Suivez-nous

Conférence American Athletic

Bilan de la conférence Big East 2010

Publié

le

Tout comme en 2009, il aura fallu attendre les derniers instants du dernier match entre UConn et South Florida pour connaitre le champion de la conférence Big East.

Car la parité aura particulièrement marqué cette saison 2010. Alors que Pittsburgh était considéré  en septembre dernier comme une équipe du Top 15 au niveau national et donc le grand favori de la conférence, il n’y a finalement pas eu d’équipes dominantes tout au long de la saison.

Aucune équipe n’a remporté de victoires majeures dans des matchs hors-conférence et les équipes de la conférence Big East ont été snobbées par les différents Top 25 une bonne partie de l’automne.

Pittsburgh et Rutgers ont connu des soucis sur leur ligne offensive. South Florida et Connecticut ont du faire avec des QBs en difficulté. West Virginia et Cincinnati ont été les rois du fumble et Syracuse et Louisville ont été victime de nombreuses blessures.

Si les bonnes performances offensives n’ont pas été légion en 2010, c’est aussi et peut-être parce que 5 équipes ont débuté la saison avec des QBs sophomore au poste de titulaire.

Ceci dit la course au titre de conférence aura été haletante jusqu’au bout. Toutes les équipes ont eu leur chance de prendre les commandes de la conférence à un moment donné de la saison. Syracuse (7-6, 4-3) et Louisville (4-6, 3-4), qui semblaient au fond du trou en 2009, ont été les deux surprises de la saison. Le champion des deux années précédentes, Cincinnati (4-8, 2-5), ne s’est pas remis du départ de Chip Kelly à Notre Dame. Après un début de saison difficile, South Florida et West Virginia se sont relevés en fin de saison alors que Pittsburgh a connu une trajectoire inverse.

Finalement, ce sont les Huskies de Connecticut (8-4, 5-2), qui ont été les grands vainqueurs de la saison 2010, grâce à 5 succès consécutifs pour finir l’année, ce qui leur a permis d’obtenir un billet automatique pour un bowl BCS (Fiesta Bowl, perdu 48-20 contre Oklahoma). Il est certain qu’habituellement une fiche de 8-4 ne permet pas de se qualifier pour un des cinq bowls majeurs mais cette saison en conférence Big East ne fut pas comme les autres…

Meilleur joueur offensif 2010 : RB Jordan Todman, Connecticut.
RB Jordan Todman (1574 yards) a terminé au 2ème rang au nombre de yards à la course par match (143.0) et a littéralement porté sur ses épaules les espoirs des Huskies en fin de saison. Avec plus de 30 portés de ballon par match, à lui tout seul, il a presque donné le titre de champion de la Big East à Connecticut.

Meilleur joueur défensif 2010 : DE Jabaal Sheard, Pittsburgh.
Bien que les attaques adverses lui ont opposé des « doubles-teams » tout au long de la saison, DE Jabaal Sheard a paru inarrêtable. Il a terminé l’année 2010 avec 9 sacks, 14.5 plaquages pour des pertes et 4 fumbles forcés. Les Panthers auraient pu avoir le meilleur duo en défense si Greg Romeus ne s’était pas blessé.

Freshman de l’année : DE Bruce Irvin, West Virginia.
Certes l’ancien joueur des junior colleges, DE Bruce Irvin, est avant tout un spécialiste essentuiellement aligné sur les 3ème down en tant que pass-rusher mais on ne peut pas négliger qu’avec ses 12 sacks, il a été le meilleur de la conférence Big East dans cette statistique en 2010. Ce qu’il peut faire en tant que titulaire pourrait effrayer tout le monde.

Coach de l’année : Doug Marrone, Syracuse.
Pour sa première saison à la tête du Orange de Syracuse, coach Doug Marrone a réussi le véritable exploit de transformer une équipe à la dérive en une formation de caractère qui s’est qualifée pour la première fois pour un bowl de fin de saison depuis 2004. Syracuse a également remporté 4 matchs de conférence… à l’extérieur (!) et était toujours en course pour le titre de conférence jusqu’à la fin du mois de novembre. Un exploit.

La surprise : Syracuse.
En septembre dernier, peu de personne aurait mis le moindre le dollar sur les chances de Syracuse de se qualifier pour un bowl de fin de saison et pourtant le Orange a surpris tout le monde avec 4 victoires en conférence Big East et un bilan totale de 8-5.

La déception : Pittsburgh.
Rutgers et Cincinnati ont également déçu avec leur fiche de 4-8 mais Pittsburgh était le grand favori pour remporter la conférence Big East en septembre dernier. Les Panthers possédaient le plus de joueurs talentueux (DE Greg Romeus, DE Jabaal Sheard, RB Dion Lewis, WR Jonathan Baldwin) mais leur bilan de 7-5 aura couté la place de coach Dave Wannstedt en décembre dernier

Le match de l’année : Connecticut 16, West Virginia 13 OT.
On ne le savait pas alors mais le vainqueur de ce match serait le futur champion de conférence. Ce fut une rencontre remplie d’erreurs individuelles. West Virginia commit 7 fumbles (!) dont 4 récupérés par les Huskies. Les deux équipes n’ont pas particulièrement brillé par leurs exploits offensifs et Connecticut s’est imposé avant tout grâce aux erreurs des Mountaineers et à une combativité de tous les instants. En d’entre mots, le parfait résumé de la saison 2010 en conférence Big East.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Central Florida Knights

QB McKenzie Milton se blesse sévèrement au genou droit

Le quarterback des Knights de #9 Central Florida a subi une sévère blessure du genou droit en 1ère mi-temps du match face à South Florida. Terrible.

Publié

le

Ce sont des images qu’on déteste voir sur un terrain de football. Dans le second quart-temps du match du vendredi 23 novembre face aux Bulls de South Florida, le junior QB McKenzie Milton a été évacué du terrain sur une civière après avoir subie une horrible blessure au genou droit.

Attention, les images peuvent choquer.

Aucune information concernant la sévérité de cette blessure n’a été communiquée. Cependant, selon plusieurs sources concordantes, QB McKenzie Milton souffrirait d’une fracture du tibia-péroné avec dislocation du genou. Plus inquiétant, cette fracture aurait créé un sévère traumatisme au niveau des tissus et il aurait perdu beaucoup de sang.

Immédiatement, les joueurs des deux équipes se sont rejoints pour poser un genou au sol en solidarité envers le quarterback des Knights. L’intégralité de l’équipe de Central Florida a quitté la sideline pour entourer le joueur vedette des Knights.

QB McKenzie Milton a été le grand artisan des deux saisons invaincues du programme d’Orlando. Les Knights viennent d’enchainer 24 victoires consécutives et joueront, sans leur leader offensif, la finale de conférence AAC face à Memphis, samedi 1er décembre 2018.

Lire la suite

Houston Cougars

Houston envisage de faire jouer DT Ed Oliver… en attaque !

Le meilleur joueur de ligne défensive du pays déjà en route vers le trophée Heisman ?

Publié

le

Grâce à des aptitudes athlétiques hors-normes, le junior DT Ed Oliver est capable de tout faire sur le terrain et son head coach à Houston, Major Applewhite, pourrait le démontrer encore davantage en 2018.

Alors qu’il était interrogé par plusieurs journalistes lors de la première journée des AAC Media Days, le coach des Cougars n’a pas caché son intention de faire jouer son défenseur vedette… en attaque et sur les équipes spéciales.

« Nous voulons seulement mettre le ballon dans les mains du meilleur joueur. » – Major Applewhite, coach des Cougars de Houston.

Nous avons déjà entrevu ce dont est capable DT Ed Oliver en attaque face à Fresno State lors du dernier Hawaii Bowl : aligné sur une formation I-form, il avait inscrit un TD sur une course en force de 1 yard.

Serait-il capable d’être utilisé sur des systèmes run-pass option ? Et en shotgun « à la Tim Tebow » ? Réussir un FG serait un exploit que QB Steve Spurrier avait accompli sous les couleurs des Gators de Florida au cours de la saison 1966 qu’il avait conclue en remportant le trophée Heisman. C’est d’ailleurs avec l’objectif de donner les meilleures chances possibles à DT Ed Oliver de remporter le prestigieux trophée que Houston pourrait l’utiliser des deux côtés de la ligne de scrimmage.

Malgré les doubles couvertures constantes des lignes offensives adverses, DT Ed Oliver a réussi 16.5 plaquages pour perte et 5.5 sacks pour les Cougars en 2017. Le leader défensif des Cougars a déjà annoncé que la saison 2018 sera sa dernière au niveau NCAA avant de faire le saut chez les professionnels en 2019.

Lire la suite

Southern Methodist Mustangs

WR C.J. Sanders transféré de Notre Dame à SMU

Déjà diplômé de l’université Notre Dame, il sera éligible pour jouer avec les Mustangs en 2018.

Publié

le

Crédit photo : Matt Cashore-USA TODAY Sports

Pour sa dernière saison au niveau universitaire, l’ancien receveur des Fighting Irish vient donc répondre à un besoin clairement exprimé par coach Sonny Dykes et son staff suite aux départs de WR Courtland Sutton et WR Trey Quinn.

Le coach des Mustangs avait d’ailleurs déclaré vouloir renforcer le poste de receveur via un graduate transfer. Son voeu a ainsi été exaucé avec l’arrivée de WR C.J. Sanders, auteur de 26 réceptions pour 293 yards et 2 TD en carrière sous le maillot des Fighting Irish.

Toutefois, une seule de ses réceptions a été réussie en 2017, coach Brian Kelly ne l’utilisant quasiment exclusivement qu’en tant que kick returner (moyenne de 22.6 yards par kick return l’an passé). Lors de ses saisons freshman et sophomore, WR C.J. Sanders avait inscrit 3 TDs sur retour de kickoff.

En dehors des terrains, le receveur californien s’est également fait connaitre pour ses talents… d’acteur ! Il a ainsi incarné le jeune Ray Charles en 2004 dans le biopic, Ray. Il a également fait plusieurs apparitions dans la série Six Feet Under.

Lire la suite

South Florida Bulls

QB Blake Barnett officiellement transféré d’Arizona State à South Florida

L’ancienne recrue 5-étoiles du Crimson Tide d’Alabama évoluera en 2018 pour sa 4ème équipe en deux ans.

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Rick Scuteri

Un mois après avoir effectué une visite sur le campus de Tampa (Floride), QB Blake Barnett est désormais inscrit officiellement à l’université South Florida et pourra ainsi jouer avec les Bulls à partir de septembre prochain.

Récemment diplômé de l’université Arizona State, il sera ainsi éligible dès 2018 en raison du règlement régissant les transferts d’étudiants-athlètes diplômés. Il lui reste deux années d’éligibilité au niveau NCAA.

Ce transfert en Floride de l’ancien prospect 5-étoiles fait beaucoup de sens puisque ce dernier cherchait à rebondir dans un programme où il aurait l’opportunité de lutter pour obtenir le poste de titulaire. Quelques mois après la fin de l’éligibilité de QB Quinton Flowers, coach Charlie Strong est à la recherche de son successeur et le redshirt junior QB Brett Kean et le redshirt sophomore QB Chris Oladokun n’ont pas vraiment convaincu jusqu’à présent. Les deux joueurs sont d’ailleurs annoncés comme co-starters pour le moment.

La carrière universitaire de QB Blake Barnett ressemble jusqu’à présent à un vrai parcours du combattant. Quarterback ultra-prometter originaire de Californie (#1 QB, #6 National en 2015), il avait annoncé son engagement envers Notre Dame en novembre 2013 avant de faire faux bond aux Fighting Irish en choisissant finalement Alabama lors du recrutement 2015.

Lancé dans le grand bain par Nick Saban à l’occasion du match d’ouverture de la saison 2016 du Crimson Tide face à USC, il n’est resté sur le terrain que deux drives avant de laisser sa place au freshman QB Jalen Hurts qui mènera Alabama à la victoire. QB Blake Barnett annoncera dans la foulée son transfert au niveau Junior College (Palomar College) pour un semestre avant de rebondir du côté d’Arizona State en 2017. Un échec total.

Cette arrivée à Tampa est assurément la dernière chance pour un jeune joueur prometteur qui semble ne jamais avoir été placé au bon endroit au bon moment.

Lire la suite

Articles les plus lus