Suivez-nous

Actualité

Mark Emmert : « Payer les étudiants-athlètes en football et en basketball tuerait les autres sports »

Le président de la NCAA a une nouvelle fois fait un réquisitoire en faveur du status quo.

Publié

le

Crédit photo : Matt York/AP

Alors que le Final Four débutera dans quelques heures, le président de la NCAA était l’invité de l’ancien reporter d’ESPN pour une interview au cours de laquelle la question de l’amateurisme a été abordée.

Évidemment, c’est plutôt la question de la possibilité d’accorder des revenues à certains étudiants-athlètes qui fût au coeur des discussions.

« Si vous commencez à payer les étudiants-athlètes masculins, vous devez faire la même chose pour les femmes […] si vous payez seulement les athlètes en football et en basketball, les départements athlétiques devront éliminer les autres sports » – Mark Emmert, président de la NCAA.

Les commentaires de Mark Emmert sont plus que contestables.

Tout d’abord, il tente délibérément de mettre un terme au débat en suggérant que la seule façon de rémunérer les athlètes universitaires reviendrait à ce que les universités leur paient directement un salaire. Or, le modèle olympique est l’alternative la plus populaire. Elle rendrait possible de contourner à la fois les questions financières, le droit du travail et les questions de la Loi Title IX ce qui permettrait ainsi aux quarterbacks vedette ou aux rameurs féminines de bénéficier de différentes sources de revenus, notamment publicitaires. Mark Emmert le sait mais il a préféré d’écarter cette option prétendant ainsi qu’il n’y a pas d’autre alternative que le status quo.

Deuxièmement, Mark Emmert considère que le modèle NCAA a un impératif moral imposant ainsi que les joueurs de football et de basketball masculins s’affrontent gratuitement pour que le tennis et la natation puissent exister. Encore une fois, le président de la NCAA choisit d’ignorer le fait que le football et le basketball rapporte des millions de $ aux universités… qui le dépensent, certes, pour construire des installations sportives de haut niveau mais aussi pour offrir des salaires faramineux aux coaching staffs tout en préservant une bureaucratie parfois surabondante…

Le débat

Fan des Tigers de LSU et spécialiste de la conférence SEC, Nolan a rejoint la rédaction en avril 2016 comme rédacteur régulier des news.

Lire la suite
Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. guilmea

    4 avril 2018 at 10h43

    c’est quoi le « modèle olympique » ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

La NCAA approuve le fair catch dans les 25 yards sur les kickoffs

Le NCAA Football Rules Committee a officiellement décidé de permettre à une équipe qui réussit un fair catch dans ses propres 25 yards de bénéficier d’un touchback.

Publié

le

Changement important de règlement sur les kickoffs à partir de la saison prochaine : les kick returners seront désormais autorisés à exécuter un fair catch en agitant un brad dans les airs dans leurs propres 25 yards afin de bénéficier de la possession du ballon sur la ligne des 25 yards.

Finalement, ce nouveau règlement adopté par le NCAA Football Rules Oversight Panel, vendredi 13 avril, revient à élargir la zone de touchback de 25 yards.

Si le ballon se rend jusque l’en-but adverse lors du kickoff, l’attaque débutera toujours sur la ligne de 25 yards. Toutefois, si le kick returner décide de retourner le ballon, la possession du ballon commencera sur la ligne où le kick returner a été arrêté dans sa progression.

Ce changement de règlement vise à renforcer la sécurité des joueurs lors d’une phase de jeu qui est statistiquement l’une des plus dangereuses en raison de la violence des chocs entre joueurs.

A noter que d’autres changements ont été adoptés par le NCAA Football Rules Oversight Panel :

  • Suite au kickoff après un TD, l’horloge débutera avec 40 secondes au compteur afin d’accélérer le jeu.
  • Si un replay video vient inverser une décision arbitrale dans la dernière minute des deux mi-temps, un runoff de 10 secondes sera imposé dans le cas où la bonne décision n’aurait pas stopper l’horloge.
  • Les joueurs offensifs ne seront plus autorisés à effectuer des blocs sous la taille au delà de 5 yards par rapport à la ligne de scrimmage. Tous les blocs sous la taille doivent être effectués de manière frontale à l’exception des joueurs de ligne intérieure.
  • Il est interdit de prendre appui sur un coéquipier pour tenter de contrer un field goal ou un extra point.
  • Si une pénalité pour conduite anti-sportive est appelée contre la défense sur un FG, l’attaque a désormais l’option de bénéficier des yards associés à la pénalité sur le kickoff suivant.
Lire la suite

Actualité

Un fair catch dans les 25 yards bientôt considéré comme un touchback ?

Une proposition NCAA Football Rules Committee pourrait permettre à une équipe qui réussit un fair catch dans ses propres 25 yards de bénéficier d’un touchback.

Publié

le

Crédit photo : Reinhold Matay-USA TODAY Sports

Steve Shaw, l’éditeur en chef des règlements NCAA, a indiqué que cette proposition vise à contrecarrer une tendance émergente de certaines équipes qui exécutent des kickoffs hauts et courts afin de forcer les équipes adverses à repartir avec le ballon profondément dans leur territoire. Or, ces situations de jeu génèrent un haut niveau de collisions qui augmentent le risque de blessure grave notamment à la tête.

« Les coachs y ont prêtés une attention particulière et ils veulent rendre ces situations de jeu plus sûres tout en conservant la pérennité des kickoffs » – Steve Shaw, éditeur en chef des règlements NCAA.

Pour rappel, la position du ballon a été déplacée de la ligne de 30 yards à celle de 35 yards avant le début de la saison 2012. La position du ballon après un touchback a également été déplacée de la ligne de 20 yards à celle de 25 yards.

« Le comité a discuté des kickoffs pendant une longue période et nous allons continuer de travailler pour trouver les meilleures solutions avec d’améliorer cet aspect du jeu. Nous pensons qu’apporter cette modification nous permettra d’étudier ses effets sur la santé des joueurs. » – Larry Fedora, coach de North Carolina et président du NCAA Football Rules Committee.

Cette proposition sera envoyée à toutes les conférences et elle sera au coeur des discussions de la prochaine rencontre du the Playing Rules Oversight Panel, le 13 avril prochain. En cas d’approbation à cette occasion, cette règle entrerait en vigueur dès la saison 2018.

Lire la suite

Actualité

Chris Weinke nommé coach des running backs à Tennessee

L’ancien vainqueur du trophée Heisman se joint ainsi au coaching staff du nouvel head coach des Volunteers, Jeremy Pruitt.

Publié

le

Analyste offensif dans le coaching staff de Nick Saban à Alabama avec lequel il a remporté le titre de champion naitonal 2017, Chris Weinke a donc suivi son ancien collègue pour occuper un rôle plutôt inattendu.

En effet, Chris Weinke était quarterback lorsqu’il a remporté le prestigieux trophée Heisman 2000, un an après avoir mis la main sur le titre national en 1999 avec les Seminoles de Florida State.

Son contrat avec les Volunteers est d’une durée de deux ans pour un salaire annuel de 355 000 $.

« Il a un oeil formidable pour repérer les talents et il connait tous les aspects du jeu offensif comme personne. Il est un apport formidable pour le programme de Tennessee » – Jeremy Pruitt, head coach de Tennessee.

Chris Weinke a joué dans la NFL de 2001 à 2007 (Carolina Panthers, San Francisco 49ers). Il a également occupé le poste de coach des quarterbacks des Rams de Los Angeles en 2015-16. Il a également été le directeur du programme de football de la prestigieuse IMG Academy.

Il prend la succession surprise de Robert Gillespie qui occupait ce poste lors des 5 dernières saisons sous les ordres de l’ancien head coach, Butch Jones. Tout indiquait que Robert Gillespie resterait à Tennessee avant que le directeur athlétique Phillip Fulmer annonce finalement son départ.

Lire la suite

Actualité

QB Nic Shimonek brille lors du 93ème East-West Shrine Game, QB J.T. Barrett déçoit

L’ancien quarterback des Red Raiders de Texas Tech a réussi le TD de la victoire 14-10 de la West Team à 1:23 de la fin du match tandis que l’ancien quarterback des Buckeyes d’Ohio State n’a pas convaincu les scouts NFL.

Publié

le

Crédit photo : Chris O'Meara / Associated Press

En se connectant dans l’en-but avec WR Steven Dunbar (Houston) pour une passe de TD de 34 yards, l’ancien quarterback des Red Raiders de Texas Tech, QB Nic Shimonek, a donné la victoire 14-10 à la West Team au terme d’un match terne.

Ce dernier a été l’un des grands vainqueurs de ce 93ème East-West Shrine Game de l’Histoire, le plus vieux All-Stars Game du College Football, joué au Tropicana Field de Tampa (Floride). Chaque année une sélection des meilleurs joueurs NCAA et CIS (Canadian Interuniversity Sport) regroupés en deux équipes East et West s’affrontent au profit des hôpitaux pour enfants de l’ordre para-maçonnique des Shriners.

Avec 66% de réussite à la passe, QB Nic Shimonek (12/18, 105 yards, 1 TD) a montré une excellente technique de passe et une capacité à commander l’attaque de son équipe. Tout le contraire de la grande attraction de ce match : QB J.T. Barrett.

L’ancien quarterback d’Ohio State passait un examen important en tentant de démontrer qu’il sera capable de réussir sa transition des systèmes spread des Buckeyes à une pro offense. De nombreux scouts NFL étaient d’ailleurs présent pour observer son comportement durant les 4 jours de practice et lors du match. Sa performance illustrée par ses statistiques décevantes (5/13, 69 yards, 1 TD et 3 courses, 17 yards) n’a pas rassuré malgré ses déclarations d’après-match.

« Je voulais démontrer que j’étais capable de mener cette attaque. C’est ce que je pense avoir fait aujourd’hui. Je l’ai déjà montré à Ohio State et je crois en avoir fait la preuve tout au long de la semaine » – QB J.T. Barrett, ex-Ohio State.

Le recordman de la conférence Big Ten pour le nombre de yards offensifs (12 697 yards pour 147 yards en 4 saisons) a commis un fumble en fin de 1er quart-temps que l’ancien safety des Badgers de Wisconsin, S Natrell Jamerson a transformé en TD défensif en remontant le ballon sur 68 yards pour ouvrir le score en faveur de la West Team.

Crédit photo : AP / Chris O’Meara

Tout n’a pas été négatif pour QB J.T. Barrett (3053 yards à la passe, 35 TD, 64.7% de réussite et 798 yards au sol, 12 TD en 2017). Il a su inscrire le seul TD de la East Team en trouvant sur 4 yards le meilleur joueur de ligne de la Division II en 2017, DE Marcus Martin (Slippery Rock). Toutefois, l’ex-quarterback des Buckeyes a eu l’opportunité de donner la victoire à son équipe en toute fin de match. Après avoir réussi une passe de 30 yards pour WR DaeSean Hamilton (Penn State), QB J.T. Barrett a été incapable de compléter l’une de ses 4 passes suivantes redonnant ainsi le ballon à la West Team qui l’emporte au final, 14-10.

Un autre quarterback était très attendu. Le quarterback « dual-threat » des Bulls de South Florida, QB Quinton Flowers. Présent tout au long des practices de la semaine, ce dernier n’a pas pu démontrer ses aptitudes à la passe en raison d’un décès dans sa famille qui l’a obligé à déclarer forfait pour ce match.

Ainsi, seuls QB J.T. Barrett et QB Riley Ferguson (Memphis, 4/11, 63 yards) étaient les quarterbacks de la East Team. L’ancien quarterback des Tigers a dirigé le drive qui a permis à son équipe de réduire le score à 7-3 après avoir notamment réussi une passe de 38 yards pour WR Daurice Fountain (Northern Iowa, 3 réceptions, 61 yards), le meilleur joueur offensif de ce East-West Shrine Game.

En plus de QB Nic Shimonek, QB Nick Stevens (Colorado State, 4/7, 29 yards) et QB Jeremiah Briscoe (Sam Houston State, 1/6, 15 yards) ont joué pour la West Team.

On retiendra également les solides performances de RB Phillip Lindsay (Colorado, 12 courses, 51 yards) et RB Justin Jackson (Northwestern, 7 courses, 39 yards et 5 réceptions, 17 yards), ainsi que celle du All-American LG Cody O’Connell (Washington State).

Le résumé en vidéo

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus