce que tout cela est encore, ou d’un désir exagéré de prouver trop vite, vous vous jetez tête la première avant de faire le tri en ce qui doit être conservé et ce qui doit être laissé de côté.

L’expérience offensive Jim Harbaugh-Josh Gattis a officiellement été dévoilée à Ann Arbor face à Middle Tennessee. Cela ressemblait un peu un voyage initiatique pour un programme en recherche de son identité après plusieurs années d’une pro-style offense « à l’ancienne » qui avait fini par s’essouffler sans jamais avoir trouvé son rythme.

Crédit photo : DJPhotoVideo

Face aux Blue Raiders, Michigan a exécuté 78 jeux offensifs. Certains des concepts ont d’abord intrigué avant de finir par être efficaces. Certains semblaient encore à polir bien que prometteurs. Et certains étaient clairement des expériences à ne pas renouveler.

Les Wolverines ont accumulé 453 yards en attaque (223 au sol, 220 dans les airs). QB Shea Patterson a lancé trois passes de TD en première mi-temps. WR Tarik Black semblait comme un poisson dans l’eau sur les jeux run-pass option (RPO). Il a notamment réussi un TD de 36 yards. WR Nico Collins a également contribué (TD sur réception de 28 yards) et les deux tight-ends, TE Sean McKeon et TE Nick Eubanks, ont continuellement pesé sur le match grâce à leur polyvalence.

Michigan a surtout créé de la confusion chez les Blue Raiders en alternant des 12 personnel (un RB, deux TD, deux WRs), des 11 personnel (un RB, un TE, 3 WR) avec un des receveurs occupés par un tight-end comme sur ce TD de WR Tarik Black sur lequel TE Nick Eubanks a perturbé le backfield défensif adverse avec un tracé « drag route ».

On a même eu droit à un schéma inspiré de la triple-option sur la première course en carrière de RB Zach Charbonnet.

Les Wolverines sont devenus imprévisibles. Une Révolution à Ann Arbor.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer quitte Ohio State et prend sa retraite

Après sept saisons sur le campus de Columbus, Urban Meyer quittera son poste de head coach des Buckeyes d’Ohio State après le Rose Bowl et donnera le relais à Ryan Day, son coordinateur offensif.

Publié

le

Crédit photo : AP/Jay LaPrete

Deux jours après la victoire des Buckeyes face aux Wildcats de Northwestern en finale de conférence Big Ten, Urban Meyer a annoncé qu’il quittera son poste de head coach d’Ohio State après le Rose Bowl du 1er janvier prochain.

Il a ajouté qu’il est très probable qu’il ne dirigera plus jamais un programme de football.

« Cette décision est le résultat de plusieurs événements. Ma santé est la principale raison. Le fait que nous ayons un coach talentueux dans notre staff, le fait que notre programme est en excellent état de santé et que nous continuons de recruter avec excellence : tout cela a joué un rôle significatif » – Urban Meyer, coach des Buckeyes d’Ohio State.

Ses maux de tête causés par un kyste arachnoïde au cerveau, qui ont commencé l’an passé lors du match contre Penn State, n’ont fait que s’intensifier tout au long de la saison.

En dehors du terrain, Urban Meyer a été suspendu pour trois matchs en septembre dernier pour sa mauvaise gestion de l’affaire Zach Smith, son ancien assistant responsable des receveurs accusé de violence conjugale. Le coordinateur offensif, Ryan Day, a alors pris le relais avec brio devenant un candidat parfait pour succéder à Urban Meyer.

A 54 ans, le coach des Buckeyes prend donc sa retraite au top de sa profession après avoir remporté trois titres de champion national passant les 7 dernières années à la tête du programme d’Ohio State avec un formidable bilan de 82-9.

Ces derniers mois, la douleur à la tête est devenue insupportable et Urban Meyer pense ne plus être capable de coacher comme il l’a fait à Bowling Green, Utah, Florida et finalement avec les Buckeyes.

« Mon style de coaching est très intense, très demandant. J’ai essayé de déléguer au maximum. Mais j’ai le sentiment de ne plus faire les choses comme je devrais pour les joueurs et Gene Smith (le directeur athlétique) » – Urban Meyer, coach des Buckeyes d’Ohio State.

L’annonce de la retraite d’Urban Meyer arrive en pleine préparation des Buckeyes en vue de leur match contre Washington lors du Rose Bowl, mais aussi à moins de trois semaines de la période de signature anticipée des recrues, le 19 décembre prochain.

La saison 2018 n’aura pas été de tout repos pour Urban Meyer et son staff. La perte de DE Nick Bosa a été lourde de conséquences pour une défense qui a alors souffert lors des matchs intra-conférence.

Les Buckeyes ont battu Penn State et Maryland par un point d’écart et ont eu d’énormes difficultés à se défaire d’une faible équipe de Nebraska. Ohio State a également été battu lourdement 49 à 20 par Purdue, le 20 octobre dernier, écartant objectivement les Buckeyes de la course aux playoffs. Les rumeurs du prochain départ d’Urban Meyer ont commencé à faire surface. Ohio State a remporté ses 5 matchs suivants et mis la main sur un 2ème titre de champion de conférence Big Ten consécutif. Les Buckeyes ont battu au passage Michigan pour la 7ème année d’affilée.

Crédit photo : Jamie Squire/Getty Images

L’incroyable succès d’Urban Meyer depuis qu’il a commencé sa carrière de coach, il y a 33 ans, l’a propulsé en haut de l’affiche faisant de lui l’alter-ego de Nick Saban parmi les meilleurs coachs du pays. Toutefois, sa carrière aura été marquée par de nombreuses critiques notamment lors de son passage à Florida au cours duquel des dizaines de ses joueurs ont fait face à des problèmes judiciaires diverses.

Il y a 9 ans, en raison – déjà – de problèmes de santé (douleurs à la poitrine), Urban Meyer avait surpris tout le monde en annonçant son départ de Florida après cinq saisons exceptionnelles marquées par deux titres de champion national et l’émergence d’un joueur hors du commun : Tim Tebow. Finalement, il fera son retour avec les Gators pour une saison supplémentaire avant de quitter Gainesville en décembre 2010 pour passer plus de temps avec sa famille.

Il avait alors 46 ans. Il n’a pas été loin des terrains bien longtemps. Avant le début de la saison 2012, il s’est engagé avec des Buckeyes d’Ohio State en reconstruction suite au départ forcé de Jm Tressel suite au scandale des tatouages sur le campus de Columbus. Il a été champion national une 3ème fois, cette fois-ci avec Ohio State, remportant la 1ère édition du College Football Playoff en janvier 2015.

Originaire de Toledo dans l’Ohio, Urban Meyer semblait avoir accepté un « job de rêve ». En avril dernier, son contrat avec les Buckeyes avait été prolongé jusqu’en 2022 avec un salaire annuel de 7.6 millions de $. En quittant Ohio State, Urban Meyer renonce donc à 38 millions de $.

Les Buckeyes tournent donc la page Urban Meyer en donnant les clés du programme de football à Ryan Day, le coordinateur offensif de l’équipe.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus