Suivez-nous

Miami Hurricanes

Scandale Shapiro : pas de lourdes sanctions pour Miami

Le Committee of Infractions a enfin rendu son verdict dans l’affaire du « scandale Nevin Shapiro » révélé en aout 2010 par Yahoo! : une perte de 9 scholarships sur 3 ans mais pas de suspension de bowl pour le programme de Miami !

Publié

le

Le « Committee of Infractions » a enfin rendu son verdict dans l’affaire du « Scandale Nevin Shapiro » révélé en aout 2010 par Yahoo! : une perte de 9 scholarships (bourse d’études) sur 3 ans mais pas de suspension de bowl pour le programme de Miami !

Alors que les Hurricanes de #7 Miami (6-0, 2-0 ACC) venaient tout juste d’obtenir leur éligibilité pour un bowl en 2013 grâce à une victoire contre North Carolina jeudi dernier, ils craignaient devoir subir une suspension qui aurait ruiné tous les efforts effectués par coach Al Golden depuis trois ans.

Les Hurricanes pourront donc jouer une éventuelle finale de conference ACC et un bowl à la fin de la saison.

Le « Committee of Infractions », qui reproche à l’université Miami un « manque de contrôle institutionnel », a également mis l’ensemble des programmes athlétiques en probation pendant 3 ans.

L’université Miami a décidé de ne pas faire appel de cette décision ce qu’elle aurait pu faire dans les 15 jours.

Pour mieux comprendre toute cette affaire, rien de mieux que cet excellent article : Scandale à Miami, la fin annoncée d’un programme mythique ?

Pour rappel, les instances disciplinaires de la NCAA avaient ouvert une enquête en 2011 concernant les agissements d’un ancien « booster » du programme de football, Devin Shapiro, qui a déclaré publiquement avoir payé et offert des cadeaux à des dizaines de joueurs dans les années 2000.

Dans sa Notice of Allegations (acte d’accusation) rendue publique en juin 2013, la NCAA a fait mention de 72 étudiants-athlètes qui auraient bénéficié d’un total de 170 000 $ de la part de Nevin Shapiro.

En anticipant d’éventuelles – lourdes – sanctions, l’université Miami avait fait preuve de sa coopération avec la NCAA en s’auto-sanctionnant de toute participation à d’éventuels matchs de postseason en 2011 et 2012, bowls et finale de conférence ACC compris.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Lire la suite
Publicité
8 commentaires

8 Comments

  1. Vinceb

    22 octobre 2013 at 18h35

    Je constate une fois de plus que cette université de Miami bénéficie de la clémence des instances dirigeantes. Pas de suspension de Bowl? Pour mémoire, souvenez de la bagarre générale contre FIU en 2006 je crois. Ils avaient bénéficié de clémence une fois de plus, alors qu’un sale type comme Brandon Meriweather aurait dû stopper net sa carrière ce jour-là (et d’ailleurs rien d’étonnant à ce qu’il ait fait son début de carrière chez les tricheurs des Pats soit dit en passant!! Qui se ressemble s’assemble dit le dicton, non?). Bref la « fac des voyous » (sic) (c’est pas moi qui le dit c’est tout un tas d’américains) est une fois de plus protégée et ça donne une image déplorable pour le football. Dommage…

    • Verchain

      22 octobre 2013 at 20h53

      Ahhhh, voilà qui devient intéressant. Haters gonna hate.

      Puis-je avoir l’outrecuidance de te demander quelle équipe vertueuse tu soutiens ?

  2. Verchain

    22 octobre 2013 at 18h38

    #NotImpressed. At all.

    Pourtant, mon côté conspirationniste aurait pu me faire penser que le fait de faire coïncider l’annonce des sanctions avec la semaine où The U devenait éligible une nouvelle fois pour un bowl signifiait qu’il allait y avoir du sang sur les murs. Finalement, pas même une petite éclaboussure. De la bave, en fait, consécutive à une toute petite gifle de rien du tout.

    Miami s’est quand même privée des revenus (loin d’être exceptionnels) voir de pertes financières de deux bowls relativement mineurs auxquels elle aurait pu prétendre sur ces deux dernières années. Et dire que les Canes pouvaient aller en finale de l’ACC l’an passé… Tsss…

    En tout cas, c’est un grand soulagement qui doit habiter les fans de The U, dont tout le monde sait que je fais partie. Finalement, pas grand chose, le plus petit nombre de suspensions de scholarships autour d’une affaire qui a fait du bruit dont je me souvienne. Ohio State avait pris trois scholarships en moins aussi, je crois…

    Finalement, nous venons juste d’assister une nouvelle fois à la situation ridicule dans laquelle se trouve le département qui gère les infractions au règlement de la NCAA. Ce département qui aura permis, directement ou indirectement, à un de ses membres de payer une avocate pour obtenir par la contrainte dans une procédure annexe les aveux de coaches ou joueurs impliqués dans le scandale…

    Un petit résumé ici : http://www.thebluepennant.com/acc-news/miami-news/the-u-a-t-elle-deja-assez-souffert/

    Bref, au lieu de reconnaître ses torts et d’avoir abandonné simplement les poursuites, dans le contexte qu’on connaît, la NCAA prive Miami de 3 scholarships. Big Game. Un peu comme si les Américains étaient partis en guerre contre Ben Laden en envoyant deux unités de cuisiniers chargés du mess du Pentagone… Ridicule.

    Il paraît que ça ne tue pas… La NCAA est donc toujours bien vivante… Et Verchain is #NotImpressed…

  3. Vinceb

    22 octobre 2013 at 21h55

    « Haters gonna hate… » J’adore! C’était un peu le but de mon post, je l’avoue! Mais ds le fond y’a un peu de vrai. Etant Français, n’ayant pas vécu aux States je n’ai aucune raison d’adorer ou détester telle ou telle équipe. Mais bizarrement j’ai tjs détesté les ‘Canes. Encore plus depuis l’affaire du fight de 2006!! IIdem pour les Pats! Peux pas les saquer! Et « Johnny Belle Gueule » avec sa magnifique femme, ses beaux enfants…itou! Il m’a tjs laissé de marbre. A tort, je sais…mais c’est comme ça.
    Sinon comme QB j’ai tjs adulé la gueule de con, le donneur de leçon de P. Manning!! Sinon niveau NCAA je soutiens les « vertueux » (!!!) Nittany Lions de Penn State. Coach Paterno c’était un peu le Sir Alex du foot…
    Et aussi une autre équipe pas très côtée, le Thundering Herd de Marshall. Mais ça c’est plus récent et c’est uniquement lié à un joueur que j’ai bcp aimé et qui n’a pas fait la carrière espérée en NFL à savoir Chad Pennington. Il détient qd même tjs le % les plus élevé de passes complétées je crois avec plus de 65%; ce qui n’est pas rien!
    Oui pour en revenir à cette « affaire Shapiro » Miami s’en sort assez bien: 9 scolarship en moins sur 3 ans, c’est pas la mort. Mais le plus grave c’est que le fond de l’affaire touche ces histoires de rémunérations d’athlètes non pros de la NCAA. C’est quoi le sport en NCAA? Combien de millions de $? Quand on sait que des sommes colossales sont jouées chaque semaine sur les matchs, comment ne pas penser qu’il n’y a pas de trucages, de mecs achetés? On ne va pas rentrer ds ce genre de débat qui n’en fini pas sur le sport « propre », les valeurs du sport…etc mais le foot NCAA aurait pû se passer d’une telle pub!.
    Sur ce, … We Are…..MARSHALL!!

    • Verchain

      23 octobre 2013 at 07h35

      Le ‘fight’ de 2006, ce n’était pas une ‘all out agression’, genre toute l’équipe qui se précipite sur l’autre équipe qui ne s’y attend pas. ça se chauffe et ça part, comme dans toute bonne ‘générale’ qu’on trouve dans chaque sport.

      Je ne commenterai pas la ‘vertu’ de Penn State, même si j’appréçiais personnellement Paterno avant de savoir qu’il avait couvert les agissements de Sandusky…

      Marshall a eu aussi droit à ses scandales de recrutement, le dernier en 2000 ou 2001 si mes souvenirs sont exacts. Ce qui a donné naissance au ‘we are Marshall’, l’accident qui a emporté l’équipe, ne donne pas non plus une virginité absolue et inaltérable au programme…

      Bref, je pense que chacun aurait du mal à trouver une fac qui n’a pas à un moment ou un autre été confronté à un scandale autour de son équipe de foot.

      Et la ‘pub’ que constituerait la relative faiblesse des sanctions données à Miami (je rappelle tout de même que les Canes se sont privés de deux bowls et de la finale de l’ACC l’an passé, et surtout que pendant deux ans, Al Golden a du recruter des joueurs sans pouvoir leur dire qu’ils lutteraient pour l’ACC, l’Orange Bowl ou le championnat BCS s’ils venaient à Coral Gables) n’est pas pire en soi que le comportement de certaines facs dans le recrutement (Auburn avec Newton, par exemple, mais aussi un certain nombre d’équipes qui paient ouvertement ou presque les lycéens pour signer chez eux).

      La NCAA a atteint les limites du modèle de l’étudiant-athlète.Fact. Il y a trop d’argent dans le sport en général. Fact. Mais bon, tant que des gens paient leur place au stade ou leur abonnement à la télé, ça continue, c’est pareil dans tous les sports, sur tous les continents.

      A part ça, on peut avoir bon goût en matière de quarterbacks (moi aussi, j’ai préféré Peyton à Brady… Quoique Peyton a aussi été impliqué dans un ‘scandale’ à Tennessee), et manquer ce qui fait l’essence de The U. Pas un reproche. Juste un constat…

  4. yacine

    23 octobre 2013 at 00h12

    Et encore un bel exemple du fonctionnement de la NCAA et du départements des infractions qui, on dirait, aiment vraiment se ridiculiser. 9 scholarships pendant 3 ans…haiie ça fait mal ça ! Après la mi-temps de suspension de Manziel pour le 1er match de la saison.
    Enfin, The U avait quand même été responsable en se privant de bowls les deux dernières années.

    Question : quid des répercutions pour les assistants coachs ainsi que pour le programmes de basket (j’ai lu sur CBS que coach Haith de Mizzou au basket est suspendu pour les 5ers matchs) ?

  5. Ben

    23 octobre 2013 at 09h25

    Miami a assez payé à mon humbe avis. Deux saisons de suite où ils se privent de bowls (dont une finale de conférence), ça montre quand même la bonne volonté de The U a coopéré avec la NCAA.
    Mais quand on voit comment la NCAA gère tout ça, le grand perdant au final ce serait pas USC ? Je trouve que les Trojans ont pris cher quand même par rapport à d’autre…

    • Verchain

      23 octobre 2013 at 16h42

      USC a refusé de collaborer, ça fait toute la différence je pense.

      Et puis, bon… C’est pas comme si la NCAA était toute blanche sur la procédure d’enquête de Miami…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Hurricanes

Saison terminée pour le running back des Hurricanes de Miami, Mark Walton !

Publié

le

Credit photo : Butch Dill/Getty Images

Terrible coup du sort pour les Hurricanes de #11 Miami : alors qu’ils célébraient encore leur superbe victoire à Florida State, ils ont appris la perte de leur running back vedette, RB Mark Walton, pour le reste de la saison.

Blessé à la cheville depuis le début de la saison, le running back junior des Hurricanes a été forcé de quitter ses coéquipiers en cours de jeu face aux Seminoles après 12 portés de ballon. La douleur était trop vive.

Il sera opéré dans quelques jours ce qui signifie la fin de sa saison 2017.

Les Hurricanes de #11 Miami perdent donc l’un de leurs principaux playmakers offensifs. C’est d’autant plus préjudiciable que le manque de profondeur au poste de running back est criant au sein du programme Sud-Floridiens. Le sophomore RB Travis Homer (212 yards, 3 TD) devra maintenant prendre le relais, lui qui tourne tout de même à 8.5 yards de moyenne par course en 2017 dans son rôle de backup.

Le polyvalent true freshman WR DeeJay Dallas pourrait également être repositionné au poste de running back pour apporter de l’aide à la rotation.

Auteur de 1117 yards et 14 TD en 2016, il avait poursuivi sur le même rythme depuis le début de l’année accumulant 428 yards et 3 TD depuis septembre dernier.

Toujours invaincu, #11 Miami (4-0, 2-0 ACC) accueille Georgia Tech (3-1, 2-0 ACCC) dans un choc de la division ACC Coastal.

Lire la suite

Miami Hurricanes

QB Malik Rosier nommé quarterback titulaire à Miami

Après une intense lutte avec QB Evan Shirreffs et QB N’Kosi Perry, le junior QB Malik Rosier débutera la saison des Hurricanes de Miami face à Bethune-Cookman (FCS).

Publié

le

Crédit photo : Al Diaz/Miami Herald

Coach Mark Richt a pris la décision de nommer quarterback titulaire le junior QB Malik Rosier qui succède ainsi à Brad Kaaya au sein de l’attaque des Hurricanes de Miami.

« Malik est notre quarterback titulaire. Evan (Shirreffs) serait son backup. Les jeunes N’Kosi Perry and Cade Weldon continueront leur apprentissage. » – Mark Richt, head coach des Hurricanes de Miami.

Jusqu’à présent QB Malik Rosier a été contraint au rôle de backup et ses statistiques ne sont pas à la hauteur de son potentiel (31/61, 360 yards à la passe, 2 TD et 3 INT en carrière). Il aura une lourde tâche à accomplir en prenant la succession du recordman de l’université Miami pour le nombre de yards à la passe réussis en carrière.

Le true freshman QB N’Kosi Perry est arrivé sur le campus de Coral Gables (Floride) en tant que 3ème meilleur QB dual-threat du dernier recrutement national et certains le voyaient déjà comme le futur titulaire. Il avait d’ailleurs rejoint Miami pour apprendre auprès de coach Mark Richt dont la réputation d’excellent développeur de talent n’est plus à démontrer. QB N’Kosi Perry reste le quarterback de l’avenir des Hurricanes mais il devra probablement patienter un an ou deux.

Miami débute sa saison 2017 en recevant Bethune-Cookman (FCS), le 2 septembre.

Lire la suite

Miami Hurricanes

QB Jack Allison annonce son départ de Miami

Le prospect 4 étoiles du recrutement 2016 a demandé son transfert des Hurricanes.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

La carrière de QB Jack Allison à Miami est terminée avant même d’avoir débuté : le quarterback redshirt freshman a annoncé son départ des Hurricanes moins de trois jours après le dernier spring practice du programme dirigé par coach Mark Richt.

L’ancienne recrue 4 étoiles du recrutement 2016 a indiqué qu’il va demander à être transféré ce que le coach des Hurricanes a accepté s’accordant avec le jeune quarterback qu’il aura peut-être de meilleures opportunités ailleurs pour être en compétition pour un poste de quarterback titulaire.

QB Jack Allison a connu des spring practices difficiles après avoir subi une dislocation de l’épaule lors d’un scrimmage. Tout indiquait qu’il était classé 3ème dans le depth chart des Hurricanes derrière QB Malik Rozier et QB Evan Shirreffs sans compter sur l’arrivée du true freshman 4 étoiles QB N’Kosi Perry dans les prochaines semaines.

Lire la suite

Florida State Seminoles

Florida State 20, Miami 19

Publié

le

Crédit photo : Mike Ehrmann/Getty Images

Les Seminoles de #23 Florida State remportent une 7ème victoire consécutive face à des Hurricanes de #10 Miami qui pensaient avoir fait le plus difficile en revenant en fin de match avant de voir leur tentative de conversion à 1 point… bloqué par DE DeMarcus Walker !

#10 Miami (4-1, 1-1) était en excellente position pour égaliser lorsque QB Brad Kaaya (19/32, 214 yards, 2 TD, 1 INT) trouva superbement WR Stacy Coley (7 réceptions, 80 yards, 2 TD) en fond de end-zone pour un TD de 11 yards qui ramenait alors les Hurricanes à 20-19. Le PAT aurait dû être une simple formalité pour K Michael Badgley qui avait réussi ses 72 dernières tentatives…

Pour la 3ème année consécutive, les Sud-Floridiens menaient au score en 2ème mi-temps avant de laisser filer la victoire à des Seminoles de #23 Florida State (4-2, 1-2 ACC) qui en avaient bien besoin, une semaine après un revers à domicile contre #17 North Carolina.

#10 Miami a pris les commandes de ce match avec 2 FGs de K Michael Badgley et un TD sur réception de WR Stacy Coley pour mener 13-3 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, le jeu devint de plus en plus vicieux et QB Brad Kaaya perdit même… une molaire sur un contact casque à casque qui provoqua l’expulsion de LB Matthew Thomas pour targeting !

Quelques minutes plus tard, ce fût au tour de DB Jamal Carter (Miami) d’être expulsé pour un targeting contestable sur WR Kermit Whitfield (7 réceptions, 83 yards, 1 TD). Le public du Hard Rock Cafe Stadium n’apprécia pas et de nombreux projectiles furent jeter sur le terrain.

Le 3ème quart-temps fût tout à l’avantage des Seminoles au plan comptable. Ce fût d’abord RB Dalvin Cook (27 courses, 150 yards et 1 réception, 59 yards, 1 TD) de transpercer la défense des Hurricanes pour un TD de 59 yards avant que WR Kermit Whitfield donne une avance de 4 points aux Seminoles sur une passe de TD de 20 yards de QB Deondre Francois (20/31, 234 yards, 2 TD). Tout au long de la soirée, le quarterback redshirt freshman des Seminoles aura été la cible de l’agressif pass rush des Hurricanes.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus