Suivez-nous

Actualité

East-West Shrine Game 2013

Publié

le

Le traditionnel East-West Shrine Game est le second match « All-Stars » de cette fin de semaine – avec le NFLPA Collegiate Bowl – qui permettra à certains prospects de se mettre en valeur à trois mois de la prochaine draft NFL.

Joué depuis 1925 et dont les profits générés sont intégralement remis à une oeuvre de charité (« Shriners Hospitals for Children »), ce match oppose une équipe de joueurs d’universités de l’est des Etats-Unis contre une équipe de l’ouest.

Il aura lieu samedi 19 janvier à 16h (22h en France) à St. Petersburg (Floride) et sera retransmis en direct sur NFL Network.

L’équipe West sera dirigée par coach Leeman Bennett (ex-Atlanta, NFL) et l’équipe East par coach Jerry Glanville (ex-Atlanta, NFL).

Tout au long de la semaine qui précède cette rencontre, de nombreux scouts NFL assistent aux entrainements afin d’essayer de dénicher la perle rare parmi des joueurs qui n’ont pas été invités au Senior Bowl de la semaine prochaine.

A noter que depuis 1985, les meilleurs des universités canadiennes participent régulièrement à ce match.

L’an passé, RB Lennon Creer (Tennessee Titans) s’était particulièrement illustré remportant le titre de MVP. RB Alfred Morris (Washington Redskins) a également participé au match de l’an dernier.

Lors de cette édition 2013, plusieurs joueurs retiendront l’attention des scouts NFL en vue de la prochaine draft :

QB Collin Klein, Kansas State

QB Collin Klein, Kansas State, East
Finaliste du trophée Heisman 2012, c’est le joueur le plus connu de ce East-West Shrine Game mais il n’est pas le top prospect à surveiller dans ce match. Snobé par le Senior Bowl, il a une chance en or de montrer aux scouts NFL qu’il n’est pas un aussi mauvais passeur que cela.

QB Matt Scott, Arizona, West
Dans l’ombre de Nick Foles (Philadelphia Eagles, NFL) pendant deux saisons, il a su montrer tout son talent pour sa seule année comme titulaire. Rapide et possédant un bras puissant, il pourrait devenir un solide backup dans la NFL

RB Theo Riddick, Notre Dame, West
Après une performance en demi-teinte lors du BCS Championship Game, il devra rebondir dans ce match. Probablement le running back le plus polyvalent de la prochaine draft NFL.

RB Zac Stacy, Vanderbilt, East
Recordman de l’université de Vanderbilt pour le nombre de yards au sol réussis en carrière, il a réussi plus de 1000 yards sur course lors des deux dernières saisons. Joueur puissant, il a le profil parfait d’un « lead back » dans la NFL.

RB Ray Graham, Pittsburgh, East
Après un début de saison au ralenti, il est monté en puissance tout au long de l’année. Son agilité et sa mobilité pourraient en faire un superbe « 3rd-down back » dans la NFL.

RB Montel Harris, Temple, East
Révélation de la saison 2009 à Boston College (1457 yards et 14 TDs cette année-là), sa carrière a été parsemée de blessures et de problèmes hors-terrain qui lui ont couté un transfert à Temple. Peut-être un futur « steal » de la draft NFL 2013.

RB Christine Michael, Texas A&M, West
Joueur régulièrement blessé lors des deux dernières saisons, il a souffert de l’explosion de Johnny Football à Texas A&M en 2012. Cependant, il possède un talent brut qui ne demande qu’à être exploité.

RB Kerwynn Wiilliams, Utah State, West
Véritable vedette du mois de décembre suite à ses 235 yards au sol contre Toledo lors du Famous Idaho Potato Bowl, il sera l’une des attractions de ce match. Backup de Robert Turbin (Seattle Seahawks, NFL) jusqu’à cette saison, il a réussi 1521 yards et 15 TDs en 2012.

RB Theo Riddick, Notre Dame

WR Emory Blake, Auburn, East
Bien qu’il ait joué au sein d’une des pires attaques aériennes au pays, il a réussi 50 réceptions pour 789 yards et 3 TDs. Fils de l’ancien quarterback professionnel, Jeff Blake (ex-Cincinnati Bengals), il formait un duo explosif avec QB Cam Newton lors du titre de champion des Tigers d’Auburn en 2010.

WR Jasper Collins, Mount Union, West
Après Pierre Garçon (Washington Redskins, NFL) et Cecil Shorts (Jacksonville Jaguars, NFL), il est la nouvelle perle issue de Mount Union (D-III). Il a réussi 92 réceptions pour 1694 yards et 22 TDs en 2012.

WR Marcus Davis, Virginia Tech, East
Il possède le gabarit et la vitesse pour s’imposer dans la NFL mais son inconstance a peut-être inquiété un certain nombre de scouts. A lui de montrer ce dont il est capable.

TE Joseph Fauria, UCLA, West
Neveu de l’ancien tight-end des Seahawks de Seattle (NFL) et des New England Patriots (NFL), Christian Fauria, il est peut-être le meilleur « receiving tight-end » de la prochaine draft. Il possède des mains très sûres.

OT Manase Foketi, West Texas A&M, West
Meilleur joueur de ligne offensive de Kansas State en 2010 avant d’être transféré à West Texas A&M, il pourrait être la grosse surprise de la prochaine draft NFL.

DE Craig Roh, Michigan, West
Ancien linebacker reconverti au poste de defensive end, il a été titulaire pendant 4 ans chez les Wolverines de Michigan. Sa puissance et ses longs bras en feront surement un solide pass-rusher dans la NFL.

DE Devin Taylor, South Carolina, East
Il n’a jamais atteint le niveau que son potentiel laissait présager et a été dans l’ombre de Melvin Ingram (San Diego Chargers, NFL) en 2011 et de Jadeveon Clowney en 2012. Son gabarit impressionnant en fait l’un des joueurs les plus intrigants de la prochaine draft.

TE Joseph Fauria, UCLA

LB A.J. Klein, Iowa State, West
Véritable « tackle machine », c’est peut-être le meilleur linebacker pour couvrir le « slot » lors de la prochaine draft NFL. Parfois comparé à Brian Urlacher (Chicago Bears).

LB Gerald Hodges, Penn State, East
Comme A.J. Klein, il excelle sur les zone coverages. Régulièrement comparé à Jon Beason (Carolina Panthers), il devra montrer qu’il peut également performer contre le jeu de course pour convaincre des scouts NFL de sa capacité à être un solide titulaire chez les professionnels.

LB DeVonte Holloman, South Carolina, West
Gros frappeur, il a été utilisé dans un poste hybride « safety/linebacker » au sein de la défense des Gamecocks. Il a également réussi 3 interceptions en 2012. Le linebacker parfait dans une défense de type « Tampa 2 ».

LB Lerentee McCray, Florida, East
OT Luke Joeckel (Texas A&M) dit de lui qu’il est le meilleur joueur qu’il a affronté en 2012. Ca veut tout dire. Malgré son explosivité, il a été utilisé au poste de BUCK (hybride safety/linebacker) en 2012, ce qui explique ses trois petits sacks seulement la saison dernière. Peut-être le linebacker le plus explosif de ce match.

CB Aaron Hester, UCLA, West
Son sens du jeu et son instinct en font un cornerback prometteur qui saura assurément séduire une équipe NFL. Il avait notamment brillé face à Marqise Lee et Robert Woods lors du choc UCLA vs USC.

CB Sheldon Price, UCLA, West
Auteur de 4 interceptions en 2012, c’est une vraie sangsue en « man-to-man ».

S Josh Evans, Florida, East
Il formait avec Matt Elam l’un des meilleurs duos de safety au niveau national en 2012.

D’autres joueurs seront à suivre lors de cette rencontre : QB Colby Cameron (Louisiana Tech), QB Seth Doege (Texas Tech), RB Zach Line (Southern Methodist), WR Corey Fuller (Virginia Tech), WR Keenan Davis (Iowa), DL Wes Horton (USC), DL Rob Lohr (Vanderbilt), LB Steve Greer (Virginia), DL Joe Vellano (Maryland), CB Brandon McGee (Miami), CB Micah Hyde (Iowa), CB Nigel Malone (Kansas State), S Zeke Motta (Notre Dame), S Shamarko Thomas (Syracuse).

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

WR Quintez Cephus prend congé du programme de Wisconsin

Le receveur des Badgers souhaitent se concentrer sur ses soucis judiciaires.

Publié

le

Crédit photo : Joe Robbins/Getty Images

Coup dur pour les Badgers à 2 semaines du coup d’envoi de la saison : bien qu’il clame son innocence, le WR#1 de Wisconsin, Quintez Cephus, quitte le programme de Madison pour se concentrer sur ses problèmes judiciaires.

Le receveur junior a été informé par le procureur du district de Dane County que des accusations concernant un « incident » datant d’avril dernier allaient être portées contre lui.

WR Quintez Cephus affirme qu’il est accusé à tort. Selon les premiers éléments connus, une jeune femme l’accuserait d’agression sexuelle. Il dénonce qu’il s’agit de fausses accusations et assure qu’il s’agissait d’une relation consensuelle.

Prospect 3-étoiles du recrutement 2016, WR Quintez Cephus devait débuter sa saison junior au sein d’une groupe de receveurs fourni. Malgré cette absence, QB Alex Hornibrook pourra toujours compter sur WR AJ Taylor, WR Danny Davis III et WR Kendrick Pryor.

WR Quintez Cephus a réussi 30 réceptions pour 501 yards et 6 TD en 9 matchs joués avec Wisconsin l’an dernier.

Lire la suite

Actualité

Ohio State place Urban Meyer en congé administratif

Le coordinateur offensif Ryan Day occupera les fonctions de head coach durant l’enquête interne lancée par l’université Ohio State.

Publié

le

Est-ce le début de la fin pour le coach des Buckeyes ?

L’université Ohio State a mis en « congé administratif » le coach de l’équipe de football, Urban Meyer, le temps que la fac conclut une enquête interne pour déterminer si le coach des Buckeyes ou son entourage étaient au courant des violences conjugales commises par l’ex-coach des receveurs, Zach Smith, à l’encontre de sa femme.

Dans un communiqué notamment publié sur Twitter, l’université Ohio State déclare :

« Nous nous concentrons à soutenir nos joueurs et à découvrir toute la vérité aussi vite que possible. » – communiqué de l’Université Ohio State.

L’ex-femme de Zach Smith, victime de violences conjugales pendant plusieurs années, a informé les coachs des Buckeyes de la situation ainsi que la femme d’Urban Meyer avec qui elle a échangé de nombreux textos à ce sujet. Il est impensable que le coach des Buckeyes n’était pas au courant. Or, il aura fallu attendre près de trois ans après les faits de violence pour que le coach d’Ohio State annonce le renvoi de son ex-assistant.

Urban Meyer a également publié un communiqué suite à sa mise en congé:

« Le Directeur athlétique Gene Smith et moi sommes tombés d’accord que mon congé facilitera l’enquête. Ainsi, l’équipe pourra débuter le camp d’entrainement avec un minimum de distraction. J’attends avec impatience la résolution de cette affaire » – Urban Meyer, head coach des Buckeyes d’Ohio State.

En respect des règlements NCAA relatifs aux amendements Title IX, la prolongation de contrat signée par Urban Meyer à Ohio State comprend plusieurs clauses qui le forcent à communiquer à sa hiérarchie toutes violations de la politique d’inconduite sexuelle commises par un membre de son staff…

Le précédent contrat d’Urban Meyer comprenait également des clauses l’obligeant à informer Gene Smith et le Bureau ses services de conformité de tout type de violations commis par ses coachs assistants. Le non-respect de cette clause conduirait à une rupture de contrat pour faute…

Très clairement, s’il était démontré qu’Urban Meyer connaissait les actes de son ancien coach des receveurs, il parait impossible de le revoir diriger les Buckeyes à l’avenir.

Lire la suite

Actualité

La NCAA vote en faveur d’une simplification de la procédure de transfert

Les coachs ne pourront plus poser leur véto aux demandes de transfert d’étudiants-athlètes de leur programme de football.

Publié

le

Le Division I Council a officiellement approuvé un nouveau règlement simplifiant la procédure des transferts d’étudiants-athlètes qui ne seront désormais plus obligés de demander la permission avant d’être transférés dans un autre programme. Jusqu’à présent, les étudiants-athlètes devaient faire une demande de transfert auquel pouvait s’opposer un coach.

A partir d’octobre 2018, tout étudiant-athlète pourra être transféré dans une autre université sans avoir à demander la permission. Toutefois, il devra encore informer son ancienne université qui aura deux jours pour entamer les démarches administratives requises. Une fois ces démarches entreprises, les coachs des autres programmes seront autorisés à rentrer en contact avec l’étudiant-athlète.

Ce nouveau règlement vise ainsi à remédier à une situation où certains étudiants-athlètes se sont retrouvés limités dans leur choix au moment de choisir un nouveau programme. Par exemple, certaines universités interdisaient à un ancien joueur de la SEC d’être transféré dans un autre programme de la SEC.

Le cas de DT Antwuan Jackson est ainsi significatif. En 2016, cet ancien joueur d’Auburn a été contraint de poursuivre sa carrière au niveau JUCO (Blinn College) car les Tigers ne l’ont pas autorisé d’être transféré dans une autre université de la conférence SEC ni à Ohio State ou Clemson. Il a fini par rejoindre les Buckeyes en 2018 mais au prix d’un passage par l’échelon inférieur.

À partir d’octobre, ces limitations ne seront plus possibles… à moins que les conférences imposent un règlement plus restrictifs que celui voté par la NCAA même s’il est peu probable que les conférences s’aventurent sur ce terrain glissant.

Lire la suite

Actualité

Northwestern-Wisconsin à Wrigley Field en 2020

Les deux programmes de la division Big Ten West s’affronteront dans le stade de baseball légendaire des Chicago Cubs.

Publié

le

Crédit photo : Tom Cruze/Sun-Times

Quelques jours après la publication dans la presse américaine de plusieurs articles faisant état d’un futur match entre les Wildcats et les Badgers organisé à Wrigley Field, l’information a été confirmée par les deux universités, mardi 5 juin 2018.

Ainsi, Northwestern sera l’hôte de Wisconsin dans cette enceinte historique, le 7 novembre 2020.

Le dernier match de College Football organisé à Wrigley Field remonte à 2010. Northwestern y avait affronté Illinois. Plus que le sort de la rencontre, on se souvient surtout que l’une des end zones du stade des Cubs de Chicago avait été tournée en dérision par les médias et les fans forçant la conférence Big Ten à faire l’impensable : imposer aux deux équipes d’attaquer à tour de rôle dans un seul sens du terrain pour des raisons évidentes de sécurité !

Il faut dire que la transformation du champ droit semblait plutôt artisanale, les poteaux de but étant fixés au muret…

Trois ans plus tard, les propriétaires des Cubs de Chicago avaient annoncé que 5 futurs matchs des Wildcats de Northwestern seraient organisés au Wrigley Field. Aucune date n’avait alors été communiquée. Depuis, des travaux de rénovation ont permis de corriger le problème d’end-zone et c’est donc avec un terrain aux normes que Northwestern et Wisconsin s’affronteront en 2020.

Pour les Badgers, la saison 2020 s’annonce particulière puisqu’ils joueront également un match dans un autre stade mythique : le Lambeau Field de Green Bay (Wisconsin) à l’occasion de la réception des Fighting Irish de Notre Dame, le 3 octobre 2020.

Lire la suite

Articles les plus lus