Suivez-nous

Actualité

De grands changements à venir pour la Big 12 et l’ACC

Selon une enquête de David Dodd de CBS Sports, un projet de dérégulation des finales de conférence, qui sera soumis au vote des présidents des différentes universités, serait sur la table des commissionnaires de la Big 12 et de l’ACC.

Publié

le

Selon une enquête de Dennis Dodd de CBS Sports, un projet de dérégulation des finales de conférence, qui sera soumis au vote des présidents des différentes universités, serait sur la table des commissionnaires de la Big 12 et de l’ACC.

Ainsi, dès 2016, la conférence Big 12 devrait mettre en place un Championship Game afin de déterminer son champion. Elle est actuellement la seule conférence du Big Five (ACC, Big Ten, Big 12, Pac-12, SEC) à ne pas organiser ce match de fin de saison puisqu’avec 10 membres seulement, elle ne possède pas le minimum requis (12) par les règlements NCAA.

La plus large autonomie accordée aux conférences du Big Five en aout 2014 devrait permettre à la Big 12 de passer outre ce règlement NCAA, et dès 2016, on pourrait voir renaître le retour du Big 12 Championship Game qui avait été supprimé suite aux départs de Colorado et d’Utah pour la Pac-12 en 2012.

Cette dérégulation est une réponse attendue à la controverse de la fin de saison 2014 qui avait vu les deux co-champions de la Big 12, Baylor et Texas Christian, terminer avec la même fiche de 11-1 mais exclus du College Football Playoff car pénalisés par le comité de sélection pour ne pas avoir remporter de Championship Game à l’inverse de Florida State (ACC), Alabama (SEC), Oregon (Pac-12) et Ohio State (Big Ten).

Les ramifications des futures modifications pour la conférence ACC sont encore floues mais selon plusieurs sources, le récent passage à 14 équipes pourrait forcer cette dernière à créer trois divisions au lieu des deux actuellement. Bob Bowlsby, le commissionnaire de la Big 12, a d’ailleurs indiqué que la conférence ACC « considérait organiser la finale de conférence 2016 avec les deux programmes ayant le meilleur % de victoires ».

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
9 commentaires

9 Comments

  1. Ryujii

    8 avril 2015 at 17h08

    hum ça sent l’arrivé prochaine de BYU et/ou Boise State en Big 12 et je sens aussi celle de Notre Dame pour l’ACC Football pour avoir 3 divisions de 5 équipes chacune.

    On dirait bien qu’un nouveau réalignement va arriver sous peu.

  2. Luzoan

    12 avril 2015 at 09h50

    Faut qu’ ils se calment un peu, Notre Dame restera indépendant, trop d’ histoire dans leur calendrier… Je les vois pas arrêter les Stanford ou USC ou Michigan, donc pas d’ ACC, et 3 divisions c’ est n’ importe quoi…

    • Ryujii

      12 avril 2015 at 14h40

      Pourtant Notre Dame a bien arrêté des Rivalry pour jouer 5 match/saison avec l’ACC.

      Pour ma part je sus convaincu qu’à terme il n’y aura plus d’indépendant et puis Notre Dame n’aura pas le choix si l’équipe veut espérer jouer les Play Off, vu que Baylor et TCU ont été refoulé pour ne pas avoir gagner de final de conférence et ne pas avoir de suprématie dans leur conf.

      Alors jouer un calendrier d’indépendant comme il y a 4 ans et se faire atomiser en finale malgré une fiche de 12 – 0…

      On l’a aussi vu avec FSU malgré sa fiche parfaite en ACC a reculé à la 3ème place et s’est faite démonter par Oregon ensuite au Rose Bowl.

  3. louvressac

    12 avril 2015 at 13h09

    euh….aussi loin que je me rappelle,Utah n’a jamais fait partie de la big 12,mais plutôt de la mountain west,je pense que pour les départs outre colorado vers la PAC 12 on a eu nebraska (vers la BIG 10) en 2011 et ensuite texas A&M et missouri vers la SEC l’année suivante

    et concernant notre dame je suis d’accord avec Luzoan,trop de contraintes pour l’université et puis avec leur statut ils ont déja un deal en or au niveau télévisuel….quel serait leur intêret a aller jouer NC state et wake forest ?

    • Ryujii

      12 avril 2015 at 14h51

      SI Notre Dame entre en ACC et devient champion de cette conférence, elle aura plus de légitimité d’aller en Play Off que si elle avait une bonne fiche d’indépendant.

      Notre Dame est assurée de jouer 2 fois un Bowl majeur dans les 8 prochaines saison mais vu comment ce sera compliqué d’aller en Play Off, je vois pas comment Notre Dame irait même en étant indépendant.

      On l’a vu il y a quelque temps contre Alabama malgré une fiche parfaite.

      Même FSU en est la preuve la saison passée.

      Et en effet Utah n’a jamais été en Big 12 mais bien en Mountain West.

      • Luzoan

        13 avril 2015 at 11h29

        On est pas au basketball, L’ acc peine ( à part FSU et Clemson: je parle recrutement et espoir de titre ) FSU a failli ne pas passer l’ an dernier du à sa faiblesse de calendrier. ND a un a contrat de 5 ans avec l’ acc et après, on arrête pas un calendrier historique avec des confrontations datant de « mathusalem » Qui vous dit que dans quelques années avec ce SOS, ND ne va pas tenter un calendrier hyper relevé mieux qu’ un SEC west…
        Cette liberté est un avantage conséquent, à moins que des programmes majeurs se plaignent, je ne vois pas ND partir en ACC. Le contrat de NBC, on en fait quoi? Les matches chaque année comme:Michigan, USC, Stanford. Et je compte pas les rivalités historiques pleine de trophées avec la B1G. Je sais pas ce que la Team TBP en pense mais je trouverai çà insensé de perdre cette force et cette liberté qu ‘ont les « académiciens » en tous cas j’ ai rien lu. Par contre, l’ idée des 2 bilans les plus forts en finale de conf, j’ aimerai bien, çà éviterai que Clemson passe à la trappe chaque année et çà rajouterai de la force au calendrier de FSU, c’ est plus classe de battre les tigers en finale de conf que Duke ou Georgia Tech… Après un jour, the U ou autre va bien se réveiller et l’ acc reprendra du galon!
        Qui vivra verra, mais pour l’ instant j’ crois pas.
        Au CBB, l’ acc t’ apporte de la légitimité, en CFB, un peu moins…

  4. Luzoan

    13 avril 2015 at 11h34

    Content de retrouver un peu de monde avec qui parler CFB, la rareté fait le plaisir!^^

  5. louvressac

    14 avril 2015 at 16h23

    le problème avec la big 12 c’est qu’a force de jouer la montre ils sont en train de se faire bouffer par tous les autres,j’ai l’impression qu’avec les récentes acquisitions désenclavées de la pac 10 (vers l’est) de la big 10 (vers le midwest) et la SEC (vers le sud ouest) ces trois dernières sont en train d’augmenter leur visibilité leur pouvoir financier et comme l’a prouvé la saison dernière leur pouvoir décisionnel….enfin,comment est ce qu’ils ont pu laisser partir texas A&M et missouri sans broncher ! soyons franc si Texas se barre a l’ouest (et a mon humble avis la PAC 10 ferait un pont d’or pour accueillir les longhorns et le potentiellement trèèèès lucratif marché texan ) et qu’oklahoma se laisse tenter par la SEC, la BIG 12 risque d’imploser….laisant comme seule équipes texanes dans la conference les bigots de baylor et de TCU et les pauvres texas tech perdus au miieu de nulle part (et qui a eu trois n’ont pas un seul supporter a 50km de waco,de fort worth ou de lubbock) se debrouiller avec des brols de mid-majors comme UTEP,north texas ou tulsa…a moins et quand on y pense ça reste plausible quand on regarde les forces en présence,l’histoire et le palmares ,que ca soit en fin de compte le basket qui sauve la conference de la déliquescence footballistique

  6. Ryujii

    14 mai 2015 at 11h41

    Finalement il n’y aura qu’un Tie Break en Big 12 en Head to Head.

    La volonté de faire une finale de conférence a été abandonné.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

Georgia et Clemson donneront le coup d’envoi de la saison 2021

Deux des meilleurs programmes des cinq dernières années se sont donnés rendez-vous au Bank of America Stadium, le 4 septembre 2021, pour Kickoff Game de la saison.

Publié

le

Crédit photo : AP

Les deux universités de Clemson et Georgia avaient déjà annoncé leur intention d’organiser un match entre Tigers et Bulldogs dans le cadre du Chick-fil-A Kickoff Game d’Atlanta en 2024.

Ce sera donc, dès 2021, dans le stade des Panthers de Carolina (NFL) qu’aura lieu le duel entre coach Dabo Swinney et coach Kirby Smart.

Deux séries aller-retour sur campus prévues en 2029-30 et 2032-33 sont également actuellement en pourparlers.

Le dernier match entre Georgia et Clemson remonte au 30 aout 2014. Les Bulldogs s’étaient imposés 45-21 grâce notamment à 3 TD au sol d’un RB Todd Gurley qui avait frôlé les 200 yards au sol. Un an plus tôt, QB Tajh Boyd et WR Sammy Watkins avaient permis à Clemson de l’emporter 38-35 dans un duel au sommet entre équipes classées dans le Top 10.

Lire la suite

Actualité

Mark Emmert fait pression sur le Congrès américain pour encadrer la rémunération des joueurs

Le président de la NCAA a exhorté le Congrès américain d’imposer rapidement des restrictions aux étudiants-athlètes pour les empêcher d’être rémunéré sans règlement notamment l’utilisation de leur nom et de leur image.

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Susan Walsh

Le président de la NCAA a exhorté le Congrès d’imposer rapidement des restrictions aux étudiants-athlètes pour les empêcher d’être rémunéré pour notamment l’utilisation de leur nom et de leur image.

Mardi 11 février 2020, un comité de sénateurs américains a réçu Mark Emmert, accompagné de Bob Bowlsby (commissionnaire de la conférence Big 12) et de Ramogi Huma (directeur exécutif de l’association des joueurs de la NCAA), dans le cadre d’auditions consultatives organisées à Capitol Hil, Washington DC.

Mark Emmert a demandé la mise en place d’une action fédérale rendue nécessaire, selon lui, pour «maintenir des normes uniformes dans les sports universitaires» alors que des Lois promulguées par certains États américains, comme la Californie, pourraient autoriser les étudiants-athlètes d’être rémunérés ou d’obtenir d’autres bénéfices en compensation de l’utilisation de leur nom et de leur image.

La NCAA a déjà indiqué qu’elle présenterait en avril prochain sa nouvelle règlementation pour encadrer la rémunération des joueurs. Selon la NCAA, cette nouvelle règlementation devrait entrer en vigueur en janvier 2021.

Le but de la NCAA est simple : reprendre le contrôle sur une situation qui pourrait complètement lui échapper.

En effet, plus de 25 États envisagent de voter des Lois qui obligeraient la NCAA de permettre aux joueurs de gagner de l’argent grâce à leur image dans le but de remédier aux inégalités frappantes dans un secteur de plusieurs milliards de dollars. L’année dernière, la Californie a adopté une loi accordant le droit aux étudiants-athlètes de gagner de l’argent grâce à leur marque personnelle. Cette nouvelle législation californienne entrera en vigueur en 2023. D’autres États pourraient accorder ces mêmes droits dès cette année.

Devant le comité du Congrès américain, Bob Bowlsby a parfaitement résumé la préoccupation de la NCAA qui veut avant tout contrôler l’impact qu’aurait la possibilité donnée aux étudiants-athlètes de signer des contrats juteux sur le recrutement.

« Si elles étaient appliquées, ces lois donneraient à certaines écoles un avantage injuste en matière de recrutement et ouvriraient la porte à des accords de parrainage utilisés comme incitation au recrutement. Cela créerait un énorme déséquilibre entre les écoles et pourrait conduire à de la corruption dans le processus de recrutement. Nous avons besoin du soutien du Congrès pour aider à maintenir des normes uniformes dans les sports universitaires. » – Bob Bowlsby, commissionnaire de la conférence Big 12.

Évidemment, les détracteurs de la NCAA n’ont pas attendu longtemps avant de mentionner que le système de recrutement est déjà corrompu rappelant notamment l’enquête criminelle en cours visant certains équipementiers qui aurait payé des joueurs afin qu’ils rejoignent des universités avec lesquelles ils ont des contrats de sponsoring.

Pourtant, La NCAA semble bien décider à tout faire pour empêcher l’entrée en vigueur des Lois californiennes. Selon une enquête de l’Associated Press, la NCAA et les conférences ACC et Big 12 auraient dépensé 750 000 $ pour rémunéner des lobbys agissant auprès des sénateurs américains afin d’influencer une décision du Congrès américain que ce dernier refuse pourtant de prendre jusqu’à présent. Certains sénateurs ont déjà indiqué vouloir attendre la publication des nouvelles réglementations NCAA avant d’agir.

Lire la suite

Actualité

Bobby Petrino rebondit à Missouri State

Réputé comme l’un des meilleurs stratèges offensifs du College Football mais surtout connu pour ses frasques hors terrain, l’ancien coach d’Arkansas et de Louisville prend la direction de Missouri State (FCS).

Publié

le

Crédit photo : Missouri State Athletics

À la surprise générale, Bobby Petrino fait déjà son retour sur la sideline : un an après son départ de Louisville, le coach de 58 ans prendra la succession de Dave Steckel, renvoyé il y a quelques semaines au terme de 5 saisons difficiles.

Dave Steckel n’a remporté que 13 victoires à la tête des Bears de Missouri State.

En 14 saisons passées à Arkansas, Western Kentucky et Louisville, Bobby Petrino possède un bilan de 119-56. Il a également passé une saison à la tête des Falcons d’Atlanta (NFL) qu’il a quitté abruptement après 13 matchs seulement.

De 2003 à 2006, il a connu de nombreux succès avec les Cardinals de Louisville remportant notamment l’Orange Bowl en janvier 2007.

Son année chez les Falcons aura été aussi chaotique que la manière dont il est parti… en plein mois de décembre alors que la saison NFL n’était pas encore terminée et par l’intermédiaire… d’une lettre envoyée aux joueurs !

C’est pour rejoindre les Razorbacks d’Arkansas que Bobby Petrino a quitté la franchise géorgienne. Son bilan à Fayetteville ? 34-17 en 4 saisons, une participation au Sugar Bowl et une place de #5 national en 2011.

Quelques mois après cette remarquable saison 2011, le coach des Razorbacks a pourtant été renvoyé. Victime d’un accident de moto qui a mis au grand jour une liaison extra-conjugale, il a succombé à la pression mise sur la Direction athlétique du programme d’Arkansas par une Amérique puritaine.

Il a finalement fait son retour dans le monde du football, en 2013, à Western Kentucky (8-4)… avant d’être ré-embauché par Louisville en 2014. Son second passage chez les Cardinals sera marqué par l’éclosion de la superstar, QB Lamar Jackson, vainqueur du trophée Heisman en 2016.

Finalement, le départ de ce dernier pour la NFL sonnera le glas d’un coach qui ne remportera que deux matchs en 2018. Une défaite 54-23 face à Syracuse forcera son renvoi malgré 14 millions de $ restant à son contrat.

Lire la suite

Actualité

North Dakota State remporte son 8ème titre de champion FCS

En s’imposant 28-20 face aux Dukes de James Madison, North Dakota State conclut une saison FCS 2019 dominée de bout en bout par le Bison.

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Sam Hodde

Le redshirt freshman QB Trey Lance a marqué ce FCS National Championship de son empreinte en accumulant 166 yards au sol dont un un TD décisif de 44 yards dans le 4ème quart-temps pour offrir la 16ème victoire de NDSU cette saison.

C’est la première fois depuis Yal en 1894 qu’un programme NCAA termine une saison avec un bilan de 16-0.

L’autre héros de ce match joué à Frisco (Texas) aura été le safety senior James Hendrick. Arrivé chez le Bison au poste de quarterback avant d’être repositionné en défense en 2017, il a réussi une interception à un moment crucial dans les dernières secondes du 4ème quart-temps qui a assuré le 8ème titre de champion national en 9 ans au programme de Fargo.

Alors que QB Ben DiNucci (22/33, 204 yards, 2 TD, 1 INT) avait réussi à ramener les Dukes sur la ligne des 2 yards du Bison sur un dernier drive magique, il fût intercepté par S James Hendrick qui anticipa magnifiquement une passe de type « flat » dans la coin gauche de la endzone assurant ainsi le succès des jaunes et verts.

Ce succès porte ainsi à 37 le nombre de victoires consécutives de North Dakota State dont la dernière défaite remonte au 4 novembre 2017 face à South Dakota State.

QB Trey Lance, North Dakota State – Crédit photo : AP Photo/Sam Hodde

C’est aussi un succès personnel pour coach Matt Entz qui dirigeait le Bison pour la première saison après avoir été le coordinateur défensif de l’équipe lors des 5 saisons précédentes.

Le meilleur joueur FCS de l’année, QB Trey Lance (6/10, 72 yards et 30 courses, 166 yards, 1 TD), s’est de nouveau montré décisif lors de ce FCS National Championship. Comme souvent cette saison, c’est au sol qu’il a fait la différence réussissant notamment le TD de la victoire de 44 yards sur une époustouflante improvisation au milieu du terrain. Le score passait alors à 28-13.

WR Riley Stapleton (10 réceptions, 100 yards, 2 TD) réussira bien son 2ème TD sur réception à 7 minutes de la fin pour ramener les Dukes à 8 points (28-20) mais l’interception de S James Hendricks scellera définitivement le sort du match.

En début de saison, la pression n’était pas mince sur les épaules de QB Trey Lance qui devait prendre la sucession de l’un des meilleurs quarterbacks de l’Histoire de la FCS, Easton Stick (qui avait lui-même succédé à un certain Carson Wentz). Ce dernier avait quitté NDSU en janvier 2019 après avoir remporté 49 victoires sous le maillot du Bison et établit de nombreux records du programme de Fargo.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Articles les plus lus