Suivez-nous sur

Actualité

La NCAA accorde plus d’autonomie au Power Five !

Le Division I Board of Directors de la NCAA a décidé par un vote à la majorité absolue d’autoriser les 65 programmes des 5 meilleurs conférences de la division I (ACC, Big Ten, Big 12, Pac-12, SEC), les Power Five, de décider de leurs propres règles.

Le Division I Board of Directors de la NCAA a décidé par un vote à la majorité absolue d’autoriser les 65 programmes des 5 meilleurs conférences de la division I (ACC, Big Ten, Big 12, Pac-12, SEC), les Power Five, de décider de leurs propres règles.

Cette autonomie réclamée depuis plusieurs mois, notamment par le commissionnaire de la conférence SEC, Mike Slive, permettra ainsi à ces programmes de décider des allocations et des montants d’assurances accordés aux étudiants-athlètes, de décider le nombre de membres dans les staffs ou de définir les règles de recrutement.

Les premières règles que le Power Five seront très probablement :
– l’attribution de 5000$ d’allocations minimum pour chaque étudiants-athlètes.
– la possibilité d’offrir des bourses d’études (scholarships) de 4 années.
– l’assouplissement de la règlementation régissant les contacts entre les joueurs et les agents.
– le paiement d’indemnité de transport pour les parents lors des matchs de playoffs et les bowls.

Le Power Five va se doter d’un comité de 80 membres comportant 15 joueurs qui votera sur les nouvelles propositions. Ce comité ne pourra en aucun cas voter sur des propositions relatives aux matchs de postseason, au règlement sur les transferts de joueurs entre programme, au nombre de bourses autorisées par programme, à la procédure de signature des recrues et aux règles de jeu. Ces sujets restent la prérogative de la NCAA.

Si 75 programmes hors Power Five votent contre une de ces nouvelles propositions, elle ne sera alors pas autorisée. Cette éventualité a peu de chance d’arriver puisque le Power Five a déjà menacé de constituer sa propre division (Division IV ?) en cas de vote contre.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

2 Commentaires

2 Comments

  1. louvressac

    8 août 2014 à 08h30

    un pas de plus vers le proffessionalisme du colege football….. en tout cas la NCAA devient de plus en plus inféodée aux grosses facs bientôt même avec des saisons a 13-0 des « petites soeurs des pauvres » comme boise state,brigham young ou northern illinois devront se contenter ad vitam eternam du poinsettia,de l’idaho famous potatoes ou du heart of dallas bowl.
    ça commence a ressembler a la fifa !

  2. Verchain

    11 août 2014 à 06h46

    Il y a un moment que le Cartel agit de la façon que tu décris… Le Cartel avait simplement placé dans ses règlements au temps du BCS qu’une place était réservé aux ‘Little Sisters’ à leur table, pour disputer un des bowls majeurs si telle et telle condition de classement était remplie. Le CFP prévoit à peu près la même chose (outre le fait que l’ex Big Least fait aujourd’hui partie des Lil’Sistas…) avec une place pour un représentant des Sistas dans l’un des 4 bowls majeurs n’étant pas les demi-finales… Pure charité chrétienne, bien entendu.

    Bref, un Boise ou un BYU n’ont aujourd’hui aucune chance de disputer les demi-finales… Sauf si elles rejoignent une Big XII qui voudrait revenir à 12 ou une Pac qui deviendrait 14… On peut en douter pour les Broncos vu le petit marché qu’est l’Idaho. Pour nos amis Mormons, par contre, il y a toujours une possibilité…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Actualité