Suivez-nous sur

Actualité

La NCAA pourrait être plus indulgente avec la règle du targeting

Crédit photo : Getty Images

La règle la plus controversée du College Football pourrait subir une importante modification puisque selon Jon Solomon de CBS Sports, le NCAA Football Rules Committee aurait l’ambition de revoir sa position lors de la revue video d’une pénalité pour un targeting supposé.

Actuellement, une pénalité pour targeting (choc casque à casque) entraine l’expulsion définitive du joueur coupable en plus d’une perte de 15 yards pour l’équipe pénalisée si la faute est confirmée lors de la revue video. Si les arbitres inversent leur décision après cette revue video, aucune pénalité n’est appelée.

La proposition de changement « subtil » pourrait changer beaucoup de chose :

« Si la revue video ne permet pas de confirmer le targeting ou d’inverser la pénalité, la décision initiale de l’arbitre est préservée : le joueur n’est pas expulsé MAIS la perte de 15 yards est maintenue. »

Ainsi, en cas de doute, le joueur ne serait plus pénalisé comme c’est le cas actuellement.

Le nombre de targeting a doublé depuis l’introduction de cette nouvelle règle il y a trois ans et si le NCAA Football Rules Committee reste convaincu de l’intérêt de cette règle dans sa lutte contre les commotions cérébrales, il souhaite corriger certains cas d’injustice.

« Nous souhaitons toujours que les arbitres jettent le flag mais si le ralenti indique qu’il y a juste un léger contact au niveau de l’épaule dans un mouvement d’ajustement sans intention d’avoir un contact dangereux avec le joueur adverse alors peut-être que le joueur puni mérite de rester dans le match » – Ty Halpin, directeur associé de la NCAA.

En 2016, il y a eu 144 expulsions pour targeting soit le double de 2014 (72).

Depuis l’an passé, l’équipe d’arbitres video ont désormais la possibilité de juger un targeting à postériori au cours d’un match. Si les arbitres sur le terrain n’ont pas vu un targeting caractérisé, ces arbitres video peuvent intervenir en cours de match. C’est arrivé à 29 reprises en 2016 pour un total de 16 expulsions.

Pour le coordinateur national des arbitres, Rogers Redding, l’accroissement du nombre de targeting ne doit pas être préoccupant. Pour lui, il s’agit essentiellement du fait que le corps arbitral est plus à l’aise avec cette nouvelle règle et que les joueurs sont encore en phase d’ajustement concernant leur intervention défensive.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Actualité