Suivez-nous

Miami Hurricanes

Scandale Shapiro : pas de lourdes sanctions pour Miami

Le Committee of Infractions a enfin rendu son verdict dans l’affaire du « scandale Nevin Shapiro » révélé en aout 2010 par Yahoo! : une perte de 9 scholarships sur 3 ans mais pas de suspension de bowl pour le programme de Miami !

Publié

le

Le « Committee of Infractions » a enfin rendu son verdict dans l’affaire du « Scandale Nevin Shapiro » révélé en aout 2010 par Yahoo! : une perte de 9 scholarships (bourse d’études) sur 3 ans mais pas de suspension de bowl pour le programme de Miami !

Alors que les Hurricanes de #7 Miami (6-0, 2-0 ACC) venaient tout juste d’obtenir leur éligibilité pour un bowl en 2013 grâce à une victoire contre North Carolina jeudi dernier, ils craignaient devoir subir une suspension qui aurait ruiné tous les efforts effectués par coach Al Golden depuis trois ans.

Les Hurricanes pourront donc jouer une éventuelle finale de conference ACC et un bowl à la fin de la saison.

Le « Committee of Infractions », qui reproche à l’université Miami un « manque de contrôle institutionnel », a également mis l’ensemble des programmes athlétiques en probation pendant 3 ans.

L’université Miami a décidé de ne pas faire appel de cette décision ce qu’elle aurait pu faire dans les 15 jours.

Pour mieux comprendre toute cette affaire, rien de mieux que cet excellent article : Scandale à Miami, la fin annoncée d’un programme mythique ?

Pour rappel, les instances disciplinaires de la NCAA avaient ouvert une enquête en 2011 concernant les agissements d’un ancien « booster » du programme de football, Devin Shapiro, qui a déclaré publiquement avoir payé et offert des cadeaux à des dizaines de joueurs dans les années 2000.

Dans sa Notice of Allegations (acte d’accusation) rendue publique en juin 2013, la NCAA a fait mention de 72 étudiants-athlètes qui auraient bénéficié d’un total de 170 000 $ de la part de Nevin Shapiro.

En anticipant d’éventuelles – lourdes – sanctions, l’université Miami avait fait preuve de sa coopération avec la NCAA en s’auto-sanctionnant de toute participation à d’éventuels matchs de postseason en 2011 et 2012, bowls et finale de conférence ACC compris.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
8 commentaires

8 Comments

  1. Vinceb

    22 octobre 2013 at 18h35

    Je constate une fois de plus que cette université de Miami bénéficie de la clémence des instances dirigeantes. Pas de suspension de Bowl? Pour mémoire, souvenez de la bagarre générale contre FIU en 2006 je crois. Ils avaient bénéficié de clémence une fois de plus, alors qu’un sale type comme Brandon Meriweather aurait dû stopper net sa carrière ce jour-là (et d’ailleurs rien d’étonnant à ce qu’il ait fait son début de carrière chez les tricheurs des Pats soit dit en passant!! Qui se ressemble s’assemble dit le dicton, non?). Bref la « fac des voyous » (sic) (c’est pas moi qui le dit c’est tout un tas d’américains) est une fois de plus protégée et ça donne une image déplorable pour le football. Dommage…

    • Verchain

      22 octobre 2013 at 20h53

      Ahhhh, voilà qui devient intéressant. Haters gonna hate.

      Puis-je avoir l’outrecuidance de te demander quelle équipe vertueuse tu soutiens ?

  2. Verchain

    22 octobre 2013 at 18h38

    #NotImpressed. At all.

    Pourtant, mon côté conspirationniste aurait pu me faire penser que le fait de faire coïncider l’annonce des sanctions avec la semaine où The U devenait éligible une nouvelle fois pour un bowl signifiait qu’il allait y avoir du sang sur les murs. Finalement, pas même une petite éclaboussure. De la bave, en fait, consécutive à une toute petite gifle de rien du tout.

    Miami s’est quand même privée des revenus (loin d’être exceptionnels) voir de pertes financières de deux bowls relativement mineurs auxquels elle aurait pu prétendre sur ces deux dernières années. Et dire que les Canes pouvaient aller en finale de l’ACC l’an passé… Tsss…

    En tout cas, c’est un grand soulagement qui doit habiter les fans de The U, dont tout le monde sait que je fais partie. Finalement, pas grand chose, le plus petit nombre de suspensions de scholarships autour d’une affaire qui a fait du bruit dont je me souvienne. Ohio State avait pris trois scholarships en moins aussi, je crois…

    Finalement, nous venons juste d’assister une nouvelle fois à la situation ridicule dans laquelle se trouve le département qui gère les infractions au règlement de la NCAA. Ce département qui aura permis, directement ou indirectement, à un de ses membres de payer une avocate pour obtenir par la contrainte dans une procédure annexe les aveux de coaches ou joueurs impliqués dans le scandale…

    Un petit résumé ici : http://www.thebluepennant.com/acc-news/miami-news/the-u-a-t-elle-deja-assez-souffert/

    Bref, au lieu de reconnaître ses torts et d’avoir abandonné simplement les poursuites, dans le contexte qu’on connaît, la NCAA prive Miami de 3 scholarships. Big Game. Un peu comme si les Américains étaient partis en guerre contre Ben Laden en envoyant deux unités de cuisiniers chargés du mess du Pentagone… Ridicule.

    Il paraît que ça ne tue pas… La NCAA est donc toujours bien vivante… Et Verchain is #NotImpressed…

  3. Vinceb

    22 octobre 2013 at 21h55

    « Haters gonna hate… » J’adore! C’était un peu le but de mon post, je l’avoue! Mais ds le fond y’a un peu de vrai. Etant Français, n’ayant pas vécu aux States je n’ai aucune raison d’adorer ou détester telle ou telle équipe. Mais bizarrement j’ai tjs détesté les ‘Canes. Encore plus depuis l’affaire du fight de 2006!! IIdem pour les Pats! Peux pas les saquer! Et « Johnny Belle Gueule » avec sa magnifique femme, ses beaux enfants…itou! Il m’a tjs laissé de marbre. A tort, je sais…mais c’est comme ça.
    Sinon comme QB j’ai tjs adulé la gueule de con, le donneur de leçon de P. Manning!! Sinon niveau NCAA je soutiens les « vertueux » (!!!) Nittany Lions de Penn State. Coach Paterno c’était un peu le Sir Alex du foot…
    Et aussi une autre équipe pas très côtée, le Thundering Herd de Marshall. Mais ça c’est plus récent et c’est uniquement lié à un joueur que j’ai bcp aimé et qui n’a pas fait la carrière espérée en NFL à savoir Chad Pennington. Il détient qd même tjs le % les plus élevé de passes complétées je crois avec plus de 65%; ce qui n’est pas rien!
    Oui pour en revenir à cette « affaire Shapiro » Miami s’en sort assez bien: 9 scolarship en moins sur 3 ans, c’est pas la mort. Mais le plus grave c’est que le fond de l’affaire touche ces histoires de rémunérations d’athlètes non pros de la NCAA. C’est quoi le sport en NCAA? Combien de millions de $? Quand on sait que des sommes colossales sont jouées chaque semaine sur les matchs, comment ne pas penser qu’il n’y a pas de trucages, de mecs achetés? On ne va pas rentrer ds ce genre de débat qui n’en fini pas sur le sport « propre », les valeurs du sport…etc mais le foot NCAA aurait pû se passer d’une telle pub!.
    Sur ce, … We Are…..MARSHALL!!

    • Verchain

      23 octobre 2013 at 07h35

      Le ‘fight’ de 2006, ce n’était pas une ‘all out agression’, genre toute l’équipe qui se précipite sur l’autre équipe qui ne s’y attend pas. ça se chauffe et ça part, comme dans toute bonne ‘générale’ qu’on trouve dans chaque sport.

      Je ne commenterai pas la ‘vertu’ de Penn State, même si j’appréçiais personnellement Paterno avant de savoir qu’il avait couvert les agissements de Sandusky…

      Marshall a eu aussi droit à ses scandales de recrutement, le dernier en 2000 ou 2001 si mes souvenirs sont exacts. Ce qui a donné naissance au ‘we are Marshall’, l’accident qui a emporté l’équipe, ne donne pas non plus une virginité absolue et inaltérable au programme…

      Bref, je pense que chacun aurait du mal à trouver une fac qui n’a pas à un moment ou un autre été confronté à un scandale autour de son équipe de foot.

      Et la ‘pub’ que constituerait la relative faiblesse des sanctions données à Miami (je rappelle tout de même que les Canes se sont privés de deux bowls et de la finale de l’ACC l’an passé, et surtout que pendant deux ans, Al Golden a du recruter des joueurs sans pouvoir leur dire qu’ils lutteraient pour l’ACC, l’Orange Bowl ou le championnat BCS s’ils venaient à Coral Gables) n’est pas pire en soi que le comportement de certaines facs dans le recrutement (Auburn avec Newton, par exemple, mais aussi un certain nombre d’équipes qui paient ouvertement ou presque les lycéens pour signer chez eux).

      La NCAA a atteint les limites du modèle de l’étudiant-athlète.Fact. Il y a trop d’argent dans le sport en général. Fact. Mais bon, tant que des gens paient leur place au stade ou leur abonnement à la télé, ça continue, c’est pareil dans tous les sports, sur tous les continents.

      A part ça, on peut avoir bon goût en matière de quarterbacks (moi aussi, j’ai préféré Peyton à Brady… Quoique Peyton a aussi été impliqué dans un ‘scandale’ à Tennessee), et manquer ce qui fait l’essence de The U. Pas un reproche. Juste un constat…

  4. yacine

    23 octobre 2013 at 00h12

    Et encore un bel exemple du fonctionnement de la NCAA et du départements des infractions qui, on dirait, aiment vraiment se ridiculiser. 9 scholarships pendant 3 ans…haiie ça fait mal ça ! Après la mi-temps de suspension de Manziel pour le 1er match de la saison.
    Enfin, The U avait quand même été responsable en se privant de bowls les deux dernières années.

    Question : quid des répercutions pour les assistants coachs ainsi que pour le programmes de basket (j’ai lu sur CBS que coach Haith de Mizzou au basket est suspendu pour les 5ers matchs) ?

  5. Ben

    23 octobre 2013 at 09h25

    Miami a assez payé à mon humbe avis. Deux saisons de suite où ils se privent de bowls (dont une finale de conférence), ça montre quand même la bonne volonté de The U a coopéré avec la NCAA.
    Mais quand on voit comment la NCAA gère tout ça, le grand perdant au final ce serait pas USC ? Je trouve que les Trojans ont pris cher quand même par rapport à d’autre…

    • Verchain

      23 octobre 2013 at 16h42

      USC a refusé de collaborer, ça fait toute la différence je pense.

      Et puis, bon… C’est pas comme si la NCAA était toute blanche sur la procédure d’enquête de Miami…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Miami Hurricanes

QB Tate Martell repositionné comme… receveur ?

Barré par QB Jarren Williams au poste de quarterback titulaire, QB Tate Martell a eu l’occasion de faire un essai comme receveur lors du practice du vendredi 16 aout.

Publié

le

Quatre jours après avoir vu partir en fumée ses espoirs d’être le prochain quarterback titulaire des Hurricanes, le sophomore QB Tate Martell a participé à plusieurs séries offensives comme receveur lors de l’entrainement à huis clos de vendredi 16 aout.

Excellent coureur et quarterback mobile, l’ancien prospect 5-étoiles du recrutement 2017 a eu ainsi l’occasion de démontrer qu’il a les aptitudes athlétiques pour réussir une éventuelle transition.

Toutefois, il s’agissait d’un essai et rien n’indique que QB Tate Martell a définitivement décidé d’abandonner son poste de quarterback. Aucune information n’a été communiquée par l’université Miami à ce sujet.

Si la concurrence au poste de QB a été rude, que dire de celle au poste de receveur probablement avec la plus importante profondeur de l’effectif de Miami. WR KJ Osborn et WR Jeff Thomas semblent assurés d’obtenir une titularisation. WR Mike Harley, WR Mark Pope, WR Brian Hightower, WR Dee Wiggins, WR Jeremiah Payton et le freshman WR Evidence Njoku sont toujours en lutte pour le 3ème poste de titulaire.

Peut-être que QB Tate Martell peut s’inspirer d’un autre ancien QB qui a réussi sa transition au poste de receveur : Julian Edelman. Ancien quarterback de Kent State, il a été drafté par les New England Patriots qui en ont fait l’un des slot receivers les plus performants du pays (499 réceptions pour 30 TD en carrière).

Lire la suite

Miami Hurricanes

Jarren Williams nommé quarterback titulaire à Miami

Le redshirt freshman QB Jarren Williams remporte la bataille à trois pour le poste de quarterback titulaire des Hurricanes au début de la saison 2019.

Publié

le

Petite bombe sur le campus de Coral Gables (Miami) : alors qu’on annonçait une lutte entre QB Tate Martell et QB N’Kosi Perry lors du Fall Camp, c’est finalement le redshirt freshman QB Jarren Williams qui remporte la mise en devenant le premier QB titulaire de l’ère Manny Diaz à Miami.


Barré par le senior QB Malik Rosier et le prometteur QB N’Kosi Perry, QB Jarren Williams n’a participé qu’à une seule rencontre en 2018, face à Savannah State (FCS). Pourtant, son talent est indiscutable et il semble donc qu’il a franchi un palier dans son jeu durant l’intersaison. Son manque d’expérience n’a pas fait peur à Manny Diaz qui lui confit donc les clés de l’attaque des Hurricanes pour l’ouverture de la saison contre les voisins de Florida.

Après un peu plus de deux semaines de camp d’entrainement, QB Jarren Williams a donc fait meilleur impression que le sophomore QB Tate Martell, qui avait pourtant quitté Ohio State durant l’intersaison pour devenir le Messie des Hurricanes. Ancien prospect 4-étoiles (#2 QB DUAL, #56 National en 2017), il avait semblé en difficulté durant le Spring Game; les practices estivales n’ont semble-t-il pas rassuré le nouvel head de Miami.

Cette décision relaie donc l’ancien Buckeye au rôle de backup. Énorme déception pour un des meilleurs quarterbacks du recrutement 2017 qui avait été nommé National Player of the Year by Gatorade à sa sortie du lycée de Bishop Gorman (Las Vegas, Nevada).

C’est aussi un retour de bâton qui fait mal pour un joueur jugé prétentieux par certains. En effet, en décembre 2018, il s’en était pris via Twitter au prospect 5-étoiles QB Justin Fields lorsque ce dernier avait émis le souhait d’être transféré de Georgia à Ohio State. Il lui avait conseillé « de ne pas manquer son coup… une 2ème fois » faisant référence au fait que QB Justin Fields avait perdu sa lutte avec QB Jake Fromm pour le poste de QB#1 des Bulldogs.

Finalement, QB Tate Martell a décidé de quitter Ohio State pour Miami lorsque QB Justin Fields a rejoint le programme de Columbus (Ohio). 

Lire la suite

Miami Hurricanes

Manny Diaz nommé head coach à Miami

Moins de 12 heures après l’annonce du départ de coach Mark Richt, les Hurricanes de Miami ont trouvé son successeur en faisant revenir l’ancien coordinateur défensif… récemment parti à Temple.

Publié

le

Crédit photo : Jeremy Brevard, USA TODAY Sports

Les Hurricanes de Miami n’ont donc pas perdu leur temps pour trouver le successeur de Mark Richt, qui a subitement annoncé son départ à la retraite, dimanche 30 décembre 2018.

Quelques heures seulement après cette annonce surprise, l’ancien coordinateur défensif de l’équipe, Manny Diaz, a été nommé coach principal du programme Sud-Floridien.

« Miami est chez moi. L’université de Miami est ma maison. Diriger The U est mon job de rêve depuis que j’ai commencé ma carrière dans le coaching. Avoir travaillé ici pendant trois ans m’a permis de comprendre ce que veut dire faire partie de The U et d’apprécier la passion et l’excellence de tous ceux qui se nomment les Canes » – Manny Diaz, head coach des Hurricanes de Miami.

Ce sera la première expérience de Manny Diaz en tant que coach principal. Enfin presque.

Il a été nommé head coach… des Owls de Temple, le 13 décembre dernier, pour succéder à Geoff Collins récemment parti du côté de Georgia Tech.

Il y a 17 jours, Manny Diaz avait donc signé un contrat de 5 ans è Temple qui comprenait une clause de rachat de 4 millions de $ s’il décidait de quitter son poste. Cette somme sera donc payée par l’université Miami. Le nouvel head coach des Hurricanes a déjà travaillé pour les Owls durant la Early Signing Period recrutant un certain nombre de prospects, qui seront donc libres de s’engager avec une autre université en vertu des nouveaux règlements.

Il est considéré comme l’un des meilleurs recruteurs du pays et son départ pour Temple a eu un impact immédiat puisque Miami est passé complètement à côté de son recrutement anticipé, plusieurs prospects décidant de s’engager avec d’autres programmes comme Florida, par exemple.

Miami a conclu sa saison 2018 sur une lourde défaite 35-3 face à Wisconsin lors du New Era Pinstripe Bowl qui a précipité le départ de Mark Richt.

Lire la suite

Miami Hurricanes

Mark Richt démissionne et prend sa retraite

Après trois saisons à la tête des Hurricanes de Miami, coach Mark Richt a décidé brutalement de quitter le campus de Coral Gables (Floride).

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

Alors que la grogne montait parmi les fans et certains membres de l’entourage du programme de Coral Gables (Floride), Mark Richt a annoncé brutalement sa démission de son poste de head coach après seulement trois saisons à la tête des Hurricanes.

À 58 ans, l’ancien coach de Georgia a également indiqué qu’il partait également à la retraite.

« Mon plus grand souhait est que notre programme de football retrouve sa Gloire, et même si ce fût un choix difficile, je pense que me retirer est dans l’intérêt de l’équipe » – Mark Richt, ex-coach de Miami.

Le directeur athlétique Blake James n’avait pas mâché ses mots, jeudi 27 décembre, quelques minutes après la lourde défaite 35-3 de Miami face à Wisconsin lors du Pinstripe Bowl.

« C’est tout simplement inacceptable pour tous ceux qui aiment The U. » – Black James, directeur athlétique de l’université Miami.

Toutefois, il avait ajouté que Mark Richt serait de retour en 2019 et qu’il croyait en lui pour remettre le programme sur de bons rails.

Du coup, ce n’est pas sans une certaine surprise que Mark Richt a annoncé son départ des Hurricanes après une saison, certes, décevante. Miami avait conclu sa campagne 2017 à la 13ème place avant de disparaître complètement de l’AP Top 25 au mois d’octobre. Miami a terminé l’année avec un bilan médiocre de 7-6.

Ce départ est le point culminant d’une dégringolade en mode accélérée pour Mark Richt. En novembre 2017, le futur ex-coach des Hurricanes avait une approbation unanime. Miami avait un bilan de 10-0 et The U venait de démolir une équipe de Notre Dame alors invaincue, 41-8.

Depuis, les Hurricanes ont un bilan de 6-9 sur leurs 15 derniers matchs contre des adversaires de l’élite du College Football (FBS).

Mark Richt avait été renvoyé de son poste de head coach à Georgia en 2015 lorsqu’il accepta de prendre en main un programme de Miami qui sortait affaibli par les années Al Golden.

Pour succéder à Mark Richt, un seul nom vient en tête : Manny Diaz. Seul problème, le coordinateur défensif des Hurricanes a accepté le poste de head coach des Owls de Temple il y a deux semaines… À suivre.

Lire la suite

Articles les plus lus