Suivez-nous sur

Florida State Seminoles

Notre Dame laisse filer la victoire à Florida State, 31-27

Au terme d’un match d’une intensité exceptionnel et au final époustouflant, les Seminoles de #2 Florida State préservent leur invincibilité en battant de combatifs Fighting Irish de #5 Notre Dame qui peuvent avoir des regrets après avoir menés pendant la quasi-totalité de la rencontre.

Au terme d’un match d’une intensité exceptionnelle et au final époustouflant, les Seminoles de #2 Florida State préservent leur invincibilité en battant de combatifs Fighting Irish de #5 Notre Dame, qui peuvent avoir des regrets après avoir mené pendant la quasi-totalité de la rencontre.

Malmené par #5 Notre Dame (6-1) en première mi-temps, les Seminoles ont pu compter sur une seconde mi-temps remarquable de QB Jameis Winston (23/31, 273 yards, 2 TDs, 1 INT) pour effectuer une superbe remontée mais, comme face à Clemson il y a quelques semaines, c’est un jeu défensif – et une décision arbitrale – qui a permis aux champions en titre de l’emporter au bout du suspense.

Avec ce succès, #2 Florida State (7-0, 4-0 ACC) est désormais invaincu depuis 23 matchs d’affilée. Les Seminoles ont probablement remporté leur match le plus difficile d’ici la fin de la saison et sans une défaite surprise, ils devraient pouvoir défendre leur titre de champion national lors des futurs College Football Playoff.

Pour #5 Notre Dame, c’est un coup d’arrêt et une défaite reste une défaite mais l’énorme performance des Fighting Irish dans ce match au sommet de la semaine 8 a probablement prouvé qu’ils étaient bien meilleurs que certains le prétendaient. Avec des rencontres contre Louisville, Arizona State et USC à son calendrier, #5 Notre Dame est loin d’être écarté de la course au College Football Playoff.

WR Corey Robinson, Notre Dame

Le film du match

Après deux premiers drives sans rythme de chaque côté, l’attaque des Fighting Irish se mit en route et WR Corey Robinson (8 réceptions, 99 yards, 2 TDs) conclut la 3ème possession de Notre Dame par un TD sur réception de yards non sans qu’une pénalité controversée contre #2 Florida State pour interférence de passe, rendit les fans des Noles fous de rage.

#2 Florida State ne mit pas longtemps à réagir : 2 passes de 23 et 33 yards de QB Jameis Winston pour WR Rashad Greene (8 réceptions, 108 yards, 1 TD), suivi d’une réception de 11 yards du true freshman WR Travis Rudolph (6 réceptions, 80 yards, 1 TD). Boom ! En 6 jeux et moins de 2 minutes, les Seminoles égalisèrent à 7-7.

Puis, le match devint complètement fou avec deux interceptions sur deux jeux consécutifs. Tout d’abord, QB Everett Golson (31/52, 313 yards, 3 TDs, 2 INTs) força une passe qui fût interceptée par le freshman CB Jacob Pugh, puis sur le jeu suivant, ce fût au tour de QB Jameis Winston de tenter une passe improbable au milieu du terrain, finalement interceptée par l’ancien walk-on, LB Joe Schmidt ! Rien de tel pour offrir le momentum aux Irish et QB Everett Golson ne se fit pas prier pour redonner une avance de 7 points à #5 Notre Dame grâce au second TD de WR Corey Robinson sur une spectaculaire réception de 9 yards (14-7 pour Notre Dame).

La 1ère mi-temps se conclura par un FG de chaque côté. Si certains doutaient de la capacité des Fighting Irish de faire jeu égal avec les Seminoles, ils devaient alors se rendre à l’évidence : Notre Dame « is for real ». Dominateurs sur la ligne de scrimmage, ils ont su imposer leur puissance en attaque et en défense face à une solide équipe de #2 Florida State limité à 15 yards au sol après 30 minutes de jeu.

RB Dalvin Cook, Florida State

Piqué au vif, QB Jameis Winston revint gonflé à bloc en 2ème mi-temps et au terme d’un drive durant lequel il réussira un 7/7 à la passe, il trouvera sa cible préférée, WR Rashad Greene pour un TD de 10 yards (17-17).

Comme depuis le début du match, #5 Notre Dame réagit immédiatement et QB Everett Golson mena un drive parfait qui redonna une avance de 7 points aux Fighting Irish sur une passe millimétrée pour WR William Fuller (24-17 pour Notre Dame).

La défense des Irish, si impressionnante en 1ère mi-temps, ne parvint alors plus à stopper le rouleau-compresseur des Noles. Après deux pénalités couteuses, elle dût s’avouer vaincue sur une course de 2 yards de RB Karlos Williams (8 courses, 25 yards, 2 TD). Le 3ème quart-temps se termina sur le score de 24-24. L’issue de ce match intense se décidera donc dans le dernier quart-temps.

Grâce à un FG de 46 yards de K Kyle Brindza, #5 Notre Dame reprit les devants pour la 5ème fois de la soirée avant que #2 Florida State mène au score pour la première fois de la rencontre suite à une course de RB Karlos Williams pour un TD de 1 yard.

Le dernier drive sera épique. Les Fighting Irish devaient marquer un TD pour l’emporter. Handicapé par des crampes, QB Everett Golson remonta tout le terrain, réussissant notamment une phénoménale passe pour WR Corey Robinson sur une 3ème tentative et 18 yards à faire, puis il réussit une course plein axe pour amener Notre Dame à 5 yards de la end-zone des Seminoles à moins de 10 secondes du terme de la rencontre.

Sur le jeu suivant, WR Corey Robinson inscrira son 3ème TD de la soirée… avant qu’il ne soit annulé à cause d’une passe interférence offensive de WR C.J. Posise qui coûtera la victoire à des Fighting Irish qui auraient peut-être mérité mieux. Devant reculer de 15 yards, les Fighting Irish eurent bien une dernière chance mais QB Everett Golson se fit intercepter par CB Jacob Pugh suite à une passe désespérée en fond de end-zone.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Florida State Seminoles