Suivez-nous sur

Florida State Seminoles

Florida State 37, Oklahoma State 31

#1 Florida State (1-0, 0-0 ACC) s’en est sorti de justesse contre une étonnante équipe d’Oklahoma State (0-1, 0-0 Big 12) et les Seminoles devraient rester #1 du pays mais cette victoire n’a surement pas donner confiance aux fans des Noles.

Après une intersaison pleine de distractions, les Seminoles avaient hâte de retrouver le terrain et faire taire les critiques mais après un match d’ouverture poussif contre les Cowboys d’Oklahoma State, les champions en titre ont quitté le AT&T Stadium d’Arlington avec plus de questions que de réponses.

#1 Florida State (1-0, 0-0 ACC) s’en est sorti de justesse contre une étonnante équipe d’Oklahoma State (0-1, 0-0 Big 12) et les Seminoles devraient rester #1 du pays mais cette victoire n’a surement pas donner confiance aux fans des Noles.

Les 31 points accordés à une attaque des Cowboys pourtant en reconstruction sont bien loin des performances de la saison dernière. #1 Florida State avait accordé 17 points qu’à deux reprises en 14 matchs en 2013. Mais c’est surtout l’incapacité à installer le moindre jeu au sol qui semble le plus inquiétant pour les Seminoles. Impressionnant dans le rôle de backup en 2013, RB Karlos Williams (23 courses, 66 yards) n’est peut-être pas encore prêt à prendre les rênes de l’attaque au sol de #1 Florida State.

Bien loin de sa forme de l’an dernier, le sophomore QB Jameis Winston (25/40, 370 yards, 1 TD et 2 INTs) a été intercepté à deux reprises en 1ère mi-temps. La seule bonne nouvelle concernant le dernier vainqueur du trophée Heisman : son duo avec le senior WR Rashad Greene (11 réceptions, 203 yards, 1 TD) semble déjà tourner à plein régime.

Largement négligés avant le coup d’envoi de ce match, les Cowboys sont revenus au score 17-10 peu avant la mi-temps après avoir été mené 17-0. Sous l’impulsion d’un excellente QB J.W. Walsh (15/27, 203 yards, 1 TDs et 1 INT et 11 courses pour 51 yards et 2 TDs), Oklahoma State n’a alors plus lâché #1 Florida State (20-17, puis 27-24) avant que QB Jameis Winston réussisse son coup d’éclat de la soirée sur une passe de 50 yards pour un TD de WR Rashad Greene.

Le score passait alors à 37-24 et malgré un dernier TD au sol de QB J.W. Walsh, les Seminoles s’imposent finalement… dans la douleur.

Reste qu’une victoire est une victoire. Les Seminoles en ont d’ailleurs pour remporter un 17ème succès consécutif.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Florida State Seminoles