Suivez-nous

Actualité

Donald Trump demande un changement de statut pour les académies militaires

Les futurs officiers pourraient ne plus devoir attendre deux ans avant de devenir sportif professionnel.

Publié

le

Crédit photo : Sean Kimmons

Le président américain a signé un décret présidentiel demandé au Département de la Défense d’apporter des modifications au règlement régissant les trois académies militaires afin de permettre à leurs meilleurs athlètes de devenir professionnel immédiatement après l’obtention de leur diplôme.

Ce décret indique que les étudiants-athlètes des académies militaires et des officiers de réserve devraient pouvoir reporter le début de leur intégration dans l’armée américaine en raison de la « courte fenêtre de temps » qu’ils ont pour « tirer avantage de leur talent athlétique au cours au moment où il est réalistiquement possible d’être sportif professionnel ».

Le Département de la Défense a maintenant 120 jours pour officialiser cette nouvelle règlementation.

Pour rappel, les étudiants-athlètes des académies militaires doivent actuellement effectuer deux années de service dans les différentes armées avant de pouvoir faire une demande de mise en réserve pour devenir sportif professionnel.

Embed from Getty Images

En 2017, Donald Trump avait pourtant annulé une décision de son prédécesseur, Barak Obama, qui avait déjà permis aux meilleurs athlètes en formation militaire de devenir professionnel sans cette période de deux années de service obligatoire.

Le receveur d’Air Force, Jalen Robinette, avait été victime de cette décision de Donald Trump alors que l’ancien joueur des Falcons était quasi-certain d’être sélectionné lors de la draft NFL 2017.

Le secrétaire d’État à la Défense, James Mathis, avait déclaré en avril 2017 :

« Les académies militaires ont pour vocation de former des futurs officiers dont on attend qu’ils rendent service à hauteur de l’éducation qu’ils ont reçue et qui a été financée par l’argent des contribuables » – James Mathis, ancien secrétaire d’État à la Défense.

En mai dernier, lors de la remise du Commander-in-Chief’s Trophy à l’équipe de football de l’Army, Donald Trump avait indiqué la possibilité qu’il revienne sur cette décision.

Dans l’Histoire, plusieurs joueurs formés par les académies militaires ont réussi de grande carrière dans le sport professionnel. Le plus célèbre d’entre-eux est probablement Roger Staubach, vainqueur du trophée Heisman 1963 et double-vainqueur du Super Bowl avec les Cowboys de Dallas. Il avait servi plusieurs années dans le contingent américain déployé au Vietnam avant de revenir aux États-Unis en 1969.

Embed from Getty Images

Fan des Tigers de LSU et spécialiste de la conférence SEC, Nolan a rejoint la rédaction en avril 2016 comme rédacteur régulier des news.

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. pep

    30 juin 2019 at 10h25

    Trump la girouette…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

Bobby Petrino rebondit à Missouri State

Réputé comme l’un des meilleurs stratèges offensifs du College Football mais surtout connu pour ses frasques hors terrain, l’ancien coach d’Arkansas et de Louisville prend la direction de Missouri State (FCS).

Publié

le

Crédit photo : Missouri State Athletics

À la surprise générale, Bobby Petrino fait déjà son retour sur la sideline : un an après son départ de Louisville, le coach de 58 ans prendra la succession de Dave Steckel, renvoyé il y a quelques semaines au terme de 5 saisons difficiles.

Dave Steckel n’a remporté que 13 victoires à la tête des Bears de Missouri State.

En 14 saisons passées à Arkansas, Western Kentucky et Louisville, Bobby Petrino possède un bilan de 119-56. Il a également passé une saison à la tête des Falcons d’Atlanta (NFL) qu’il a quitté abruptement après 13 matchs seulement.

De 2003 à 2006, il a connu de nombreux succès avec les Cardinals de Louisville remportant notamment l’Orange Bowl en janvier 2007.

Son année chez les Falcons aura été aussi chaotique que la manière dont il est parti… en plein mois de décembre alors que la saison NFL n’était pas encore terminée et par l’intermédiaire… d’une lettre envoyée aux joueurs !

C’est pour rejoindre les Razorbacks d’Arkansas que Bobby Petrino a quitté la franchise géorgienne. Son bilan à Fayetteville ? 34-17 en 4 saisons, une participation au Sugar Bowl et une place de #5 national en 2011.

Quelques mois après cette remarquable saison 2011, le coach des Razorbacks a pourtant été renvoyé. Victime d’un accident de moto qui a mis au grand jour une liaison extra-conjugale, il a succombé à la pression mise sur la Direction athlétique du programme d’Arkansas par une Amérique puritaine.

Il a finalement fait son retour dans le monde du football, en 2013, à Western Kentucky (8-4)… avant d’être ré-embauché par Louisville en 2014. Son second passage chez les Cardinals sera marqué par l’éclosion de la superstar, QB Lamar Jackson, vainqueur du trophée Heisman en 2016.

Finalement, le départ de ce dernier pour la NFL sonnera le glas d’un coach qui ne remportera que deux matchs en 2018. Une défaite 54-23 face à Syracuse forcera son renvoi malgré 14 millions de $ restant à son contrat.

Lire la suite

Actualité

North Dakota State remporte son 8ème titre de champion FCS

En s’imposant 28-20 face aux Dukes de James Madison, North Dakota State conclut une saison FCS 2019 dominée de bout en bout par le Bison.

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Sam Hodde

Le redshirt freshman QB Trey Lance a marqué ce FCS National Championship de son empreinte en accumulant 166 yards au sol dont un un TD décisif de 44 yards dans le 4ème quart-temps pour offrir la 16ème victoire de NDSU cette saison.

C’est la première fois depuis Yal en 1894 qu’un programme NCAA termine une saison avec un bilan de 16-0.

L’autre héros de ce match joué à Frisco (Texas) aura été le safety senior James Hendrick. Arrivé chez le Bison au poste de quarterback avant d’être repositionné en défense en 2017, il a réussi une interception à un moment crucial dans les dernières secondes du 4ème quart-temps qui a assuré le 8ème titre de champion national en 9 ans au programme de Fargo.

Alors que QB Ben DiNucci (22/33, 204 yards, 2 TD, 1 INT) avait réussi à ramener les Dukes sur la ligne des 2 yards du Bison sur un dernier drive magique, il fût intercepté par S James Hendrick qui anticipa magnifiquement une passe de type « flat » dans la coin gauche de la endzone assurant ainsi le succès des jaunes et verts.

Ce succès porte ainsi à 37 le nombre de victoires consécutives de North Dakota State dont la dernière défaite remonte au 4 novembre 2017 face à South Dakota State.

QB Trey Lance, North Dakota State – Crédit photo : AP Photo/Sam Hodde

C’est aussi un succès personnel pour coach Matt Entz qui dirigeait le Bison pour la première saison après avoir été le coordinateur défensif de l’équipe lors des 5 saisons précédentes.

Le meilleur joueur FCS de l’année, QB Trey Lance (6/10, 72 yards et 30 courses, 166 yards, 1 TD), s’est de nouveau montré décisif lors de ce FCS National Championship. Comme souvent cette saison, c’est au sol qu’il a fait la différence réussissant notamment le TD de la victoire de 44 yards sur une époustouflante improvisation au milieu du terrain. Le score passait alors à 28-13.

WR Riley Stapleton (10 réceptions, 100 yards, 2 TD) réussira bien son 2ème TD sur réception à 7 minutes de la fin pour ramener les Dukes à 8 points (28-20) mais l’interception de S James Hendricks scellera définitivement le sort du match.

En début de saison, la pression n’était pas mince sur les épaules de QB Trey Lance qui devait prendre la sucession de l’un des meilleurs quarterbacks de l’Histoire de la FCS, Easton Stick (qui avait lui-même succédé à un certain Carson Wentz). Ce dernier avait quitté NDSU en janvier 2019 après avoir remporté 49 victoires sous le maillot du Bison et établit de nombreux records du programme de Fargo.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Actualité

ESPN révèle ses équipes All-Time All-America pour les 150 ans du college football

Le média américain ESPN a récemment publié ses deux meilleures équipes All-America de tous les temps à l’occasion des 150 ans du college football.

Publié

le

Crédit photo : ESPN Press Room

Le 6 novembre 1869, Princeton et Rutgers s’affrontaient dans ce qui est désormais considéré comme le premier match de football universitaire de l’Histoire. Pour l’anniversaire des 150 ans du college football, ESPN s’est amusé à constituer deux équipes All-America truffées de joueurs légendaires, qui donnent leur nom à un trophée national ou qui figurent au Pro Football Hall of Fame.

Contre toute attente, c’est le programme de Pittsburgh qui place le plus de joueurs au sein de ce prestigieux regroupement, avec quatre anciennes gloires dans la First Team. Les Panthers n’ont plus gagné de titre national depuis 1976. Derrière, on retrouve les habitués du haut niveau que sont Ohio State, Alabama ou encore Notre Dame et Texas.

First Team

Offense
QB Roger Staubach, Navy (1962-64)
RB Jim Brown, Syracuse (1954-56)
RB Herschel Walker, Georgia (1980-82)
WR Jerry Rice, Mississippi Valley State (1981-84)
WR Larry Fitzgerald, Pittsburgh (2002-03)
TE Mike Ditka, Pittsburgh (1958-60)
C Chuck Bednarik, Pennsylvania (1945-48)
T Orlando Pace, Ohio State (1994-96)
T Bill Fralic, Pittsburgh (1981-84)
G John Hannah, Alabama (1970-72)
G Jim Parker, Ohio State (1954-56)

Defense
DE Hugh Green, Pittsburgh (1977-80)
DE Reggie White, Tennessee (1980-83)
DT Bronko Nagurski, Minnesota (1927-29)
DT Lee Roy Selmon, Oklahoma (1972-75)
LB Dick Butkus, Illinois (1962-64)
LB Lawrence Taylor, North Carolina (1977-80)
LB Tommy Nobis, Texas (1963-65)
CB Deion Sanders, Florida State (1985-88)
CB Charles Woodson, Michigan (1995-97)
S Jack Tatum, Ohio State (1968-70)
S Ronnie Lott, USC (1977-80)

Specialists
K Sebastian Janikowski, Florida State (1997-99)
P Ray Guy, Southern Mississippi (1970-72)
AP Johnny Rodgers, Nebraska (1970-72)

Second Team

Offense
QB Peyton Manning, Tennessee (1994-97)
RB Bo Jackson, Auburn (1982-85)
RB Archie Griffin, Ohio State (1972-75)
WR Randy Moss, Marshall (1996-97)
WR Fred Biletnikoff, Florida State (1962-64)
TE Keith Jackson, Oklahoma (1984-87)
C Dave Rimington, Nebraska (1979-82)
T Anthony Munoz, USC (1976-79)
T Jonathan Ogden, UCLA (1992-95)
G Aaron Taylor, Notre Dame (1990-93)
G Dean Steinkuhler, Nebraska (1981-83)

Defense
DE Bubba Smith, Michigan State (1964-66)
DE Bruce Smith, Virginia Tech (1981-84)
DT Randy White, Maryland (1972-74)
DT Joe Greene, North Texas (1966-68)
LB Jack Ham, Penn State (1968-70)
LB Derrick Thomas, Alabama (1985-88)
LB Cornelius Bennett, Alabama (1983-86)
CB Rod Woodson, Purdue (1983-86)
CB Champ Bailey, Georgia (1996-98)
S Kenny Easley, UCLA (1977-80)
S Ed Reed, Miami (1998-2001)

Specialists
K Kevin Butler, Georgia (1981-84)
P Russell Erxleben, Texas (1975-78)
AP Tim Brown, Notre Dame (1984-87)

Lire la suite

Actualité

Clay Helton retenu à USC pour 2020

Le coach controversé des Trojans a été confirmé à son poste par le nouvel athletic director Mike Bohn alors que les fans et les boosters s’attendaient à son licenciement.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

Récemment débarqué à Los Angeles pour remettre dans le droit chemin un département des sports entaché de scandales, l’ancien athletic director de Cincinnati Mike Bohn n’aura finalement pas écouté les fans de USC qui réclamaient le départ du coach actuel de l’équipe de football, Clay Helton.

Les boosters se plaignent du manque d’ambition ces dernières années alors qu’Urban Meyer semblait potentiellement disponible pour reprendre la main sur un programme de football en perdition depuis le départ de Pete Carroll il y a plus d’une décennie. Une médiocrité banalisée qui affecte le recrutement puisque la classe 2020 des Trojans est pour l’heure classée 86e du pays selon 247Sports, et 11e de Pac-12. Une hérésie pour un programme habitué au top 5, désormais bousculé dans son recrutement local en Californie par Oregon et les programmes majeurs de SEC ou de Big Ten. Depuis la confirmation par Mike Bohn du maintien de son coach il y a quelques jours, USC a perdu les engagements de deux prospects trois étoiles, OT Kyle Juergen et OT Joey Wright.

Clay Helton est à 40-21 depuis sa prise de fonction en 2015 et avait remporté le Rose Bowl en 2016 face à Penn State, puis le titre de conférence Pac-12 en 2017, avant de s’effondrer en 2018 avec un bilan de 5-7. USC a terminé l’exercice 2019 avec huit victoires et quatre défaites et affrontera Iowa au Holiday Bowl. Le coach des Trojans avait été prolongé jusqu’en 2023 il y a un an et demi.

Lire la suite

Articles les plus lus