Suivez-nous

Conférence Big 12

Que retenir des Big 12 media days 2015 ?

The Blue Pennant vous propose 5 moments forts à retenir des Big 12 media days qui se sont terminés il y a quelques jours.

Publié

le

The Blue Pennant vous propose 5 moments forts à retenir des Big 12 media days qui se sont terminés il y a quelques jours.

Expansion ? Quelle expansion ?

Le commissaire Bob Bowlsby a commencé son discours d’ouverture en parlant d’une possible expansion de la conférence. La majorité des présidents des universités de la conférence sont satisfaits avec 10 membres, même si 4 ou 5 seraient indécis. Certains ont publiquement exprimé leur intérêts à une expansion, par exemple le président d’Oklahoma, David Boren, qui voulait 12 équipes dès le début. D’autres, par contre, sont en faveur d’une expansion mais ne l’expriment pas trop fort. Coach Bill Snyder : « je suis pour mais ce n’est pas mon rôle de trouver les solutions ». Le commissionnaire de conclure : « l’expansion n’est pas un besoin critique ». Il faudra beaucoup de temps pour que la Big 12 change d’avis.

La Big 12 doit s’améliorer pour aller en Playoff

Manquer les Playoffs la saison dernière fut difficile pour la conférence alors pour le commissionnaire Bob Bowlsby la solution est simple : jouer mieux. Il a ensuite été questionné sur le fait que durant la dernière décennie un seul programme avait remporté le titre (Texas 2005) et s’il était concerné par ce cela. Deviner sa réponse, tout en ajoutant que la conférence devait non pas seulement participer aux Playoffs mais aussi les remporter. Tout ça en jouant de meilleurs matchs. Ce qui nous amène au point suivant.

Les matchs non-conférences ne seront pas réglementés… pour le moment

Toujours dans un effort de renforcer le coefficient des calendriers de leurs équipes, les coachs on discuté de la possibilité que la conférence régisse les matches de non conférence par exemple en ajoutant l’obligation d’affronter un membre du Power 5 chaque année. Certains pensent que des matchs hors conférences difficiles aident à préparer l’équipe et d’autres coachs pensent le contraire. Alors pour garder l’équilibre, la conférence ne s’immiscera pas dans les calendriers des équipes.

Amélioration de la sécurité des joueurs

La conférence a voté la réduction des séances avec contact les semaines de matchs « pas plus de deux fois par semaine en incluant les matchs ». La règle nationale est de 3 séances avec contacts incluant les matchs. Cette règle votée par les directeurs des sports, et appliquée dés cette saison, a pour but de protéger la santé des joueurs surtout dans la 2ème partie de la saison. Là oû les coups commencent à s’accumuler. Les coaches ne pensent pas que cela change quoi que se soit à la préparation. Les coachs sont pour le changement. C’est peut être un plus pour les joueurs.

La Big 12 n’a pas discuté de nouvelles règles de transferts

Contrairement à la SEC qui a interdit les transferts de joueurs condamnés pour faits de violence domestique ou encore d’agression sexuelle, la Big 12 ne s’est pas prononcée sur le sujet. La discussion est sur la table et c’est un sujet qui reviendra dès les prochaines réunions des coaches et des directeurs des sports de la conférence.

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. greg meangreen

    4 août 2015 at 09h28

    C’est nul.
    la big12 à 10 et pas de match de champion…. mauvais management du conference qui a des équipes intéressante !
    Surtout que BYU a déjà annoncé son intérêt….manque plus qu’une équipe (wild guess n’importe qui ferai l’affaire).

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Texas Tech Red Raiders

Texas Tech renvoie Kliff Kingsbury après 6 saisons

Au terme d’une saison 2018 qui avait pourtant bien débuté pour les Red Raiders, l’université Texas Tech a annoncé le renvoi de coach Kliff Kingsbury.

Publié

le

C’en était trop pour le directeur athlétique des Red Raiders, Kirby Hocutt : après trois saisons au bilan négatif, Kliff Kingsbury a été remercié.

Son bilan en 6 saisons à la tête du programme de Texas Tech : 35-40. La défaite 35-24 des Red Raiders contre les Bears de Baylor lui aura été fatale. Il faut dire que ce revers prive Texas Tech d’une participation à un bowl.

Ancien étudiant de la fac, Kliff Kingsbury s’est exprimé via son compte Twitter indiquant qu’il se sentira toujours chez lui à Lubbock et qu’avoir été coach de Texas Tech fût « un rêve devenu réalité » :

Il reste deux années à l’actuel contrat de Kliff Kingsbury. Il touchera 4.2 millions de $ en indemnités de départ.

Pourtant, tout avait bien débuté pour le futur ex-coach des Red Raiders. En 2013, avec QB Baker Mayfield, à la tête de l’attaque, Texas Tech avait remporté ses 7 premiers matchs faisant même une apparition dans le Top 10 du classement AP Top 25. Les Red Raiders ont alors perdu leurs 5 matchs suivants.

Le transfert du futur #1 de la draft vers Oklahoma a été définitivement le début de la fin pour Kilff Kingsbury.

L’embauche de David Gibbs au poste de coordinateur défensif semblait avoir apporté une certaine stabilité défensive à un programme qui avait terminé la saison 2016 avec la plus mauvaise défense du pays.

Mais après un début de saison convaincant (5-2) comprenant des victoires à Oklahoma State et Texas Christian, les Red Raiders ont de nouveau sombré à partir de la fin du mois d’octobre. La perte du true freshman QB Alex Bowman a engendré un effondrement des performances offensives de l’équipe. Les 6 petits points inscrits lors de la défaite contre Kansas State en week 11 en sont le parfait exemple. Les Red Raiders n’ont pas été aidés par les blessures de QB Jett Duffey et QB McLane Carter.

Lire la suite

Kansas Jayhawks

Les Miles nommé head coach des Jayhawks de Kansas

Le Mad Hatter est de retour ! Deux ans après avoir été écarté de son poste de coach principal à LSU, Les Miles a accepté de prendre les rênes du programme de Kansas.

Publié

le

Crédit photo : SI

Les Miles va donc faire son retour sur les terrains de football : l’ancien coach des Tigers de LSU va prendre la succession de David Beaty au poste de head coach des Jayhawks de Kansas.

Ce dernier a été remercié au début du mois de novembre après quatre saisons catastrophiques (6-31) à la tête du programme de Lawrence (Kansas).

Ce n’est finalement pas une si grande surprise : l’arrivée de Jeff Long (ex-Arkansas) au poste de Directeur athlétique ne laissait peu d’espoir à David Beaty qui n’était pas « son homme ». De plus, Jeff Long et Les Miles se connaissent depuis la fin des années 80 lorsqu’ils étaient tous les deux sur le campus de Michigan. Jeff Long avait d’ailleurs essayé de faire venir l’ex-coach de LSU à Arkansas.

Jedd Fisch (Los Angeles Rams) et Todd Graham (ex-Arizona State) étaient également sur les tablettes.

Finalement, c’est donc celui qui a dirigé LSU (bilan de 114-34) et Oklahoma State (bilan de 28-21) pendant plus de 15 ans qui a été choisi.

Le défi du coach âgé de 65 ans sera énorme. Kansas n’a pas réussi une saison positive depuis l’ère Mark Mangino, en 2008.

Jeudi dernier, LSU et Les Miles avaient trouvé un accord pour mettre un terme au litige qui opposait les deux parties depuis le renvoi de l’ancien coach des Tigers en septembre 2016. L’université Louisiana State a accepté de faire un paiement unique de 1.5 millions de $ à Les Miles alors que ce dernier réclamait 6.5 millions de $. Cet accord laissait entrevoir l’embauche prochaine de l’ancien coach des Tigers par l’université Kansas.

Lire la suite

Oklahoma Sooners

Oklahoma se sépare de son coordinateur défensif Mike Stoops

Au lendemain de la défaite 48-45 face aux Longhorns de #9 Texas, les Sooners de #11 Oklahoma et le coordinateur défensif très contesté depuis plusieurs mois ont décidé de se séparer.

Publié

le

Mike Stoops n’aura donc pas survécu au naufrage de la défense des Sooners face aux Longhorns. 48 points encaissés. Jamais dans l’Histoire du Red River Showdown (113 matchs), Oklahoma n’avait accordé autant de points.

Selon une information révélée par thefootballbrainiacs.com et confirmée par plusieurs sources concordantes, Mike Stoops n’est donc plus le responsable de la défense des Sooners. On ne sait pas encore s’il s’agit d’une démission ou d’un renvoi.

Frère de l’ancien coach de légende des Sooners, Bob Stoops, et de l’actuel coach de Kentucky, Mark Stoops, le futur ex-coordinateur défensif était en poste depuis 2012 après un premier passage à Oklahoma entre 1999 et 2003, déjà comme responsable de la défense. Il a été coach principal des Wildcats d’Arizona entre 2004 et 2011.

Démission ou renvoi, peu importe. Il devenait évident que Mike Stoops ne pouvait plus rester en poste tant les Sooners ont souffert défensivement depuis plusieurs saisons. Classé 80ème du pays en 2016 et 82ème du pays en 2017 pour le nombre de yards accordés par jeu, Oklahoma n’a finalement survécu que par les exploits répétés de QB Baker Mayfield et de QB Kyler Murray.

Les statistiques défensives des Sooners depuis l’arrivée de Mike Stoops à la barre de la défense parlent d’elles-mêmes :

Source : SI

Les Sooners sont actuellement classés 98ème du pays sur les 3ème tentatives (42.4%). Dans la red zone, c’est encore pire : lorsqu’ils sont entrés dans leurs 20 derniers yards, les adversaires d’Oklahoma ont inscrit des points à un taux de… 100% dont 85.7% de touchdowns accordés (#124 du pays à égalité avec Rice et UAB). Inacceptable pour une équipe qui vise le titre national.

Oklahoma a maintenu ses adversaires à moins de 28 points lors des quatre premiers matchs mais les 33 accordés à Baylor il y a deux semaines et les 48 à Texas ont fait tâche. Et ce n’est pas la première fois cette saison que Mike Stoops est pointé du doigt.

Iowa State a réussi 360 yards dans les airs en week 3 avant qu’Army ne marche littéralement sur les Sooners avec 339 yards réussis au sol en week 4. Dans la défaite 66-33 face à Baylor, les Bears avaient accumulé un total de 493 yards.

Et on n’oublie pas que les Bulldogs de Georgia avaient inscrits 24 points consécutifs, le 1er janvier dernier, lors du Rose Bowl dans le cadre de la demi-finale nationale.

La prestation défensif du programme de Norman face aux Longhorns ne pouvait être ignorée d’autant plus qu’elle exclut quasiment les Sooners de la lutte pour une place en playoffs.

L’université Oklahoma n’a pas encore confirmé cette information mais plusieurs joueurs des Sooners ont souhaité remercier Mike Stoops pour ce qu’il a fait pour eux ces dernières années.

Lire la suite

Baylor Bears

La NCAA accuse officiellement Baylor d’avoir commis plusieurs infractions

Publié

le

Selon une information révélée par le Star-Telegram, la NCAA a terminé son enquête concernant le scandale des agressions sexuelles commises sur le campus de Waco (Texas) et a fait parvenir à l’université Baylor une Notice of Allegations listant l’ensemble des infractions observées, il y a trois semaines.

L’ancien coach du programme de football des Bears, Art Briles, serait l’une des personnes visées directement dans les conclusions de l’enquête. Plusieurs sources voulant restées anonymes ont confirmé que les accusations le visant font mention d’un « échec à faire promotion d’une atmosphère en conformité » (avec les règlements) et d’un « manque de contrôle institutionnel ».

Ni la NCAA, ni l’université Baylor n’ont souhaité commenter cette information ce qui n’est pas surprenant puisque c’est généralement le cas dans de telle situation, les deux parties préférant communiquer une fois le problème résolu.

La NCAA avait ouvert une enquête en juin 2017 suite à plusieurs enquêtes journalistiques et à une enquête indépendante menée par le cabinet d’avocats Pepper Hamilton. L’université Baylor a maintenant 90 jours après réception de la Notice of Allegations pour répondre à l’ensemble des points mentionnés dans le rapport d’enquête. Une fois la réponse reçue, la NCAA aura 60 jours pour annoncer d’éventuelles sanctions.

Pour rappel, le rapport Pepper Hamilton avait fait plusieurs conclusions dévastatrices pour le programme de football du campus de Waco (Texas). De nombreux cas d’agressions sexuelles et de viols commis par plusieurs étudiants-athlètes auraient été couverts par la Direction de l’université mais aussi par le coach des Bears, Art Briles. Ce dernier a été renvoyé de son poste au mois de mai 2016, suivi quelques jours plus tard par la démission du Directeur athlétique, Ian McCaw, et celle du président de l’université, Ken Starr.

Lire la suite

Articles les plus lus