Suivez-nous sur

Actualité

La NCAA embarassée par son magasin en ligne

Suite à des révélations montrant que le magasin en ligne officiel de la NCAA proposait la vente de maillots et autres objets à l’effigie de joueurs universitaires, le président de la NCAA, Mark Emmert, a indiqué « que c’était une erreur regrettable ».

En effet, alors que la NCAA envisage de suspendre le dernier vainqueur du trophée Heisman, QB Johnny Manziel, pour avoir touché de l’argent lors de séances de signature d’autographes, il était possible de faire une recherche par nom de joueur sur le magasin en ligne de la NCAA (www.shopncaasports.com/) afin d’acheter un maillot. Contradictoire, non ?

La fonction « Recherche » a depuis été supprimée du site.

Mark Emmert a ajouté que « la vente de maillot sous licence des universités ne serait plus possible dans quelques jours. Cela ne fait pas partie de la mission de la NCAA ».

Quoiqu’il en soit, la NCAA se retrouve dans une situation délicate alors qu’elle fait fasse à une plainte déposée par d’anciens étudiants-athlètes qui lui reprochent d’avoir signé des contrats d’exclusivité avec Electronic Arts et d’utiliser leur nom et leur image sans aucun partage des revenus générés par la vente des jeux videos.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

2 Commentaires

2 Comments

  1. Karim63

    9 août 2013 à 16h41

    Je comprend pas la NCAA sérieux des gros radins qui cherchent a se faire du bif sur le dos des joueurs.

  2. Foxboro

    9 août 2013 à 17h12

    En gros on ne pourra plus acheter le maillot d’une équipe avec le nom d’un joueur derrière ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Actualité