Suivez-nous sur

Actualité

La NCAA payera 208 millions de $ dans l’accord amiable concernant les « cost of attendance »

La NCAA et les principales conférences du sports universitaires ont annoncé qu’un accord amiable, à hauteur de 208.7 millions de $, a été conclu avec les plaignants dans l’affaire Shawne Alston.

L’ancien joueur des Mountaineers de West Virginia avait déposé une plainte en 2014 contre la NCAA qu’il accusait d’avoir violé la Loi Anti-Trust en imposant une limite à la valeur d’une bourse (scholarship) en-dessous des couts réels de la vie sur un campus. Shawne Alston avait été rejoint par plusieurs milliers d’anciens étudiants-athlètes formant ainsi une « class action ».

Les plaignants demandaient que leur soient versés certaines sommes afin de compenser ce qu’il considérait comme des pertes d’argent.

En 2014, la NCAA et les différentes conférences ont changé les règles en introduisant le concept de « frais de fréquentation » (cost of attendance) qui peuvent être versés à chaque étudiant-athlète par les universités pour justement compenser ces couts additionnels dûs à leur participation à un programme sportif de haut niveau.

Cet accord, qui concerne les joueurs de basketball, hommes et femmes, et les joueurs de football boursiers de 2009 à 2016 et qui n’ont pas reçu de « cost of attendance » pendant cette période, doit encore être validé par un juge fédéral. S’il était approuvé, ce serait le 2ème accord le plus important de l’Histoire de la NCAA. En 2008, l’affaire Jason White qui concernait également les « cost of attendance » avait forcé la NCAA à verser 230 millions de $ aux plaignants.

Dans l’affaire Shawne Alston, chaque plaignant devrait toucher la somme de… 6763 $ sans avoir à en faire la demande. Un chèque leur sera directement envoyé.

La NCAA a également indiqué que la totalité des 208 millions de $ versés aux plaignants sera financé par ses fonds propres. Aucune contribution ne sera demandée aux conférences.

Si cet accord est entériné par un juge fédéral, ce seront donc 304 millions de $ qui auront été payés par la NCAA dans le cadre de diverses affaires judiciaires. Car en plus de cette affaire Shawne Alston, l’organisation des sports universitaires américains a également versé des sommes importantes pour régler le préjudice subie par les étudiants-athlètes dans l’affaire du droit à l’image et de l’utilisation de leur nom dans les jeux videos sans leur autorisation. La NCAA a également payé certaines sommes pour d’anciens joueurs qui l’ont accusé de ne pas avoir suffisamment informé concernant le risque de commotion cérébrale.

De plus, l’affaire Ed O’Bannon est toujours en appel. Elle pourrait forcer la NCAA à payer 42 millions de $ aux plaignants en frais judiciaires. Et l’affaire Martin Jenkins, qui conteste le montant des « cost of attendance », pourrait encore un peu plus mettre à mal la NCAA.

Selon plusieurs observateurs, toutes ces affaires judiciaires pourraient, à terme, signer l’arrêt de mort purement et simplement de la NCAA telle qu’existe aujourd’hui.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Actualité