Suivez-nous

Actualité

Ohio State-Michigan, meilleure audience TV de la saison 2016

Publié

le

Crédit photo : Jamie Sabau/Getty Images

Sans surprise, le match entre les Buckeyes d’Ohio State et les Wolverines de Michigan, qui s’est terminé en double-prolongation, est classé #1 des audiences TV de la saison 2016.

Le 26 novembre dernier, plus de 16 millions de téléspectateurs ont regardé « The Game » entre le #2 et le #3 du pays.

Voici le classement des meilleures audience en 2016 :

# Audience Match Réseau
1 16.8 million Michigan at Ohio State ABC
2 11.09 million Alabama vs. Florida CBS
3 10.94 million Notre Dame at Texas ABC
4 10.38 million Alabama at LSU CBS
5 9.28 million Louisville at Clemson ABC
6 9.18 million Wisconsin vs. Penn State FOX
7 8.96 million Ohio State at Wisconsin ABC
8 8.45 million Texas A&M at Alabama CBS
9 8.35 million Ole Miss vs. Florida State ESPN

Le match d’ouverture entre Notre Dame et Texas, disputé le jour de la fête du travail, le 4 septembre, a longtemps été la plus grosse audience de l’année avec près de 11 millions de téléspectateurs. Au terme d’une victoire en prolongation, plusieurs analystes avaient annoncé le retour de Texas au plus haut niveau. Quelques mois plus tard, ni Texas, ni Notre Dame ne se sont qualifiés pour un bowl.

A noter que, malgré une affiche déséquilibrée sur le papier (Alabama était favori par 24 points), le SEC Championship Game entre Alabama et Florida termine au 2ème rang des meilleures audiences TV de l’année.

La rédaction est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

College Football Report – Semaine 3

Retour sur l’actualité de la semaine dans le petit monde du College Football avec le ton décalé de Verchain.

Publié

le

Par

The College Football Report By Verchain Presented By The Blue Pennant is brought to you by the Jackson State University Prancing J-Settes…

 

Comme ça pourrait devenir une habitude, commençons ce moment de bravitude en passant un petit clin d’oeil aux fans de FSU. Le community manager des Seminoles a fait un foutu choix de hashtag pour ponctuer ses interventions in game, reprenant l’un des slogans de coach Taggart la saison passée à Oregon : « Do Something ».

Et apparemment, j’ai juste besoin de trouver un ou deux tweets de fans pour faire aussi bien que moi en terme de foutage de tronche…

Ainsi parlait Verchain

Verchain pense. Alors Verchain écrit. C’est son côté Rain Man.

Feel free to insult me in the comments section.

Quelle semaine, mes amis.

Quelle semaine.

On se doutait déjà un peu de la médiocrité globale de la Pac12, et pas seulement parce que les pitres de ESPN ont décidé de se moquer un peu de nouveau de U-Dub. Qui, il est vrai, ne s’est pas faite de faveur en perdant en ouverture à Auburn. Mais bon, au moins les Huskies n’ont pas mis au calendrier un quelconque Austin Peay (rassurons sa maman, le petit Austin l’attend à l’accueil du magasin) ou un vulgaire Oregon State (ah, oui, on me dit dans l’oreillette qu’ils ont aussi cette FCS au calendrier…)… Forget it… Vu comment ça part, je me dis que même une saison à 13-0 de Stanford ne sera pas suffisante pour faire que la Pac12 soit une nouvelle fois absente du cirque annuel du Nouvel An. Enfin, du cirque qui a un quelconque intérêt. Pas le Cotton ou l’Orange Bowl. Le Rose Bowl, quoi… Bref…

Dans la Pac12 South, seule Colorado est invaincue pour le moment. Difficile d’imaginer les Buffaloes à Miami ou à Dallas en janvier. Dans la Pac12 North, Cal, Wazzu, Oregon et Stanford sont invaincues en trois journées, mais l’une des deux dernières aura un ‘1’ dans la colonne ‘défaites’ au terme de la semaine prochaine.

USC, le vaisseau amiral aux yeux de pas mal de monde, une semaine après avoir perdu contre Stanford, vient de se faire enfoncer à Texas comme on enfonce un clou dans le cercueil de la conférence. Et l’expérience Chip Kelly à UCLA est tout sauf sexy pour le moment. Et je ne parle pas du physique du coach…

Next !

Texas, dragué il y a un bout de temps par la Pac12 est finalement restée dans la Big XII. Une conférence qui n’est pas forcément au mieux non plus.

Ohio State a disposé assez moyennement de TCU, dans le fond, et la tentative de buzz autour de ‘ouais mais le TD de machin en fait c’était un safety et ça aurait fait que deux points et si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle’, tout le monde s’en fout.

Oklahoma continue de botter des culs à mesure que la campagne pour que Kyler Murray récupère le stiff arm challenge hérité par Baker Mayfield l’an dernier progresse. Oklahoma State a tué les espoirs des fans de Boise de voir enfin les Broncos forcer la porte du BCS…

Mais s’il est une conférence qui vient de nous sortir un bon vieux weekend qui sent mauvais de la bouche comme quand on souffre d’une mauvaise angine, c’est…

Oh, yeah…

La toute puissante B1G. Vous savez, celle avec la chaîne de télé sur le câble que tout le monde s’arrache aux States of America.

Wisconsin avait déjà eu une petite alerte la semaine dernière avec un démarrage plus proche du kart à pédale que du diesel de camion contre la toute puissante équipe de New Mexico, et vient de faire un joli plat à la piscine, face à BYU, que certains vouaient déjà aux gémonies d’une nouvelle saison à 4-8…

Northwestern a trouvé le moyen de perdre contre les Zips d’Akron, après que PAT Fitzgerald se soit crashé dans la semaine, affirmant que la Run Pass Option est la plus pure forme de communisme…

Maryland a perdu contre Temple, à la surprise de personne hormis peut-être… non, de personne…

Nebraska n’en finit plus de tomber, cette fois aux mains des vrais Trojans, ceux de Troy.

Illinois a perdu à Chicago, devant 3 spectateurs, contre South Florida. Les Bulls qui gagnent à Chicago, tous ceux qui avaient plus de 10 ans dans les années 90 ne peuvent pas être surpris…

Purdue a perdu à Mizzou. Bon, c’est pas comme si c’était honteux… De trois points, comme le nombre de défaites des Boilermakers, c’est juste un peu rageant…

Mais surtout, Rutgers, de la soi-disant plus difficile division du college football, la B1G Least, a perdu le Toilet Bowl contre Kansas, qui double donc son total de victoires de l’an passé, égale son record sur toute la saison de 2016 et peut espérer faire aussi bien qu’en 2014 (3 victoires).

Le Toilet Bowl, avec des trucs comme ça :

Ou ça :

Ou même ce cher David Beaty qui ne sait plus trop où il habite, avec une déclaration digne d’un type qui sort lessivé du plus grand gang bang de l’année dans son club pour adultes préféré…

Mais bon, ça fait du bien, de pouvoir se moquer de la B1G, même si rien ne change au fait que nous aurons peut-être en playoff l’équipe d’un type qui a couvert une sale histoire de violences conjugales…

Et à la fin de la journée…

 

#NotImpressed

En voyant apparaître ce ‘GameDay Sign’ sur mes téléscripteurs personnels (oui, Verchain vit encore au vingtième siècle), je me suis interrogé. Je me suis demandé, oui, au fait, plus personne ne semble parler du foutu Comité de Sélection… Alors, je suis allé jeter un œil. Et je ne suis pas déçu du voyage…

J’ai commencé par regarder au bas de la page, du côté des anciens membres du truc.

Certes, on a eu droit à Condoleezza Rice, l’agent infiltré de Verchain au CFPSC.

Certes, on a eu droit à Tom Jernstedt, qui est un type du playoff committee de… basket (après tout, on a bien Connecticut qui aligne une équipe de football…)

Certes, on a eu droit à Steve Wieberg, journaliste à USA Today, comme quoi tous les espoirs sont permis pour Morgan ou Brice Collin…

Certes, on a eu droit à Mike Gould, militaire de l’Air Force, comme quoi tous les espoirs sont permis pour l’adjudant Kronenbourg du regretté Cabu.

Certes, on a eu droit à Tyrone Willingham, coach à 76-88 en carrière, et 1-4 en bowls…

On a tout de même eu de sacrés maquereaux du business dans la troupe : Barry Alvarez, Tom Osborne, parrains à la Coppola du coaching. Pat Haden, Kirby Hoccutt, Oliver Luck, Jeff Long, Dan Radakovitch, qui ont tous été au moins un temps des vrais pimps du business des Athletics Directors, ou encore Mike Tranghese de la Big East… Bref…

Aujourd’hui, on se retrouve avec une équipe de 13 personnes, qu’on peut partager en trois groupes :

La mafia :

  • Rob Mullens, AD d’Oregon, chairman du truc, celui qui viendra animer nos nuits les mardis en nous justifiant des choses injustifiables.

  • Gene Smith, AD d’Ohio State : spécialiste en couverture de scandales en tous genres, de Jim Tressel à Urban Meyer. Prend la place d’Alvarez dans le rôle de lobbyiste de la B1G. Typiquement le genre de type à expliquer à ses confrères que, non, en fait, perdre contre les Hokies en deuxième semaine, c’est rien, ça ne compte pas.

  • Joe Castiglione, AD d’Oklahoma : héritier de Tom Osborne. Avec moins d’aura.

  • Scott Stricklin, AD de Florida : ancien AD de Mississippi State, comme son nouveau coach à Florida. Placé directement par Bill Hancock pour défendre les intérêts de la SEC.

  • Todd Stansbury, AD de Georgia Tech : pour compléter la tablée de Cosa Nostra, autrement dénommée Power Five.

Les légendes :

  • Frank Beamer, ancien coach de Virginia Tech. Ah ça, c’est pas à lui qu’on aurait fait croire qu’une victoire des Hokies en deuxième semaine n’avait aucune importance…

  • Ronnie Lott, ancien joueur, commentateur, businessman. Type clean. Pas de casseroles.

Le NAWAK :

  • Chris Howard, président de Robert Morris University. Wait, what ? OK, le bonhomme a été joueur de foot à Air Force, a un CV long comme le bras, et un QI sans doute trois fois plus élevé que le mien. Rhoades Scholar, Oxford, machin, tout ça… Robert Morris University… La FCS, quoi… Avec ma mauvaise foi habituelle, j’en viendrai presque à penser qu’il est là au titre du quota d’afro-américains…

  • Herb Deromedi, retraité. Ancien coach de Central Michigan. Le gars est en dehors du football depuis 2006. A part ça, tout va bien…

  • Ken Hatfield, retraité. Ancien coach de trois universités FBS (c’est noté dans son profil sur le site du CFP). Rice, Air Force, Clemson, Arkansas. Chez moi, ça fait quatre. Mais bon. Dernier match coaché ? En 2015, il y a treize ans. Ah, j’oubliais, il représente la faction des ultra-chrétiens, ceux qui pensent sans doute comme le Vice-Président Mike Pence, le gars qui prendrait le contrôle des codes nucléaires américains s’il advenait que Le Donald pète un anévrisme entre les cuisses d’une ex-star du cinéma pour adultes aux films à regarder d’une seule main, qu’on peut ramener un gay dans la voie hétérosexuelle du Seigneur par la prière, déclarant notamment en 2002 qu’il ne virerait peut-être pas systématiquement un joueur qui déclarerait son homosexualité mais qu’il se poserait sérieusement la question… Classe…

  • Jeff Bower, retraité. Ancien coach de Southern Mississippi. Juggernaut, yeah…

  • Bobby Johnson, retraité. Ancien coach de Furman (!!) et Vanderbilt. Dernière saison ? 2010. Yeah…

  • Icing on the cake : Paola Boivin, professeur de journalisme à Arizona State. Ouais… Ouais… Ouais… Quitte à mettre une femme issue des médias, personne n’avait le numéro d’Erin Andrews ?

Tout ça pour quoi ? Au-delà de vous informer, un peu, ce qui demeure la mission première pour le site de référence du college football dans la langue de Molière et Booba, juste pour vous dire que ce truc, au-delà d’être totalement risible pour un comité qu’on nous avait vendu comme exemplaire lors de son implantation, il y a tellement longtemps, en 2014, sent mauvais.

C’est devenu tellement une machine que c’est risible.

Quelle crédibilité donner à un groupe de gens qui ne compte que deux personnalités totalement légitimes en dehors des AD en place, qui constituent la mafia absolue du Power Five ? A peu près aucune. Au moins, je me suis un peu amusé à vous faire cette petite présentation ?

Il est temps de mettre le dernier clou dans le cercueil du CFP, parce que nous connaissons déjà, aujourd’hui, les quatre participants au prochain College Football Championship. Alabama, Clemson, Oklahoma et Ohio State.

Fin de l’histoire… Ou presque. Mike Leach propose encore un playoff à 64 équipes. Allons-y. J’exagère à peine.

On n’est pas sur du basket, là…

Je tourne à peu près toutes les options ‘justes’ dans mon crâne abîmé. Et toutes me ramènent à penser que Notre Dame nous fout un bordel monstre, en fait. Que faire de Notre Dame ? On ne peut décemment pas envoyer Notre Dame en playoff tous les ans… On ne peut pas exclure Notre Dame d’un playoff tous les ans…

Sans supprimer le Comité, on pourrait imaginer un truc bien moche, avec un système qui serait presque carré, et dont le plus grand avantage serait de foutre un peu la mafia dans l’embarras.

Une saison régulière de 10 matchs.

En fin de saison, sans communication pourrie à partir de la huitième semaine, le Comité classe :

  1. Les Champions Power Five.

  2. Notre Dame et les champions Group of Five.

Un tour de « wild card » est organisé : si Notre Dame est retenue par le Comité, les quatre meilleurs champions G5 dans le classement se rencontrent en tour de wild card. Si Notre Dame n’est pas retenue, le meilleur champion G5 est dispensé de tour de wild card et les 4 autres champions disputent le tour de wild card.

Au premier tour de playoff, les 5 champions G5 reçoivent les équipes qualifiées et/ou Notre Dame, sur la base d’un tableau final prédéfini. Les 3 meilleurs champions recevront les G5 et/ou Notre Dame, les champions 4 & 5 se rencontreront.

Demi-finales et finale nationale.

Au maximum, un match de plus pour les équipes G5 que le maximum possible actuellement (15 matchs).

On dirait que c’est du n’importe quoi ? Ouais, un peu comme ce que devient le College Football Playoff…

Quickies*

*parce qu’un petit coup vite fait, c’est bon pour la santé

  • This week in Liberty : Ce bon Américain qu’est David Pollack soutient la cause !

  • And the Academy Oscar for best acting in a football game goes to North Texas, for that We, The People punt return stuff…

 

  • We, The People :

  • Vu que Fox Sports, apparemment, a inventé ce weekend le concept de ‘Rookie’ pour parler d’un joueur universitaire de UCLA (qui plus est, ce garçon est sophomore, mais bon…), attribuons les honneurs de Rookie of the Week à QB Alan Bowman de Texas Tech, qui arrache le record de yards sur un match pour un QB freshman en Big XII… Après tout, ce match était tellement délirant qu’on avait le droit d’y lancer deux passes vers l’avant sur la même mise au jeu, pas mal, non ?

  • Adding insult to injury…

Verchain’s Billboard

Le Verchain’s Selection Comittee, présidé et administré par Verchain, qui synthétise après de longs débats dans un garage luxueux du Nord de la France les réflexions d’un comité composé de Verchain et Verchain, vous offre son classement des 25 premières équipes du college football, sans vous donner d’explications pourries, mais avec du Verchain Style inside.

#1 Alabama Crimson Tide (SEC)

Tiens, apparemment un gamin du Nebraska veut ‘Bama… Think Twice…

Remarquez, Nebraska ferait des économies en mettant Alabama au calendrier, ils ne seraient pas obligés de payer 1.15 millions de billets verts pour se faire fesser, et ce serait aussi contre une équipe du bel état de l’Alabama, dont l’emblème est le Camellia…

#2 Georgia Bulldogs (SEC)

Just business as usual. Rien de bien amusant autour de Georgia. En fait, Kirby Smart, c’est Nick Satan en moins drôle… Bon, il y a un type prénommé Mecole qui a marqué un TD sur retour de punt. Bon… Euh…

#3 Clemson Tigers (ACC)

Je sais bien que Georgia Southern et Georgia State c’est pas la même chose, mais comme je n’ai rien à écrire sur Georgia Southern, autant parler de Georgia State, dont le coach s’est déchiré le pectoral la semaine passée, en célébrant un TD (faut dire que c’est un peu un événement, certes)…

#4 Oklahoma Sooners (Big XII)

Apparemment, on pourra bientôt boire de la binouze à Oklahoma. OK.

Pas de quoi perturber l’ex, Baker Mayfield, qui va très bien, merci…

 

#5 Ohio State Buckeyes (BigTen)

Juice, si tu nous regardes…

#6 Notre Dame Fighting Irish (TBP)

Merci pour nous avoir donné le premier Benny Hill Moment de la saison, Domers…

 

#7 LSU Tigers (SEC)

#BumpTigers

Et peu importe que certains qui sont plus préoccupés par les races animales que par la race humaine (oui oui, les mêmes connards qui sur les réseaux sociaux s’indignent [parce que c’est fait pour ça, les réseaux sociaux] du sort fait à des bœufs, porcs, moutons ou poulets sans jamais avoir dans leur fil la moindre pensée pour les humains qui crèvent de faim…) se permettent de demander à ce qu’on retire Mike VII de la circulation

#8 Auburn Tigers (SEC)

Pas certain que LSU soit bien meilleur qu’Auburn. Herm Edwards aurait sans doute parlé de gestion de l’horloge, de trucs comme ça… Bref, nominons donc Cora Lynn Griffen pour le titre de Verchain’s Cheerleader of the Year…

#9 Washington Huskies (Pac12)

Alors, il paraît que ça recommence, ESPN ? On se fout encore de la tronche des Huskies ? Eh, ESPN : THIS is what you do NOT have in your lineup…

#10 Stanford Cardinal (Pac12)

Bryce Love ou pas, être mené, sans inscrire un point, par UC Davis (oui, le cousin de l’autre), c’est juste un joli petit avertissement… L’avantage de jouer en noir et blanc, c’est qu’on ne voit pas bien les drapeaux rouges… Ou les cheerleaders de UC Davis, qui font même beaucoup plus peur que celles de Stanford…

#11 West Virginia Mountaineers (Big XII)

Cheerleader of the week : Florence.

#12 Mississippi State Bulldogs (SEC)

James Franklon (oui, contraction de Franklin et Moron) avait envoyé à Joe Moorehead, néo-coach des Bulldogs, un petit panier garni en août dernier…

#13 Penn State Nittany Lions (BigTen)

… Joe Moorehead a donc cette semaine envoyé à son tour un petit panier garni, tout de même beaucoup plus classe, à son ex patron…

#14 Virginia Tech Hokies (ACC)

Cheerleader of the week : Florence.

Tu vois, ami jeune, c’est ça qu’on appelle un running gag…

#15 Oregon Ducks (Pac12)

Un match moche, des uniformes moches, et Stanford au programme la semaine prochaine… Yikes…

Pour nous réconcilier avec les Duckies… #ThunderStruck

 

#16 Miami Hurricanes (ACC)

Je pense que c’est l’une des rares fois cette saison où nous aurons l’occasion de parler de la riante bourgade de Toledo où Madame Verchain a de la famille éloignée. Bonjour à toi, Frog Town !

#17 Oklahoma State Cowboys (Big XII)

Première apparition des Cowboys cette année dans le Billboard, après une victoire convaincante contre Boise. La disparition du mullet de Mike Gundy ne s’est pas transformée en malédiction…

 

#18 South Florida Bulls (AAC)

Un adversaire moisi, un match moisi… Une victoire à l’arrivée… Kisses from Tampa, Lovie…

#19 UCF Knights (AAC)

Maine University, tu aurais mérité d’être classée.

#20 Texas Christian Horned Frogs (Big XII)

Viagra for Corso.

Et une nomination, une…

#21 Wisconsin Badgers (BigTen)

Le bus de tailgate aux couleurs des Badgers, à vendre. A peu près en aussi bon état que le football de Wisco en ce moment…

#22 South Carolina Gamecocks (SEC)

Cheerleader of the week… Florence… Er, sorry… Sidney…

#23 Texas A&M Aggies

Je déclare officiellement que les Aggies sont beaucoup plus mieux que ce qu’on aurait pu penser.

#24 Syracuse Orange (ACC)

Just because. Oui, juste parce que. Parce qu’on se souvient encore, quand on est fan du football des petites facs, de Dino Babers à Bowling Green quand une fac de l’Ohio nous faisait rêver… Qu’il amène un peu de magie à Syracuse, hormis pour faire tenir les murs du Carrier Dome, ça fait du bien…

#25 Kentucky Wildcats (SEC)

When does basketball season start, anyway ?

Under consideration : Hawaii, Temple, Kansas, Troy, Texas.

Three games to watch next week

Enfin, on commence à avoir des matchs qui valent un peu le coup… On en avait trois ou quatre en cette troisième semaine… Voici ma prescription pour la semaine 4 :

Stanford Cardinal at Oregon Ducks : Corso is coming to your city. Des pitreries avec Poodles le matin du match (devrait même pas faire jour au début de l’émission, il me semble). Des cheerleaders bonnasses. Gagner le droit de contester Washington pour le titre de la Pac12 North (j’exagère à peine). Game of the week.

Wisconsin Badgers at Iowa Hawkeyes : OK, niveau playoff, ce match n’aura sans doute aucune conséquence. Niveau Big Ten West, par contre, ce match donnera à l’une ou l’autre des équipes un avantage non négligeable quant à savoir qui aura le droit d’aller se faire fesser par <insert name here> State University pour la finale de conférence.

Georgia Bulldogs at Missouri Tigers : Oui, bon, ok. Je ne suis pas hyper crédible, mais vous préférez quoi, en termes d’invention de suspense ? Que je vous pitche Texas A&M à Alabama ? Et puis, merde, il faut bien se choisir un match de SEC toutes les semaines, sinon on n’est pas crédible, enfin, on est sur un media mainstream ou pas ?

Also worth a look : Texas Tech at Oklahoma State (plus de 120 points ? Avec moins de 100 points pour les Cowboys?) – Kansas at Baylor (la finale pour la dernière place de la Big12) – Florida at Tennessee (le LolBowl).

Not really football stuff… and then what ??

Les trucs alakon autour du football. Pas forcément tous les trucs alakon. Certains trucs alakon.

La carte tactique mise à jour

En ces temps troublés d’ouragans Florence et compagnie, la vie a été assez monotone autour du college football cette semaine…

Scooter…

 

Et un petit clin d’oeil à Larry Fedora…

 

Verchain’s Crush of the Week – Non-Football Edition

Vous le savez, Verchain regarde des séries alakon. La dernière en date : For The People. C’est pas génial, le genre de truc qui serait sur TF1 que ça m’étonnerait pas. Mais dedans, votre ami Verchain a remarqué la délicieuse Jasmin Savoy Brown, qui sait rendre sexy un pyjama et des pantoufles. Oui. Dans un épisode de la saison 1, dont j’ai oublié le numéro… Bref…

 

Make our cheerleaders great again !

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Cette semaine, on se lance dans le Bayou. Geaux Tigers et tout le toutim.

Et comme il faut choisir une candidate pour le titre de Verchain’s Cheerleader of The Year, dont tout le monde connaît déjà, de toute façon, la gagnante, here is Savanna Kinchen :

C’est tout pour aujourd’hui. Alors…

Lire la suite

Actualité

College Football Report – Semaine 2

Retour sur l’actualité de la semaine dans le petit monde du College Football avec le ton décalé de Verchain.

Publié

le

Par

The College Football Report By Verchain Presented By The Blue Pennant is brought to you by the Jackson State University Prancing J-Settes…

 

Ainsi parlait Verchain

Verchain pense. Alors Verchain écrit. C’est son côté Rain Man.

Feel free to insult me in the comments section.

J’ai oublié de remercier un de mes trois ou quatre lecteurs de la semaine dernière, qui me souhaitait une bonne saison avec mes Hurricanes. Je lui souhaite donc une bonne saison avec ses Seminoles…

Bon, franchement, on cherche encore de quoi s’enthousiasmer cette saison. Hormis l’attaque d’Hawaii, je n’ai pas vu beaucoup de choses sexy this side of Dani Mc. Quelques matchs sympatoches, certes, mais pas encore ce moment qui te fait te dire « Hell yeah !! »… Ouais, Kansas a gagné un match, mais on reparlera de Kansas plus bas… Kentucky a battu Florida pour la première fois depuis Ronald Reagan, mais honnêtement… Hormis dans les rues de Lexington, ça ne renverse pas les voitures… Parce que vous attendiez vraiment un miracle de Dan Mullen à Gainesville ? Mullen est un type qui fait surperformer des équipes moyennes. Il peut donc au mieux rendre moyenne une équipe médiocre, on est loin des années dorées du Swamp…

On a tellement peu de matière que nos confrères de la presse américaine font leurs gros titres sur la Breaking News Of The Century : Nick Saban et Jalen Hurts se sont mis d’accord sur le fait que le QB devenu presque remplaçant prendra un redshirt cette saison pour laisser la place à Tua… Oui, on se contentera de l’appeler Tua, parce que je suis incapable d’écrire son nom de mémoire. Les Hawaiiens sont un peu les Polonais du college football. Plein de ‘u’ et de ‘a’ comme les autres ont des ‘w’ et des ‘z’…

Alors non, votre ami Verchain ne déprime pas… Il est comme la saison, il a du mal à se lancer… Mais il y a toujours des trucs qui le font rager… Ou sourire…

#NotImpressed

Et si la saison où tombent les coaches n’attendait pas que tombent les premières feuilles des arbres pour pointer le bout de son nez. Si les coaches commençaient à voler alors qu’arrivent les ouragans, typhons, tornades et autres phénomènes météorologiques qui inspirèrent les noms de catcheurs dans les années 80.

Le renvoi le plus attendu, hormis celui de votre petit dernier après son biberon (jouer sur les polysémies, c’est du bonheur à la Verchain, utilement réutilisé par certains, parfois…), c’est bien évidemment celui de Jim Harbaugh.

L’ami Morgan, une nuit de la semaine qui vient de s’achever, ressortait dans un tweet une stat déjà utilisée par votre ami Verchain LA SAISON PASSEE mettant en parallèle les bilans respectifs de Brady Hoke et de l’une des piñatas favorites de votre serviteur (la liste est longue, Verchain est un grand gourmand, juste un peu moins gros qu’il y a six mois), Jim Harbaugh.

Ce que l’ami Morgan a oublié (ou c’était dans le podcast que je n’ai pas écouté, c’est pas corporate, je sais, mais vu qu’on ne m’invite jamais à m’y exprimer, je boycotte…), c’est que Harbaugh en est à 0-6 lorsque ses Wolverines ne sont pas favoris. Qu’il n’a gagné qu’une seule fois contre les trois principaux rivaux de la fac d’Ann Harbor (les Beurkeyes, les Fuckin’ Irish et Sparty). Et surtout qu’il en est à 4 défaites de rang sur ses derniers matchs. Le dernier à avoir fait ça ? Rich Rod, ladies and gents, et on sait comment ça s’est fini…

Parce que bon, oui, ce type est une imposture. Non seulement, il fait partie des plus beaux connards insupportables que porte la Terre (avec plein d’autres, de Karim Benzema à la plupart des présentateurs de BFM TV), mais il n’est pas le plus grand coach de tous les temps. Et certainement pas le fils de Bo Schembelcher. Ni spirituel, ni putatif, ni naturel… Ou alors dans son genre seulement.

Son genre, c’est, outre le fait de porter ses pantalons comme Jacques Chirac (là, j’ai failli écrire « le regretté Jacques Chirac », c’est moche de vieillir…), ceinture aux pectoraux, de faire aller sa grande bouche dans tous les sens. Une sorte de José Mourinho qui n’aurait rien gagné, en somme.

D’autres font ça très bien aussi, comme Urban Meyer, mais lui a gagné. D’autres font ça très bien aussi, comme Larry Fedora, mais lui n’a rien gagné non plus et a un nom de chapeau, mais tout le monde s’en fout, du football à North Carolina.

Le type, sensé avoir trouvé enfin le quarterback qui ferait passer un palier à l’équipes, sensé, en tant qu’ancien QB, être un honnête spécialiste de l’attaque, sensé être un vrai motivateur… S’est une nouvelle fois retrouvé le nez le premier dans sa propre bouse… Parce qu’enfin, ce premier match était plié à la mi-temps, plus que ce que n’indique le score final. Bref…

Harbaugh, c’est juste une collection de distractions diverses. Il croit sans doute que, en allant faire parader son équipe à Paris ou chercher la bénédiction de Papa Francesco au Vatican, on oublie tout le reste ? Qu’il n’a jamais fait mieux que troisième dans une division à peine moins mortelle que la SEC West (il y a tout de même Maryland et Rutgers dans la B1G East…). On oublie que les fans de Michigan donneraient trois reins chacun pour une victoire contre Ohio State (même une saison à 1-11 serait une réussite si la seule victoire était contre Ohio State, presque…). On oublie que Michigan n’est jamais dans la course au playoff lorsque ça compte vraiment. Pas en présaison.

Officiellement, si l’on en croit le Président de l’Université, Harbaugh n’est pas menacé. Officiellement…

Mais bon, le favori pour être le premier coach viré cette saison demeure David Beaty.

Grand silence dans la salle. J’en vois qui tournent vers moi des yeux aussi intrigués que ceux d’un adolescent tout juste pubère devant la dernière création de Jacquie et Michel. Who in the hell is David Beaty ?

Réponse : le coach de Kansas…

Ouais, on dirait n’importe quelle incarnation de Joe the Plumber durant la campagne du Donald. Il est beau. Il sent l’Amérique profonde.

Et Kansas, c’est l’Amérique profonde du College Football. Genre, très profonde. Genre… Genre avec Oregon State et une ou deux autres, une équipe de FCS déguisée en Power Five.

Parce que oui, la division FBS à 130 équipes, c’est n’importe quoi. Oui, pour une institution qui a le même âge que les artères de Verchain, c’est n’importe quoi.

Alors, et si Kansas décidait que les Jayhawks ne sont définitivement pas des volatiles auxquels il convient de coller un casque et des pads sur le dos, mais plutôt des animaux de compagnie qui ne s’expriment bien qu’en intérieur, comme les hamsters, par exemple, et se contentait de fabriquer des joueurs de basket. Parce que ça, ils savent bien faire. Alors que le football…

Parce que Kansas a tout de même embauché Jeff Long. Oui, ce même Jeffy Jeff qui venait nous expliquer lors de nos insomnies du mardi soir que la défaite de l’équipe X contre les ridicules pitres de Y lors de la semaine 2 n’entrait absolument pas en ligne de compte vu que cette même équipe X était invaincue en B1G East, et que donc elle méritait d’aller en playoff parce qu’elle fait partie des équipes qui ont le meilleur ‘overall body of work’… Bref… Jeff Long, on se dit, le gars, quand même, il a viré Bobby Petrino, sa maîtresse et sa moto, et embauché Bret Bieleman et Jen à Arkansas… Donc il s’y connaît en football, le gars.

Suffisamment pour se débarrasser d’un gars qui a perdu plus de matchs contre des FCS (2) qu’il n’en a gagné contre des Power Five (1). Oui, même si nos bons Jayhawks viennent de battre la powerhouse des powerhouses des Directional Michigans chez ladite powerhouse des powerhouses des Directional Michigans…

Ouais… Mais ça part de tellement loin… Le football devrait se débarrasser de Kansas.

Kansas a environ 70 joueurs sous bourse d’étude… En FBS, on peut avoir 85 joueurs pour chaque équipe sous bourse d’étude… Personne ne veut venir à Kansas, de toute façon. Car la plupart des gars qui ont cette fameuse scholarship sont des gars qui ont débuté comme walk-ons…

On parle ici d’une fac où même un professeur pose sérieusement la question d’arrêter le programme de football.

Oui, même un programme de football qui a survécu à l’embonpoint de Charlie Weis et à sa manie de recruter des joueurs issus de junior college. Oui, même un programme qui a été classé dans le Top 25 de AP pour la dernière fois il y a plus de 10 ans, un temps où un autre poussah occupait le poste de head coach, l’ineffable Mark Mangino, accusé de brutaliser ses athlètes…

Après tout, le football coûte de l’argent. Mais en rapporte beaucoup plus. Kansas est sans doute l’une des rares facs à ne pas réellement avoir besoin d’un programme de football en termes de communication. Hé, le football est même contreproductif pour Kansas en termes de comm’…

Des institutions comme Villanova ou Xavier, après tout, sont connues du fait de leurs performances en basket, depuis des années. Quitter le football ferait sans doute que Kansas serait renvoyée de la Big XII, ce qui pourrait être pénalisant pour le basket…

Kansas sans football, ou le football sans Kansas, ça n’arrivera sans doute pas tout de suite, mais c’est, dans le fond, une vraie possibilité… Après tout, Kansas vient bien de gagner son premier match à l’extérieur depuis 2009…

Quickies*

*parce qu’un petit coup vite fait, c’est bon pour la santé

  • Où on reparle de la week one… C’était tellement passionnant et beau qu’on n’a pas eu assez d’octets de disponibles pour en faire le tour la semaine dernière… Je pensais que les autorités compétentes de The Blue Pennant en parleraient, mais avez-vous remarqué que Youngstown State, l’équipe entraînée par Bo Pellini, a été victime de l’upset du siècle ? En effet, Butler, une fac de basket comme Kansas, mais qui joue dans une conférence de FCS sans fournir de bourse universitaire pour le football, la Pioneer League, a fessé Bo Pellini et ses boys en ouverture de la saison. Youngstown, une équipe à 63 scholarships (basiquement, des gus à qui on paie les frais de scolarité pour jouer au football, comme chez les pros… pardon, les universités de FBS, à hauteur de 85 scholarships pour ces dernières), battue par une équipe de ZERO scholarships. WE, THE PEOPLE !!

  • Un tout petit We The People cette semaine, les sémillants Black Bears de Maine, vainqueurs de Western Kentucky et de leur mascotte qui fait peur…

  • This week in Liberty (je crois que je vais parler de Liberty toutes les semaines…) : la fac de droite de la droite de la droite du Tea Party s’interroge à poursuivre sa collaboration avec Nike suite à la dernière campagne de la marque à la virgule mettant en vedette Colin Kaepernick…

  • This week in Liberty (épisode 2) : quand on est punter à Liberty, on est avant tout un bon américain, et on n’hésite pas à protéger la maison. Avec son casque. Et à se faire éjecter du terrain par des arbitres démocrato-communisto-socialistes.

  • Kevin Sumlin ne sera pas viré des Wildcats d’Arizona, malgré toutes ses tentatives pour transformer Khalil Tate en merde intersidérale.

  • Dan Mullen ne sera pas viré, même si il y avait ça au cinéma la dernière fois que Florida a perdu contre Kentucky… En 1986…

  • Avec une victoire contre une équipe Top 25, Herman Edwards mérite sans doute une prolongation…
  • Apparently, THIS is a thing…

 

Verchain’s Billboard

Le Verchain’s Selection Comittee, présidé et administré par Verchain, qui synthétise après de longs débats dans un garage luxueux du Nord de la France les réflexions d’un comité composé de Verchain et Verchain, vous offre son classement des 25 premières équipes du college football, sans vous donner d’explications pourries, mais avec du Verchain Style inside.

#1 Alabama Crimson Tide (SEC)

La vraie classe, c’est de savoir s’excuser afin de nous permettre de vous recoller une photo de Maria Taylor. Merci, Nicky.

#2 Georgia Bulldogs (SEC)

Quand tu joues à Georgia, pas besoin de passer la ligne avec le balllon pour qu’un TD soit valable… De toute façon, les Bulldogs ont déjà gagné la SEC East…

Et puis, bon…

#3  : Clemson Tigers (ACC)

Amanda Compton, cheerleader de son état pour les Tigers de Clemson, est devenue virale sur les réseaux sociaux testostéronés cette semaine. Vous dire à quel point le football est intéressant en ce moment. Amanda représentera donc Clemson dans le Verchain’s Billboard Cheerleader of the Year Edition de cette saison…

#4  : Auburn Tigers (SEC)

Verchain promises an investigation…

#5 Oklahoma Sooners (Big XII)

Los Angeles, meet Hollywood…

#6 Wisconsin Badgers (BigTen)

Pour 65$, toi aussi participe au Clinic des cheerleaders des Badgers (au passage, on risque encore de ne pas avoir de nominée du groupe dans le classement des cheerleaders, parce que Wisconsin, c’est la Pologne en termes de réseaux sociaux dédiés aux cheerleaders… Avec un Facebook qui a 4 mois entre deux posts, un Twitter pas mis à jour depuis fin 2017, un Insta qui se met à jour une fois par semaine…).

#7 Ohio State Buckeyes (BigTen)

Quand je vous disais la semaine passée qu’Oregon State était une FCS déguisée en Power Five. Les Buckeyes ont payé les Castors 1,5 millions pour avoir le droit de leur fesser l’arrière train. Plus cher qu’une FCS non travestie, mais tout de même, il est possible que ça parle aux membres du CFP Selection Committee dans le calcul plus pifométrique que ça tu meurs du ‘overall body of work’… Et il y a encore des gens pour valoriser une victoire contre… Rutgers???? Pfiouuuuu…

#8 Notre Dame Fighting Irish (TBP)

QB Brandon Winbush, ou le type qui joue en fonction du niveau supposé de l’adversité… Moyen contre une équipe moyenne, peintre en bâtiment contre une équipe de peintres en bâtiment…

#9 LSU Tigers (SEC)

Pour un peu, il serait plus difficile de battre South Eastern Louisiana (les Lions, au cas où vous ne le sauriez pas…) que les Hurricanes de Miami of Florida… Geaux Tigers !

#10 Stanford Cardinal (Pac12)

Defense and running game… Même les cheerleaders semblent tout droit sorties de la famille Addams en noir et blanc…

#11 Washington Huskies (Pac12)

A-MA-ZZZZZZING !!

#12 West Virginia Mountaineers (Big XII)

#WillGreer4Heisman. Ce sera notre mantra de l’année.

#13 TCU Horned Frogs (Big XII)

Si l’exemple de SMU ne vous suffit pas à prouver qu’il est grand temps d’arrêter avec cette tendance des ‘turnover <insert your item’s name here>’

#14 Mississippi State Bulldogs (SEC)

Molly McGrath, foutue star pre-game…

 

#15 Virginia Tech Hokies (ACC)

Savez vous que le meilleur défenseur des Hokies cette semaine aura le droit de se trimballer la petite ‘lunchpail’ pendant toute la semaine ?

On ne sait pas, par contre, s’il a la garde de Youki…

#16 Oregon Ducks (Pac12)

Whatever, they got Poodles…

#17 Penn State Nittany Lions (BigTen)

James Franklin continue de progresser dans le classement du Connard Insupportable. Cette semaine, James, qui avait un peu de classe quand il était à Vanderbilt, s’est amusé à creuser le score contre une pauvre équipe de Pittsburgh sous un temps digne des plus belles heures de temps de chien à Boulogne sur Mer, en faisant même lancer un TD par son QB remplaçant, et en utilisant un challenge sur un call de fumble. M-O-R-O-N moron, moron, moron !

#18 South Florida Bulls (AAC)

USF, de plus en plus proche de Miami… Comme à The U, personne ne vient voir les matchs…

#19 Miami Hurricanes (ACC)

Un peu de mal à trouver quelque chose de sympa autour de Miami cette semaine…

Toujours mieux que de foutre Sebastian The Ibis sur une Turnover Chain…

#20 Boise State Broncos (MWC)

Ami jeune qui te fracasses le College Football Report By Verchain Presented by The Blue Pennant, sache que quand Verchain n’a rien à dire, en général, il balance une photo de cheerleader…

#21 UCF Knights (AAC)

Mais des fois aussi, quand Verchain n’a rien à dire, il peut aussi balancer des GIFs qui n’ont rien à voir avec le football. Just because…

#22 USC Trojans (Pac12)

Bizarrement, on n’a pas vu d’images de célébration après la déculottée administrée par Stanford, alors qu’avant le match, l’esprit était à la fête…

#23 South Carolina Gamecocks (SEC)

Oui, je sais, ils ont perdu lamentablement contre Georgia… Lamentablement… Mais ils méritent leurs Stylezzzz Points… Just because…

#24 Washington State Cougars (Pac12)

Je me rends compte que j’ai un peu oublié Mike Leach et compagnie la semaine dernière, parce que le signal télé depuis le Wyoming a un peu de mal à arriver aux Verchain Head Quarters… Missed that play… Mike Leach, le Donald Trump du College Football…

#25 Kentucky Wildcats (SEC)

and if you don’t like it…

Under consideration : Iowa, Mizzou, Oklahoma State, Maine, Samford, Hawaii…

Three games to watch next week

Toujours aussi compliqué de trouver des matchs importants et intéressants semaine après semaine. Preuve en est qu’on n’est pas passé loin de ne pas avoir de ‘Also worth a look’ pour la deuxième semaine de suite…

Ohio State Buckeyes at Texas Christian Horned Frogs : Le match du complot de la mort. Coach Patterson affirme qu’il ne croit pas en la réalité de la suspension d’Urban Meyer… Oui, Urban communiquera avec ses troupes. Par un moyen ou un autre. On va avoir du grand nawak, de toute façon, pour ce match ‘sur terrain neutre’ à Arlington au Texas, sachant que les coupains de GameDay seront à Fort Worth… Oui, là où se trouve le campus de TCU. Mais pas le stade dans lequel se jouera le match. Bref, du bon nawak. Go Frogs.

Louisiana State Tigers at Auburn Tigers : L’un des Tiger Bowls de la saison. Avec déjà une importance cruciale pour la meilleure division du football (arrêtez de me raper les noix avec la B1G East, car écrit comme ça, ça fait tellement Big Least que ça en devient risible). On en saura sans doute plus sur les espoirs des deux équipes de rendre les matchs contre Alabama intéressants.

Boise State Broncos at Oklahoma State Cowboys : Un match pour We, The People. Vu de loin en ce début de saison, en jetant un œil aux calendriers des suspects habituels des Group of Five, je me dis que Boise a le calendrier le plus compliqué hors conférence, mais sans doute aussi le calendrier qui pourrait être valorisé par le Comité de Sélection, si jamais ce paramètre est pris en compte…

Boise a Oklahoma State là où d’autres ont North Carolina et Pitt ou Georgia Tech et Illinois… Oui, et Boise a la toute puissante Troy aussi. La vraie celle de l’Alabama, pas celle de Californie du Sud… Bref…

Il faudra que je vous reparle du comité de sélection, aussi, un de ces jours, parce qu’on a une sacrée bande de pignoufs, cette année…

Also worth a look : Washington at Utah, parce que c’est l’occasion de démontrer que la Pac12 North enverra son champion au pire dans un bowl du nouvel an –

Not really football stuff… and then what ??

Les trucs alakon autour du football. Pas forcément tous les trucs alakon. Certains trucs alakon.

La carte magique est de retour…

Et Scooter Magruder aussi…

 

Le Hook Em Horns, maintenant disponible durant une échographie… Si Lane Kiffin était coach à Austin, les parents du bébé auraient sans doute déjà reçu une proposition de bourse d’études…

Parler de Texas entre tout à fait dans le ‘Not Really Football Stuff’, non ?

Dans le monde merveilleux de Purdue…

Oui, OK, normal pour une équipe capable de perdre contre une Directional Michigan d’avoir une voiture de fonction digne d’un épisode de Shameless…

Duke is a basketball school. Period. Pussies.

 

Verchain’s crush of the week – non-football edition

Le Crush de la semaine est Gemma Vence. Comme quoi, avoir une épouse qui passe du temps sur Instagram, c’est super utile…

Make our cheerleaders great again !

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Hello, college football world !!! Someone there ??? Non mais, non mais… C’est quoi le fuck, dediou ? Les différents sites des différentes universités qui peuplent nos semaines et nos weekends quatre ou cinq mois par ans (fonction du niveau de rienafoutrisme vis à vis des bowls…) sont habituellement une mine de gemmes quant à la seule vraie bonne raison de s’intéresser au football universitaire : les cheerleaders.

Depuis quelques saisons, en plus d’une dégradation globale de la bonnassitude moyenne, ces gens ne font plus le boulot. Bordel, on en est à la semaine 2, et, par exemple, une université d’habitude très sérieuse en la matière, Florida, n’a toujours pas affiché les photos de ses cheerleaders 2018. De qui on se moque ?

On voudrait la fin du College Football Report by Verchain Presented By The Blue Pennant qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Sérieusement, quoi, vous attendez quoi pour faire votre job ?

Ou vous avez fini par rejoindre la cause de Verchain, et faites tout pour que les deux premières semaines du calendrier soient boycottées, supprimées, reversées en fin d’année pour qu’on ait un réel playoff et plus de bowls ? Si c’est ça, envoyez moi un MP, au lieu de me laisser fulminer comme un petit vieux devant la grille de sa grande surface favorite dans laquelle il se rend tous les jours parce qu’icelle ne s’ouvre pas lentement alors qu’il est 8h30 tapantes !!

Bon, alors, tant pis pour vous…

Une nomination pour le Verchain’s Cheerleader Of The Year Billboard :

Voici Brandee du Yell Crew de UCLA. Il y a longtemps que je n’avais pas vu des cheerleaders aussi peu topissimes chez les Bruins. Rien à relever dans le Spirit Squad ou dans la Dance Team. Hormis Brandee, donc, de Houston, Texas. Dont l’animal favori est le Dauphin, et qui rêve de parcourir l’Europe sac sur le dos. Quand tu passeras dans le coin, n’oublie pas ton petit Verchain…

Le reste…

Et diverses petites photos pour vous faire patienter. Ouais, un peu comme le regard de tueur de l’agent de sécurité à l’endroit du petit vieux mentionné plus haut. Ça s’appelle filer une métaphore…

 

Bonus : The FCS cheerleader of the year. Jane Doe, des Abilene Christian Wildcats…

C’est tout pour aujourd’hui. Alors…

Lire la suite

Actualité

C’est la rentrée sur TBP !

Après des mois d’attente interminables, le coup d’envoi officiel de la week 1 est à nos portes. Découvrez ce que The Blue Pennant vous réserve pour suivre au mieux la nouvelle saison de College Football !

Publié

le

Après de longs mois sans football, nous voyons enfin la lumière au bout du tunnel. On entend résonner les crampons à la sortie des vestiaires. Les membres des marching bands nettoient leurs instruments. Les cheerleaders répètent leurs pas de danse. La saison 2018 est là : c’est la rentrée sur TBP !

Suivez le guide :

Des nouveautés

TBP fête ses 10 ans !

Et oui, 10 ans déjà. Pour fêter comme il se doit cette première décennie, on vous réserve de nombreuses surprises pour cette saison 2018. On ne vous dit rien pour le moment mais ce sera… 🔥

Toujours plus de « TBP sur la route »

Après ses accréditations pour les trois derniers CFP National Championship Games, les Rose Bowl 2016/2017 et plus d’une dizaine de matchs de saison régulière, The Blue Pennant va continuer de vous faire vivre de l’intérieur les grands matchs de la saison de College Football.

Ainsi, Blaise Collin sera sur la côte Ouest tout au long de la saison pour suivre en particulier les matchs de la conférence Pac-12. Il sera d’ailleurs à Palo Alto (Californie) dès la semaine 2 pour couvrir l’affrontement entre les deux frères Osiris et Amon-Ra St.Brown lors du choc Stanford vs USC.

Au mois de septembre, nous aurons également deux envoyés spéciales, toujours en Californie qui vous proposeront deux photo-reportages dont un à USC.

Et tout au long de la saison, nous envisageons de vous proposer une couverture sur place de deux matchs d’exception. Nous avons déjà fait notre choix mais il se peut que nous nous ajustons en fonction de l’actualité.

Et comme la saison dernière, une partie de la rédaction sera sur place pour le CFP National Championship Game 2019 qui se déroulera cette année au Levi’s Stadium de Santa Clara (Californie). Nous envisageons également d’assister à l’une des finales de conférence (SEC ?) et de nouveau au Grandaddy Of Them All : le Rose Bowl.

Blaze of Glory

Autre nouveauté sur TBP. Blaise Collin, membre de la prestigieuse FWAA qui a rejoint la rédaction cette année, vous présentera tous les mercredis sa vision de l’actualité du College Football dans une chronique originale, à son image.

Demandez le programme sur TBP

The Blue Pennant vous proposera chaque semaine plusieurs rendez-vous afin de vous informer et, on l’espère, de vous divertir.

College Football Report

Cela fait maintenant 7 ans que vous retrouvez chaque lundi le College Football Report de Verchain, un incontournable pour tout fan de College Football. Analyses, coups de gueule, insolites. Tout ça avec l’humour « made in Verchain ». Et, bien sûr, les cheerleaders seront de la partie !

Podcast

Retrouvez Grégory Richard alias « Iello » et Morgan Lagrée, tous les mardis, dans le seul podcast francophone consacré à 100% à l’actualité du College Football. Au programme : retour sur les résultats de la semaine et analyses en tout genre, et toujours dans la bonne humeur !

Participez à l’émission en nous faisant parvenir vos questions via Twitter et Facebook. Nous y répondrons lors de la séquence mailbag.

Blaze of Glory

Blaise Collin, qui a rejoint la rédaction cette année, vous présentera tous les mercredis sa vision de l’actualité du College Football dans une chronique originale, à son image.

Le Guide de la semaine

Comme depuis 10 ans, chaque jeudi, vous retrouverez notre traditionnel Guide de la semaine pour tout savoir sur les matchs importants de la semaine à venir (news, previews, trailers, etc…).

Game of the Week

Le vendredi sera l’occasion de faire un focus sur le match le plus important de la semaine, The Game of the Week, avec une preview complète et spéciale.

Top 25 des prospects NFL

Autre rendez-vous de retour le vendredi : le Top 25 des prospects NFL concocté par notre spécialiste, Loïc Baruteu.

College Gameday

Tous les samedis, retrouvez les dernières infos avant le coup d’envoi des matchs.

Le résumé de la semaine

Et évidemment, chaque dimanche, quelques minutes seulement après la fin des derniers matchs de la nuit, The Blue Pennant publiera son classique Résumé de la semaine pour tout savoir des événements marquants des matchs du week-end (analyses, focus sur le Top 25, stats, videos). Un must !

Toute l’actu’

Tout au long de la semaine, retrouvez également toute l’actualité du College Football sur notre site ou sur notre compte Twitter pour des informations en temps réel.

Si vous souhaitez interagir avec les membres de l’équipe sur Twitter, n’oubliez pas le hashtag : #TBP

Bonne saison 2018 à tous !

La rédaction :

– Loïc Baruteu
– Blaise Collin
– Nolan Dumont
– Morgan Lagrée
– Grégory Richard
– Verchain

Lire la suite

Actualité

WR Quintez Cephus prend congé du programme de Wisconsin

Le receveur des Badgers souhaitent se concentrer sur ses soucis judiciaires.

Publié

le

Crédit photo : Joe Robbins/Getty Images

Coup dur pour les Badgers à 2 semaines du coup d’envoi de la saison : bien qu’il clame son innocence, le WR#1 de Wisconsin, Quintez Cephus, quitte le programme de Madison pour se concentrer sur ses problèmes judiciaires.

Le receveur junior a été informé par le procureur du district de Dane County que des accusations concernant un « incident » datant d’avril dernier allaient être portées contre lui.

WR Quintez Cephus affirme qu’il est accusé à tort. Selon les premiers éléments connus, une jeune femme l’accuserait d’agression sexuelle. Il dénonce qu’il s’agit de fausses accusations et assure qu’il s’agissait d’une relation consensuelle.

Prospect 3-étoiles du recrutement 2016, WR Quintez Cephus devait débuter sa saison junior au sein d’une groupe de receveurs fourni. Malgré cette absence, QB Alex Hornibrook pourra toujours compter sur WR AJ Taylor, WR Danny Davis III et WR Kendrick Pryor.

WR Quintez Cephus a réussi 30 réceptions pour 501 yards et 6 TD en 9 matchs joués avec Wisconsin l’an dernier.

Lire la suite

Articles les plus lus