Suivez-nous sur

Actualité

Purge à ESPN : une centaine d’employés renvoyés !

Le College Football n’a pas été épargné avec notamment le renvoi de Brett McMurphy et Danny Kanell.

Crédit photo : Getty Images

Une page du journalisme sportif a peut-être été tournée en ce mercredi 26 avril : dans le cadre d’un important plan de restructuration, le réseau américain ESPN a annoncé le licenciement d’une centaine d’employés dont de nombreux reporters historiques et personnalités médiatiques.

Parmi ces employés renvoyés, on trouve plusieurs insiders emblématiques couvrant le College Football :

Brett McMurphy

Danny Kanell

Max Olson

Brendan Fitzgerald

Ted Miller

Jeremy Crabtree

Brian Bennett

Austin Ward

Jesse Temple

Derek Tyson

ESPN, de loin l’entité la plus puissante dans le milieu des medias sportifs, paie ainsi durement la modification de comportement des consommateurs d’événements sportifs qui se détournent des moyens traditionnels que représente notamment la télévision.

Depuis quelques années, le géant de Bristol (Connecticut) a perdu plus de 10 millions d’abonnés. Dans le même temps, les couts d’acquisition des droits TV ont continué d’exploser. Parmi de nombreux contrats signés par ESPN ces dernières années : 15.2 milliards de $ sur 10 ans avec la NFL, 12 milliards de $ sur 9 ans avec la NBA et 7.3 millards de $ pour les playoffs du College Football.

En octobre 2015, ESPN avait déjà procédé à près de 300 licenciements essentiellement parmi les équipes techniques et logistiques. De plus, plusieurs gros contrats n’ont pas été renouvelés (Chris Berman, Brent Musburger, Colin Cowherd, Skip Bayless, etc) et des figures importantes et prometteuses ont récemment décidé de quitter le navire (Mike Tirico, Kelly Hartung).

Dans une déclaration publique, le président d’ESPN, John Skipper, n’a pas caché que le groupe qui appartient à Disney vit un changement historique :

« Une nouvelle dynamique dans notre secteur nous oblige à nous concentrer sur la polyvalence et la valeur ce qui a eu pour conséquence de nous forcer à entreprendre une procédure de rationalisation de nos talents (présentateurs, analystes, reporters, rédacteurs) afin de répondre à cette nouvelle demande » – John Skipper, président d’ESPN.

Cela fait maintenant plusieurs années qu’ESPN est touché par une importante baisse d’audience de ses émissions phares comme par exemple, SportsCenter. A travers les Etats-Unis et le monde, la tendance est lourde : les fans de sports abandonnent leur télévision au profit de leur téléphone mobile. L’instantanéité des réseaux sociaux, notamment Twitter, a porté un coup (fatal?) aux medias traditionnels.

Plus besoin d’attendre les highlights de SportsCenter pour découvrir les meilleurs moments de la soirée. Tout est désormais disponible en temps réel. Cette chute des abonnements et des audiences alors qu’ESPN venait de s’engager dans des partenariats couteux a conduit The Worldwide Leader in Sports à réduire ses couts en se séparant d’une partie de ses forces vives dans son staff de reporters et de rédacteurs.

Lors du dernier trimestre 2016, la division TV de Disney a communiqué une perte de 11% de ses revenus d’opération… en un an ! Le groupe ESPN en est la principale cause. Ce dernier s’est défendu en blâmant les couts de diffusion extravagants de la NFL et de la NBA par rapport aux revenus publicitaires générés.

Pour remédier à cette situation, Disney a acquis la division streaming des ligues majeures de baseball (MLB), BamTech, pour un milliard de $ laissant entrevoir une nouvelle stratégie à venir pour ESPN. A suivre.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Actualité